1. // Médias
  2. // Raymond Domenech

Et si Domenech savait communiquer ?

Avec son interview publiée par L'Express aujourd'hui, Raymond Domenech réussit plutôt bien son retour médiatique. Ne rien dire et en remettre une couche sur la responsabilité des joueurs, une stratégie qui peut payer.

0 18
« Laminak.Conseil est une société de conseil en entreprise spécialisée dans la communication et la gestion de crise » . Ce n'est donc pas un hasard si Raymond Domenech a choisi cette boite pour s'occuper de son image post-Mondial, lui qui est en crise depuis huit mois et le paroxysme du cirque bleu en Afrique du Sud. Alors que, avant la compétition, le sélectionneur confiait sa communication à VIP Consulting, c'est bien Pascal Irastorza, fondateur de Laminak, qui a annoncé son grand retour, vendredi dernier sur Europe 1. Un come-back se traduisant donc par une longue interview publiée ce matin par L'Express. L'hebdomadaire n'a pas non plus été choisi au pif. C'était déjà L'Express qui avait eu l'exclusivité d'une interview fleuve de Raymond, à peine une semaine après la qualification de la France pour la Coupe du Monde et le début de la polémique mondiale sur la main de Thierry Henry. Cette fois-ci, Domenech s'est pointé avec son avocat et son conseiller en com', a relu l'interview, puis a « changé trois mots et ajouté une demi-ligne au texte initial » , selon le site du magazine. Le résultat est donc bien lisse, un peu vide, mais il y a quand même quelques petites choses à en retenir.

D'abord, éviter les faits

Commençons quand même par les sujets dont l'interviewé n'a pas voulu entendre parler, puisqu'ils sont clairement les plus nombreux. En ce qui concerne les détails de son altercation avec Anelka, Raymond a une bonne excuse : « Une procédure est en cours sur ce point entre le joueur et le journal L'Equipe  » . Le duel interne entre Ribéry et Gourcuff, lui, est carrément nié : « Si conflit il y a eu, ça devait être tard le soir dans leur chambre ! [...] Les deux joueurs ont même déjeuné une fois ensemble, car ils avaient eu écho des rumeurs de tension » . Pas la peine de s'étendre sur la preuve de bonnes relations que peut bien constituer un déjeuner lors d'un rassemblement de Coupe du Monde, Domenech a déjà enchainé sur le sujet de sa prime : « Pour renoncer, il faudrait que je sache de quoi on me parle. Or je n'en ai aucune idée. Jamais je n'ai reçu de telle demande émanant de la "Fédé" » . Quant à savoir s'il considère que les responsables de l'affaire du bus de Knysna auraient dû être suspendus à vie, il n'a « pas d'avis » , ce n'est « pas son problème » et de toute façon, il n'a « pas vu » de meneurs.

On n'apprend rien, non plus, sur ce qu'il a bien pu faire de sa vie depuis son retour d'Afrique du Sud. Il est demandeur d'emploi, il entraine bénévolement les gamins de Boulogne-Billancourt, il a joué dans une pub pour le poker, il a fait quelques interventions auprès de jeunes footeux autrichiens. Tout ce que l'on sait déjà. En ce qui concerne l'avenir, Domenech prend juste la peine de démentir la rumeur d'une participation à une télé-réalité et évoque quelques projets théâtraux et cinématographiques. Voilà, c'est ça la grande interview du retour du damné : aucun scoop à l'horizon. Livrer de l'information ne fait (pour l'instant ?) pas partie du plan de communication des conseillers de Raymond. Ici, on est dans la posture à 100%.

[page]
Puis, mettre des quenelles

L'ancien sélectionneur le dit dès le début de l'entretien, il parle parce qu'il veut rétablir la vérité sur lui. Donc pas sur ce qu'ont été ses six ans à la tête de l'équipe de France. Raymond aime le foot, la preuve, il entraine les jeunes de Boulbi gratuitement et il est toujours supporter de l'équipe de France. S'il n'y est pas encore revenu pour de bon, c'est parce que « c'est comme en amour, il faut avoir oublié une femme pour pouvoir en aimer une autre » . Si Raymond avait cette attitude face au public, c'était pour « protéger le groupe » . Et surtout, Raymond a fait son autocritique ! Même s'il n'en livre pas les conclusions : « Soyons clairs : je me suis planté, je n'ai pas dû choisir les bons joueurs ni trouver les mots qu'il fallait. Je n'accepte pas la critique des politiques ni celle des anciens joueurs reconvertis dans le journalisme, mais cela ne m'empêche pas de tirer mon propre bilan » .

Parce que Raymond n'aime toujours pas les donneurs de leçons. Il a gardé exactement les mêmes têtes de Turc que lors de son interview post-qualification et il les attaque quasiment dans les mêmes termes. Roselyne Bachelot ? « Moi, je ne me suis jamais occupé de vaccins. Lorsque je ne suis pas compétent, je me tais. [...] Les joueurs auraient pleuré ? De rire, peut-être » (fin 2009, on lisait : « Moi, je ne m'occupe pas de gérer un ministère, je ne m'occupe pas de la santé » ). Les anciens de 98 devenus consultants ? « Je pensais que cela consistait à faire partager son expérience, à raconter ce qui peut se passer dans la gestion d'un groupe. [...] Si ces gens-là veulent parler de morale et donner des leçons, c'est bon, il n'y a plus de souci à se faire ! » (Après la qualif : « Les anciens joueurs qui se comportent comme des entraîneurs alors qu'ils n'ont jamais dirigé une équipe me laissent indifférent » ).

Enfin, bien se positionner

Mais finalement, là où la stratégie de communication est la plus efficace, c'est dans sa capacité à détourner l'attention. Qui a pris des baffes depuis la Coupe du Monde ? Domenech, qui n'avait plus aucune activité médiatique, ou les joueurs, qui ont continué leur carrière en club et parfois en sélection ? Il s'agit donc d'amorcer doucement un retour sur le devant de la scène sans attirer les regards mauvais braqués sur les joueurs. Ces joueurs qui, contrairement à ce qu'on croit, n'étaient pas coupés du monde pendant la compétition, « la preuve, avec cette fameuse Une de L'Equipe qui a fait scandale » . Et surtout, cette « bande de sales gosses inconscients » . Dès la publication des premiers extraits de l'interview, c'est cette phrase, la plus “buzzable”, qui a été mise en avant. Comme à chaque attaque du genre, qu'elle vienne de la classe politique ou du monde du football, les joueurs vont être appelés à réagir, à commenter, à contrer cette phrase. Comme d'habitude, ils ne parviendront pas à en sortir grandis. Raymond Domenech a peut-être réussi à se placer du bon côté du manche. Qui a dit que cet homme n'était pas un bon communicant ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
et si domenech servait a rien?
ll sert au moins à une chose, à faire parler de lui, et c'est les médias qui se régalent à essayer de choper des exclus (pour faire du blé) après l'avoir démoli comme une merde.
c juste pour dire du mal de lui en fait j'ai pas lu j men fous de sa vie il a aucun rapport avec le foot a mon avis il est mort professionnellement enfin j'espere
Comme les autres : pas lu. Je viens pas sur un site de foot pour lire des analyses de stratégies de communication. Pitrel, encore à côté de la plaque.
Moi, j'ai dit que ce n'est pas un bon communicant. Et je persiste : c'est un mauvais communicant. Il n'a pas l'intelligence nécessaire pour être bon dans ce domaine.
@ Childebert. Car c'est bien connu que Sofoot.com tout comme So Foot se consacre au foot stricto sensu, rien que le foot, uniquement le foot. C'est leur crédo de base, évident.
Il était nul dans tous les domaines : stratégique, communication avec la presse, sélection et gestion de l'effectif, etc... Le pire c'est que les exemples ne manquent pas durant tout ce chemin de croix long de six ans et qui se finit en apothéose. Quelque part je comprend le ras le bol des joueurs de se coltiner une telle imposture pendant si longtemps.
bien dit drake raymond=imposture.en plus jvois pas pourquoi y ferait encore de la com pour entrainer de nouveau?franchement il est grillé partout et si c uniquement pour pas avoir une image tp a chier bin encore la jpense qu'on s'en tape tous
Quel est l'intérêt de poster des commentaires à propos d'un article qu'on n'a pas lu? D'autant que tout le monde (moi le premier) considère que Ray est une buse et la lecture de cet article peut nous amener à penser que "en fait il n'est peut-être pas aussi pitoyable qu'avant" (ou il est mieux conseillé).
@ Koroviev : Bein l'intérêt c'est juste de montrer à la rédaction ce qu'on veut et ce qu'on veut pas en tant que lecteur. Ça va pas plus loin et je ne me fais pas plus d'illusion que ça, mais je n'ai pas d'autre moyen de le faire savoir aux gens qui font so foot.

@ hou.ha : je sais pas si ils sont "limités" au foot, mais je sais qu'ils devraient.
Et si Domenech savait communiquer ?

Ca se saurait.
Que l'on se pose encore la question aujourd'hui est simplement la preuve qu'il ne sait pas communiquer.
Il a même été très très mauvais dans cet exercice.
idum je viens de découvrir le titre: pas lu l'article.
Mais pondez nous un article avec comme titre :"le plus gros escroc du football français" ou "comment cette daube a réussi a gravir une à une les marches de la DTN pour devenir sélectionneur"

On parle d'un entraîneur qui est resté le plus de temps en poste: sans philosophie de jeu, sans soutien des joueurs... et avec deux échecs consécutifs au premier tour consécutivement a un championnat d'europe et une CM

Et venez pas me rabâcher 2006 on lui a imposé thuram, makélélé et zidane, il nous fait perdre la finale avec son alou, et tout le monde sait que les joueurs cadres ont pris en main le groupe avant le match du togo
Moi je trouve cet article très intéressant.
La communication fait aujourd'hui partie intégrante du monde du football.
Il est d'ailleurs intéressant de savoir ce qui se passe d'une manière générale sur la planète foot car chaque communication a sa part de responsabilité sur d'autres événements et résultats.
Je n'impose pas tous les torts à M.Domenech concernant l'échec de la coupe du monde, même si je n'étais pas adepte de son management.
Ce bilan est à partager entre les instances (qui l'ont prolongé), le sélectionneur (tout a déjà été dit et redit...) et les joueurs (la grève montre l'état d'esprit dans lequel il était).
Personne ne s'est responsabilisé et ça a tourné au fiasco grâce bien sùr à l'aide d'un quotidien qui va pouvoir insérer un supplément "VOICI" afin de dopper (pour rester dans le monde du sport professionnel) encore plus ses ventes.
La "communication " c'est en principe expliquer ce qu'on fait et qu'on fait BIEN sinon ça s'appelle de la publicité et c'est par définition mensonger....
Raymond ayant à peu près tout fait mal, il ne reste pas grand'chose à faire passer comme "message" dans l'opinion....

par contre aujourd'hui la vrai question c'est en effet "comment un type sous-qualifié peut se hisser là et "tenir" 6 ans à ce poste", ça peut mériter une enquête pour savoir quels intérêts avaient les gugusses responsables de cette situation à voir perdurer cette farce...
la définition de la communication c'est un auditeur, un émetteur et un message! quel est le message de domenech en 6ans? y a t-il une idée principale ou directrice? y a t-il même un échange avec ses auditeurs?

Domenech il a jamais communiqué
@ Childebert : l'intérêt c'est de montrer à la rédaction ce que TU veux en tant que lecteur. Merci de ne pas parler au nom de tout le monde. Si tu veux du foot, du foot et rien que du foot, tu as France Football.

Ca commence à m'énerver ces commentaires récurrents critiquant le contenu des articles. Si la ligne éditoriale de So Foot ne vous plait pas, allez voir ailleurs !
@ben-jXX : mais je n'ai jamais ambitionné de parler pour qqn d'autre que moi. Quand je dis "on" c'est pour répondre de façon générale, ça s'appelle du français. Tu es prié de retourner en école primaire afin d'apprendre la langue française, merci.

C'est marrant ton argument "si so foot ne vous plait pas, allez voir ailleurs", ça me rappelle beaucoup "La France, soit tu l'aimes, soit tu la quittes !". Comme quoi les petites phrases choc et creuses, les fausses évidences-vrais sophismes, bref la réflexion réduite à son plus bas niveau, ça marque les esprits faibles !

Allez, change de pseudo et essaie de repartir à zéro bonhomme.
@Childebert : je te parle de ligne éditoriale et tu me réponds "la France tu l'aimes ou tu la quittes". Y' dit qu'il voit pas le rapport...
Lorsque tu lis Libération, tu ne vas pas aller te plaindre que le contenu du journal est trop à gauche. Ben là c'est pareil.
Si les journaux devaient se plier aux desiderata du public, ils parleraient tous de la même chose.

Quant à ton utilisation du "on", je me doute bien que c'est un on "général". N'empêche, c'est ton avis que tu donnes.

Et pour finir : oui mon pseudo est nul (et totalement assumé), mais cela ne t'autorise pas à m'appeler bonhomme, ni me traiter d'esprit faible. Je ne sais pas quel âge tu as, mais je te prierai, à l'avenir, d'éviter ce genre de familiarité.

P.S. : tu donnerais pas de cours de français par hasard ? J'suis un peu en galère en ce moment. Oui ? Tu me fais un prix si je te prends un forfait 10h ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ibra raccourci
0 18