En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Et si Conte bâtissait un Chelsitalie ?

Après avoir impressionné à l’Euro à la tête de sa Squadra, Antonio Conte débarque en Premier League avec quelques idées précises en tête. Des concepts de jeu qui sont à l’origine du succès de ses équipes et qu’il va sûrement vouloir tester avec les Blues. Pari gagnant ?

Modififié
Antonio Candreva. Leonardo Bonucci. Radja Nainggolan. Andrea Barzagli. Graziano Pellè. Giorgio Chiellini. Deux choses rassemblent ces six joueurs. D’une part, ils sont italiens ou jouaient jusque-là en Serie A. D’autre part, ils ont tous été évoqués comme potentielles recrues de Chelsea dans les médias. Le dénominateur commun ? Antonio Conte. Après avoir fait les beaux jours de la Juve, après avoir fait rêver les fans transalpins à l’Euro, voilà le charismatique entraîneur au volant du bolide londonien.


Malheureusement pour lui, aucun de ses six désirs ne devraient le retrouver outre-Manche, la Juve ne voulant pas lâcher un seul de ses trois défenseurs, Pellé étant parti remplir sa tirelire en Chine, Candreva préférant l’Inter ou Naples et Nainggolan souhaitant absolument rester à la Roma. Du coup, Antonio n’a pas franchement envie de rire. Car lui veut avancer dans la construction de son équipe, qui va à coup sûr littéralement changer de gueule. Le technicien sait ce qu’il veut et connaît les hommes qu’il faut pour que son plan marche. S’il ne les a pas, son effectif va donc devoir bosser deux fois plus pour intégrer ses règles. Ce dernier a déjà prévenu ses petits protégés : il leur réserve « la pré-saison la plus dure de leur vie » .

La charnière doit être remplacée


Le travail. C’est ce qui a primé dans son Italie depuis deux ans. Ce fut aussi la priorité à la Juventus ou à Sienne.
« Chaque manager a ses propres méthodes et sa philosophie de jeu. Je veux les faire passer à mes joueurs. » Antonio Conte
Ne comptez donc pas sur lui pour que ça change. Non, ce que personne ne sait pour le moment, c’est ce que prévoit tactiquement Conte pour ce Chelsea post-Mourinho/Hiddink. Obsédé par le sujet, l’Italien doit lui-même se poser la question : faut-il tenter le 3-5-2 ? « En Italie, j’aimais dire que le coach était un tailleur et qu’il devait habiller l’équipe. Trois ou quatre défenseurs, ce n’est pas important.  » Le technicien a beau esquiver en conférence de presse, il ne trompe pas grand monde. « Chaque manager a ses propres méthodes et sa philosophie de jeu. Je veux les faire passer à mes joueurs » , s'est-il même trahi juste avant.


Lui qui a remis ce schéma à la mode dans le monde du foot et qui fait évoluer son onze de cette manière depuis 2011 avec succès – trois Scudetti et une coupe avec la Juve en trois ans, quart-de-finaliste avec l’Italie à l’Euro – a été conquis par son trio Barzagli-Bonucci-Chiellini protégeant le monstrueux Gianluigi Buffon. Peut-il l’imiter chez les Blues ? Difficile à envisager. D’abord parce que niveau éléments défensifs, ce n’est pas trop ça actuellement. Si Thibaut Courtois peut rivaliser avec le capitaine de la Vieille Dame, les vieillissants John Terry et Gary Cahill sortent d’une saison catastrophique. Kurt Zouma est une belle promesse mais s’est pété en février et n’a pas rejoué depuis. Replacer Branislav Ivanović ? Pourquoi pas. Reste que quatre arrières centraux moyens pour trois places, ça fait juste.

Les clés Cuadrado et Costa


Autre problème : les ailes. Qui mettre dans les couloirs ? Eden Hazard ne supporterait pas le sacrifice de tels replis défensifs. Willian aime trop le cœur du jeu. Azpi, alors ? Mouais. En coulisse, on imagine que si Juan Cuadrado n’a pas encore été vendu, c’est parce que Conte pense à lui pour ce poste. Le milieu, maintenant. Si le beau Antonio veut que ça marche, il lui faut un milieu relayeur qui sache courir non-stop, que Chelsea ne possède pas encore, Nemanja Matić paraissant encore fatigué de sa saison 2014-2015. Au niveau du milieu défensif, cela risque d’être compliqué, même si N'Golo Kanté pourrait être précieux.



Bref, pour que Chelsea opte pour le 3-5-2, les dirigeants n’ont qu’un choix : sortir le chéquier. Ils l’ont d’ailleurs déjà fait pour attirer Michy Batshuayi. Sauf que l’ancien Marseillais ne sera pas l’avant-centre numéro 1, puisque celui-ci s’appellera encore Diego Costa. Antonio Conte aurait en effet insisté pour garder le viril Espagnol. Rien de surprenant tant Conte aime les battants, comme il l'a montré avec Pellé ou Carlos Tévez.

Droit dans le mur de la Premier League ?


L’obstacle supplémentaire, c’est la Premier League. Ce championnat est-il propice aux idées du coach ?
« J’espère que chez mes joueurs, il existe une petite flamme qui peut se transformer en un enfer brûlant. » Antonio Conte
Liverpool s’est déjà essayé aux trois défenseurs centraux. Sans trop de résultats. Ce qui est certain, c’est que cette équipe de Chelsea a davantage de talents intrinsèquement parlant que la Nazionale. Et que si Conte parvient à y instaurer la même discipline et le même goût pour la baston mentale et tactique, le Monsieur aura déjà gagné. « La Premier League est très difficile, sans doute le championnat le plus difficile du monde, a reconnu le Mister face à la presse. Nous devrons juste travailler dur tous les jours, toutes les semaines. Les supporters ont besoin d’une équipe prête pour le combat. (…) J’espère que nous serons sous-évalués par nos adversaires et que nous surprendrons le plus grand monde. J’espère que chez mes joueurs, il existe une petite flamme qui peut se transformer en un enfer brûlant. » Pas de doute, les méthodes n’ont pas changé.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 89
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 13 janvier Landon Donovan sort de sa retraite et signe au Mexique 21