1. //
  2. // 31e journée
  3. // Manchester United/Manchester City

Et si c'était la dernière danse de Ferguson ?

Vexé au printemps dernier de s'être fait piquer le titre par City, Sir Alex Ferguson a remis sa machine de guerre en marche. Ce soir, son United accueille l'encombrant voisin de City avec 15 points d'avance et un ballotage très favorable pour le titre de champion. Un titre qui pourrait être le dernier de l'Écossais.

Modififié
22 29
« Avec ce qui s'est passé l'an dernier et ce titre arraché à la différence de buts par City dans les ultimes secondes de la saison, la rivalité est montée de plusieurs crans. Pour nous, ça a créé une sensation de vide, de manque, de frustration. Je n'avais pas ressenti cette confusion de sentiments depuis longtemps. Depuis une vingtaine d'années, quand Liverpool dominait. » Quand Sir Alex Ferguson se confie dans les colonnes de L’Équipe Magazine le mois dernier, les mots sont lourds de sens. À 71 ans, l'homme aux 37 trophées glanés sous les couleurs de Manchester United est rancunier. Il en a gros sur le cœur. Son ego en a pris un coup. Sa réputation aussi. Et on ne parle même pas de son amour propre. Se faire enfler, qui plus est par un voisin, il déteste ça.

Alors il a tout fait pour ne plus revivre une telle désillusion. À l'heure de défier City à Old Trafford à huit journées de la fin de la saison, United compte 15 points d'avance. Un putain de fossé. Mieux, les Red Devils avancent à pas de géant (25 victoires en 30 matchs, un record), ne laissant que des miettes aux poursuivants. Un tueur au sang froid. Réaliste. Implacable.

Pourtant, on se dit que le vingtième titre qui tend les bras aux Mancuniens pourraient être le dernier de Sir Alex Ferguson. Le mec partirait au sommet. Comme un prince. Avec son CDI en poche, l'Écossais est aujourd'hui le seul maître à bord. Enfin, lui, et son médecin. En février 2012, il s'était déjà confié sur son avenir immédiat sur le site de la FIFA en avançant que « sa philosophie est que tant que je prendrai du plaisir à mon travail et que je serai en bonne santé, je continuerai. Je n'ai pas envie de me fixer de limites, car je ne sais pas de quoi demain sera fait. Évidemment, le moment viendra. Mais pour l'instant, il n'est pas l'heure d'y penser. »

Qui pour lui succéder ?

Après tout, pourquoi partirait-il à la fin du championnat ? Tout simplement parce qu'il est temps de passer la main. Avec MU, Fergie a tout gagné. Absolument tout. Et plus d'une fois. Il n'a plus rien à prouver. Depuis qu'il est sur le banc de United, Arsenal lui a lancé un défi. Il l'a relevé. Ensuite, ce fut au tour de Chelsea. Il l'a relevé. Aujourd'hui, c'est City qui lui tient tête. Il est en passe de le relever. L'homme marche au défi. Partir au sommet, en détrônant Manchester City, il n'y a sans aucun doute pas plus jouissif pour un coach de United. Jusqu'au bout, il aura réussi à se remettre en question. Sous ses ordres, il a déjà su renouveler quatre générations exceptionnelles de joueurs sans que son vestiaire n'explose (Cantona-Beckham-Ronaldo-Van Persie). C'est un exploit.

D'autant que tout est déjà en place pour prendre sa place. Le club tourne comme une montre suisse, les structures sont ultra modernes et Mike Phelan, l'adjoint de Fergie, gère déjà toutes les séances d'entraînement. Au vrai, Sir Alex fait surtout du suivi psychologique. Il gère ses hommes. Pas les footballeurs qui, eux, sont en auto-gestion permanente, sous les yeux avisés des cadres du vestiaires (Giggs, Scholes, Ferdinand).

Mais qui pour le remplacer ? Dans L’Équipe magazine, l'Écossais donnait quelques pistes de travail : « Je pense que, pour me succéder, il faudra un coach avec de l'expérience. Il faut qu'ils commencent avec les jeunes, la réserve. » Entre les lignes se dresse un portrait robot facile à identifier : Ole-Gunnar Solskjær. Ancien trublion offensif du club, émérite entraîneur des jeunes pendant trois ans (2008-2011 avec le titre en 2010) et coach de Molde depuis deux ans avec deux titres de champion de Norvège à la clé. Un profil presque parfait. Car mine de rien, pour succéder à un banc squatté avec succès par le même mec depuis 26 ans, il faudra être solide. Ainsi, de nombreux cadors ont été avancés : Mourinho, Guardiola, Lippi. Récemment, on a même parlé d'un duo Giggs-Scholes. Mais pour le moment, rien n'a filtré. Tout simplement parce que la fin de règne de Sir Alex n'est pas encore datée. Enfin, Sir Alex n'a encore rien décidé. Il est son propre maître. Il l'a toujours été. Pour le moment, il a un vingtième titre à aller chercher. Alors ce soir, il défiera une nouvelle fois Roberto Mancini dans les travées d'Old Trafford. Une victoire rapprocherait MU du sacre dans une drôle de saison. Son MU n'a jamais fait rêver par son jeu ou ses matchs, mais force est de constater que ce United a déjà gagné à Chelsea, Liverpool et City. Rien que ça. Alors finalement, c'est peut-être la bonne saison pour arrêter. Et partir au sommet. Là-haut. Tout là-haut. Sur un putain de perchoir.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Myros el matador Niveau : CFA
D'habitude j'aime à croire que personne n'est irremplacable! SAF c'est l'exception qui confirme la règle.

Ce mec va laisser un vide inter-sidérale quand il s'en ira!
Delavigne Niveau : DHR
Malgrès le trouble semé par Mourinho lors de leur dernière confrontation, je verrais bien un p'tit Solskjaer, ou un p'tit Giggs, ou un p'tit Scholes.
Enfin un gars du club, un vrai, qui pourra tenter de continuer a transmettre ce que SAF leur a apprit.
Ca va laisser un grand vide, et pas qu'au club, mais aussi dans les média, et chez tous les amateurs de foot!
Mais attendons, Sir Alex n'est pas encore mort :)
Sir Alex Ferguson, le dernier roi d'Ecosse.
Certes ManU est implacable cette année, sans être complètement flamboyant dans le jeu, elle a une efficacité clinique qui la mène tout droit au titre. Mais je ne peux m’empêcher de penser que c'est aussi dû au fait que City n'a pas récupérer son niveau de l'année dernière et il y a donc une concurrence moins forte.

On peut ajouter à ça que Chelsea est trop irrégulier, pour Arsenal même pas la peine d'en parler le débat a été suffisamment posé et Tottenham n'a pas la carrure ni les moyens d'un champion de PL.
Je connais pas Man Utd sans Ferguson. Je l'ai toujours vu sur le banc et quand je pense à son départ, j'ai l'impression que les Red Devils ne seront plus cette machine indéboulonnable qui se relève toujours plus fort. Et oui, je ne vois que des mecs de la maison pour prendre le flambeau. Mais ils ne seront jamais Sir Alex Ferguson. Et ça, c'est triste.
Journalducalembour.com Niveau : DHR
Je veux bien que cette année notre jeu soit d'une pauvreté... mais au vu du nombre de renversements de situation... on ne peut pas dire que l'on a pas vibré.

Maintenant avec tout le respect que j'ai pour SAF il faut vraiment qu'il arrête ses compos de mec bourrés!

L'année dernièr est pas le 4-4 face à everton qui nous coute le titre, c'est le 1-0 face à Wigan ou Fergie repose Scholes et se pointe avec un milieu : Jones/Rafael

Ce genre de plan foireux... il en abuse et j'en ai marre. Marre des victoires 1-0 en gérant (quand tu as 10 trucs à jouer je veux bien mais face à Sunderland y a une semaine c'était honteux)
Delavigne Niveau : DHR
Ouai enfin en même temps chaque équipe a des hauts et des bas sur le long terme.
Faut-il mettre les baisses de régimes ces 20 dernières années des Liverpool, Arsenal, Chelsea, Man U, au compte de Ferguson ?
Je préfère saluer sa constance au haut niveau, sa capacité a garder ses joueurs concernés malgré les titres, etc... ajouté a sa capacité a gagner.
Delavigne Niveau : DHR
naaaaaaann :( comment ai-je pu écrire Man U a la place de City ?!
Honte a moi sur plusieurs générations...
J'aimerais bien David Moyes pour le remplacer, ce que ce mec à fait avec Everton ces 10 dernières années c'est juste hallucinant, quasi sans budget.
Au pays des Pool, Arsenal, Chelsea, City, United, Tottenham, ça mérite d'être souligné.

Et surtout pas, mais alors surtout pas Mourhino.
Sir Alex aimerai surtout partir avec une dernière LDC.

Alors, on remet ça ?!
Journalducalembour.com Niveau : DHR
Pour moi OGS est le meilleur choix.

Ouste les reconversions ratées : Roy Keane, Bruce, Pallister etc...

OGS a la fibre, alors que les précités n'ont aucune dimension comme coach. (surtout RK a part clasher ses joueurs c'est le nada)

Moyes est pas un mauvais choix, mais j'ai l'impression que ça serait une transition, ne faut il pas un manager de classe mondiale (Ancelotti, Mourinho, etc.......) ou un mec du cru (OGS ? Giggs ? Phelan ? Gary NEVILLE?)


Qui de Queiroz qui gérait toute les tactiques époques CR7?
waynerooney Niveau : CFA
Je vote Moyes également!
Shevchenko Niveau : CFA2
Avant l'ombre et l'indifférence. Les amateurs de grande Musique auront reconnu :)
Journalducalembour.com Niveau : DHR
Un vertige puits de silence...

(Tu-eeeez moi)
sandro l'obèse Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Goofy
Certes ManU est implacable cette année, sans être complètement flamboyant dans le jeu, elle a une efficacité clinique qui la mène tout droit au titre. Mais je ne peux m’empêcher de penser que c'est aussi dû au fait que City n'a pas récupérer son niveau de l'année dernière et il y a donc une concurrence moins forte.

On peut ajouter à ça que Chelsea est trop irrégulier, pour Arsenal même pas la peine d'en parler le débat a été suffisamment posé et Tottenham n'a pas la carrure ni les moyens d'un champion de PL.


Justement c'est ça qui fait la force de ManU : la régularité. Dure à acquérir uniquement avec les sousous. L'expérience ne s'achète pas.

Tout ça me rapelle mes parties de LM à PES. Au bout de 6-7 saisons quand tu gagnes à chaque fois championnat, coupe , LDC et que ton unique but et d'avoir une saison à 114 points avec le meilleur buteur, passeur etc.. Tu commences à t'emmerder. Sois tu recommences avec une équipe pourrie, sois t'arrête de jouer.
Message posté par Journalducalembour.com
Je veux bien que cette année notre jeu soit d'une pauvreté... mais au vu du nombre de renversements de situation... on ne peut pas dire que l'on a pas vibré.

Maintenant avec tout le respect que j'ai pour SAF il faut vraiment qu'il arrête ses compos de mec bourrés!

L'année dernièr est pas le 4-4 face à everton qui nous coute le titre, c'est le 1-0 face à Wigan ou Fergie repose Scholes et se pointe avec un milieu : Jones/Rafael

Ce genre de plan foireux... il en abuse et j'en ai marre. Marre des victoires 1-0 en gérant (quand tu as 10 trucs à jouer je veux bien mais face à Sunderland y a une semaine c'était honteux)


allez, pour pinailler (parce que je suis d'accord en fait, il abuse à force de gestion, et de balader Jones par exemple, d'en faire un de ses "soldats" - Fletcher, o'Shea, etc - il a perturbé sa progression, j'en suis sûr) : le United-Sunderland, c'est pas celui qui est deux jours avant le match contre Chelsea en coupe ?
Shevchenko Niveau : CFA2
En tout cas, après cette saison, va falloir se lever tôt pour aller le chercher au Panthéon de FM le gaillard.

PS : Merci JDC de me tenir compagnie dans ce moment de honte
frenschsokrates Niveau : District
Je pense surtout qu'il ne faut pas se faire d'illusions...ManU va redevenir un club où les entraineurs feront des piges normales, entre 6 mois et 3 ans, et se succèderont.

Le fardeau est d'autant plus lourd que l'ombre de Ferguson va peser sur ce club pendant des dizaines d'années. À moins que le supersub Solskjaer se révèle aussi talentueux et stable que le maître, je pense ManU va connaître une baisse de régime et une phase de transition, en restant un immense club mais en perdant ce statut d'exception du foot.

Mais ne débarrassons pas la bouteille du poivrot avant de nous être assuré qu'il est dans le coma, Ferguson et son nez violet sont toujours là pour l'instant.
Journalducalembour.com Niveau : DHR
Message posté par ouam


allez, pour pinailler (parce que je suis d'accord en fait, il abuse à force de gestion, et de balader Jones par exemple, d'en faire un de ses "soldats" - Fletcher, o'Shea, etc - il a perturbé sa progression, j'en suis sûr) : le United-Sunderland, c'est pas celui qui est deux jours avant le match contre Chelsea en coupe ?




Sisi ce qui expliquerait le turnover... si seulement les joueurs qui avaient évolué face à Sunderland n'avaient pas joué face à Chelsea... (Kagawa, Carrick...)
nononoway Niveau : CFA
Ca m'étonnerait qu'il s'en aille sans prévenir comme ça.

Si oui, j'espère que ce sera Moyes.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 29