1. //
  2. // 12e journée
  3. // Montpellier/PSG

Et si c'était la chance de Lavezzi ?

Zlatan Ibrahimović suspendu, Kevin Gameiro convalescent, Ezequiel Lavezzi a choisi le bon moment pour se racheter une hygiène de vie. Après trois mois quasiment blancs, l'Argentin vient de livrer un match solide contre Zagreb et devrait débuter ce soir à Montpellier. Le début de quelque chose.

Modififié
5 10
Avant son match de mardi en Ligue des champions, le tableau de marche d'Ezequiel Lavezzi au PSG tirait la tronche : deux matchs de Ligue 1, un carton rouge, deux blessures et des rumeurs persistantes sur son hygiène de vie. Et comme en France on adore comparer le rendement des footballeurs à leur code-barre, le statut de l'ancien Napolitain - acheté 30 millions d'euros cet été - commençait sérieusement à s'effriter. Et puis il y a eu ces 68 minutes contre Zagreb. Une grosse heure de courses, de bonne volonté, d'implication (sur les trois premiers buts notamment) et cette standing ovation à sa sortie. Un match et tout est oublié. Un truc très français quoi. Lavezzi, lui, s'en fout un peu des qu'en dira-t-on. Il a joué un match sans ombre au tableau et ça le comble. Surtout après un début de saison moisi. « Je vais de mieux en mieux depuis mon accident. J’ai vraiment très envie de rejouer et d’effacer ce début de saison pas génial ! » pouvait-on lire sur son compte Twitter en début de semaine. Le mec est lucide sur son rendement. Comme il l'a été sur son match de mardi. « J'ai fait quelques erreurs et peu de bonnes choses jusqu'à maintenant. Pour moi, l'important était de retrouver les terrains et de terminer un match. Maintenant, j'espère faire encore mieux. Quand est-ce que je marquerai ? Certes, c'est important pour un attaquant, mais encore une fois, le principal est le résultat de l'équipe » , a-t-il balancé à la presse italienne après la promenade face à Zagreb. Avec la suspension de Zlatan Ibrahimović ce soir contre Montpellier et la semaine prochaine pour la réception de Rennes, l'Argentin a une carte à jouer.

Ancelotti le voulait vraiment

Au-delà de son CV (cinq saisons à plus de 30 matchs de Serie A avec le Napoli), Lavezzi apporte de la profondeur au jeu. Habitué à jouer sur l'aile ou en deuxième attaquant, le petit trapu oblige Ancelotti à réviser un peu son système de jeu. Avec lui, le PSG a évolué en 4-3-3 mardi. Une modification tactique qui a fait une victime : Javier Pastore et son poste de meneur de jeu. Un sacrifice qui a trouvé écho dans les propos du coach italien. Carlo a facilement admis qu'Ibrahimović pouvait jouer en numéro 10 avec Lavezzi et Ménez devant. Un trio qui permettrait aux deux accélérateurs de particules de dézinguer n'importe quelle défense. En forme, l'ancien Napolitain enquille une trentaine d'appels par match, décroche, participe au jeu et crée des espaces. Un vrai X-Factor.

La déclaration d'amour de Juan-Pablo Sorin

Mine de rien, ça fait du bien de (re)voir le tatoué dans le XI parisien. Pendant longtemps, on s'est mis à douter de son implication dans le groupe. Durant ses blessures, le mec préférait vivre sa vie plutôt que de traîner ses guêtres au stade pour encourager ses potes. On a même évoqué les rumeurs de départ dès le mercato hivernal (Inter, Manchester City ou la Juventus avant que cette dernière ne serre Fernando Llorente pour l'été prochain). Mais les rumeurs n'ont pas eu la vie longue. Son agent et Lavezzi lui-même ont préféré mettre les choses au point : l'homme au short trop long et aux épaules rentrées n'est pas venu à Paris pour faire de la figuration. Même les anciennes icônes argentines restent amoureuses du bonhomme. Comme c'est le cas du génial Juan-Pablo Sorin qui a déclaré sa flamme à El Pocho sur Eurosport : « Lavezzi est un attaquant qui a du caractère. Il a de la technique, il a marqué beaucoup de buts à Naples et il joue très bien en Argentine aussi. Il est capable d’apporter quelque chose de plus à l’attaque du PSG » . En résumé, tout le monde l'adore, le petit gros tatoué du PSG. A lui de se montrer digne de tout ce love. Car pour l'instant, il a pris du retard. Aussi bien au PSG qu'en sélection argentine où il n'est plus rappelé depuis ses blessures du début de saison. Mais on le sait, en football, tout va très vite.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

mirko_1926 Niveau : DHR
oui Lavezzi peut jouer en faux 9 vu que son jeu sans ballon est pour le moins rudimentaire et que chez nous il passait 10 m devant Matador quand l'adversaire etait en possession du ballon..par contre beaucoup de buts vois pas trop.un trio Menez-Flaco-Pocho a de l'allure certes mais ca reste trois contropiedisti donc sans espaces ca sera tres difficile.MHSC a tout interet a jouer en bloc et jouer les contres ce soir si la lecon de l'an passé a été retenue.
J'étais au parc contre Zagreb, tout le monde a adoré sa grinta et sa volonté ! Je pense d'ailleurs qu'il peut faire du bien au Pasteur, qui se fait un peu bouffer par Ibra j'ai l'impression.
Il y a un truc que je pige pas, sur Lavezzi.
Je suis supporteur parisien et je suis assidûment l'actualité du club. Pourtant, tout le monde critique son "hygiène de vie", mais, il n'y a ni photos ni ragots dans la presse sur sa supposée "vie nocturne"...
Godfather Niveau : CFA
Pour moi tout dépendra de l'attitude tactique de Montpellier. Si le MHSC se recroqueville en défense en fermant les espaces, Paris va souffrir en absence de Hoarau (hypothèse trio Pastore, Menez, Lavezzi). Si Montpellier prend l'initiative du jeu en dominant territorialement comme la saison passée on sera pas bien loin de la correction de la saison passée (0-3) pour Paris.
fernandollorientais Niveau : CFA
Ce n'est que mon humble avis, mais pour moi ce joueur est derrière Néné et même derrière gameiro dans la hierarchie de nos attaquant.

- Il évolue exactement dans le même registre que menez, sans être meilleur que lui dans aucun domaine (si ce n'est peut-être un vague cliché Amérique du sud/grinta/bagarreur/tatouages)
- Ce n'est pas un buteur (contrairement à Néné et Gameiro)
- Ce n'est pas un joueur de classe mondiale, ce n'est donc pas un joueur qui peut aider le psg à franchir un palier (contrairement à Zlatan ou TS)

voilà ! si vous pouviez argumenter en même temps que vous mointerais, j'apprécierais énormément !
fernandollorientais Niveau : CFA
pour préciser mon propos je dirais même que sa présence est superflue dans la mesure où elle fragilise le statut de Néné, ce qui -au vu de ses deux dernières saisons, me semble contre-productif.
Fernando: je n'ai vu que les résumés des matchs du Napoli l'année dernière, mais j'ai l'impression que le Lavezzi napolitain est un fuoriclasse. Un vrai "buteur", déjà, avec un sacré instinct, et ensuite un tres bon passeur, doublé d'une motivation et d'une rage terrible. De l'autre coté, Nêne m'a toujours paru être un bien pour un mal au PSG: il marquait certes plein de buts, mais cela masquait selon moi un immense égoïsme. C'est simple, il ne passait JAMAIS la balle à Gameiro. De plus, il n'arrête pas de faire subir au club ses états d'âme. Dés qu'il n'est pas titulaire, il y a un problème. Pour moi, un lavezzi en forme (et je ne parle pas du Lavezzi de Zagreb, même s'il a montré de belles choses) surclasse Nene et Gameiro réunis.
Il me semblait avoir lu sur ce même site, dans le résumé du match contre Zagreb, que Lavezzi avait été nul, et sifflé à sa sortie (alors qu'ayant vu le match, il avait bien joué, et a été acclamé).

C'est juste marrant de lire aujourd'hui sur Sofoot que c'est le public qui est une girouette et qui l'a enterré trop vite...
fernando.... Tu ^parles d'un titulaier régulier de l'Albicéleste... Ta méconnaissance de ce joueur fait que nous te pardonnons ton égarement coupable... maintenant tu feras 30 pompes pour te faire pardonner.... ;) amicalement.
Euh! petit gros! faut pas déconner, hier soir il a enlevé son maillot et il est plutôt sec le gars. Il a fait un match correct pour un mec qui n'a même pas 3 match plein dans les jambes, non moi je l'aime bien l'argentin!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 10