1. //
  2. // 22e journée
  3. // PSG/Nantes

Et si c'était Gasset, l'entraîneur du PSG ?

Jean-Louis Gasset, 60 ans, a passé les sept dernières années de sa vie collé aux basques de Laurent Blanc, de Bordeaux à l'équipe de France et maintenant au PSG. Et si c'était lui, l'homme fort du duo ?

Modififié
34 22
«  Ce sont des grands joueurs, c'est un plaisir à entraîner, je prends mon pied. » En septembre dernier, lorsqu'il lâche cette phrase aux micros de France Bleu, Jean-Louis Gasset évoque-t-il simplement son job d'adjoint de Laurent Blanc, ou se rend-il coupable d'un lapsus révélateur qui trahirait son véritable rôle au Paris Saint-Germain, à savoir celui d'entraîneur principal ? La question peut sembler folle, mais à y regarder de plus près, elle mérite d'être posée. Car sous ses airs de bonhomme gouailleur jamais à cours de bonnes vannes, l'ancien milieu de terrain de Montpellier est un technicien qualifié, pour qui mettre en place un schéma tactique n'a rien de secret. Gasset, c'est même un peu plus que ce « mec du Sud qui parle beaucoup, comme le qualifiait un cadre des Girondins au Parisien en janvier 2009, avant d'ajouter : Moi, me faire chambrer devant tout le monde comme si j'avais 20 ans, je n'apprécie pas. Parfois, ça va trop loin. » Ça va peut-être trop loin, mais ça fait gagner des matchs.

Blanc sur la touche, Gasset sur la pelouse

Depuis qu'il a embrassé la carrière d'entraîneur, il y a maintenant sept ans, Laurent Blanc ne s'est jamais séparé de Jean-Louis Gasset. Dans l'esprit du Président, le tandem qu'il forme avec son adjoint de 60 ans se rapproche de celui qu'Alex Ferguson formait avec Carlos Queiroz à Manchester United en 2002-2003, lors de la dernière saison de Blanc en tant que joueur, et entre 2004 et 2008. À la différence près qu'avant de recruter Carlos Queiroz, Sir Alex exerçait déjà depuis près de trente ans, alors que l'homme à la touillette n'a jamais su se débrouiller sans son acolyte. Mais pourquoi le Président se sentirait-il orphelin sans son adjoint à la dégaine de bouliste ? En débutant sa seconde carrière aux Girondins, Laurent Blanc décide de zapper la case « petit club ou catégorie de jeunes pour faire ses classes » . Adjoint à Montpellier durant treize saisons avant d'en devenir l'entraîneur principal puis de coacher Caen, adjoint de Luis Fernandez au PSG puis à l'Espanyol, entraîneur d'Istres : Jean-Louis Gasset possède l'expérience qui manque au champion du monde pour se lancer directement dans le grand bain. Au quotidien, cela donne Blanc au bord du terrain et Gasset sur la pelouse, comme l'expliquait ce dernier en 2009 : « Les médias, le relationnel, la composition d'équipe, c'est lui (Blanc). Il connaît tout du football, mais l'organisation des séances, ce n'est pas sa tasse de thé. Il m'explique comment il faut jouer, moi je trouve les exercices adéquats. »

En résumé, Gasset entraîne pendant que Blanc se fait un Football Manager grandeur nature. Car si poser des plots n'est pas la tasse de thé de Blanc, les relations avec les joueurs ne sont pas non plus son hobby favori. Là encore, c'est Gasset qui sert souvent de relais, comme en atteste David Bellion, qui confie que l'homme « sait rire et gueuler. On sent qu'il aime les joueurs.  » Mais surtout, Gasset apporte à son supérieur son expertise tactique lorsque la situation l'exige. À Bordeaux, tout le monde se souvient par exemple de cette partie épique à Grenoble, en septembre 2008. Alors que les Girondins sont tenus en échec par le promu, et réduits à 9 avant l'heure de jeu après les expulsions de Wendel et Diarra, les caméras de Canal+ surprennent Blanc en train de se faire expliquer par son adjoint la marche à suivre. Les Marine et Blanc passent en 3-4-1 et s'imposent finalement 1-0 sur un but de Jussiê grâce à un scénario qui doit beaucoup à l'homme dont le survêt' est comme une seconde peau.

Premier désaccord entre Blanc et Gasset ?

Cet apprentissage tactique, Laurent Blanc l'acquiert au fur et à mesure qu'il gagne en expérience, toujours aux côtés du discret Gasset. Si ce dernier s'est toujours plié aux choix de son boss, il se murmure que pour la première fois au cours d'une collaboration qui dure depuis maintenant sept saisons, les deux hommes seraient en désaccord sur un point. Tant avec les Girondins qu'avec l'équipe de France, Blanc a toujours commencé par prôner un jeu alerte, fait de passes courtes et de mouvement : le fameux fantasme barcelonais. Une philosophie de jeu mise de côté dès que l'adversaire était jugé plus coriace qu'à l'accoutumée. Le moment pour Blanc de passer d'un 4-4-2 en losange à un 4-5-1 avec Bordeaux en Ligue des champions ou d'aligner deux arrières droits face à l'Espagne avec les Bleus. Un système que l'entraîneur du PSG se verrait bien mettre en place cette saison, lorsqu'il aura à affronter le gratin en Champions, notamment en renforçant son côté droit. En coulisses, il se dit que Gasset tenterait de l'en dissuader, jugeant la modification inutile. L'occasion pour les observateurs de savoir qui est le véritable entraîneur du PSG ?

par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 17
Ils bossent ensemble, essaient de trouver les meilleures solutions en s'appuyant sur leurs qualités respectives.. Bienvenue dans la vraie vie.
maisouimaisnondabord Niveau : Loisir
Blanc est un chanceux dans le monde du foot. Il a plein d'amis journalistes donc même quand il obtient des mauvais résultats, c'est pas de sa faute. Il a récupérer Bordeaux et le PSG après le travail acharné de Ricardo et Ancelotti. Et l'équipe de France après le cataclysme de Knysna où les joueurs se devaient de se tenir à carreaux.

Alors, il sait s'entourer (ce qui est une qualité) et il a surement une philosophie de jeu propre à lui mais c'est un homme qui se cache souvent derrière les autres. Souvenez-vous de l'affaire des quotas où au lieu de prendre la parole, il était parti en vacances laissant la FFF le sortir du pétrin.
J'avoue, quelle chance d'avoir repris l'équipe se france après Knysna, alors que les joueurs étaient complètement blasés de cette sélection et le pays tout entier les détestait. Il fallait tout reconstruire depuis la base, donc je vois pas très bien en quoi son job était facile. Faut pas déconner, on était loin d'un Del. Bosque ou d'un Löw qui ont repris des sélections déja bien soudées, avec des cadres sur lesquels s'appuyer, etc.
Blanc est un débile mental, donc j'aime bien l'idée qu'il laisse tout faire à Gasset.
Message posté par maisouimaisnondabord
Blanc est un chanceux dans le monde du foot. Il a plein d'amis journalistes donc même quand il obtient des mauvais résultats, c'est pas de sa faute. Il a récupérer Bordeaux et le PSG après le travail acharné de Ricardo et Ancelotti. Et l'équipe de France après le cataclysme de Knysna où les joueurs se devaient de se tenir à carreaux.

Alors, il sait s'entourer (ce qui est une qualité) et il a surement une philosophie de jeu propre à lui mais c'est un homme qui se cache souvent derrière les autres. Souvenez-vous de l'affaire des quotas où au lieu de prendre la parole, il était parti en vacances laissant la FFF le sortir du pétrin.


Je suis pas sûr que recuperer le psg post ancelotti et l'EDF post Domenech soient les postes les plus faciles...
Jack Facial Niveau : CFA
M'est avis qu'il était plus facile, j'entends moins risqué, de prendre les commandes de l'équipe de France en 2010 après Knysna qu'en 1998 après le sacre.

Maintenir une équipe au sommet est, à mon sens, bien plus exigeant que construire sur un quasi-champ de ruines.

Blanc a très vite montré qu'il n'était pas plus compétent ni couillu que le vilipendé Domenech en reprenant très vite des types qui avaient fait honte au maillot national et qui n'auraient jamais dû rejouer. Mais c'est une autre histoire.
Godfather Niveau : CFA
C'est à peine si l'article ne sous-tend pas que Blanc est un imposteur avec des "il se murmure que", "il se dit que"... En fait le vrai génie c'est Gasset, OK je veux bien. Mais pourquoi Gasset qui est dans le métier depuis plus de 20 ans n'a jamais eu les couilles de prendre un club et de le manager ??? S'il est si fort que ça qu'est qui lui en empêche ???
Ce qui est dommage c'est que Gasset n'a pas pu faire profiter de sa science avec Luis Fernandez lorsqu'il était au PSG, c'est bien dommage...
Vous nous explique que Blanc ne sait même construire et diriger une séance d'entrainement. Je veux bien mais j'aimerai comprendre comment un ex joueur avec une carrière aussi immense que Blanc en ayant joué dans les plus grands clubs monde (Barcelone, Inter, Manchester, Naples etc...), en ayant côtoyé des années parmi les meilleurs managers du monde, n'arrive pas à construire un entrainement... Soit Blanc est un vrai attardé mental soit mon cher Mathias tu nous prend vraiment pour des cons !!!
Y a des gens, j'te jure... Faut vraiment rien y connaître en football pour se dire que Laurent Blanc est une pipe... Non mais sérieux, voilà un coach - français qui plus est - capable d'allier le beau jeu à l'efficacité, qui a jusque maintenant des stats plus que corrects dans les deux clubs ainsi que la sélection dans lesquelles il est passé, il n'empêche, remise en cause négative perpétuelle concernant son travail. Faut arrêter...
paul der krake Niveau : DHR
On a toujours besoin d'un plus expérimenté que soi... De toute façon, c'est Blanc qui est en 1ère ligne c'est lui le boss normalement.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Blanc c'est un président de IIIième République, un entraîneur parlementaire, partageux et effacé. Il a toujours eu la sagesse de la discrétion et le sens du collectif du mec conscient de ses limites. Les ratés clairvoyant, ça fait souvent les meilleurs commandant !

Quoi qu'il en soit et quoi qu'il arrive par la suite je lui serai toujours gré du niveau de jeu affiché ces six derniers mois. Depuis que je suis le PSG je n'avais jamais pris autant de plaisir match après match.
Bigoudinho Niveau : DHR
D'un point de vue décoration, j'ajouterais que mon salon est devenu plus lumineux depuis que j'ai choisi d'en repeindre les murs en Blanc-Gasset.
La seule erreur de Laurent Blanc? Avoir associer alou Diarra et m'vila. L'equipe est desequilibre on perd 2eme du groupe qui signifie qu'on affronte l'espagne qui est imbattable.

Putain d'alou Diarra qui est professionnel et international sans savoir faire une passe en avant.
Je ne juge pas de ses qualités de coach, je pense à son quotient intellectuel.
Il suffit de voir une conférence pour savoir. L'affaire des quotas sinon. Les blagues misogynes à la con.
Ce mec un CON. Censurez-moi mais c'est vrai.
Je regarde Reims-Lyon là, il a pas un gramme de la classe d'Hubert Fournier. C'est tout (bon, le mec s'appelle hubert en même temps).
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Message posté par juda
La seule erreur de Laurent Blanc? Avoir associer alou Diarra et m'vila. L'equipe est desequilibre on perd 2eme du groupe qui signifie qu'on affronte l'espagne qui est imbattable.

Putain d'alou Diarra qui est professionnel et international sans savoir faire une passe en avant.


Ah là je trouves que tu déconnes, c'était le meilleur des français ce soir là. Quasiment son seul vrai bon match en bleu. C'est physiquement qu'on s'est fait bouffer, sans lui ça aurait été pire.

C'est davantage un foirage de conditionnement que de tactique je dirais.

@popeye

Sinon parmi les entraineurs les plus intelligents de France il y a sans aucun doute Domenech. Un mec qui peut te fait rêver (les rare fois) où il parle football et qui te donne une chiasse de trois jours quand il l'applique sur le terrain.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
1. Est-ce que cela fonctionne?
Oui, les résultats du tandem sont plutôt bons.
2. Est-ce qu'ils ont des compétences complémentaires.
Oui, Blanc prend de la hauteur, il a son aura de "Président" des 98. Sans être un grand communicant, il représente plutôt bien le PSG. Gasset a de la bouteille, un bon contact avec les joueurs, il aime diriger les entraînements.
3. Est-ce qu'ils s'entendent bien ?
Clairement.
4. Est-ce qu'il y a intérêt avoir 2 niveaux dans le staff ?
Cela fonctionne comme cela dans toutes les grandes équipes. Compte tenu de la difficulté d'entraîner (condamner à sauter dès que les résultats ne sont pas là), il vaut mieux être 2 pour gérer cette pression.

En gros, cet article, avec des allusions, des supputations, cherche des problèmes où il n'y en pas.
Hallucinant ce dernier paragraphe... J'aimerais vraiment connaître les sources qui laissent penser que Blanc pourrait poser 2 arrières droit dans les gros matchs de C1. Merci d'avance.
opiumvecteur Niveau : District
Très bonne idée de faire un article sur Gasset mais pourquoi fantasmer une rivalité entre Blanc et lui? Surtout en s'appuyant sur du néant ("il se murmure que les deux hommes seraient en désaccord sur un point, aligner deux arrières droit en LDC", LOL), les deux sont complémentaires et le duo fonctionne de façon impressionnante cette année, le reste n'a pas d'intérêt. Faites des articles sur l'imposture Rémi Garde plutôt, rendez vous utile.
Des bisous Laurent je t'aime
@bachibouzouk

C'est pas vraiment alou diarra que je critique mais son association Avec un autre milieu defensif comme m'vila. Aucun des 2 ne peut creer. Ca tue l'equipe.
Message posté par Franclaude
Hallucinant ce dernier paragraphe... J'aimerais vraiment connaître les sources qui laissent penser que Blanc pourrait poser 2 arrières droit dans les gros matchs de C1. Merci d'avance.


Bah si c'est pas vrai, c'est juste une référence au match de l'euro contre l'espagne, non?
Les gars ce n'est pas une critique de Laurent Blanc , faut arrêter personne n'a toucher à notre Mister White. L'article dit juste que Gasset fait un taff de terrain et que Blanc tient les manettes. C'est juste une mise en valeur de Mr Gasset et de son travail. Et essayer de savoir qui décide tactique, entrainement..etc
Il est difficile de parler football avec des fans ok, mais à ce point..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
34 22