Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Auxerre/Bordeaux

Et si Bordeaux y arrivait…

Les Girondins, cette saison, c’est un peu le baromètre du médiocre : un coup pas mal, un coup bien, un coup mauvais. Mais malgré des résultats en dents de scie, les Marine et Blanc ont su préserver l’essentiel : l’espoir. En se rendant à Auxerre ce soir (19h00), ils entretiennent le rêve européen.

On n’y croyait plus vraiment du côté de Bordeaux. Pourtant, à trois journées de la fin, les Girondins sont en passe de réussir un truc incroyable : terminer dans le wagon européen. Alors, si rien n’est encore fait, grâce aux trois victoires qu’ils viennent d’aligner consécutivement, les hommes de Francis Gillot (8e, 52 points) se sont positionnés à quatre longueurs du 6e, l’A.S. Saint-Étienne. Une perspective purement mathématique, qui dévoile un peu plus chaque semaine un objectif continental récemment dépoussiéré. Et c’est là que la réflexion prend de l’épaisseur. Car si l’on se la joue modeste, au Haillan, on n’en pense pas moins. « C’est un bon challenge, et si l’on veut revenir sur les deux ou trois équipes qui sont devant nous, on va devoir faire le plein de points » , lance un Francis Gillot prêt à accrocher l’Europe, pour la deuxième fois en deux ans*. « Bien sûr qu’on y pense (à la qualification, ndlr), surenchérit Jaroslav Plasil. La saison n’est pas terminée et si l’on finit là où l’on aimerait, elle sera réussie  » , glisse-t-il encore malicieusement. Oui mais voilà, en face, c’est une A.J. Auxerre dernièrement sortie de la zone de relégation (18e, 34 points) qui se dresse, à l’Abbé-Deschamps. Enfin presque, puisque les Bourguignons y sont retombés dedans, hier, suite au résultat nul obtenu par Brest face à Lyon (1-1). Pas de chance.

Mais les boys de Jean-Guy Wallemme, forts de trois rencontres sans défaite et deux victoires consécutives, se prennent à rêver de maintien. Et ça, en Gironde, on le sait. « Maintenant, Auxerre redresse la tête et, évidemment, ce sera compliqué parce qu’ils se doivent de gagner, et d’attaquer pour y arriver. Donc, il y aura peut-être des espaces dans leur dos… » Ce qu’il y a sur le dos des Auxerrois, c’est surtout de la frustration et de l’amertume ! Celles qui découlent probablement d’une mauvaise gestion sportive dans l’Yonne, et de tiraillements internes, post Ligue des Champions. Soit tous les ingrédients pour remotiver, au final, un collectif formaté par Laurent Fournier et visiblement reboosté par un Ch’ti gars qui n’en veut. Un truc qui paye, tout en inspirant prudence chez l’adversaire. «  Ça va être difficile car on n’a pas notre destin entre les pieds, puisque les équipes devant nous ont plus de chance de se qualifier, concède Yoan Gouffran. (…) Et ils (l’A.J.A., ndlr) ont peut-être changé d’état d’esprit, et vont essayer de nous mettre la pression d’entrée. Ce sera un match de guerriers, d’hommes.  » Logique, quand on est en plein sprint final, où seul l’instinct de survie demeure une valeur sûre, un refuge. Un sursaut potentiel qui ferait également du bien aux Girondins, lesquels, avec Carrasso l’empêcheur, Henrique le destructeur, Plasil le distributeur, Jussiê le prestidigitateur et Gouffran le détonateur (10 buts), pourraient bien finir en trombes. En "trombe-l’œil", assurément…

*Comme la saison dernière avec Sochaux, qui avait terminé 5e.



Par Laurent Brun, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 31 il y a 2 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 12 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique