Et revoilà Laporta

Modififié
4 13
Joan Laporta n'est plus le président du Barça, mais il n'est jamais très loin lorsqu'il s'agit d'évoquer son club de cœur. Dans un entretien à l'agence DPA, l'avocat de 50 ans s'est livré à un mitraillage en règle de l'action et du bilan de son successeur Sandro Rosell, qu'il ne porte pas dans son cœur.

« Parfois je pense sérieusement à la possibilité de revenir me présenter ici aux prochaines élections, mais rien n'est décidé, j'ai des obligations professionnelles et familiales » , explique celui qui est aussi l'une des figures de proue de l'indépendantisme catalan.


« Les dirigeants actuels se sont employés à détruire toutes les choses que nous avons construites avec beaucoup d'efforts et de travail. Quand je suis parti, je leur ai dit que ma position serait celle d'un ex-président qui n'interférerait pas. Leur première décision a été de virer Johan Cruyff de la présidence d'honneur et de nous demander 47 millions d'euros pour mauvaise gestion du club » .


D'après lui, l'entourage de Sandro Rosell n'était pas franchement triste à l'idée de voir partir Pep Guardiola. « Ils le traitaient de professeur, de messie, de Dalaï Lama... » Mais la plus grande critique se concentre sur la nouvelle image du Barça, et sur ce que ce club est devenu. « Rosell est en train de démanteler la Masia et critique le profil politique du Barça. Nous étions des catalanistes décomplexés, un Barça représentatif de la Catalogne et ouvert au monde. Ce n'est plus le cas. Nous avions un accord unique avec l'Unicef pour notre maillot, un message qui renvoyait une belle image. Les nouveaux dirigeants nous ont dit que la Qatar Foundation était similaire. Aujourd'hui, c'est devenu Qatar Airways... »

Comment on dit déjà ? Laver son linge sale en famille ? BJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La direction du Barça est un vrai panier de crabes où chacun agit avant tout selon ses intérêts. Immanquablement, les conflits ressurgissent régulièrement. Je n'apprécie pas trop Laporta, mais force est de constater qu'il a raison sur plusieurs points et que Rosell n'est qu'un pantin inculte et benêt.
La sympathie qu'il provoque est plus évidente dans la mesure où il a l'un des meilleurs bilan de Président du Barça... Cela dit, ça n'empêche pas pour autant qu'il soit un sacré businessman, un magouilleur et autre politicard qui n'a jamais hésité à tirer la couverture à lui grâce au Barça.

Après, les deux décisions fortes qui ont marqué le Barça au cours des dix dernières années et qui ont amené le succès qu'on connait sont Ronaldinho (Laporta avait promis Beckham aux socio en cas d'élections, heureusement le Spiceboy est parti au Real...) et Pep Guardiola. Ces deux choix c'est sous Laporta.
jenculeoski Niveau : CFA2
Il en fout partout le sagouin!!
Marty_Nick Niveau : DHR
Je suis d'accord avec lui. Rossell est mauvais comme Président : Virer Cruyff, le mec qui a forgé le Barça moderne c'est hallucinant, la politique de transferts sous sa présidence est ridicule. On se demande s'il n'a pas pris Villanova même malade pour ne pas payer un coach avec un vrai passif (Bielsa aurait fait du bien je pense). Quant au Unicef --> praline Qatar Fondation --> ça passe tout seul Qatar Airways c'est révélateur des méthodes du Monsieur
Marty_Nick Niveau : DHR
Je suis d'accord avec lui. Rossell est mauvais comme Président : Virer Cruyff, le mec qui a forgé le Barça moderne c'est hallucinant, la politique de transferts sous sa présidence est ridicule. On se demande s'il n'a pas pris Villanova même malade pour ne pas payer un coach avec un vrai passif (Bielsa aurait fait du bien je pense). Quant au Unicef --> praline Qatar Fondation --> ça passe tout seul Qatar Airways c'est révélateur des méthodes du Monsieur
Ivresse de la victoire
Rosell est un personnage mégalomane qui a une connaissance relativement limité des mécanismes du foot professionnel. Et vu que c'est un businessman il gère le club comme il l'a fait avec toutes ses société précédentes. Son objectif principal est (après la satisfaction de son futur électorat) la prospérité financière.
Laporta, bénéficie d'une sympathie auprès des socios vu les résultats obtenus au cours de ses deux mandant. C'est un homme politique averti et sa connaissance du club et du foot est conséquente mais il est opportuniste et ses mandat de président lui ont surtout servi de vitrine pour une carrière politique.
L'idéal serait un président qui agit comme président d'une association lamba, dont les motivations sont avant tout celle du club. Cependant on sait que dans les "hautes sphères" les sollicitations et les tentations sont fortes ; d'autant plus dans le contexte politique actuel en Catalogne.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Laporta c'est un héritage de plus de 600M€ de dette laissé à Sandro Rossell. en 3 ans Rossell a réduit la dette de moitié (passé de 600M€ à 300M€...) et les prévisions de Rossell c'est qu'il n'y ait plus de dette dans 3 ans. il serre la ceinture et réduit la dette à hauteur de 100M€ par saison!

Et puis remettons les choses dans leurs contextes : c'est le Barça de Guardiola qui a fait rêver. Pas Laporta. Laporta a eu la chance d'être le président du meilleur entraîneur de l'Histoire du Barça. On peut lui en décerner l'honneur d'avoir désigner Guardiola mais était-ce vraiment une surprise que de mettre un entraîneur espoir catalan quand on sait que Laporta est un régionaliste à fond.

Maintenant, j'préfère quand même Laporta parce que finalement, quand il a eu des caprices, il a quand même toujours su rebondir ou alors de ramener des joueurs à côté. Par exemple, Beckham qui devait aller au Barça ... A finalement rejoint le Real. Mais derrière, il ramène quand même Ronnny et on connait tous la suite..
Put@in! On dirait Dove Attia!!!
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Laporta et Rosell, histoire de 2 mecs qui étaient amis avant et qui se sont fachés sévères. Alors que quand il bossait main dans la main tout marchait sur des roulettes.
Laporta veut un mercato galactique pour s'affirmer vis à vis des folies du rival merengue. Rosell est réaliste et joue de son entregent et de son réseau au sein de Nike AMSUD pour se rapprocher et pecher des gros poissons comme Ronnie, Deco, Edmilson et Belleti.
Quand le Barca de Rijkaard (auparavant intronisé par Cruyff) va au plus mal surtout au soir d'une prestation pathétique en coupe du roi à Getafe alors que l'équipe avait gagné le match aller avec un but magique de Messi. Rosell et des membres de la direction veulent un chgt de coaching et demissione pour protester. Lors de l'intersaison pour remplacer Rijkaard, c'est encore la guerre par médias interposés. Laporta et son conseiller spécial veulent Pep, alors que Rosell recommande chaudement un certain portugais honni par les socios merengue. La suite on la connait.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 13