Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Valence/AZ Alkmaar (4-0)

Et Rami surgit

Pas en réussite à l'aller, Valence a cette fois concrétisé au tableau d'affichage son évidente supériorité. Le héros du soir se nomme Adil Rami. En demi-finale, Valence rencontrera ses compatriotes de l'Atletico.

Modififié
Valence/AZ Alkmaar : 4-0

Buts : Rami (x2), Jordi Alba et P.Hernandez

Le retour d'Adil Rami, suspendu à l'aller, devait apporter davantage de garanties à une arrière-garde valencienne défaillante aux Pays-Bas. Au final, l'international français a surtout pesé dans la surface adverse, au point d'inscrire un inattendu doublé. Deux buts inscrits coup sur coup (15e, 17e) qui ont récompensé l'écrasante emprise des locaux. C'est toutes ailes déployées que Valence a entamé son quart de finale retour. Préposés à la construction excentrée du jeu, Feghouli et Alba sont perpétuellement appuyés par Barragan, Mathieu, et Tino Costa, pour servir Jonas et Soldado. Le talon d'Achille batave, à moins qu'il ne s'agisse du point fort espagnol, apparaît rapidement : les corners. Une première alerte se produit dès la sixième minute, quand Costa, totalement esseulé, est trouvé aux seize mètres mais ne parvient pas à cadrer sa demi-volée.

A Valence, on travaille visiblement les combinaisons sur coup de pied de coin. Quinzième minute : Feghouli, après un court échange entre deux de ses coéquipiers, hérite du ballon sur la droite de la surface, et envoie une superbe parabole boxée de la tête par Rami dans les buts d'Esteban Alvarado, coupable d'une sortie mal jaugée. Valence tient déjà sa qualification. Deux minutes plus tard, c'est, cette fois, Tino Costa, qui hérite de la gonfle, encore sur le côté droit. Son centre est dévié par Soldado, d'une tête dos au but, qui parvient au deuxième poteau, où Rami rabat le ballon dans les filets hollandais. Supérieur, comme à l'aller, mais de manière plus outrancière, Valence a, cette fois, concrétisé sa domination.

La révolte feinte de l'AZ Alkmaar


Avec un Soldado dans la forme qui amena Vicente del Bosque à le sélectionner, le dernier club reversé de la Ligue des champions encore en course aurait pu accentuer son avantage avant même le terme de la première période. Le but qui tuera les derniers espoirs hollandais ne tardera toutefois pas à tomber. Dès la 55e minute, sur une nouvelle phase de jeu où la défense batave semble étourdie par la mobilité adverse, Feghouli, des 25 mètres, filtre un superbe ballon dans la surface vers Soldado, dont le centre parfait est repris par Jordi Alba. La tête sous l'eau depuis le coup d'envoi, l'AZ boit la tasse. Leur très timide révolte lors de la dernière demi-heure semblera même presque feinte. Finalement, Valence ajoute un quatrième but, sur une superbe frappe enroulée de Pablo Hernandez ( 81e).

L'équipe d'Unai Emery, qui restait sur trois défaites et un nul, toutes compétitions confondues, pourrait trouver dans sa prestation cinq étoiles un déclic pour retrouver la dynamique qui avait fait de Valence un confortable troisième de la Liga, aujourd'hui sévèrement menacé. Feghouli, Tino Costa, tous deux excellents ce jeudi soir, et leurs coéquipiers, doivent cependant se déplacer à Santiago Bernabeu, dès dimanche. Un rendez-vous périlleux. Mais si Rami se met à inscrire des doublés, pourquoi ne pas envisager de bousculer le leader de la Liga ...

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25