Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Naples-Real Madrid

Et pendant ce temps-là, Karim Benzema...

Ce soir contre le Napoli, Karim Benzema pourrait devenir le seul et unique meilleur buteur français de l’histoire de la Ligue des champions. Un timing parfait, une dizaine de jours avant l’annonce de la prochaine liste de Didier Deschamps.

Modififié

Ce week-end, le Real Madrid se déplaçait à Eibar dans l’obligation de gagner pour rester en bonne position dans la course au titre. Sauf que, pour cause de suspensions et de blessure, Zinédine Zidane était obligé de composer sans Cristiano Ronaldo, Gareth Bale et Álvaro Morata. Qu’importe, Karim Benzema est bien là. Et en 25 minutes, le buteur français évacue toute la pression qui pèse sur les épaules de ses coéquipiers en signant un doublé. Quatre minutes plus tard, il enfonce le clou en délivrant une passe décisive à James Rodríguez, histoire d’exposer sa parfaite panoplie d’attaquant complet. Une belle manière de célébrer sa 350e apparition sous le maillot du Real Madrid. KB9 a beau être clivant, adoré par certains, détesté par les autres, il est bel et bien le meilleur attaquant français, et s’amuse à le prouver régulièrement depuis pas mal d’années. Contre vents et marées.

Meilleur buteur français en Ligue des champions


« Je suis très fier d'atteindre ce chiffre, ça représente beaucoup de matchs disputés pour le club de mes rêves. J'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. Ça me fait très plaisir de recevoir ce maillot de la part du président. Il m'a toujours soutenu, depuis le jour où je suis arrivé dans l'équipe » , a déclaré Benzema sur le site internet du club, après avoir posé avec Florentino Pérez et un maillot du Real floqué du numéro 350. Il faut dire que le président merengue l’a toujours soutenu depuis son arrivée en 2009, même dans les moments difficiles. Et ce parce que, depuis maintenant presque huit ans, Benzema assure comme aucun numéro 9 au Real Madrid.


Un à un, avec plus ou moins de difficulté, il a évincé chacun des concurrents qui se sont dressés sur son chemin : Gonzalo Higuaín, Álvaro Morata, Emmanuel Adebayor, Chicharito... Et Florentino Pérez, jamais le dernier à sortir le chéquier pour attirer des top players, a préféré renforcer ses ailes (Gareth Bale, James Rodríguez) et son milieu de terrain (Kroos, Modrić, Isco). Preuve, s’il en fallait encore, du statut de star mondiale à son poste aux yeux de la Maison-Blanche.

Tjrs plus haut ⭐️👌🏻 #kbnueve

Une publication partagée par Karim Benzema (@karimbenzema) le


En même temps, en 350 matchs, Karim Benzema en est aujourd’hui à 177 réalisations, soit un tout petit peu plus d’un but tous les deux matchs. Pas mal pour un attaquant souvent jugé comme « nonchalant et pas assez tueur devant le but » . Et que dire de son importance dans les statistiques pharaoniques de Cristiano Ronaldo, arrivé au club le même été que le Français. Et pour ceux qui estiment que Karim Benzema profite d’une machine de guerre qui roule sur le reste de la Liga pour gonfler ses statistiques, d’autres chiffres peuvent servir de contre-argument. En Ligue des champions, qu’il a remportée deux fois, là où l’opposition est dans la grande majorité des cas de qualité, Karim Benzema en est à 51 unités. Ce qui veut dire que ce mardi soir contre Naples, il pourrait dépasser un certain Thierry Henry, qui compte autant de pions dans la compétition. Ce qui veut dire aussi qu’il est actuellement le sixième meilleur buteur de l’histoire de la C1, derrière Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Raúl, Ruud van Nistelrooy et Andriy Shevchenko. Rien que ça.

Un retour en bleu ?


Alors que Didier Deschamps doit annoncer sa prochaine liste le 16 mars prochain, de plus en plus de feux verts semblent s’allumer pour un retour de Karim Benzema sous le maillot bleu, surtout que l’international français n’y a jamais renoncé. Contrairement à d’autres joueurs pris dans des polémiques, comme Franck Ribéry et Samir Nasri. Il y a quelques jours, Noël Le Graët, le président de la FFF, déclarait qu’il « reviendrait un jour s’il continue à bien jouer. C'est le meilleur buteur français au niveau européen, il est titulaire au Real Madrid, ce n'est quand même pas facile. La qualité du joueur est incontestable » .


Et ce week-end, dans une interview accordée à Téléfoot, c’est Didier Deschamps lui-même qui a entrouvert la porte à l’ancien Lyonnais. « Je fais des choix sportifs en me demandant s’ils vont dans l’intérêt de l’équipe de France. Il demeure l’un des meilleurs attaquants français. (...) Je n’ai pas de rancœur envers lui. D’autres joueurs ont pu faire des déclarations déplacées à mon encontre et ça ne m’a pas empêché de les reprendre » , a expliqué le sélectionneur des Bleus. Quand le talent est là, difficile de le nier.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 164
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25