En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Départ d'Iker Casillas

Et maintenant, qui pour succéder à Casillas ?

En poussant vers la sortie Iker Casillas, Florentino Pérez n'a réglé qu'une partie du problème. Car pour le moment, personne n'est venu remplacer numériquement sa sainteté de Mostoles. Voici quelques pistes qui pourraient aider le big boss merengue. Ou pas.

Modififié
  • Keylor Navas


    La rentrée des classes merengues s'est déroulée dans une ambiance mortuaire. En pleine traversée du globe, l'effectif du Real Madrid n'a pas suivi les adieux en solitaire de sa sainteté Iker. Rafa Benítez et son staff technique ont donc atterri en Australie avec trois gardiens à bord : Keylor Navas, Pacheco et Ruben Yañez. Anonymes, ces deux derniers sont des produits de la Fabrica et ne comptent qu'une apparition avec l'équipe première. De fait, le portier costaricien reste la seule alternative crédible de cette tournée entre Océanie et Asie. Il était temps. Car après un an et onze petites apparitions sous la liquette blanche, l'une des révélations du dernier Mondial commençait à perdre patience. Après avoir rongé son frein, Keylor a les crocs et compte bien convaincre son nouveau mentor. Reste une indécision : son talon va-t-il tenir la route ? Blessé mais pas opéré, il vient tout juste de rechausser les crampons et de renfiler les gants. Des doutes qu'il peut lever dès ce samedi et le premier amical de la saison face à la Roma.

  • David de Gea


    C'est le feuilleton madridista de l'été, la telenovela du Santiago-Bernabéu. Annoncé depuis le début du mercato du côté du Real Madrid, David de Gea reste un joueur mancunien. Pour preuve, il a fait le voyage de l'autre côté de l'Atlantique, jersey des Red Devils sur le dos. Les rumeurs quant à une arrivée prochaine dans son Madrid natal reste pourtant persistante. Pas plus tard qu'hier, Marca indiquait qu'en cas de non-venue cet été, le second portier de la Roja recevrait un modique chèque de cinq millions d'euros de la part du Real pour poireauter encore une saison sous la grisaille anglaise et débarquer gratuitement dans douze mois. Désiré par tous, De Gea a fait du Real son obsession. Une volonté qui ne colle pas vraiment pas avec sa formation, lui qui a reçu des premiers gants aux couleurs des Colchoneros. En cas d'arrivée chez l'ennemi héréditaire, nul doute que le premier derbi madrileño du meilleur joueur de la dernière saison mancunienne aura son lot de quolibets. Et de tête de cochon ?

  • Kiko Casilla


    Les boutiques officiels du Real Madrid sont sur le qui-vive... Après des années passées à enchaîner les flocages au nom de San Iker, la belle mécanique du pressage de maillots semble sur le point d'être remise en cause. À moins que ? À moins qu'un jeunot ne débarque avec le même patronyme. À ce petit jeu et à une lettre près, Kiko Casilla remporte la palme du successeur le plus en vogue. Plus sérieusement, la possible venue de l'actuel portier de l'Espanyol Barcelone serait pour lui la clôture d'une boucle. Car le géant de Tarragone - presque un double mètre au compteur - a passé plus de six saisons au Real Madrid, plus précisément sa Castilla. Après avoir bourlingué sur la côte méditerranéenne, il s'est enfin imposé dans les cages des Pericos, au point de devenir, la saison passée, un international absolu de la Roja. Moins onéreux que De Gea, plus « fabrication maison » que Navas, il est la piste la plus crédible de la direction madridista. À tel point que même son toujours coach barcelonais le presse de s'envoler pour Valdebebas.

  • Luca Zidane


    Pourquoi chercher à l'extérieur ce qu'il y a à la maison ? Zinédine Zidane a dû se poser cette question pas mal de fois durant cette inter-saison. Car, suite au limogeage surprise de Carlo Ancelotti, le Français était bien le chouchou des bookmakers espagnols pour reprendre le flambeau du banc madrilène. Un imbroglio avec Ødegaard plus tard, Florentino Pérez rayait son nom de la liste et s'éprenait d'amour pour Rafa Benítez. Reste que la famille Zidane peut encore croire en ses chances de faire partie de l'équipe première du Real pour la saison qui arrive. Cette chance, elle s'appelle Luca. Portier en devenir de la Fabrica, le jeune international français grimpe les échelons du centre de formation madrilène sans faux pas. Aujourd'hui avec les Juvenil B - équivalent des U-19 -, il ne s'attend pas à monter en grade, sauf, peut-être, pour faire le souffre-douleur lors de séances d'entraînement. Seule une hécatombe au poste pourrait lui offrir sa chance. Ou un coup de pouce de tonton Florentino.

  • Víctor Valdés


    Les supporters madridistas en ont avalé leur pan con tomate. Pour sûr, en ouvrant leur canard sportif de bon matin, ils découvrent qu'un certain VV a été proposé à Florentino Pérez. Ce VV n'est autre que Víctor Valdés, jadis portier du FC Barcelone, et aujourd'hui sous les couleurs de Manchester United - qui ne l'a d'ailleurs pas convoqué pour la sempiternelle tournée US de début de saison. Ce qui pourrait s'apparenter à une blague ne l'est pourtant pas : en effet, Ginés Carvajal, agent du Catalan, entretient de très bonnes relations avec le président madrilène. Pour sûr, également représentant de Raúl, Casillas, Morientes, Salgado et Jesé Rodríguez, il est le Jorge Mendes local, le côté bling-bling en moins. Malgré cette proposition en main, le señor Pérez, bien que capable des pires bévues sur le marché des transferts, n'a pas souhaité donner suite. Dommage, une séance d'entraînement entre Víctor Valdés et Pepe aurait sûrement valu son pesant de cacahuètes.

    Par Robin Delorme, à Madrid
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3