1. // Groupe D
  2. // Serbie/Ghana (0-1)

Et le Ghana gagna

Première victoire africaine de ce Mondial, signée par le Ghana. Même sans Essien, les Black Stars ont montré un fort impact physique et quelques belles idées. En face, les Serbes n'ont pas démérité techniquement, mais ont perdu sur deux erreurs stupides : une expulsion et une main dans la surface...

Modififié
0 0
La Serbie et le Ghana, deux équipes qui sentent le muscle et la sueur. Mais deux équipes qui ont un coeur, et qui ont toutes deux hésité à faire le premier pas durant toute la partie. Il faut dire que l'enjeu était costaud : si on considère que l'Australie a un niveau inférieur, ce premier match était déjà complètement décisif, pour accompagner l'Allemagne en huitièmes. C'est le Ghana qui a posé ses grandes mains sur le ticket gagnant, grâce à deux erreurs des défenseurs serbes.

On ne cadre pas

Histoire de montrer le plus rapidement possible que ce groupe ne verra pas un but de l'intérieur de la surface, Pantelic décide d'envoyer une patate de quarante-cinq mètres dès l'engagement. Histoire de montrer qu'ils sont présents, les Ghanéens répondent par une demi-volée d'Annan dans la foulée. Ok, les bases sont posées, mais elles annoncent un match où les coups-francs sont nombreux et les frappes non-cadrées encore plus.

La première mi-temps est plutôt à l'avantage des Black Stars, qui squattent la moitié de terrain adverse. Boateng et Asamoah frappent coup sur coup à la fin du premier quart d'heure et une tête de Mensah à la suite d'un coup franc passe de peu à côté du poteau de Vladimir « Kusturica » Stojkovic. Lorsque les Serbes parviennent enfin à dépasser la ligne médiane, aux alentours de la demi-heure de jeu, leurs quelques occasions sont annihilées par des maladresses (cf le contrôle raté de Pantelic à la 29e).

Lukovic et Kuzmanovic, hommes du match

La deuxième période repart sur des bases plus équilibrées. Jusqu'à la 60e minute, on vit l'un des quarts d'heure les plus haletants depuis le début de cette coupe du monde. Mais le problème est toujours le même: Jovanovic, tout près du but, dévisse sa frappe (49e) ; Ayew, tout près du but, réussi à placer sa tête à côté (54e). Deux équipes au jeu agréable mais si peu réalistes, c'est frustrant. Le match tombe d'ailleurs dans une certaine léthargie à partir de l'heure de jeu.

Mais la défense serbe arrange ça en fin de match. Sur un ballon anodin en profondeur, Lukovic s'agrippe au bras de Gyan et prend bêtement son deuxième carton jaune du match. Antic, le sélectionneur de la Serbie, fait rentrer un défenseur et son équipe semble presque plus dominatrice qu'avant dans le jeu. Kuzmanovic, entré à la 62e, ne l'entend pourtant pas de cette oreille et étend le bras sur un centre ghanéen pour dévier de la main un ballon qui ne promettait pourtant pas grand chose. Gyan se charge du péno sans trembler (en même temps, c'est le Stojkovic de Nantes dans les buts) et "emballez, c'est pesé".

Le Ghana était déjà la meilleure chance de qualification en huitièmes pour une équipe africaine et ça se confirme pour de bon. La Serbie, de son côté, s'est mise toute seule dos au mur. Pour se qualifier, elle devra forcément battre l'Australie (pas si facile, a priori) et réussir une grosse performance contre l'Allemagne. Pas gagné d'avance et c'est bien dommage, car Pantelic et compagnie ont montré de belles choses, cet après-midi.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0