Et Jesus devint Judas

Tout partait d'une rumeur du journal A Bola que tout le monde pensait bidon. Finalement, Jorge Jesus a bien quitté Benfica pour le Sporting, son club de cœur. Le Portugais pourrait amasser jusqu'à 18 millions d'euros en trois ans.

Modififié
779 10
Mercredi soir, un fort séisme a secoué le football portugais. Un acte de haute trahison a été commis à Lisbonne par l'entraîneur le plus coté de Liga Nos. Jorge Jesus, trois fois vainqueur de la compétition dont deux d'affilée avec Benfica, a décidé de faire ses valises et marcher quelques mètres avant de les reposer devant l'Estadio José de Alvalade XXI, sa nouvelle maison. Sa seule demeure, en fait. Le Sporting, c'est une histoire de famille chez les Jesus. Le père de Jorge, qui ne jure que par les Leões, voit un rêve se réaliser quand son rejeton est accepté chez les jeunes du Sporting en 1971. Jorge ira même jusqu'à représenter l'équipe professionnelle en 1975-76, mais son talent précaire ne lui permettra pas de défendre les couleurs de son club de cœur plus longtemps. Le Portugais a donc attendu 40 ans afin de pouvoir réaliser son propre rêve et de tenir une promesse de longue date faite à son père, aujourd'hui dans un état quasi végétatif, rarement lucide et à même de reconnaître le fiston quand celui-ci vient lui rendre visite. Une promesse qui lui coûte déjà le mépris du peuple encarnado et de ses dirigeants. Le président Luis Filipe Vieira s'est dit « déçu mais pas surpris » tandis que João Gabriel, directeur de communication des Aigles, n'a pas été tendre avec le traître. « Je suis reconnaissant envers Jesus pour l'ingratitude dont il a fait preuve. Il a démontré que nous méritions de changer (d'entraîneur). Je lui suis reconnaissant… L'année prochaine, nous aurons un entraîneur impliqué dans son club et non pas seulement dans son égo et son compte en banque. » Avec un contrat de 3,2 millions d'euros annuels qui pourrait grimper jusqu'à 6 millions d'euros en fonction des résultats et faire de lui le 20e entraîneur le mieux payé du monde, Jorge Jesus n'aura plus besoin de se préoccuper de la santé de son compte bancaire.

D'où vient l'argent ?


Plus que la trahison, c'est bien le montant annuel versé par le Sporting à son futur entraîneur qui choque. Oui, les finances du club sont saines, redressées par un travail remarquable du président Bruno de Carvalho et son équipe. Oui, le club va sûrement vendre un ou deux éléments pour en retirer des liquidités… Mais la somme, astronomique pour le championnat portugais, l'est encore plus lorsqu'on sait qu'il y a deux ans, le Sporting était de loin le plus pauvre des trois gros et que le club d'Alvalade semblait être en difficulté dans sa quête d'un nouveau sponsor pour la prochaine mouture. Forcément, ce contrat occupe tous les esprits en Lusitanie et nourrit les fantasmes les plus fous des journalistes nationaux. On parle d'investisseurs d'Angola et de Guinée équatoriale. Toutes les versions ont été démenties par la communication sociale sportinguista, qui jure ne pas avoir fait appel à des investisseurs étrangers au club. Difficile à croire, d'autant qu'il y a plusieurs semaines, Bruno de Carvalho affirmait fièrement avoir trouvé des investisseurs dignes de confiance. Ces derniers pourraient venir de n'importe où. Depuis le début de son mandat, le jeune homme d'affaires a voyagé en Chine, à Dubaï et possiblement en Indonésie afin de trouver donneur. Bref, l'histoire présente de nombreuses zones d'ombre qui inquiètent la CMVM (Commission des marchés et biens mobiliers). Cette dernière a par ailleurs réclamé des éclaircissements urgents au Benfica et au Sporting. Sans parler du limogeage de Marco Silva, actuel coach des lions, jeté comme une chaussette au profit du messie.

Changement de cap pour Benfica et le Sporting ?


Sportivement, l'arrivée de Jorge Jesus chamboule le paysage sportif lusitanien. Si rien ne bouge du côté de Porto, trois clubs sont directement touchés. Le Sporting, Benfica, mais aussi Guimarães, (dont l'entraîneur Rui Vitória est annoncé partant pour la Luz). En partant à Alvalade, Jesus a peut-être contribué à modifier le rapport de force entre les trois gros de manière significative. Benfica, malgré son statut de double champion, va encore perdre de nombreux joueurs (et certains pourraient rejoindre le Sporting) et devoir repartir de zéro en 2014-2015. Jorge Jesus était capable d'être préformant dans ces circonstances si particulières. Qu'en sera-t-il de son successeur ? C'est l'une des inconnues d'une équation qui en comporte bien d'autres, comme l'utilisation des jeunes du Sporting par Jesus, ou plutôt leur non-utilisation. L'entraîneur portugais est réputé pour son amour pour le joueur étranger et ça ne colle pas forcément avec la culture leonina. À l'inverse, Benfica pourrait profiter de l'arrivée de Rui Vitória sur le banc de la Luz pour lancer les jeunes du Seixal. Même si on en est encore loin, il n'est pas impossible que l'on assiste à une inversion de stratégie entre les deux frères ennemis, surtout si le Sporting a vraiment trouvé de très riches investisseurs qui lui permettraient d'investir sur de bons joueurs étrangers. Finalement, dans l'immédiat, c'est peut-être le FC Porto, dont la structure reste stable, qui profitera à court terme de ce jeu de chaises musicales. À moins que l'incroyable adaptabilité du meilleur entraîneur de Liga Nos fasse à nouveau la différence. Quoi qu'il en soit, ce mercato aussi prématuré que surprenant présente l'inconvénient de mettre l'eau à la bouche. On a déjà hâte de revoir la balle rouler sur les pelouses portugaises alors que la prochaine saison ne commence que dans deux longs mois...

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

JulianRoss83 Niveau : Loisir
Ce qu'il faut surtout dire c'est qu'on annonçait partout "Jesus en contact avec Milan, Zenit, Fenerbache, Real Madrid, etc." mais au final il part seulement au Sporting. Comme quoi cet entraineur n'était pas trop demandé et n'a pas de grandes ambitions. Franchement quitter Benfica pour le Sporting ???!!! A moins d'être Sportinguista ça n'a aucun intérêt car il luttera au maximum pour la seconde place. Mais wait... Jesus est Sportinguista !!!!!!
Le pire dans toute cette histoire, c'est que le Sporting était le seul gros club portugais à faire encore confiance aux jeunes portugais du centre de formation mais avec Jesus ils vont vraiment couler car lui privilégie les joueurs d'Amérique du Sud ou des Balkans ramenés par son agent...un certain Jorge Mendes. Au fond c'est triste pour le football portugais et l'équipe nationale car on ne donne pas la chance aux jeunes joueurs portugais et quand on voit les résultats des moins de 21 ans de Rui Patricio ou des moins de 20 actuellement au Mondial...c'est vraiment du gâchis. Merci à Bruno do Caralho pour cette belle boulette car le Sporting vient de se tirer une balle dans le pied tout seul.
Força PORTO !!!! (on vire Flopetegui et on sera champion tranquillement)
Jack Fils de Nicole Niveau : District
Je suis désolé pour le HS, mais j'ai été dépité par le niveau intellectuel de certains visiteurs du site après le match. Est-ce que Sofoot lis les commentaires sous ses articles ? Vous vous faites humilier gratos sur deux pages par des kevins de 16 ans parce que vous avez noté Machin 5 au lieu de 7 ça vous gène pas ? Je comprends pas à quel point faut être frustré pour rester sur un PC après un match de foot pour aller insulter les mecs qui bossent sur un site sur lequel beaucoup vont quotidiennement, ou Neymar "passke il a mit un bando 100% jesus", ou encore le PSG (wtf). Perso 10min ça m'a suffit.

Et je valide avec Le Mans, ce qui a pas non plus de rapport avec l'article, si ce n'est que Jorge gagnera 3 fois leur budget par an.
Qu'en pensent les supporters du sporting dans tout ça ?
DocteurHappy Niveau : CFA
Jésus revient , Jésus Revient
Jésus revient parmis les tiens
Du haut de ta croix ....
Liedson Resolve Niveau : Loisir
En tant que supporter du Sporting la chose qui me plait dans cette histoire c'est ce que cela provoque chez les supporters de Benfica, un petit coup de rivalité ça fait jamais de mal.
Après savoir si c'est une bonne chose pour le club j'sais pas trop, parce que la principale limite du Sporting, c'est les joueurs et non le coach. Les joueurs type Wiliam, Joao Mario ou Mané sont bons et pourront devenir très bons mais pour le moment le manque d'expérience est la principale limite qui empêche le club de passer un palier.
Quand je vois le salaire de JJ j'me dis qu'on ferait mieux de prendre 2 ou 3 très bon joueurs d'expérience plutôt que de mettre ça sur un coach dont on a pas forcément besoin surtout que Marco Silva est un bon coach.
Mais bon on y peut rien avec ce président qui m'est de plus en plus insupportable avec son foutu culture de la personnalité.
Ó lampião... C'est plutôt Judas devient Jesus. É só melão.
Peyroteo, c'est dommage que le niveau de tes commentaires ne soit pas à la hauteur du joueur que, je présuppose, t'aime bien.

William Pereira lampião? Bon... j'attends toujours son article sur Benfica bi-champion. Et tu dois être nouveau sur sofoot, sinon tu saurais que les années de victoire de Porto, on a eu droit à un article par semaine sur la Liga portugaise. Cela fait deux années que ces articles se font rares, très rares...

Sur ce coup de tonnerre, ceci démontre surtout la capacité humaine à tordre la colonne vertébrale sans la briser. D'un côté, il y a les supporters de Sporting qui font des éloges à Jesus alors que pendant six ans ils ont toujours montré du mépris à son égard. De l'autre côté, les supporters de Benfica veulent crucifier l'entraîneur qu'ils ont adoré pendant les dernières années. Beaucoup d'hypocrisie!

De mon côté, en tant que supporter de Benfica, je suis heureux de la sortie de Jesus. Moi j'appartiens à ce petit groupe de supporters de Benfica qui ont toujours dit que Jesus est un bon entraîneur, mais avec un caractère mesquin (le coup de pousse à Shéu à Londres l'a bien démontré) et dont les limitations, évidentes en Ligue des Champions et épisodiquement en championnat, ne valent pas les 3M€ qu'il recevait.

Si tu veux bien voir, Peyroteo, que c'est toujours ça que j'ai affirmé, il suffit que tu voies ce que j'ai écrit sur Cabelo (d'ailleurs, es-tu le Payroteo de la Tasca?). Il y a une chose que les supporters de Benfica n'ont jamais voulu voir : ces six années de Jesus ont correspondu aux six années du plus grand investissement du club... investissement lequel Benfica va commencer à payer maintenant. Et avec quels résultats?

1. L'hégémonie de Porto a été mise en cause. Pour la décennie de 2010 on a Benfica 3 fois champion du Portugal, comme d'ailleurs Porto.
2. Sur 6 années, Jesus n'a remporté que 1 Coupe du Portugal.
3. Parmi les 10 titres conquis par Jesus, 5 concernent la compétition la moins importante : la coupe de la ligue.
4. Avec Jesus Benfica n'a réussi à se qualifier pour les huitièmes de la Champions League qu'une seule fois sur cinq participations. Cet échec aurait été compensé par un titre européen en Europa League. On a été proches de le faire par deux fois. On ne l'a pas fait.
5. On a vécu de grandes humiliations : un 5-0 à Porto, une élimination en demies de la Ligue Europe face à Braga, on a vu Porto fêter son titre national en plein Estadio da Luz, là où ils nous ont éliminé de la Coupe du Portugal en nous battant 1-3. On n'a pas été champions en 2012 et en 2013 après avoir un avantage de 5 point sur Porto, etc, etc.

Jesus a remis Benfica dans les bagarres pour les titres, mais a beaucoup échoué aussi. Cette situation est une occasion pour Benfica d'évoluer. Néanmoins, ceci n'enlève rien au fait que c'est un grand coup pour Sporting qui prouve ainsi que, avec Bruno de Carvalho, il y a vraiment un regain de force après une décennie de chaos. Sporting a réuni les conditions pour finalement s'affirmer et l'euphorie des derniers jours est justifiée. Ce que je ne comprends pas c'est la peur qui a gagné les supporters de Benfica... mais ça, c'est moi qui, comme je l'ai dit au long des années, au prix d'être appelé de vautour par d'autres benfiquistas, a toujours pensé que Benfica aurait pu faire beaucoup mieux que ce qu'il a effectivement fait avec Jesus. Ce que je crains c'est que l'instabillité s'installe à Benfica alors que je pense qu'on a tout pour confirmer le travail commencé par Jesus
Message posté par JulianRoss83
Ce qu'il faut surtout dire c'est qu'on annonçait partout "Jesus en contact avec Milan, Zenit, Fenerbache, Real Madrid, etc." mais au final il part seulement au Sporting. Comme quoi cet entraineur n'était pas trop demandé et n'a pas de grandes ambitions. Franchement quitter Benfica pour le Sporting ???!!! A moins d'être Sportinguista ça n'a aucun intérêt car il luttera au maximum pour la seconde place. Mais wait... Jesus est Sportinguista !!!!!!
Le pire dans toute cette histoire, c'est que le Sporting était le seul gros club portugais à faire encore confiance aux jeunes portugais du centre de formation mais avec Jesus ils vont vraiment couler car lui privilégie les joueurs d'Amérique du Sud ou des Balkans ramenés par son agent...un certain Jorge Mendes. Au fond c'est triste pour le football portugais et l'équipe nationale car on ne donne pas la chance aux jeunes joueurs portugais et quand on voit les résultats des moins de 21 ans de Rui Patricio ou des moins de 20 actuellement au Mondial...c'est vraiment du gâchis. Merci à Bruno do Caralho pour cette belle boulette car le Sporting vient de se tirer une balle dans le pied tout seul.
Força PORTO !!!! (on vire Flopetegui et on sera champion tranquillement)


J'aimerais nuancer ton commentaire...

J.Mendes est devenu l'agent de Jorge Jesus tres recemment et ceci pour que celui-ci lui trouve un club a l'etranger, notamment en Espagne

deuxiement le Sporting n'utilise pas les fonds pour partager la propriete economique des joueurs (suite a l'affaire du transfert de Rojo et donc ne travaille pas avec la sphere Jorge Mendes

je pense (cela n'engage que moi) que J. Jesus voulait partir a l'etranger mais il a compris qu'aucun grand club ne le voulait malgres le travail de Mendes (on a parle du Real, Seville, Zenith...)et que finalement le Sporting restait sa meilleure alternative club qui ne travaille pas avec Mendes
Message posté par JulianRoss83
Ce qu'il faut surtout dire c'est qu'on annonçait partout "Jesus en contact avec Milan, Zenit, Fenerbache, Real Madrid, etc." mais au final il part seulement au Sporting. Comme quoi cet entraineur n'était pas trop demandé et n'a pas de grandes ambitions. Franchement quitter Benfica pour le Sporting ???!!! A moins d'être Sportinguista ça n'a aucun intérêt car il luttera au maximum pour la seconde place. Mais wait... Jesus est Sportinguista !!!!!!
Le pire dans toute cette histoire, c'est que le Sporting était le seul gros club portugais à faire encore confiance aux jeunes portugais du centre de formation mais avec Jesus ils vont vraiment couler car lui privilégie les joueurs d'Amérique du Sud ou des Balkans ramenés par son agent...un certain Jorge Mendes. Au fond c'est triste pour le football portugais et l'équipe nationale car on ne donne pas la chance aux jeunes joueurs portugais et quand on voit les résultats des moins de 21 ans de Rui Patricio ou des moins de 20 actuellement au Mondial...c'est vraiment du gâchis. Merci à Bruno do Caralho pour cette belle boulette car le Sporting vient de se tirer une balle dans le pied tout seul.
Força PORTO !!!! (on vire Flopetegui et on sera champion tranquillement)


J'aimerais nuancer ton commentaire...

J.Mendes est devenu l'agent de Jorge Jesus tres recemment et ceci pour que celui-ci lui trouve un club a l'etranger, notamment en Espagne

deuxiement le Sporting n'utilise pas les fonds pour partager la propriete economique des joueurs (suite a l'affaire du transfert de Rojo et donc ne travaille pas avec la sphere Jorge Mendes

je pense (cela n'engage que moi) que J. Jesus voulait partir a l'etranger mais il a compris qu'aucun grand club ne le voulait malgres le travail de Mendes (on a parle du Real, Seville, Zenith...)et que finalement le Sporting restait sa meilleure alternative club qui ne travaille pas avec Mendes
mixmaster Niveau : DHR
Aucun lien, mais est-ce qu'on pourrait pas plutôt utiliser Liga portugaise, plutôt que Liga Sagres ou NOS ou je sais quel autre sponsor pourrave ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
779 10