Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Groupe A
  4. // PSG/Real Madrid (0-0)

Et Ibra toussa

Zlatan Ibrahimović s'est encore manqué dans un grand match de Ligue des champions. On le savait, c'est sans doute ça le pire. Plus le temps avance, plus le Suédois suscite l'énervement quand il reste sur le pré en Coupe d'Europe. Oui, c'est ingrat, mais le football est un sport de salopards.

Modififié

Paris Saint-Germain


Trapp (7) : Handsome Kev' a repris son poste avec tout ce qui va avec : le gel, les sorties dans les pieds adverses, le jeu au pied, un poil de chance et de l'anticipation. Et si c'était une bonne pioche, au fond ? En tout cas, il n'a toujours pas pris de caramel en Ligue des champions.

Aurier (6) : Il a raté tous ses centres, mais dans le duel, il était chaud comme si le dernier album de Kaaris tournait à fond dans sa tête. Passer de Palmieri à Marcelo, ça vous change un homme. L'Ivoirien fait don de soi sur une tête d'Isco. Mort pour la patrie.

Thiago Silva (6) : Il a perdu un genou sur la passe de Kroos pour Jesé, mais s'est montré précieux dans le domaine aérien, comme Nicolas Cage dans Con Air. Le capitaine a eu du boulot alors qu'il pensait se la couler douce sans Bale et Benzema.

Marquinhos (6) : Un tunnel de la part de CR7, mieux après son passage au rayon grillage du Leroy Merlin de Daumesnil. Toujours tranquille quand la température de la pièce monte.

Maxwell (5) : Le Parisien le plus timide. Un peu trop propre et trop appliqué pour faire mal aux Espagnols. Ses 34 printemps commencent à se voir. Quitte à mettre un peu de folie, autant balancer Layvin Kurzawa sur le ring. Il se passera forcément quelque chose.

Thiago Motta (6) : L'air du grand match lui fait du bien, il peut abandonner le déambulateur et dépoussiérer ses poumons. Sa première demi-heure était folle. Le palpitant étant monté un peu trop vite, il est rentré dans le rang par la suite.

Verratti (6,5) : Il joue à la vitesse d'une grand-mère, mais ça rend ses sucreries et ses râteaux encore plus soyeux. Dans une cour de récréation, il aurait gagné le droit de fracasser Sergio Ramos au jeu petit pont massacreur. Il n'a que 22 ans… Remplacé par Lavezzi. Ambianceur.

Matuidi (5,5) : Une semaine qu'il n'avait pas joué, il fallait bien qu'il se dégourdisse les guiboles. Des kilomètres la langue pendue, mais pas la réussite aoûtienne, quand tout ce qu'il tentait terminait au fond des ficelles. Quand on le voyait contrôler la balle au milieu de Verratti, Motta et Kroos, on a cru à une blague.

Cavani (3,5) : Voici celui qui court pour les autres. 64 millions investis dans une machine à pressing inutile. On a presque mal pour lui, tant le garçon semble perdu sur un terrain. Si c'est pour l'utiliser ainsi, il fallait garder Jean-Christophe Bahebeck. Remplacé par Lucas. Mi-flèche rouge, mi-flèche wallonne.

Ibrahimović (gêne) : Le chien aboie et la caravane de Zlatan Ibrahimović passe. Encore et encore.

Di María (3) : L'Argentin est là pour faire franchir un palier européen à cette équipe. On va finir par se montrer impatient, tant il peine à remplir ce rôle. Cela dit, impossible de lui piquer ses belles Adidas, il a passé son match le nez dedans. Remplacé par Pastore, donneur d'orgasmes depuis 1989.

Real Madrid


Navas (5,5) : Longtemps, les Parisiens ont tourné autour, sans jamais oser vraiment l'attaquer. Un mannequin brésilien plongé dans une soirée de boloss.

Marcelo (8) : Incroyable offensivement, impressionnant lorsque le Real a subi, Marcelo a confirmé son statut de meilleur latéral gauche du monde. Oui, juste devant Serge Aurier.

Varane (7) : Chaque fois que l'ennemi s'est présenté dans sa zone, il a affûté les crocs, se déplaçant à pas de velours pour assassiner ses victimes. Un Varane de Komodo.

Ramos (6,5) : Viser la lune ne lui a jamais fait peur. Mais même à l'usure, Ramos y croit encore et en cœur. Des sacrifices, il fallait, et il en fait. Mais le capitaine reste toujours le point levé.

Danilo (5,5) : Besoin de vous remettre en forme après une petite blessure ? Un cachet de Cavanul, une dose de Maxwell pour renforcer les défenses immunitaires. Et le tour est joué.


Casimero (6,5) : Il a fait tomber le jaune pour Matuidi avant de se battre pour les Blancs à la récupération. Beaucoup de passes brouillées et aucune coquille dans sa prestation.

Kroos (6,5) : -Tillant lorsqu'il feinte la frappe pour adresser une merveille de passe à Jesé. –Tipate lorsqu'il faut briser les offensives adverses. Sacrée pâte, le Tony.

Vázquez (4) : Lucas Moura, Lucas Silva, Lucas Ocampos, Lucas Leiva, Lucas Vázquez : les Kevin n'ont pas de chance dans la vie, les Lucas n'ont pas de talent dans le football.

Isco (5,5) : Accélérateur du jeu, Isco a vu son influence diminuer après la pause, à l'image de toute son équipe. Aurait donc mieux fait d'aller traîner dans le 18e pour parfaire son image de hipster. Remplacé par Modrić, qui n'a pas eu le nez pour envoyer une bonne contre-attaque.

Cristiano Ronaldo (5) : « Tu l'as vu ? Qui ça ? Mon cul ? » Serge Aurier, 21 octobre 2015.

Jesé (4,5) : Une belle combinaison avec Ronaldo conclue par une passe mal ajustée, un bel appel pour un duel manqué face à Trapp. Un peine-à-jouir. Remplacé par Cheryshev (72e), Patopshev.


Le compte-rendu du match

Par Raphael Gaftarnik et Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi