Et Ibra réinventa le PSG

137 matchs, 110 buts, voilà Zlatan Ibrahimović meilleur buteur de l'histoire du PSG, effaçant les 109 buts de Pauleta du sommet. Voir Ibra devenir le buteur numéro 1 du club n'est pas une surprise. Cependant, il ne faut pas minimiser l'énorme impact qu'a eu le joueur pour le PSG. Il y aura toujours un avant et un après Ibra.

22 59
79 buts en Ligue 1 (96 matchs), 15 en Ligue des champions (25), 9 en Coupe de France (10), 5 en Coupe de la Ligue (6) et 2 lors du Trophée des champions (3). Ce lundi 5 octobre 2015, Zlatan Ibrahimović peut regarder ses statistiques dans les yeux. Au-dessus de lui, il n'y a plus personne dans l'histoire du PSG. Pedro Miguel Pauleta vient d'être relégué à la deuxième place. L'histoire a bien fait les choses, puisque le Suédois s'est emparé du record au Parc des Princes lors d'une victoire contre l'OM. Marseille, sa victime préférée puisqu'en 8 matchs contre les Olympiens, le numéro 10 parisien compte 7 victoires, 1 nul et surtout 8 buts. Pour un mec qui n'est venu que pour le pognon, il a un sacré sens du détail. Par exemple, Pauleta, lui, s'était emparé du record de Dominique Rocheteau un soir de défaite au Parc des Princes contre Toulouse. Un soir de crise hivernale. Le hasard, sans doute. Mais rien n'est jamais vraiment dû au hasard dans le football. On a beau avoir aimé Pauleta, admiré ses buts contre l'OM, son accent délicieux, sa régularité, il n'en reste pas moins qu'un très bon joueur de Ligue 1, pas plus. Sinon, pourquoi diable aurait-il passé cinq saisons au sein du PSG le moins performant de l'histoire ?

Et pourquoi aucun gros club n'a jamais pensé à l'engager quand il enfilait les buts à Bordeaux et Paris ? La différence est sans doute là. Ibra est le meilleur buteur de l'histoire du PSG, mais il en est aussi son plus grand joueur au moment de la période sportive la plus faste de l'institution. Être au bon endroit au bon moment. En bon attaquant, le Suédois a respecté le timing. Il était le levier indispensable du club et lui avait besoin d'un nouveau défi à sa mesure. Chacun s'est bien trouvé. Mais au-delà de tout, il reste un buteur hors pair au parcours remarquable. Ajax, Juventus, Barcelone, Inter, Milan, le CV du géant est un cœur à lui tout seul. À l'inverse de Pauleta, Ronaldinho ou encore George Weah, quand Ibrahimović signe au PSG, c'est déjà une star mondiale. Un joueur reconnu. Son passage dans la capitale a renforcé ce postulat. Ce qui n'est pas rien.

Il aurait plu à Francis Borelli…


Certes, le PSG ne gagnera sans doute jamais la Ligue des champions tant que le Suédois sera là, mais sa venue était nécessaire pour médiatiser le projet QSI. Nécessaire et indispensable. Qui d'autre que Zlatan Ibrahimović pouvait allier gouaille, talent et buts pour crédibiliser un projet qui s'appuyait jusqu'ici sur Nene et Hoarau ? Son arrivée a ouvert la voie à Thiago Silva, David Luiz, Edinson Cavani ou Ángel Di María. C'était une caution indispensable. Et pour que la star s'installe durablement, il fallait deux choses : de l'argent et un trône sur lequel l'asseoir. C'est le cas. Zlatan a trouvé à Paris un endroit à sa (dé)mesure. Le Z est un citoyen du monde, un mec né de deux parents de nationalités et de religions différentes. Une grande gueule qui n'aime personne, ou fait semblant, avec un melon incroyable. Sur un terrain, Zlatan Ibrahimović gueule, marche, râle, fait parfois n'importe quoi, irrite, mais termine souvent ses matchs avec un but au compteur. Sur certains aspects, on pourrait avoir envie de l'affubler du terme de « petit con » . C'est qu'au fond, le joueur n'a jamais autant ressemblé à la ville dans laquelle il évolue. Ibra est un Parisien dans l'âme. Aucune star n'avait autant collé et respecté l'ADN du PSG que lui. À la fois bling-bling et arrogant. Pour un club fondé par des publicistes et des stars du show-biz, dont le maillot a été dessiné par un couturier, Ibrahimović est l'avatar parfait de l'essence même du PSG.

Le regretté Francis Borelli, qui avait recruté l'Autrichien Niederbacher car « il le trouvait beau dans le maillot parisien » , Ibrahimović aurait été l'attaquant parfait. Ce grand type au port altier, tatoué et élastique. Un mec que l'on adore détester. Ou l'inverse. Brillant, mais jamais quand ça compte vraiment. Ibra aura ramené le PSG à sa place en Europe. Sur le devant de la scène. Traitement de star, présentation devant la tour Eiffel, vacances prolongées, chasse ouverte toute l'année, place de parking à la carte, Ibra a eu tous les honneurs de la capitale. Les honneurs de son rang. En échange, il a donné du rêve. De l'espoir. De la folie. Des buts. Un chef-d'œuvre contre Bastia ou à Anderlecht. Des déclarations folles - « Je ne connais pas la Ligue 1, mais elle me connaît » ; « Avant, il n'y avait rien » ; « Pays de merde » . Une campagne de publicité personnelle pour une action caritative en plein match, des Xbox aux copains, des maillots qui se vendent comme des petits pains suédois, un nouveau verbe au Petit Robert. Bref, l'homme a été partout. Tout le monde, aujourd'hui, connaît Zlatan Ibrahimović. Et sans la caisse de résonance qu'a su lui donner le projet qatari, Ibra n'aurait jamais eu le statut qui est le sien à un âge où les footballeurs commencent à penser reconversion plutôt que Ligue des champions. Ibrahimović n'a jamais été aussi fort qu'au PSG. Le PSG n'a jamais été aussi fort que sous Ibrahimović. Sauf qu'à l'inverse du PSG, Zlatan Ibrahimović n'est pas immortel. Viendra donc un jour où le record du Suédois tombera. En attendant, le roi, c'est lui. Et il n'est pas encore mort.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
toto_da_don Niveau : CFA
Note : 10
"Sinon, pourquoi diable aurait-il passé cinq saisons au sein du PSG le moins performant de l'histoire ?" Cette mauvaise foi putain...Ppauleta a plusisuers fois mis des bache à l'OL,simplement il avait l'amour du maillot et était vraiment attaché au club
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Ah quand même. Si la qualité d'un papier se mesure au nombre d'affirmations péremptoires, on est bien.

Et je viens pas critiquer par frustration parce qu'en revanche le demi paragraphe sur l'ADN du PSG m'a beaucoup plus, bien dit. Il n'y a que deux affirmations péremptoires en 4 lignes à ce moment, une restriction qui a dû demander des efforts considérables à l'auteur.

Ah oui je sais, le style sofoot, never mind
Ce qu'il veut dire c'est que les grands clubs d'Europe ne s'intéressaient pas plus que ça à Pauleta
Caius Germanicus Niveau : Loisir
"Il n'aura jamais été aussi fort qu'au PSG"
Faux.
Ce qu'il faisait au Milan l'année d'avant sa venue au PSG, c'est quasiment du jamais vu.

Ce qu'il faisait à l'Inter faisait dire à crespo que ce type "n'a pas de limite".

Peut être que techniquement, il n'a jamais été aussi fort qu'au PSG, sauf qu'avant, il faisait à peu près tout ça tout en jouant pour son équipe, en courant comme un lapin (et il était bien plus rapide que la moyenne, aussi dingue que cela puisse aujourd'hui paraître), et jouait quasiment toujours de la manière la plus intelligente possible.

À part ça, je dois dire que j'aime cet article. Vous pouvez préférez Weah, Pauleta, Rai ou je ne sais qui, mais j'ose espérer qu'il obtiendra le respect immense qu'il mérite, malgré le désintérêt qu'il y porte.
Hikaru Matsuyama Niveau : District
Bien sûr Zlatan mérite un article hommage suite à son reccord, bien sûr c'est un joueur exceptionnel et bien sûr il mérite mille louanges. Mais ça...
Juste un papier dégueulasse qui compare tout et n'importe quoi, avance approximation sur approximation, et se met un doigt dans l'anus en croyant avoir du style. La pitié.
Le Z mérite bien mieux que ce truc (et Pauleta également).
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Pauleta est resté cinq ans au sein du PSG le moins performant de l'histoire car il n'y avait pas d'offres qui justifiait un départ : 1) un meilleur salaire ; 2) une meilleure situation sportive.

Pas plus qu'il n'existait des besoins au sein des autres clubs.Qui imagine des clubs qui comptent dans leurs rangs Raul,Rooney,van Nistelrooy,Inzaghi...faire une offre pour Pauleta juste pour ses beaux yeux ? Donc il est resté à Paris cinq ans,c'est tout.
J'ai la conviction que certains joueurs, qui au départ étaient venu au PSG pour le pognon, se sont rendu compte qu'il y avait un projet sérieux derrière.
Le prince -on peut dire ce qu'on veut de lui- gère le club d'une main de maitre.
Señor Gifle Niveau : CFA
Message posté par Jijor
Ce qu'il veut dire c'est que les grands clubs d'Europe ne s'intéressaient pas plus que ça à Pauleta


Entre 2003 et 2006, l'OL c'est 3 1/4 de Finale de LDC, donc soit Lyon était un grand d'Europe à l'époque, soit le PSG est pas si grand qu'on nous le dit avec ses parcours en LDC.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Note : 16
Lu dans l'article sur Pauleta :

"Zlatan Ibrahimović a toujours donné l'impression d'être au-dessus de l'institution Paris Saint-Germain, et la manière expéditive dont il a battu ce record a comme un arrière-goût de snobisme."

Et CR7 qui pulvérise le record de Raùl au Real en seulement six saisons, on en parle, ou c'est parce que l'institution madrilène n'a aucun passé ?

Je suis pour l'OM, je pense qu'on le sait, mais je trouve cette phrase totalement fausse : L'impact d'un joueur dans un club ne dépend pas du nombre d'années passées. Mine de rien, Zlatan n'a jamais porté plus un maillot que celui du PSG. Quand s'arrêtera sa carrière, je pense que son passage au PSG représentera l'apogée de sa carrière et pas qu'en France. Ses plus beaux matches en C1 ont notamment été joués avec le PSG.

Tout ça pour dire que le PSG et Zlatan sont désormais deux images indissociables, tout comme Papin va de pair avec l'OM et Juninho avec l'OL. Quatre saisons tout de même il aura joué pour Paris à la fin de son contrat, une de moins que Pauleta.

Le c'était mieux avant, ça a ses limites; Surtout que Pauleta n'est même pas le meilleur attaquant de l'histoire du PSG : Dahleb, Weah et Bianchi, ça vous parle ou...?

Pauleta était un super attaquant, mais il ne sera jamais plus que l'incarnation du PSG Lose. Finalement le seul PSG romantique de l'histoire, celui qu'on aimerait presque, le seul qui avait un tant soit peu de sincérité. C'est aussi à cette époque que les supporteurs se foutaient sur la gueule entre eux en tribunes et qu'il y a eu deux morts aux abords du Parc. Y avait un vrai côté Rock N'Roll Suicide dans ce club à l'époque de Pauleta mine de rien... Mais la réalité c'est que dans la grande histoire du football, les gens se rappelleront davantage de Zlatan que de Pauleta. Pourquoi ?

Parce que l'histoire est écrite par les vainqueurs, pardi.
Note : 21
Le seul regret qu'aura Zlatan en quittant le PSG ce n'est pas la LDC qu'il n'aura pas obtenu.

C'est de n'avoir jamais rencontré le Kop of Boulogne et le Virage Auteuil. De n'avoir jamais vu le Parc des Princes en folie furieuse sur l'un de ces buts.

De n'être jamais rentré sur la pelouse en voyant un grand tifo à son effigie.De n'avoir jamais été soutenue durant ces phases de moins bien.

Aujourd'hui il loupe un match , on le lynche. Il loupe plusieurs on le siffle. Zlatan n'est pas tombé amoureux du PSG et du public du Parc ? C'est plus de notre faute que de la sienne hélas. Mais beaucoup de supporter parisiens n'ont pas l'humilité de s'en rendre compte.

Ils préfèrent demander des comptes à Blanc pour ne pas l'avoir mis sur le banc lors du match d'hier soir.

110 buts avec le PSG ,une quarantaine de passe décisives , ouai des stats mais surtout des actions incroyables d'un grand joueur de foot.

Le meilleur de la décennie en cours pour la L1.
Hikaru Matsuyama Niveau : District
Message posté par Attaque-Defonce
Lu dans l'article sur Pauleta :

Pauleta était un super attaquant, mais il ne sera jamais plus que l'incarnation du PSG Lose.



Tu me permettras de ne pas être d'accord. En fait c'est tout l'inverse : Pauleta représente à peu près, pour moi et c'est complètement subjectif, la seule lumière des années lose du PSG. D'où un attachement certain au joueur, même si il n'y a pas de comparaison avec Ibra en terme de talent pur, d'aura, de statut etc.
Ohvillelumière Niveau : District
Message posté par Cheric Zghemmfour
Pauleta est resté cinq ans au sein du PSG le moins performant de l'histoire car il n'y avait pas d'offres qui justifiait un départ : 1) un meilleur salaire ; 2) une meilleure situation sportive.

Pas plus qu'il n'existait des besoins au sein des autres clubs.Qui imagine des clubs qui comptent dans leurs rangs Raul,Rooney,van Nistelrooy,Inzaghi...faire une offre pour Pauleta juste pour ses beaux yeux ? Donc il est resté à Paris cinq ans,c'est tout.


Tu dis de la merde. Du Zemmour quoi.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par GhostPsg
Le seul regret qu'aura Zlatan en quittant le PSG ce n'est pas la LDC qu'il n'aura pas obtenu.

C'est de n'avoir jamais rencontré le Kop of Boulogne et le Virage Auteuil. De n'avoir jamais vu le Parc des Princes en folie furieuse sur l'un de ces buts.

De n'être jamais rentré sur la pelouse en voyant un grand tifo à son effigie.De n'avoir jamais été soutenue durant ces phases de moins bien.


C'est le cadet de ses soucis ça,il s'en contre-branle d'une force stratosphérique.
La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
Je me demande si le problème d'Ibrahimovic c'est de jouer pour Ibrahimovic. Du coup on a du mal à l'associer à un club et sa culture. Son talent n'est pas à remettre en cause. Ni son aura marketing (effectivement ça doit être un des joueurs les plus connus des non suiveurs du foot, un peu comme un Chabal).

Effectivement il représente le projet et a permis son décollage. Après je pense que l'on est en droit de dire que l'on préféré un PSG bien moins fort (sans parlé des années maintien, sachant que le club allait beaucoup mieux sportivement avant son rachat) mais dans lequel on se reconnaissait plus.

J'ai du mal à m'identifier un Ibrahimovic parce que j'ai le sentiment que lui-même ne s'identifie pas à ce club. Je pense par exemple qu'un Cavani avec l'ancien public aurait provoqué plus d'émotions. Ibrahimovic c'est du show-biz avec des joueurs comme Ronnie c'était de la passion.
Je sais qu'il est de bon ton de se la jouer nostalgique (voire passéiste) depuis hier en parlant de Pedro, mais faut quand même rendre hommage à Ibra. Il est énervant parfois, arrogant, dilettant sur le terrain et a plutôt poursuit sa malediction LDC avec Paris mais quand même.

Ibra a des stats de malade, est le recordman des buts en classico et a marqué contre presque toutes les equipes de Ligue 1. En dehors du terrain, il a réussi à porter à lui seul la credibilité du projet qatari de par sa personalité. Ça peut paraitre facile comme ça, mais peu de joueur ont cette aura. Le mec avait une belle pression tout de même. Depuis le début, il devait “marcher sur la ligue 1”, du coup fallait répondre aux attentes, en ayant toujours une énorme attention adverse sur lui.

Bref, ça rien a rien de comparer Pauleta et Ibra. Evidemment que le portugais était bien plus attaché au club, mais le Z mérite largement sa place dans l'histoire du PSG, quelque soit la raison de sa venue. Il est venu et a parfaitement fait le job

Quant à ceux qui disent “Pauleta en aurait marqué bien plus avec les joueurs de maintenant” c'est dingue que croire encore que le foot est une science aussi facile. Je vous rappelle que Pauleta a fait quelques competitions internationales extrêmment quelconques étant épaulé par des Rui Costa, CR ou Figo..
Excellent article, je suis de ceux qui admirent la carrière et le talent de Zlatan et qui pensent qu'il a a lui seul changé la face du club.

Beaucoup de gens pensent qu'il est arrogant, n'est pas forcément très humble, certains pensent qu'il n'est pas décisif.
Mais ce qu'il a accompli en tant que joueur force complètement le respect.

Partir d'ou il a commencé pour être ce qu'il est aujourd'hui représente un accomplissement digne des plus grands joueurs.
De nombreux joueurs ont bénéficié de bien meilleures conditions pour devenir pro, pourtant très peu ont eu son parcours, tout simplement parce qu'ils n'avaient pas pour ambition d'être les meilleurs mais simplement d'arriver à être pro et de faire la tâche quotidienne.

Ce Paris est une grande leçon pour tous, c'est la réussite de ceux qui veulent être les meilleurs vis à vis de ceux qui se contentent d'être arrivés.

J'ai beaucoup de respect pour Pauleta, mais aujourd'hui il faut une figure forte qui incarne la réussite et l'envie de tout battre pour représenter le club au plus haut.
Et Zlatan est cette figure, plus que n'importe lequel des champions étant passé au club.
Le joueur qui a banalisé l'excellence au PSG et qui en paie les frais aujourd'hui vu que tous les supporters le veulent au mieux sur le banc, au pire à Louhans-Cuiseaux dès qu'il a un coup de moins bien.
Personnellement je retiens sa saison 2013-2014 où il est absolument phénoménal, le deuxième meilleur 9 au monde derrière Suarez. Le mec marchait sur l'eau, claquait des passes D d'un autre monde, des buts d'anthologie, avait une science du placement folle, un quadruplé par ci, quatre passes décisives en un match par là, il m'aurait presque envie de soutenir le PSG ce con.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par Ohvillelumière


Tu dis de la merde. Du Zemmour quoi.


Alors dans quel club et la place de qui pouvait-il être engagé ?

Les paumés qui pensent que les joueurs professionnels fonctionnent à l'affectif,c'est d'une candeur...on dirait des mômes à qui il faut expliquer que le petit papa noël n'existe pas.
Zlatan a tout reinventé au PSG.
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Note : 2
Cet article me rappelle étrangement une discussion qui s'est tenue ici même il y'a quelques semaines :D
Je suis d'accord sur a peu près tout et surtout sur son caractère qui colle à merveille à Paris et aurait pu donner une grande histoire d'amour avec nos ultras tant par son côté hautain et magique il colle à merveille à notre identité.
Oui Zlatan est peut être le plus grand joueur que Paris ait connu, dans le sens star du ballon rond mondialement connue et reconnue mais pour ce qui est de l'émotionnel et des exploits sportifs (principalement en coupe d'Europe) des mecs comme Raï ou encore Weah nous en ont donné beaucoup plus ...
Ensuite Pauleta sportivement c'est en dessous c'est certain, mais cette extraordinaire histoire d'amour avec le parc et le fait qu'il nous ait fait rêver dans une période où il était difficile de le faire, pour moi l'aigle des Açores reste devant.
Si Zlatan nous rapporte la plus belle des coupes alors la oui je réviserais certainement mon jugement, en attendant c'est plus qu'un honneur qu'un tel mec ait porté nos couleurs.
Zlatan à jamais parisien !

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 59