1. //
  2. //
  3. // Ce jour où
  4. // 18 mai 1995

Et Butragueño quitta Madrid...

Il y a tout juste deux décennies, Emilio Butragueño mettait fin à son idylle de joueur avec le Real Madrid. Une décision mûrement réfléchie qui l'a conduit à un exil vers le Mexique et le modeste Atlético Celaya. Un pays où il s'était révélé aux yeux du football mondial neuf années plus tôt…

Modififié
La gorge nouée, les traits tirés, Emilio Butragueño s'avance devant un parterre de journalistes. Puis prononce ces quelques phrases : « Le 30 juin prochain, je quitte le Real. C'est la phrase qui me fait le plus de mal à prononcer. J'ai joué 11 ans dans ce paradis qu'est le Bernabéu… J'ai gravi chaque jour ces tribunes… Mais je suis réaliste. Tout cela s'est arrêté. » En ce 18 mai 1995, l'annonce de son départ plonge dans une infinie tristesse le madridismo. Sans son Buitre, c'est toute la Quinta du même nom qui se meurt. Cette fameuse bande de cinq canteranos, composée de Butragueño, Michel, Sanchis, Martín zquez et Pardeza, a longtemps fait le bonheur du Santiago Bernabéu et la fierté de ses spectateurs. Même s'il assure qu'il aurait « pu prolonger d'un an » , son avenir se dessine loin de la capitale castillane : « Mais je ne peux pas dire où, parce que rien n'est pour le moment décidé. » La décision tombe quelques semaines plus tard, en plein milieu du mois d'août. La destination, transatlantique, se trouve au Mexique et, plus précisément, dans le modeste club de l'Atlético Celaya.

Butragueño : « Le Mexique fait partie de ma vie »


L'un des premiers arguments d'Emilio Butragueño pour expliquer ce choix renvoie quelques années en arrière : « Le Mexique fait partie de ma vie. Footballistiquement, j'y ai connu un match rêvé, l'un de ceux qui a changé ma carrière. » En 1986, à l'occasion du Mondial organisé dans cet État d'Amérique centrale, le Madrilène de naissance flambe en pointe de la Roja. Après une phase de poules encourageante, dont les succès face à l'Algérie et à l'Irlande du Nord répondent au court revers contre le Brésil, l'Espagne se présente en huitièmes face au Danemark. Outsider annoncé, la sélection de Miguel Muñoz écrase son adversaire 5-1. Une manita téléguidée par l'espoir de 22 ans à l'époque du Real Madrid. Au four et au moulin, Butragueño inscrit un quadruplé qui l'élève au rang de superstar. Une performance dont Michel, son coéquipier de toujours, se souvient encore : « Nous avons eu une conversation avant le match. Je lui ai dit qu'il devait rester dans les 20 derniers mètres : les 16 derniers dans la surface et les 4 premiers pour se démarquer. Il ne le voulait pas, mais m'a fait confiance. Pas mal comme conseil, non ? »

De ce solo du stade de La Corregidora de Querétaro passé à la postérité s'ensuit une cruelle élimination face à la Belgique lors de la séance de penaltys. Une fin de parcours que Carlos Bilardo, sélectionneur argentin, accueille comme une victoire : « Messieurs, les Belges ont éliminé l'Espagne, nous ne jouerons pas contre Butragueño. Nous sommes en finale de la Coupe du monde. » Une fois rentré au pays, le Buitre poursuit son opération séduction avec le géant de Chamartin. 171 buts, six championnats, deux Coupes de l'UEFA et autant de Coupes du Roi plus tard, il quitte sa Maison Blanche. Un départ qu'il explique avec la noblesse qui le qualifie : « Je ne veux pas prolonger cette situation, qui n'est agréable pour personne. Si Valdano ne m'aligne pas, c'est qu'il considère qu'il y a de meilleurs joueurs que moi. C'est un grand professionnel et le président l'a recruté pour qu'il construise une équipe de champions. » Car, malgré l'amour inconditionnel du Santiago Bernabéu, sa Quinta n'a jamais soulevé la reine des reines, la Ligue des champions qui fuit son créateur depuis 1966. Lors de ces adieux, il promet seulement de ne s'engager pour aucun autre club espagnol.

Michel : « Je suis venu pour Butragueño »


Le 11 août 1995, Emilio Butragueño officialise enfin son transfert. À la surprise générale, il s'engage pour le modeste Atlético Celaya. « C'est un choix qui a été influencé par la famille, entame-t-il dans les offices du Real Madrid. C'était plus propice d'aller au Mexique. Les dernières semaines n'ont pas été faciles pour moi parce que c'est la première fois que je dois jouer loin de mon pays et cela implique d'emmener ma famille. S'engager à l'étranger est une aventure, une inconnue. » Contre un salaire d'un million de dollars, d'une villa et deux voitures, il accepte un bail de deux ans. L'aventure se transforme en idylle et le Buitre en légende d'un jeune club qu'il mène jusqu'à sa première finale du championnat. Tant et si bien qu'un an plus tard, il attire de l'autre côté de l'Atlantique son inséparable ami Michel. « Je suis venu ici pour Butragueño, déclare-t-il dès son arrivée. S'il avait été en Grèce, je serais aller là-bas. » Ces retrouvailles merengues laissent une trace indélébile dans cet Atlético version mexicaine, où il prend sa retraite le 5 avril 1998. Encore aujourd'hui, il se raconte que son numéro 7, celui du « seigneur du terrain » , peuple les travées de l'estadio Miguel Aleman Valdés.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Un Real qui alignait ses canteranos, pratiquait un beau football et gagnait. Une autre époque, un autre club.

Aujourd'hui on crache sur Casillas, et j'ai même vu certains "supporters" merengues critiquer Raul sur ce site...
A mon avis, Perez et sa politique de "galactiques" ont fait énormément de mal au madridisme, malgré les trophées remportés, et le club mettra des années à s'en remettre.
Perso, je n'ai jamais été fan de Raul. Mais peu importe, le but de mon message est que j'apprécie peu les guillemets mis à "supporters". Tu n'as aucun droit de juger ainsi qui est "vrai supporter" et qui ne l'est pas.
C'est d'une intolérance et d'une prétention crasse. Par ailleurs, cela ne m'étonne pas que l'on t'aie mis quelques notes positives. Ce site regorge de puristes à la con qui sont au football ce que les fascistes sont à la politique (et qui se piquent paradoxalement pour la plupart d'être "de gauche").
1 réponse à ce commentaire.
Paul_et_Mickey Niveau : CFA
Perez, le meilleur president que puisse avoir ...le FC Barcelona... pourvu que ça dure
Bel article!
Et pour être parfait, il faudrait y corriger une faute:

Même si ça ne "saute pas aux yeux", le Mexique est un pays d'Amérique ... du Nord.

De rien.
KingMastre Niveau : CFA2
Ni l'un, ni l'autre, d'Amérique Centrale...
Idolo. Je suis vraiment heureux qu'il soit directeur des relations institutionnelles et qu'il s'occupe de la fondation Real Madrid, ça permet de continuer à le voir dans les médias. Toujours objectif et mesuré dans ses propos, humble, élégant. Un vrai madridista, d'une lignée qu'on pourrait croire éteinte depuis le départ de Raul.

Sinon, pas de C1 pour la Quinta, mais deux C3 bien relevées et qui manquaient dans l'armoire à trophées du club.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  20:55  //  Aficionado de l'Argentine
Le Mundial mexicain, le 5-1 face au Danemark et les 4 buts de Butragueño : ça restera toujours un souvenir spécial pour moi car c'est l'un de mes premiers souvenirs tout court de foot et Butragueño y restera associé à jamais...
C'était le Real de la "Quinta del Buitre", des remuntadas, de "l'esprit de Juanito"... Même si j'ai toujours été pro-Barça, j'avais du respect et de l'estime pour ce Real, qui avait une vraie identité et des valeurs transmises par ses cantaneros. Des choses qui ont malheureusement un peu disparu depuis l'arrivée de Perez d'une part, les départs de Raul et Morientes d'autre part.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  20:56  //  Aficionado de l'Argentine
Note : 1
Message posté par MerenGone
Idolo. Je suis vraiment heureux qu'il soit directeur des relations institutionnelles et qu'il s'occupe de la fondation Real Madrid, ça permet de continuer à le voir dans les médias. Toujours objectif et mesuré dans ses propos, humble, élégant. Un vrai madridista, d'une lignée qu'on pourrait croire éteinte depuis le départ de Raul.

Sinon, pas de C1 pour la Quinta, mais deux C3 bien relevées et qui manquaient dans l'armoire à trophées du club.


Oui c'était un vrai exploit d'arriver à remporter deux Coupes UEFA de suite, d'autant qu'à l'époque, la C3 était aussi voire plus relevée que la C1 !
Butragueño est intelligent et tout son jeu était du même tonneau. Certaines mauvaises langues ont dit que c'était un joueur de minifoot. Et il est vrai qu'il n'aimait pas les grandes cavalcades. Mais quand il chopait la balle dans le rectangle, tout le stade se levait et c'était la panique dans la défense.
Lui et Redondo ont été mes idoles de jeunesse.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 30 minutes Kembo Ekoko à Bursaspor mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure La bastos de Marcos Alonso 2 il y a 2 heures Il foire sa panenka à la 96e minute 14 il y a 5 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 il y a 6 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 47 il y a 7 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 il y a 8 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 7
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 9 heures La demi-volée de Gignac 7 il y a 10 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 30
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 13 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2