1. // International – Amical – France/Serbie

Et bah alors, qu'est-ce qu'il t'arrive la Serbie ?

Déjà assurée de ne pas participer à l'Euro 2016, la Serbie a l'air bien mal en point ces temps-ci et accumule les résultats calamiteux. L'adversaire des Bleus ce lundi soir n'a rien fait de bon sur la scène internationale depuis plus de dix ans et n'a plus participé à une grande compétition depuis 2010. Très performants en équipes de jeunes, les Serbes peinent ensuite à confirmer en senior. La faute à un football en crise latente, à un climat pas toujours très sain et à une exportation des meilleurs talents vers l'étranger beaucoup trop précipitée.

Modififié
439 21
Avec un point au compteur, la Serbie A est d'ores et déjà éliminée de la course à l'Euro 2016. Pas mieux qu'Andorre, Malte ou le Kazakhstan. 2015, année noire pour le football serbe ? Oui, si on veut, une année de m… de plus pourrait-on dire, sauf que ce n'est pas tout à fait exact non plus, car le 20 juin dernier, la sélection U20 a été sacrée championne du monde à Auckland en dominant le Brésil en finale. Une compétition arrachée en emportant chaque match à élimination directe en prolongation ou aux tirs au but, avec du cœur et une grosse paire bien placée, des qualités qui comptent en Serbie encore un peu plus qu'ailleurs. C'est en tout cas tout le paradoxe de ce football serbe, au top du hip hop chez les jeunes, pas loin du pathétique chez les A. Ce n'est pas nouveau : alors que les grands Serbes n'ont rien fait de vraiment bon depuis leur quart de finale en 2000 (deux vilaines phases de groupes aux Mondiaux 2006 et 2010, plus aucune participation à un Euro), les gamins cartonnent : champions d'Europe 2013 en U19, demi-finaliste 2014 dans la même classe d'âge, encore une participation à un Euro U21 cet été, une compétition dont la Serbie est double finaliste 2004 et 2007…

Des espoirs partis en Israël, au Kazakhstan…


Ce paradoxe s'explique d'abord et surtout par la très mauvaise gestion de carrière de beaucoup de ces jeunes talents, qui profitent de cette exposition dans les grandes compétitions de jeunes pour quitter la Serbie sans vision à long terme, et alors que leur formation n'est pas achevée. C'est ainsi que dans la génération des U19 vice-champions d'Europe 2013, on trouve Marko Pavlovski, parti dans la foulée évoluer avec la réserve de Porto et qui cet été a été transféré à Mouscron… Autres exemples : Petar Golubović, acquis par la Roma qui le prête dans des divisions inférieures depuis ; Andrija Luković, aucun match avec le PSV depuis son arrivée en 2014 ; Dejan Meleg, aucune apparition non plus avec la A de l'Ajax en deux ans là-bas… Et parmi les champions du monde U20 de juin, combien de la demi-douzaine qui en ont profité pour trouver un contrat hors du pays vont se perdre pareillement ? Gajić le néo-Bordelais, Antonov parti aux Grasshoppers, Babić à la Real Sociedad, le portier Predrag Rajković au Maccabi Tel Aviv, Gaćinović à Francfort ou, plus risqué encore, Nemanja Maksimović, buteur décisif en finale face au Brésil, qui évolue depuis cet hiver à Astana au Kazakhstan…

Six sélectionneurs en cinq ans


C'est une évidence que nombre de jeunes joueurs quittent le pays bien trop vite. Est-ce pour autant entièrement de leur faute à eux et à leur entourage ? Certainement pas. Cette précipitation est aussi due au fait que rien n'incite ces pépites à rester au pays, pour y disputer un championnat manquant de beaucoup trop de choses. De l'enjeu d'abord : quatre fois sur cinq, c'est le Partizan qui gagne, et quand ce n'est pas le cas, c'est son habituel dauphin et rival l'Étoile rouge. Du niveau ensuite : la preuve, des quatre engagés de l'été dans les compétitions continentales, seul le Partizan a survécu. Et encore, c'est après avoir été éliminé de Ligue des champions et reversé en Ligue Europa. L'Étoile rouge a été sortie par Kairat, Vojvodina par Plzeň et Čukarički par Qabala… Enfin, il manque un climat serein, alors que les tribunes sont gangrenées par un nationalisme exacerbé (on vous épargne l'affaire du drapeau albanais et du drone lors du match international l'an dernier…) et que les coulisses cachent bien mal des suspicions de corruption quasi permanentes. Le football serbe vit dans une instabilité chronique. Six sélectionneurs se sont succédés depuis cinq ans, et trois rien que sur la seule année 2014 ! Le dernier en date, Radovan Ćurčić, successeur du flop Dick Advocaat (quatre matchs pour un bilan de deux nuls et deux défaites), a convoqué 25 joueurs pour cette semaine internationale, dont onze à moins de dix sélections et treize de 25 ans et moins. Il espère que parmi eux se trouvent les successeurs de Mijatović, Savićević, Stojković, Mihajlović, Stanković, Kovačević, Milosevitic et Jugović.


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Frenchies Niveau : CFA
aaah merci SF !
moi instinctivement je m'attendais à que ce match soit costaud ...
merde Serbie quand même, pour les + de trente ans c'est crédible quoi !!
... et la dèche qui décide d'aligner le bon milieu de terrain !

On va se balader, Giroud et Valbuena vont passés pour des génies ...
(d'ailleurs c'est marrant ils restent tous les 2 sur 1 but en 4 matchs)
les haters de la Benz vont nous vendre qu'il n'a plus rien à faire titulaire.
occultant complétement que lui c'est tapé un monstre comme pepe qui en plus s'entraine contre lui toutes les semaines depuis 6 ans ... en restant notamment que sur 56mn de jeu depuis son retour de blessure (mais 1 but 1 match, comme quoi).
T.T

tout va bien pour le moment,
mais si la dèche nous refait nimp tactiquement pendant l'euro et qu'on sort pas des poules ... faudra l'envoyer à la retraite pepère


Bobby Prosinecki Niveau : Loisir
Pour moi, ce qui arrive à la Serbie est symptomatique de ce qui arrivait à la grande Yougoslavie en son temps ou aux actuels pays d'ex Yougoslavie (excepté la Croatie qui a l'air plus solide): des équipes très au dessus du lot techniquement parlant mais proche du ridicule du point de vue collectif, tactique et défensif.
Deux exemples :
-Bosnie-Nigeria lors de la CDM 2014: la Bosnie semble dans un autre univers techniquement, les nigerians passent pour des bourrins à côté des bosniens, mais marquent deux buts sur des erreurs de débutants de la part de la défense bosnienne (sur contre, bien entendu) et éliminent la Bosnie de ce fait.
-Portugal-Serbie lors des eliminatoires de l'euro 2016: la Serbie domine largement dans le jeu le Portugal sur ses terres, mais perdent grâce à deux buts proches du burlesque sur CPA.

Tout ça pour dire que ces équipes ne jouent pas à la bonne époque : elles sont au dessus du lot techniquement mais se demmerdent toujours pour perdre car beaucoup trop peu solide.
Ca prouve bien qu'on en est à une époque où la tactique et le physique sont ultra importants, peut être plus que le talent technique.
PenoIndirect Niveau : Loisir
Beaucoup trop peu...comme ton explication de texte .
On dit souvent que le niveau d'une sélection est déterminée par le niveau de son élément le plus faible.

Pour un pays de petite taille comme la Serbie, amputée du Kosovo, amputée du Montenegro, qui a une plus petite diaspora que ses voisins, c'est difficile de ne pas avoir 2-3 postes faibles, le leur ayant souvent été dans les buts.

Et en plus ils subissent des décisions étranges, je pense à cette défaite par forfait contre l'Albanie.
Note : 1
Message posté par Bobby Prosinecki
Pour moi, ce qui arrive à la Serbie est symptomatique de ce qui arrivait à la grande Yougoslavie en son temps ou aux actuels pays d'ex Yougoslavie (excepté la Croatie qui a l'air plus solide): des équipes très au dessus du lot techniquement parlant mais proche du ridicule du point de vue collectif, tactique et défensif.
Deux exemples :
-Bosnie-Nigeria lors de la CDM 2014: la Bosnie semble dans un autre univers techniquement, les nigerians passent pour des bourrins à côté des bosniens, mais marquent deux buts sur des erreurs de débutants de la part de la défense bosnienne (sur contre, bien entendu) et éliminent la Bosnie de ce fait.
-Portugal-Serbie lors des eliminatoires de l'euro 2016: la Serbie domine largement dans le jeu le Portugal sur ses terres, mais perdent grâce à deux buts proches du burlesque sur CPA.

Tout ça pour dire que ces équipes ne jouent pas à la bonne époque : elles sont au dessus du lot techniquement mais se demmerdent toujours pour perdre car beaucoup trop peu solide.
Ca prouve bien qu'on en est à une époque où la tactique et le physique sont ultra importants, peut être plus que le talent technique.


Bordel tu m'enlèves les mots de la bouche pour ce Bosnie-Nigéria, je m'étais fait la même réflexion la différence technique était ENORME.

Concernant l'article en lui-même qui pointe le contexte du championnat serbe. Regardez chez le voisin où le Dinamo est champion depuis une dizaine d'années et le championnat encore plus faible (plein de problèmes financiers qui ont conduit à le réduire à 10 clubs, des soupçons comme quoi le Lokomotiva serait une filiale du Dinamo et qui finit 3eme avec plein de joueurs prêtés...). Pourtant, au niveau de l'équipe nationale ils s'en sortent beaucoup mieux et sans l'arbitrage scandaleux contre le Brésil ils vont en huitièmes contre le Mexique ou le Chili.
Dejan Savicevic est monténégrin et non pas serbe...(même s'il a joué pour la Serbie-Monténégro, à l'époque)

A mon avis, le problème n'est pas dû au niveau du championnat local ou à l'exode prématuré des joueurs. Les joueurs de qualité ne manquent pas en Serbie, entre les jeunes prometteurs (Mitrovic, Markovic, Zivkovic, Ljajic, Tadic, Nastasic + les nouveaux qui arrivent) et les joueurs confirmés (Ivanovic, Kolarov, Matic) mais la sauce ne prend pas. Pour moi, il y a plusieurs facteurs :
- jusqu'à récemment, il y avait un réel désintérêt des joueurs sélectionnés, qui jouaient tous les matchs en marchant, sans aucune envie. En plus, Vidic qui prend sa retraite à 30 ans, Subotic qui se sent plus Américain que Serbe (!). Depuis récemment, ça va mieux à ce niveau, mais entre 2010 et 2014 ça faisait vraiment peine à voir.
- des sélectionneurs à la rue qui convoquent des mecs cramés ou qui ont pas le niveau jusqu'en 2012. Après ça, le magnifique passage de Mihajlovic à la tête de la sélection qui se prive de Ljajic et Matic pour des raisons débiles, comme si l'équipe n'avait pas besoin de joueurs de leur calibre... Pour le remplacer et reconstruire, on fait appel à Dick Advocaat, qui a le charisme d'un poulpe mort. Résultat, comme l'ont souligné Prosinecki et Peewow plus haut, une équipe avec un manque total de discipline et de tactique, qui ne sait absolument pas gérer un match.
- ajoutez à ça Stojkovic le gardien en carton depuis des années (vivement que Rajkovic prenne la relève!), des supporters débiles qui font perdre des points à une équipe qui n'en compte que très peu, des choix bizarres de la FIFA et vous avez une équipe au fond du bac. Espérons qu'avec la nouvelle génération qui arrive et un sélectionneur compétent (je ne sais pas ce que vaut Curcic), elle pourra relever la tête!
Message posté par TrapLord

A mon avis, le problème n'est pas dû au niveau du championnat local ou à l'exode prématuré des joueurs. Les joueurs de qualité ne manquent pas en Serbie, entre les jeunes prometteurs (Mitrovic, Markovic, Zivkovic, Ljajic, Tadic, Nastasic + les nouveaux qui arrivent) et les joueurs confirmés (Ivanovic, Kolarov, Matic) mais la sauce ne prend pas. Pour moi, il y a plusieurs facteurs :
- jusqu'à récemment, il y avait un réel désintérêt des joueurs sélectionnés, qui jouaient tous les matchs en marchant, sans aucune envie. En plus, Vidic qui prend sa retraite à 30 ans, Subotic qui se sent plus Américain que Serbe (!). Depuis récemment, ça va mieux à ce niveau, mais entre 2010 et 2014 ça faisait vraiment peine à voir.
- des sélectionneurs à la rue qui convoquent des mecs cramés ou qui ont pas le niveau jusqu'en 2012. Après ça, le magnifique passage de Mihajlovic à la tête de la sélection qui se prive de Ljajic et Matic pour des raisons débiles, comme si l'équipe n'avait pas besoin de joueurs de leur calibre... Pour le remplacer et reconstruire, on fait appel à Dick Advocaat, qui a le charisme d'un poulpe mort. Résultat, comme l'ont souligné Prosinecki et Peewow plus haut, une équipe avec un manque total de discipline et de tactique, qui ne sait absolument pas gérer un match.
- ajoutez à ça Stojkovic le gardien en carton depuis des années (vivement que Rajkovic prenne la relève!), des supporters débiles qui font perdre des points à une équipe qui n'en compte que très peu, des choix bizarres de la FIFA et vous avez une équipe au fond du bac. Espérons qu'avec la nouvelle génération qui arrive et un sélectionneur compétent (je ne sais pas ce que vaut Curcic), elle pourra relever la tête!


Cela me rappelle qu'en 2010, le match contre le Ghana était un n'importe quoi tactique, avec une sorte de 4-2-4 concocté par Antic et une équipe coupée en deux.

Je me demande si certains joueurs ne sont pas démotivés par les errances de la fédé. Déjà en hand il y a des tas de joueurs serbes qui jouent pour d'autres sélections pour ces raisons (et d'autres), la grosse équipe féminine du Montenegro, c'est une Serbie-bis.
Bel article et non moins aussi bon commentaire de trapLord.
Quand on est un enfant trentenaire d'ex yougo, la situation actuelle fait mal au coeur.
Comment la Serbie, avec sa génératon actuelle, peut elle se faire sortir d'un groupe qui présente l'albanie et le danemark?
l'equipe a des manques, ok mais quelle nation en Europe n'en a pas?
Quand on voit les serbes présents dans de grosses écuries européennes, la génération des juniors et le vivier dans les catégories jeunes, c'est à se poser des questions!

Changer de selectionneurs ne sert à rien car il faudrait une révolution de palais à la fédération ou la magouille, les arrangements (cf l'eviction d'Antic en 2010) et la corruption gangrènent le sport numero 1 des balkans devant le basket.

Oui, il y a et aura toujours des problèmes tactiques et de nonchalance dans ce (ou ces pays) pays naturelement dôtés de techniciens hors norme. Mais le talent devrait au moins permettre de se qualifier pour une compétition (sans parler d'y briller ou même de sauver l'honneur). Là où la croatie, latine et beaucoup plus disciplinée y arrive par exemple, la serbie propose moins de chose que la bosnie par exemple!

Quand on se souvient de la C1 gagnée par belgrade en 91 ou de la belle coupe du monde 1990, des myriades de titres en basket, volley, water polo des années 2000... ça fait mal au coeur. Heuresement que le basket revient en force et que Djokovic sauve la face du sport Serbe!
Message posté par sissa


Cela me rappelle qu'en 2010, le match contre le Ghana était un n'importe quoi tactique, avec une sorte de 4-2-4 concocté par Antic et une équipe coupée en deux.

Je me demande si certains joueurs ne sont pas démotivés par les errances de la fédé. Déjà en hand il y a des tas de joueurs serbes qui jouent pour d'autres sélections pour ces raisons (et d'autres), la grosse équipe féminine du Montenegro, c'est une Serbie-bis.


le pire n'est pas le match du Ghana! mais celui de l'Australie!!!!
Tu bats l'Allemagne, tu as ton destin en main et tu te foires contre l'Australie...
Effectivement, vous faites bien de parler de la fédé' qui peut être à l'origine de beaucoup de problèmes que connait la sélection : manque de motivation des joueurs, choix de sélectionneurs douteux, présence de types indésirables dans les tribunes...

J'espère simplement que malgré ces problèmes profonds, le talent de la nouvelle génération suffira à faire quelque chose de potable d'ici 2018 pour redorer un peu le blason du football serbe, mais je me fais pas trop d'illusions. D'ici là, vaut mieux supporter les valeurs sûres que sont les basketteurs et Nole en effet!
Question con.
Est-ce qu'il existe au sein de la sélection/fédération des tensions ethniques, religieuses ou alors c'est uniquement les raisons citées dans l'article?
Ibrahimokebab Niveau : District
Message posté par garagnas
Question con.
Est-ce qu'il existe au sein de la sélection/fédération des tensions ethniques, religieuses ou alors c'est uniquement les raisons citées dans l'article?


J'ai pas l'impression qu'il y'a des tensions ethniques et religieuse dans la fédération, le président est un monténégrin et il a été auparavant président du club de Partizan de belgrade.

Moi ce qui me dérange, c'est y'a pas de transparence dans les décisions de la fédération. L'éviction de Antic alors que ce dernier a fait un très bon boulot avec ce qu'il avait, j'ai pas du tout compris. Et personne n'a pris la peine de justifier cette décision.

Moi je pense que la fédération a vraiment un manque d'ambition, et que le président préfère se remplir les poches et de ne surtout pas se tirer les vers du nez.
Ibrahimokebab Niveau : District
Message posté par garagnas
Question con.
Est-ce qu'il existe au sein de la sélection/fédération des tensions ethniques, religieuses ou alors c'est uniquement les raisons citées dans l'article?


J'ai pas l'impression qu'il y'a des tensions ethniques et religieuse dans la fédération, le président est un monténégrin et il a été auparavant président du club de Partizan de belgrade.

Moi ce qui me dérange, c'est y'a pas de transparence dans les décisions de la fédération. L'éviction de Antic alors que ce dernier a fait un très bon boulot avec ce qu'il avait, j'ai pas du tout compris. Et personne n'a pris la peine de justifier cette décision.

Moi je pense que la fédération a vraiment un manque d'ambition, et que le président préfère se remplir les poches et de ne surtout pas se tirer les vers du nez.
Message posté par garagnas
Question con.
Est-ce qu'il existe au sein de la sélection/fédération des tensions ethniques, religieuses ou alors c'est uniquement les raisons citées dans l'article?


Avec les frontières actuelles de la Serbie sans le Kosovo, les représentants de minorités religieuses (non orthodoxes) sont très peu nombreux. Il reste une région à majorité musulmane d'origine bosniaque (le Sandkjak) d'où est originaire Ljajic.

Il a refusé de chanter l'hymne national en 2012, ça a créé un incident et il a été écarté suite à ça. Les choses sont rentrées dans l'ordre ensuite.
"Il espère que parmi eux se trouvent les successeurs de Mijatović, Savićević, Stojković, Mihajlović, Stanković, Kovačević, Milosevitic et Jugović."

Milosevitic???
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Il y a quelque chose que je trouve récurrent non seulement chez la Serbie,mais également chez les autres pays des Balkans : leur aisance technique en général,conjuguée avec leur mental qui est très friable.Peut-être devraient-ils prendre des cours auprès du Chili ou de l'Uruguay,car ça les pénalise souvent.

En effet,ils peuvent surclasser leurs adversaires,mais si ces derniers reviennent,les équipes de l'ex-Yougoslavie sombrent sur le plan mental.

-La Croatie (98) qui surclasse l'Allemagne et tombe contre la France après avoir mené ; la Yougoslavie qui mène 2-0 contre l'Allemagne et se fait égaliser

-La Yougoslavie (2000) qui est en ballotage favorable et se fait prendre la première place du groupe par l'Espagne lors du dernier match ; dans cette même compétition,il est vrai que la Yougoslavie avait remonté trois buts pour revenir à 3-3 contre...la Slovénie.Encore une nation issue de l'ex-Yougoslavie qui craque !

-La Croatie (2008) qui mène 1-0 contre la Turquie a une minute de la fin de la prolongation...pour finir par craquer

-La Serbie à domicile contre la France lors des qualifications pour la CDM 2010 qui subi un nul alors que Lloris est expulsé tôt et qu'ils ont marqué dans la foulée ; lors du match aller,la France les avait surclassé alors qu'ils étaient censés être moribonds et les Serbes en pleine forme

-Idem pour la Bosnie lors des éliminatoires de l'Euro 2012.Défaite à domicile alors qu'ils étaient craints, et nul au retour alors qu'ils menaient,le penalty de Nasri ayant permis d'obtenir le point de la qualification directe

-Et pour finir, un petit match amical avant l'Euro 2000 ou la Slovénie mène 0-2 au stade de France avant de finalement perdre 3-2
Au niveau du potentiel et de l'équipe qu'elle pourrait aligner sur le papier, la Serbie a tout de l'outsider par excellence qui te sort une des grandes nations européennes en quarts d'un Euro. Je pense que leur réel problème c'est l'absence de joueurs de qualités à certains postes clés et tout particulièrement dans les buts et en pointe. On peut rester relativement optimiste pour le futur quand on voit les qualités d'un Rajkovic ou de Mitrovic devant qui semblent partis pour être indéboulonnables lors de la prochaine décennie.

Pour rebondir sur ce qui a été dit plus haut, c'est tout à fait juste de mettre en avant les performances en équipes de jeunes des Serbes sur ces deux-trois dernières années. Mais vous savez tous comme moi qu'on va pas loin dans une grande compétition avec des joueurs inexpérimentés... Ces joueurs doivent avoir entre 20 et 22 ans aujourd'hui ce qui fait qu'ils devraient arriver à maturité pour le Mondial 2018 voire plutôt même pour l'Euro 2020. Ce qui est positif c'est qu'une véritable relève existe et qu'elle peut, si elle est bien encadrée, aller loin. Bien encadrée c'est aussi ça un des problèmes clés pour ces jeunes parce qu'on a bien des exemples de jeunes joueurs champions européens ou du monde qui n'ont jamais vraiment rien donné au plus haut niveau (Le Tallec, Sinama-Pongolle, etc.).

Les problèmes actuels de la Serbie sont aussi une question de stabilité. Comme ça a été relevé plus haut, la sélection serbe a changé 5x d'entraîneurs en à peine deux ans et c'est donc trop peu pour créer les fondations d'une équipe solide. Les grandes nations européennes ayant réussi récemment, surtout l'Allemagne et l'Espagne, s'appuient sur le même technicien depuis plus de 5 ans et évoluent dans une dynamique constante. J'aurais aimé voir Paunovic (l'entraîneur du succès en U20) à la tête de la sélection dans le sens où il est le mieux placé pour juger et jauger la valeur de cette relève et l'intégrer progressivement à l'équipe existante. Il pourrait aussi conseiller ces joueurs dans leurs choix de carrière et choisir des destinations tremplins plutôt que de cirer le banc en Liga ou en Premiere League où d'aller s'enterrer au Kazakhstan, ce qui finit toujours par stopper leur progression. Le choix de Rajkovic ne semble peut-être pas le bon a priori mais personnellement je trouve que la gestion de son transfert a plutôt été bien menée. Après une saison en tant que titulaire indiscutable à l'Etoile Rouge, il choisit un club plus modeste que ceux dans lesquels on l'avait annoncé (Galatasaray, Lazio, etc.) en choisissant Tel Aviv mais son choix s'est fait à un moment stratégique, c'est-à-dire après la qualification du Maccabi pour la phase de poule de la LdC. Un choix vraiment réfléchit quand on sait qu'il va faire au moins 6 matchs de LdC en tant que titulaire à même pas 20 ans... Si tous ces jeunes champions du monde avaient ce type de choix, ils auraient vraiment de quoi bonifier leur talent plutôt que de stagner.

D'un point de vue footballistique, je pense que le principal problème des Serbes est le mental. Comment on peut expliquer qu'une défense Basta-Ivanovic-Nastasic-Kolarov prenne systématiquement le bouillon contre des équipes hors du top 5 européen? Techniquement, physiquement et tactiquement ces joueurs sont au top, ils jouent quand même dans les meilleurs championnats européens chaque weekend. J'ai plutôt l'impression que la Serbie est une équipe qui craque quand ça ne tourne pas comme elle veut et qu'elle peut perdre ses moyens très rapidement. Comment on pourrait expliquer qu'ils tiennent en échec l'EdF en amical sans trop de problème et que deux mois plus tard ils sombrent contre le Danemark? Sur tous les matchs que j'ai vu où la Serbie a perdu, c'est à chaque fois parce qu'elle s'est heurtée à des difficultés qui l'ont fait douter comme par exemple être menée au score. Ces problèmes de mental rendent l'équipe instable et c'est donc difficile de prédire l'issue des rencontres avec elle. Ce soir elle peut très bien en prendre 5 tout comme elle peut s'imposer 2-1 à Bordeaux.

Enfin, c'est un peu une impression personnelle mais je pense que si le football serbe stagne ce n'est pas uniquement à cause de la corruption et de ses supporters mais aussi à cause du traitement de défaveur qu'elle a tendance à recevoir. J'arrive toujours pas à comprendre comment la Serbie a pu perdre 3 points contre l'Albanie sur tapis vert... Les serbes ne sont jamais épargnés et le moindre fait divers peut prendre des proportions de polémique. C'est un peu pareil en politique... Je pense que le pays européen qui a le plus souffert sur ces 30 dernières années c'est probablement la Serbie. Tantôt bombardée, tantôt amputée d'une partie de son territoire, tantôt mise à l'écart, la Serbie doit constamment faire face à des nouvelles données qu'elle n'a pas forcément choisit. Certes, son implication dans des crimes de guerre odieux ne parlent pas en sa faveur mais j'ai quand même l'impression que c'est un pays sur lequel on peut s'acharner dans l'indifférence la plus totale. J'étais à Belgrade en avril et j'ai été drôlement surpris par ce que j'ai vu, par cette énergie d'un peuple qui cherche absolument à aller de l'avant, par des gens d'une gentillesse rare et surtout par un optimisme débordant. Bref, je souhaite bonne chance à la Serbie et j'espère qu'elle nous montrera une belle équipe en 2018 ou en 2020

Message posté par Cheric Zghemmfour
Il y a quelque chose que je trouve récurrent non seulement chez la Serbie,mais également chez les autres pays des Balkans : leur aisance technique en général,conjuguée avec leur mental qui est très friable.Peut-être devraient-ils prendre des cours auprès du Chili ou de l'Uruguay,car ça les pénalise souvent.

En effet,ils peuvent surclasser leurs adversaires,mais si ces derniers reviennent,les équipes de l'ex-Yougoslavie sombrent sur le plan mental.

-La Croatie (98) qui surclasse l'Allemagne et tombe contre la France après avoir mené ; la Yougoslavie qui mène 2-0 contre l'Allemagne et se fait égaliser

-La Yougoslavie (2000) qui est en ballotage favorable et se fait prendre la première place du groupe par l'Espagne lors du dernier match ; dans cette même compétition,il est vrai que la Yougoslavie avait remonté trois buts pour revenir à 3-3 contre...la Slovénie.Encore une nation issue de l'ex-Yougoslavie qui craque !

-La Croatie (2008) qui mène 1-0 contre la Turquie a une minute de la fin de la prolongation...pour finir par craquer

-La Serbie à domicile contre la France lors des qualifications pour la CDM 2010 qui subi un nul alors que Lloris est expulsé tôt et qu'ils ont marqué dans la foulée ; lors du match aller,la France les avait surclassé alors qu'ils étaient censés être moribonds et les Serbes en pleine forme

-Idem pour la Bosnie lors des éliminatoires de l'Euro 2012.Défaite à domicile alors qu'ils étaient craints, et nul au retour alors qu'ils menaient,le penalty de Nasri ayant permis d'obtenir le point de la qualification directe

-Et pour finir, un petit match amical avant l'Euro 2000 ou la Slovénie mène 0-2 au stade de France avant de finalement perdre 3-2

+ Slovénie - USA en 2010, 2-2 après avoir mené 2-0
Quoi qu'ils ont fait un match correct même si la france était prenable. Surtout si l'equipe type avait été alignée!
Apres il est quand meme plus facile de faire un euro car il y a 23 places à prendre qu'une coupe du monde... espérons qu'ils réalisent le gâchis qu'ils font de leur talent...
Faire une carrière et gagner de l'argent c'est bien, mais gagner avec son pays c'est tellement fort!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
439 21