1. // Carling Cup
  2. // Man U/Man City 3-1

Et à la fin, United gagne

Au terme d'une rencontre à grand spectacle, United a gagné son ticket pour la finale de la Carling Cup. C'est une fois de plus Wayne Rooney qui s'est emparé du costume de héros, en inscrivant le but décisif dans le money time.

Modififié
0 1
« Nous devons changer l'histoire de ce club. Les joueurs en ont envie. Mais nous devons commencer quelque part et atteindre cette finale » . Roberto Mancini la jouait méthode Coué avant la manche retour de cette demi-finale de Carling Cup. Ce ne sera pas pour cette fois. Le manager italien avait pourtant de quoi être optimiste avant la rencontre, puisque les Citizens comptaient un but d'avance sur leurs rivaux au coup d'envoi.

A match de gala, casting de gala. Howard Webb, la crème de l'arbitrage anglais, avait été déféré pour la rencontre. Pas un hasard. Old Trafford s'était mis en mode “mercredi soir”, prêt à guider ses héros vers Wembley, pendant que Ferguson aussi optait pour une configuration Ligue des Champions, comprenez en 4-3-3, avec Rooney seul en pointe. L'Ecossais avait d'ailleurs aligné son onze majeur pour cette rencontre, alors qu'il réserve généralement cette compétition à sa baby class, complétée par quelques remplaçants récurrents. Signe que Manchester City fait désormais partie des équipes qui comptent sur l'Ile. Ou que United met toutes les chances de son côté pour ne pas finir la saison bredouille...

Au final, on assista à tout ce qui fait le charme d'un grand derby : de l'intensité, des tacles à retardement, des buts, et du suspens. Un suspens qui aurait être plus intense si Rooney n'avait pas envoyé son équipe en finale d'un importantissime coup de casque dans les arrêts de jeu, au grand dam des rares spectateurs neutres. Car on se dirigeait à ce moment-là vers la prolongation, puisque Tevez avait remis son équipe en selle après que Scholes puis Carrick eurent donné deux buts d'avance à MU au retour des vestiaires. L'Argentin, auteur des trois buts des siens face à son ancienne équipe dans cette double confrontation, aurait mieux fait de ne pas chambrer Ferguson la semaine dernière lors de ses célébrations. Malgré un but d'anthologie, ce n'est pas lui qui s'en ira défier Aston Villa à Wembley le 28 février. La rencontre aurait pourtant pu basculer d'un côté comme de l'autre. Mais comme souvent, même lorsqu'il est malmené comme ce fut le cas en première période, United gagne à la fin. Et comme souvent, le salut est venu de son clutch player. C'est donc Wayne Rooney qui s'y est collé, sur le dernier corner de la partie, épargnant ainsi aux Red Devils trente minutes de rab pas forcément bienvenues à trois jours d'un déplacement crucial à Arsenal... Dans un mois, les Red Devils auront donc l'occasion de glaner une nouvelle médaille et peut-être de sauver leur saison. Toujours ça que City n'aura pas.

Traduit de l'anglais par Simon Capelli Welter, source Daily Mirror.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sauvez la saison ?

Je comprend pas trop, Man U est en course en Champion's League, et est à 1 points de Chelsea en championnat, c'est pas comme si, elle était hors course dans toutes les compétitions comme Looserpool ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1