Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Real Madrid-Bayern Munich (2-2)

Et à la fin, c'est le Real qui passe

Rapidement passé devant grâce à Joshua Kimmich, le Bayern est finalement tombé mardi soir à Madrid sur un doublé de Benzema et une boulette énorme de Sven Ulreich (2-2). Sacrée histoire.

Modififié

Real Madrid 2-2 Bayern Munich

Buts : Benzema (11e, 46e) pour le Real // Kimmich (3e) et James (63e) pour le Bayern

Il y a des soirs comme ça où les vestes peuvent se retourner et d'autres s'ouvrir. Mardi soir, au Bernabéu, Sven Ulreich, 29 piges et une balle de futur numéro un en Russie dans les gants, avait l'occasion de prouver à l'Europe du foot qu'il était plus qu'un second de cuisine. L'occasion était belle, en même temps : une demi-finale de C1, à Madrid, sous les yeux du monde. Sous les siens, c'était autre chose : Kimmich qui ouvre rapidement le score, Benzema qui égalise sans que cela n'ait trop de conséquence sur le scénario et des planètes encore alignables alors que s'ouvrait la seconde période de la soirée. Elle était chouette, l'histoire, non ? Trop, sûrement : sur une passe de Tolisso, le gardien du Bayern s'est donc fourré le nez dans l'herbe. Sans que personne n'y comprenne grand-chose. La suite, c'est l'histoire d'une élimination au bout du suspense et des larmes de ses potes.

Sauterie royale et jappement


Une garden-party, sa piste de danse et sa banderole : « Defendamos el trono, conquistemos la gloria. » Puisque c’était un soir de conquête, il fallait se préparer à ne pas savoir où donner de la tête, histoire de ne manquer aucun détail d’une sauterie royale. Un arrêt sur le paillasson, d’abord, pour se rendre compte que Zinédine Zidane reste un bluffeur : au moment de cocher les cases de son onze, le Français a décidé mardi soir de se passer de Casemiro et d’installer un losange au milieu tout en filant les clés du camion à Marco Asensio, héros de la manche aller. Payant ? Difficile à dire : d’entrée, le Real se rappelle au bon souvenir de la Juve, et la paire Ramos-Varane laisse Kimmich abattre Navas à bout portant (0-1, 3e).


Et c’est parti pour la fête. Alors, James Rodríguez prend les platines, Ribéry distribue les sucreries, Tolisso, préféré à Javi Martínez, enfile son tablier là où Hasan Salihamidžić manque de craquer son costume sur l’ouverture du score de sa famille. Est-ce l’histoire qui se répète ? Non, Zidane avait demandé à ses hommes de « ne pas faire de choses bizarres » , et Kovačić sort sa tête de l’embrouille pour ouvrir vers Marcelo qui n’a plus qu’à déposer la cuillère sur la tête d’un Benzema clinique (1-1, 11e). La suite ? Des passes fluides qui s’échangent, une nouvelle pelletée d’occasions munichoises (Hummels, Müller, Tolisso, mais surtout Lewandowski et James), un vrai crochet madrilène lâché par Ronaldo et une hésitation, forcément, lorsque Marcelo touche de la main un centre de Kimmich. Là, c’est Rummenigge qui commence à aboyer.

Le bug de l'an 2018


Et les défenses qui continuent de grincer, avant le bug de l'an 2018 : sur le premier souffle de la seconde période, les fils d'Ulreich se touchent sur une passe en retrait de Tolisso et le court-circuit profite à un Benzema malin (2-1, 46e). Une vraie bouteille lancée au milieu d'une vague d'intensité folle où Alaba répond instantanément dans les gants de Navas là où Cristiano Ronaldo croque un biscuit offert par Marcelo. Parfait : peu après l'heure de jeu, James Rodríguez sort sa planche et surfe sur un centre de Süle pour égaliser en deux temps (2-2, 63e). Mérité ? Assez pour faire flipper Zidane qui sort ses couteaux Bale et Casemiro à vingt minutes de la fin et qui bouscule encore son schéma, alors qu'Heynckes balance Sandro Wagner dans la piscine au moment où Navas éteint un but de qualification dans le bec de Tolisso. Puis, il y a eu les derniers coups, les derniers espoirs et voilà le temps des regrets bavarois : le rêve d'un nouveau triplé d'Heynckes vient d'éclater. Le Real, lui, n'est plus qu'à une marche du trois à la suite.


Real Madrid (4-4-2) : Navas - L. Vázquez, Varane, Ramos, Marcelo - Kovačić (Casemiro, 72e), Modrić, Kroos, Asensio (Nacho, 88e) - Benzema (Bale, 72e), Cristiano Ronaldo. Entraîneur : Zinédine Zidane.

Bayern Munich (4-2-3-1) : Ulreich - Kimmich, Süle, Hummels, Alaba - Tolisso (Wagner, 75e), Thiago Alcântara - Müller, James Rodríguez (Javi Martínez, 84e), Ribéry - Lewandowski. Entraîneur : Jupp Heynckes.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Le Real (encore) en finale de Ligue des Champions !




    Dans cet article


    Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    À lire ensuite
    Les notes du Real