Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Eliminatoires
  3. // Gr C
  4. // Allemagne / Suède (4-4)

Et à la fin c'est l'Allemagne qui se fait remonter

Menée 4-0 à l’heure de jeu, la Suède est allée chercher un match nul aussi inespéré qu’extraordinaire en Allemagne (4-4). Les hommes de Joachim Löw peuvent se les bouffer.

Modififié
Allemagne / Suède: 4-4
Buts pour l’Allemagne : Klose x2 (8' et 15'), Mertesacker (39') et Özil (56'). Pour la Suède : Ibrahimovic (62'), Lustig (64'), Elmander (76') et Elm (90+3)

Marseille - Montpellier, La Corogne – PSG, LiverpoolAC Milan. On se souvient tous de ces rencontres totalement folles au cours desquelles Marseille, La Corogne et Liverpool ont remonté trois ou quatre buts de retard avant de s’imposer. Ce AllemagneSuède des éliminatoires de la Coupe du Monde intègre cette catégorie de matches difficilement analysables. Rolland Courbis et Luis Fernandez like this.


La balade allemande



Après une minute d’applaudissements en hommage à Helmut Haller – ancien international allemand mort le 11 octobre dernier -, le match démarre. Müller n’est pas loin d’ouvrir le score dès la deuxième minute de jeu, mais ses deux frappes sont successivement repoussées par Isaksson et par le poteau de l’ancien portier rennais. Symbole d’un début de partie à sens unique, Lahm puis Badstuber mettent Ibrahimovic à terre. Malgré une belle frappe de Holmen, la Suède ne voit pas le jour et se fait logiquement punir. Servi côté gauche, Reus déborde, centre en retrait pour Klose, qui ouvre le score d’une belle frappe du gauche au point de penalty (1-0, 8’). Loin d’être rassasiée, l’Allemagne poursuit son récital. A l’entrée de la surface, Reus initie un une-deux avec Müller puis, toujours en une touche de balle, avec Klose, qui s’y reprend à deux fois pour tromper Isaksson (2-0, 15’). Grâce à ce doublé, l’attaquant de la Lazio n’est plus qu’à une unité du record de Gerd Müller (67 buts contre 68)…

Après 25 minutes de domination intense, les Allemands relâchent légèrement leur étreinte sur les Suédois, qui en profitent pour montrer le bout de leur nez. Problème, Elmander est totalement esseulé devant, Ibrahimovic – sifflé dès qu’il touche le ballon par le Olympiastadion – étant obligé de descendre très bas pour aider son milieu de terrain, bien incapable de développer une action construite ou de se projeter vers l’avant. Après dix minutes à pioncer, les coéquipiers de Lahm reprennent leur marche en avant. Au terme d’un superbe mouvement dans un petit périmètre, Reus et Özil butent tour à tour sur Isaksson, Dans la foulée, Müller redresse un centre de la tête et trouve Mertesacker, qui fait trembler les filets d’une reprise du droit aux six mètres (3-0, 39’).

Ibra sonne la révolte

La Mannschaft reprend la rencontre en marchant. Suffisant pour se créer une énorme occasion. Décidément dans tous les bons coups, Reus sert Özil dont la talonnade géniale atterrit dans les pieds de Müller, qui manque son face-à-face. Dans la foulée, Schweinsteiger, assez discret jusque-là, se signale en balançant une mine qui passe à un mètre du but d’Isaksson. Les hommes du Patrick Jane suédois tentent d’investir le camp allemand mais ils se font prendre en contre. Sur l’un d’entre eux, Müller déborde côté droit et centre pour Özil, qui prend tout son temps pour corser l’addition (4-0, 56’). Plié, le match prend une tournure très étrange à l’heure de jeu.

Victime d’un relâchement coupable, l’Allemagne encaisse deux buts coup sur coup. Deux merveilles de passes en profondeur de Källström, entré en début de seconde période, une déviation de la tête d’Ibrahimovic (62’), une frappe du droit de Lustig et un Neuer pas irréprochable remettent la Suède dans le coup (4-2, 64’). Jusque-là maîtres de leur sujet, les Allemands paniquent et perdent le contrôle de la rencontre. Lui aussi entré au retour des vestiaires, Kananiklic fait la différence côté gauche et centre pour Elmander, qui croise parfaitement sa frappe (4-3, 76’). Malgré une énorme occasion manquée par le jeune Sana, la Suède y croit jusqu’au bout. Sur un dernier centre venu de la gauche, Mertesacker prend le dessus sur Ibra mais dégage dans l’axe. Seul au point de penalty, Elm trompe Neuer d’une belle demi-volée du gauche (4-4, 90+3). C’est fini, l’Allemagne vient de perdre deux points et maintient la Suède à flots dans la course à la qualification.


Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 69
il y a 5 heures Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 12 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 120