Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Tour de France
  2. // 4e étape
  3. // Saumur-Limoges

Et à la fin, c'est Kittel qui gagne

Pour cette quatrième arrivée au sprint en quatre jours, Bryan Coquard a bien failli débloquer le compteur français sur ce Tour. Mais il a manqué quelques millimètres au Coq pour venir sauter Marcel Kittel sur la ligne. Dur.

Modififié
Vous aviez aimé les entrées relevées des dernières éditions avec du pavé mouillé, du vent à décorner des bœufs, des mises en bouche façon ardennaises, des bordures à vous rappeler un bon Gand-Wevelgem des familles ? Eh bien ce début de Tour 2016 n’est pas pour vous. Départ de Normandie et géographie oblige, ASO a décidé de renouer avec le ronron des années Leblanc (Jean-Marie l’ancien directeur, pas Luc le régional de l’étape à l’arrivée à Limoges) avec un menu unique réservé aux sprinteurs. Avec 237,5km, cette 5e étape avait pour seul titre de gloire au départ d’être la plus longue de ce Tour de France 2016. Retenu en otage depuis trois jours par le peloton, Alexis Gougeard a lui enfin trouvé la fenêtre pour s’échapper. Claustrophobe, le Normand d’AG2R n’aime pas la promiscuité et préfère ouvrir la route (plus de 1 000 bornes d’échappées depuis le début de la saison). Au détour d’une interview, Jacky Durand – qui s’y connaît un peu en matière de baroudeurs – trouvait que le garçon se gâchait un peu à attaquer de loin alors qu’il avait le moteur pour remporter un Paris-Roubaix ou un Tour des Flandres. Encore fallait-il qu’il en soit convaincu. Mais pour sa première sur la Grande Boucle, Gougeard a envie d’afficher le maillot et monte dans l’échappée du jour avec Schillinger, Naesen, Irizar.


Pas de quoi tracasser un peloton où les équipiers des sprinteurs sont passés maîtres à avaler les attaquants du jour dans les dix derniers kilomètres. Merci le cyclisme avec oreillettes. Gougeard avait, lui, les yeux plus gros que le ventre, à moins qu’il ne se soit arrêté déguster les pieds de cochon proposés par le champion de France de la spécialité dans Village Départ du truculent Laurent Luyat. Le Français lâche prise à 38km de l’arrivée. Panne de jambes. Le Tour ne pardonne pas les petits coups de mou. Ses anciens camarades de fugue tiennent, eux, 30 bornes de plus sur les bosses gentiment escarpées du Limousin. Alléché par cette arrivée en faux plat (800m à 5%), Peter Sagan fait rouler ses coéquipiers, les Lotto placent aussi leur Andrei Greipel dont les cuisses d’haltérophile ne craignent pas ce genre de « bossellette » .

Mais un panzer allemand peut en cacher un autre. Alors que Greipel cale en montée, Marcel Kittel débouche au milieu de la chaussée. Le playboy d’Etixx-Quick Step a retrouvé ses jambes et fait parler sa puissance lors d'une arrivée qu’on ne pensait pas taillée pour lui. Sauf qu’un petit bonhomme en jaune et noir décide de sortir de sa boîte (ou plutôt de la roue de Sagan) à 200m de la ligne. Bryan Coquard de Saint-Nazaire, un physique de frelon, des cuisses de cyclotouriste, mais un punch et un flair de champion. La pépite de Direct Energie avale Sagan et fond sur un Kittel qui toxine un peu. Les deux hommes frottent des épaules tel Anquetil-Poulidor au Puy de Dôme et jettent leur vélo sur la ligne. Thierry Adam hurle à la victoire française et manque d’entamer une Marseillaise en duo avec Laurent Jalabert, mais la photo finish rappelle que les Allemands gagnent souvent à la fin aussi sur le Tour. Tant pis, Coquard a pris rendez-vous, et sa polyvalence devrait lui permettre d’en claquer une d’ici la fin de cette édition. Demain, le Massif central se profile. L’occasion peut-être de voir les favoris mettre le nez à la fenêtre ou pour un baroudeur de se faire une Voeckler 2011 et de piquer à Sagan ce maillot jaune qui lui va plutôt pas mal.




Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou