1. //
  2. // 6ème journée

Et à la fin, c'est City qui régale

Un week-end un peu fou en Angleterre. Le big four n'a pas gagné un match. Mieux, c'est City qui réalise la bonne opération en s'invitant chez les riches. Et ça ne fait que commencer.

0 1
City, l'art de la guerre


Roberto Mancini le savait, son équipe de Manchester City passait un sacré test en recevant le champion en titre Chelsea. D'autant que les Blues restaient sur une série de carnivore avec cinq victoires en cinq matches et 20 caramels dans les filets adverses. Pas de quoi impressionner les millionnaires du Nord de l'Angleterre. Mais au terme d'un match fermé, physique et tactique, c'est City qui ressort avec le scalp du voisin (1-0). Merci à Carlos Tevez, auteur encore une fois d'un match plein d'abnégation et seul buteur de la rencontre (son cinquantième but pour City).
Pour la première fois de la saison, Chelsea n'a pas marqué. Pour la première fois également, Didier Drogba a été en-dessous de tout et c'est peut-être ça le plus grave. Finalement, cette équipe est prenable. De bon augure pour les Marseillais.
Du côté de City, la marge de manœuvre est conséquente. Leur match d'hier n'a rien de très jouissif. Même poussifs et sans être impressionnants, les Citizens ont déjà giflé Liverpool et Chelsea. Pour un début de saison, c'est réussi. Pour la mention, on repassera. Peut-être contre Arsenal la semaine prochaine ?

Arsenal n'avait pas la poudre


Avec la défaite de Chelsea, Arsenal pouvait revenir dans la course en recevant le promu West Bromwich Albion. L'affaire semblait entendue et les hommes d'Arsène Wenger ont surement dû prendre les paris afin de savoir combien de buts Scott Carson allait prendre dans le buffet. Les Bookies s'attendaient à une démonstration de la colonie de vacances d'Arsène. Mais c'était sans compter sur Jérôme Thomas, l'attaquant de WBA formé à Arsenal, auteur d'un match de mammouth. Son duo avec l'ancien Lillois Odemwingie a littéralement brisé les côtés du back four des Gunners. Sagna, Squillaci, Koscielny et Clichy n'ont rien vu de l'après-midi. On ne s'attardera pas sur la boulette de Manuel Almunia et ses gants à angles droits. Une victoire logique, époustouflante et imprégnée d'une certaine insouciance. Sans complexes, les hommes de Roberto Di Matteo ont bouffé les Gunners. Le doublé de Samir Nasri en fin de rencontre n'y changera rien. Arsenal s'est foiré et avec la manière... Pendant ce temps, WBA est sixième et assume son imposture.

Super Nani


Manchester United voulait profiter du soleil dominical pour revenir sur le duo de tête. Mais le derby contre Bolton n'a pas tellement rassuré Sir Alex Ferguson. Wayne Rooney est toujours hors du coup et la défense n'est pas rassurante en l'absence de Rio Ferdinand... Bref, MU a encore pris deux buts dans la face contre une équipe moyenne. Ça commence à faire beaucoup. Mais il possède en Nani un joueur hors norme. Irritant par moments, le Portugais est un formidable ailier/passeur/buteur. Omniprésent sur les deux côtés, l'ancien du Sporting a empêché United de couler. C'est déjà ça. Toujours invaincus (les seuls avec Fulham), les Mancuniens doivent rapidement (re)trouver une assise défensive sous peine de prendre l'eau chaque semaine. Sans parler de la Ligue des Champions...

Liverpool à la ramasse


Les semaines se suivent et se ressemblent pour Liverpool. Toujours aussi fantomatiques quand il s'agit de défendre en équipe, les hommes de Roy Hodgson en ont pris deux à la maison. La faute à ce poison de Darren Bent, auteur d'un doublé et véritable cauchemar des Reds (rappelez-vous le but avec le ballon gonflable rouge l'an dernier, c'était lui déjà). Pourtant, les Reds alignaient ce qui ressemble à leur équipe-type. L'effectif est en fin de cycle, surtout derrière, et l'alchimie ne prend plus... Liverpool est quinzième et sait que la saison va être un long chemin de croix. C'est moche.

Houllier, première réussie


Gérard Houllier faisait ses grands débuts en championnat. L'ancien DTN pourra remercier Emile Heskey et son quintal. Le néo-retraité international a mis à mal la défense de Wolverhampton en claquant son but en toute fin de match. Une victoire précieuse qui replace les Villans sur la cinquième marche du classement. Gérard peut voir venir.

Enfin, notons que West Ham a gagné son premier match en s'offrant la tête de Tottenham. Décidément, les Spurs sont capables de tout et de rien. C'est bien le problème. Autre équipe en panne de régularité, Everton. Les Toffees n'ont pu faire mieux qu'un nul sans but à Fulham et sont toujours à la recherche de leur première victoire. En attendant, ils sont bons derniers.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Eh les gars, quand vous parlez du "voisin" de City, ce n'est surement pas Chelsea qui est à Londres !!!

Come on City !!
Blue Moon Army !!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Bienvenue chez les Ch'tis ?
0 1