Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tournée en AmSud
  3. // Amical
  4. // Brésil/France (3-0)

Et 1, et 2, et 3 zéro, pour la Seleção !

Plutôt sérieuse en première période mais en manque de réalisme/réussite devant, l'équipe de France s'incline finalement 3-0 contre une sélection brésilienne trop talentueuse. La France repart bredouille de sa mini tournée sud-américaine…

Modififié
Brésil - France : 3-0
Buts : Oscar (54e), Hernanes (84e) et Lucas Moura (90+3e sp) pour le Brésil

Un stade plein par une douce après-midi, deux belles équipes, ce match amical entre le Brésil et la France avait des airs de répétition générale un an avant le début de la Coupe du monde. Mis à part ce bouillonnement d'impatience logique, la rencontre « de gala » n'a pas réussi à ôter le goût amer de la défaite contre l'Uruguay. Si le score est finalement plus sévère qu'à Montevideo, l'équipe alignée par Didier Deschamps a montré de meilleures intentions, notamment dans l'implication défensive en première période. Reste cette inefficacité offensive qui commence à agacer. De leur côté, les garçons de Luiz Felipe Scolari s'enlèvent une sacrée épine du pied en remportant enfin un match. La 22e équipe au classement FIFA n'avait plus battu la France depuis 1992 et Gérard Houllier. C'est désormais chose faite.

Lloris le Brésilien


Grisé par l'air brésilien, Hugo Lloris se prend pour un fin technicien dès le coup d'envoi en sortant de sa surface balle au pied et en tentant de passer un dribble sur Neymar. Assez grotesque et fatalement raté. Malheureusement, le syndrome du dribble de trop touche aussi Matuidi quelques instants plus tard. Parfaitement lancé dans la profondeur par Payet, le Parisien, au lieu de frapper, s'emmêle les crayons et oublie le ballon. À l'image de cette occasion, le premier quart d'heure est plutôt tricolore avec Valbuena et Payet (futurs compères à l'OM ?) dans le rôle des animateurs efficaces. Progressivement, notamment grâce à un pressing incessant, les locaux mettent néanmoins le pied sur le jeu. Les débordements d'Hulk et d'Oscar font mal à la défense bleue. De son côté, Neymar fait du Neymar. Au bout d'une demi-heure de jeu, la prestation du néo-Barcelonais colle parfaitement à son cliché : deux ou trois beaux débordements sur son aile, une occasion nette, une simulation, une tentative de sombrero ratée sur la Bûche nationale, quatre ou cinq roulades au sol et trois minutes de chichis avant de tirer un coup franc tout pourri. On a vraiment hâte. Après un début musclé et plaisant, le rythme de la partie s'étiole au fur et à mesure des minutes. Mis à part une tête smashée de Fred qui passe juste à côté des bois de Lloris, le dernier quart d'heure et bien plus haché et les 12 supporters français en tribune peuvent bâiller aux corneilles. Heureusement, M.Carrillo siffle le repos.

Une addition salée


Au retour des vestiaires, Deschamps parle de « bonnes choses » , tandis que Scolari fait grise mine, entouré de ses adjoints tous dans le style petits pères des peuples à moustache. Comme lors du premier acte, les choses démarrent bien puisque de belles frappes —non cadrées— fusent des deux côtés. Alors que les Bleus entrevoient la possibilité de ramener mieux qu'un match nul, Gustavo pique un ballon à Valbuena en le poussant dans le dos. Pendant que le Marseillais exécute des figures au sol et que Debuchy râle, Fred récupère, entre dans la surface et peut centrer pépère pour Oscar qui n'a plus qu'à fusiller Lloris de près. Rageant ! Après quelques minutes de flottement pendant lesquelles Oscar n'est pas loin de doubler la mise, les ouailles de Deschamps reprennent du poil de la bête : David Luiz est à un cheveu du csc suite à un beau centre de « Petit Vélo » ; ensuite, c'est Mathieu et Sakho qui jouent les passoires sur un corner de Payet. Le traditionnel bal des changements vient un peu pourrir le rythme de la dernière demi-heure. Les Français manquent de fraîcheur pour espérer revenir au score tandis que les Brésiliens commencent à étaler leur supériorité technique. Alors que les minutes défilent et que l'on se dirige vers un bon 1-0 des familles, les coéquipiers de Thiago Silva lancent un contre sur une perte de balle de Payet. Au bout du contre, Hernanes pour le 2-0. Dans la foulée, Marcelo est fauché par Debuchy dans la surface. Penalty et 3-0. Un peu dur…

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur