Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

Est-ce qu'Arsenal peut ne pas foirer sa saison ?

Même si le club londonien est parti pour gagner sa troisième Cup d'affilée, les points gaspillés en championnat et la sortie programmée en Ligue des champions laissent entrevoir une triste fin de saison. Sauf que...

Modififié
Une saison, Arsenal démarre très mal, puis enchaîne des victoires au point de pouvoir presque espérer revenir dans la course au titre. Mais ils se sont réveillés trop tard et doivent se contenter des places d'honneur (2015). Une fois, ils gagnent tout, mais un grain de sable s'invite dans la machine et il faut finalement se contenter des places d'honneur (2008, 2010). Une autre, l'équipe passe la plupart du championnat en tête. Mais à se prendre des roustes chez les concurrents directs comme Chelsea, Liverpool, Manchester City et même Everton, il faut être déjà bien content de compter parmi les places d'honneur (2014). Le scénario peut changer, la fin, elle, ne bouge pas d'un iota. Au mieux, Arsenal finit troisième, au pire quatrième. Cette saison, une nouvelle variante semble bien partie pour s'ajouter à la collection. C'est l'année ou jamais pour être champion, parce que les supposés « gros » , qui lui donnent des complexes, se cassent la gueule. Pourtant, par suffisance, ils se font doubler par des écuries encore plus outsiders et restent scotchés aux places d'honneur. Déjà écrit ?

Wenger s'est contenté de faire le dos rond


Mardi soir, les hommes de Wenger se sont relancés en FA Cup, avec une victoire 4-0 à Hull, qui met fin à une série de 5 matchs sans succès. Une série qui a compromis les chances de la formation londonienne un peu partout : en Ligue des champions, ce qui était presque peut-être acquis dès le tirage avec Barcelone en face, mais également en championnat, puisqu'avec 1 point sur les 9 derniers possibles, ils sont désormais potentiellement quatrièmes. Il ne faut pas oublier que City a un match de retard. Dans l'enceinte des Tigers, les Gunners ont marqué quatre fois : avec deux buts de Giroud et deux de Walcott, les deux joueurs prouvent une nouvelle fois leur capacité à occuper la pointe de l'attaque. Eux qui ont peu ou pas existé quand il a fallu jouer Barcelone, Manchester United ou Tottenham. Et qui rappellent la ritournelle bien connue, attribuée désormais au consultant Thierry Henry : « Sans grand attaquant... » C'est vrai, ils ne sont peut-être pas au niveau de Diego Costa, Kun Agüero ou Van Persie, les trois derniers champions de Premier League, mais cela peut être suffisant au vu du calendrier. Car si Wenger a laissé les critiques s’abattre, il s'est bien gardé de dire qu'il avait fait tout simplement le dos rond. Désormais, le calendrier de sa formation est sacrément dégagé. Il ne reste qu'un déplacement délicat à l'Etihad Stadium début mai, pour l'avant-dernière journée. Tottenham et City, qui espèrent en outre faire un parcours intéressant en Coupe d'Europe, ne peuvent pas en dire autant. Reste Leicester, sur qui la pression ne va cesser de s’accroître.

La chance d'Elneny



Autre vieille habitude qui se dégage pour Arsenal : le problème des joueurs disponibles. À Hull, Gabriel, Mertesacker et Ramsey sont tous les trois sortis sur blessure. Il a fallu finir avec une défense expérimentale où Flamini a retrouvé un poste d'arrière droit et Monreal la charnière centrale. Sauf qu'au vu de la forme des habituels titulaires, il y a des chances pour que personne ne se rende compte du colmatage. Mathieu Flamini, qui vit les derniers mois de son deuxième passage au club, a l'occasion de partir sur une bonne note, à un poste qui lui rappelle de bons souvenirs, puisque c'est en latéral qu'il avait atteint la finale de la Ligue des champions en 2006. Et cela laisse la place au milieu à la recrue Elneny, qui prend de plus en plus ses marques, même si à Hull, il aurait pu profiter de la mauvaise passe de Coquelin pour définitivement s'imposer. Comme pour Welbeck, Bellerín ou Joël Campbell, il semble être encore un peu tendre pour les grands rendez-vous. Mais ce que l'on demande désormais à cette équipe, c'est de faire le plein contre West Brom, Watford, Crystal Palace et Sunderland. Ce qui est largement à leur portée, ne serait-ce qu'avec le turn-over.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 5 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2