1. // Euro 2012
  2. // Groupe C
  3. //

Espagne : Gagner pour oublier ?

L’équipe de foot est à peu près la seule chose qui marche encore en Espagne. Alors, quand elle termine sa phase de préparation sans briller contre la Chine (1-0), forcément, on angoisse.

Modififié
0 13
L’opium est en libre accès en Espagne. C’est même Mariano Rajoy, le Premier Ministre, qui rédige l’ordonnance la semaine dernière: «  Je me suis rendu compte que les triomphes de Vienne (Euro 2008) et d’Afrique du Sud (Coupe du Monde 2010) ont fait sortir les gens dans la rue, dans les bars. Tout le monde a pris du plaisir. Vous avez rendu énormément de gens heureux grâce à vos victoires. C’est un réconfort durant les moments difficiles que nous vivons.  » L’Espagne souffre un plan d’austérité sans précédent, les fonctionnaires ont vu leurs salaires baisser de 10%, les mécanismes d’aides publiques largement amputés et la législation sur le travail gentiment « assouplie » . Mais le bonheur, ce n’est pas l’argent. C’est le foot. « Nous avons besoin de baume au cœur et de joie, dans une période aussi difficile. Votre victoire serait bonne pour notre moral. Nous avons besoin de joie » , conclut Rajoy en souhaitant bonne chance quand même à l’équipe d’Espagne. Pression ? Quelle pression ?

Vicente del Bosque a trop de cheveux blancs pour se laisser impressionner. « Gagner ne règlera pas les problèmes de l’Espagne. Nous avons beaucoup de pression. L’optimisme est démesuré.  » D’ailleurs, les matchs de préparation n’ont rien montré. Les joueurs sont à court de forme. La principale conséquence est un manque de rythme flagrant en phase de pressing. Pourtant, le mal de l’Espagne n’est pas une affaire technique. Vincent du Bois le sait : «  Nous avons été un peu paresseux  » , expliquait-il hier soir. Personne ne fera jamais mieux qu’un milieu Busquets-Alonso-Xavi-Iniesta-Silva. Non, le problème de l’Espagne n’est pas physique, il est mental. Les Espagnols sont-ils prêts à venger l’honneur de la Nation ? En ont-ils seulement envie ? Le Niño Torres a perdu son innocence et ne marque plus. Puyol, la caution morale de la défense et le papa de l’équipe, ne sera pas sur la pelouse. Si les états d’âme ne s’améliorent pas, l’équipe d’Espagne pourrait bien sortir de l’Euro avant même ses banques.

Le miracle espagnol

Pourtant, l’Espagne est un modèle. Ils sont nombreux, les touristes étrangers, à louer l’hospitalité, la sympathie et la bonne humeur d’un peuple pourtant harcelé par une crise qui n’en finit plus. À Madrid, les restaurants se vident, mais les bars sont pleins. En famille aussi, on joue collectif : à la maison, on s’entraide pour ne pas laisser tomber le petit dernier, 23 ans, au chômage et sans ressource. Pour un Espagnol, la manière de vivre (ou de jouer) est presque plus importante que le résultat. Xavi, c’est l’âme de cette Espagne-là, celle de Don Quichotte : « C’est plus important, ce que nous avons fait pour le jeu, que les titres réellement gagnés.  » Tout comme les Espagnols ne renonceront pas à faire la sieste et à se coucher tard, ils mourront en rêvant de possession de balle à 70%. Sans aucun doute, l’Espagne est favorite de l’Euro parce qu'elle est la référence de tous les autres. Même les Italiens ont changé d’avis sur cet art et sont devenus maniéristes. L’Espagne a déjà gagné dans les têtes des autres.

Mais le problème, c’est la faim. Pour se battre, il faut avoir des crampes d’estomac et plus rien à perdre. Xavi a tout gagné. Non seulement les titres, mais aussi les mémoires. Lui-même l'a dit dans El Pais dimanche: « J’ai le sentiment du devoir accompli, qu’enfin nous sommes en paix. Il n’y a plus d’urgences, ni de peur des quarts de finale, ni d’angoisses. Quand nous avons battu l’Italie, la dynamique du football espagnol a changé, c’était comme une libération. Ensuite sont arrivés le titre et le Mondial. Je veux continuer à gagner, mais je sens que, maintenant, nous sommes en paix.  » Mais les bonnes intentions ne suffisent pas et la pression est immense. L’Euro est une compétition qui ne s’offre qu’aux plus déterminés. Être la cible de 15 autres nations au bord de la crise de nerfs est une chose, mais être responsable du bonheur d’un pays en est une autre. Jamais, depuis la Coupe du monde de Mandela en Afrique du Sud, une équipe nationale n’avait eu autant de responsabilités sur ses épaules. L’Espagne est désespérément optimiste, elle n’a pas le choix. L’Euro ne sauvera pas l’Espagne, mais il y contribuera.

Par Thibaud Leplat, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Godfather Niveau : CFA
"Sans briller contre la Chine" ??? Il faut avoir de la merde dans les yeux ou être sacrément de mauvaise fois pour affirmer cela !!!

En ayant regarder ce match hier soir (sans grande conviction d'ailleurs au début), je peux vous affirmer que malgré le score je me suis régalé à voir jouer cette équipe espagnole contre des chinois qui jouaient comme une finale de coupe du monde. J'ai été agréable surpris du niveau global de la Chine.

Ce score de 1-0 acquis en fin de match ne reflète en rien de la domination collective et technique des champions du monde. Je sortirais du lot, Jordi Alba absolument phénoménal à gauche, Iniesta stratosphérique, David Silva génial. Après il y a encore quelques des réglages collectifs pour être mieux équilibré (quelques contres fulgurants des chinois). Le mystère de cette sélection reste pour moi Negredo (préféré à Soldado je crois). J'ai un peu de ml à lui trouver des qualités en comparaison aux autres attaquants bien sûr !!!

En ayant vu ce match hier, pas de doutes possibles : l'Espagne sera là et bien là. Elle me parait l'équipe la plus avancée collectivement comparé aux difficultés que j'ai aperçu pratiquement chez toutes les équipes de renom : Italie, France, l'Allemagne, Pays Bas, Portugal etc...
Pour avoir vu les matchs de prépa de l'Espagne et des autres équipes, ça reste de loin l'équipe la plus aboutie, la plus fluide, la plus au point de la compétition.

Il y a l'Espagne et les autres.
Vu l'intensité d'un Euro, sur 3 semaines, me semble que la dimension physique sera primordiale. Si les joueurs ne sont pas au top, la technique aura du mal à suivre (cf le Barça de fin de saison).
De plus, on lisait récemment sur le site que l'entente était merdique entre madrilènes et barcelonnais (remember le passé de la Roja avant de gouter la victoire).
Pas de buteur à l'image d'un Villa 2008/2010..
Pour moi l'Espagne n'est pas favorite. Les Pays-Bas et l'Allemagne sont devant.
maxouille Niveau : CFA2
je suis d'accord avec vous les gars et il y a eu 2 barres pour les espagnols hier soir...Donc ça ne relète pas vraiment en effet!
J'étais au match contre la Corée et on s'est emmerdé car les asiatiques ne voyaient pas la gonfle. Je me suis dit, ok ils ont pas le niveau. J'ai regardé le match hier soir et je me suis emmerdé pour les mêmes raisons.
Conclusion: je sais pas pourquoi l'Espagne fait des matchs de préparation contre de telles équipes, mais si le niveau n'est pas plus élevé, on va se faire chier* mais grave a cet Euro, car il y a l'Espagne et les autres.
Godfather Niveau : CFA
@tomzikam : c'est un gros supporter des Oranje qui te parle. Crois moi, collectivement l'Espagne et les Pays Bas ne boxent pas dans la même division.

Des 23 hollandais, à mon avis seul 2 joueurs auraient une place dans les 23 de la Roja : Van Persie, Robben.

Mais au delà des cas individuel moi je suis extrêmement inquiet de l'équilibre général de ma sélection préférée. Au milieu, De Jong joue peu à City mais fera ce qu'il sit faire, Van Bommel est totalement déclinant... La défense centrale aie aie : quand je vois que Johnny Heitinga est toujours titulaire depuis des lustresça fait peur...

Il n'y aura pas toujours des miracles comme en 2010 où l'équipe va en finale de coupe du monde et je me demande encore aujourd'hui comment c'est possible : victoire invraisemblable en quart contre le Brésil d'une incroyable étrangeté !!!
@Godfather : "Des 23 hollandais, à mon avis seul 2 joueurs auraient une place dans les 23 de la Roja : Van Persie, Robben." MOUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA
Un grand merci à toi pour cette belle barre de rire!
Note : -1
Bon je vais développer un peu quand même, mais merci encore, j'ai bien ri! :)
Je ne remets pas en cause le statut de favori de l'Espagne, mais faut pas non pousser trop loin le délire. Je ne vois aucun exploit à faire briller le collectif contre une équipe comme la Chine, c'est facile de dérouler face à des équipes de troisième zone. Sinon on dit quoi du 6-0 qu'ont infligé les Pays-Bas à l'Irlande du Nord (à ne pas confondre avec l'Eire)? Pour moi, on est dans le minimum syndical, pas dans la démonstration de force. C'est juste histoire de donner de la confiance.
Sur l'effectif espagnole, les défenseurs latéraux espagnols n'ont rien d'impressionnant, Ramos et Piqué qui forment la charnière centrale ne peuvent pas se blairer, le milieu est fabuleux techniquement mais les joueurs sont au bout du rouleau physiquement et mentalement, et en attaque, sans Villa et Soldado, ça va être difficile pour eux. Sachant qu'ils ont gagné le Mondial 2010 avec énormément de chance, beaucoup de matches très justes, et qu'ils ont enchainé je ne sais plus combien de défaites en matches amicaux, il y a pour moi tous les ingrédients réunis pour une explosion en vol.
Quand à l'effectif des Pays-Bas, je ne trouve pas que le milieu et l'attaque aient quoi que ce soit à envier aux espagnols. Sneijder, van der Vaart, Huntelaar n'auraient pas leur place dans les 23 espagnols? Les blagues les plus courtes sont les meilleures.
En défense oui, c'est pas terrible, on souffre depuis des années de l'absence d'un Stam de la grande époque. Mais on est allés en finale d'un Mondial avec, donc elle doit pas être trop pourrie non plus :)
Pareil les Oranje ne sont pas favoris poiur moi...

On parle de leur attaque et de leur milieu, ok mais franchement faut regarder dans quel etat sont les joueurs: Van bommel et de jong ont peu joué, Affelay a fait une saison blanche, Sneijder a pas fait beaucoup mieux et est très loin de son niveau de 2010, pas pour rien que l'inter veut le lacher... Robben a eu une fin de saison difficile mentalement (avec ses 2péno ratés face à DOrtmund et Chelsea), Kuyt a lui aussi peu joué et sans éclats... Seul Huntelaar et Van persie ont cartonné, mais ce dernier n'a jamais vraiment convaincu en selection.

Donc je ne suis pas si sur qu'ils soient si forts qu'on le dise. En 2010 sneijder et robben avaient porté le pays, mais là ?

Quand au milieu de terrain "fatigué" espagnol, vous avez vu la finale de la coupe contre bilbao ? Franchement Xavi et Iniesta on avait l'impression que c'etait le début se saison pour eux.
Si Torres se réveille, je ne vois que l'Allemagne capable de s'opposer aux espagnols
L'Espagne a un beau jeu mais à la coupe du monde, ils n'ont jamais gagné par plus d'un but d'écart. Déjà ça, ça ne m'a pas plus, je n'ai jamais trop aimer le jeu de la Roja qui a pourtant des joueurs d'une grande qualité, mais jamais elle ne m'a impressionné bizarrement.
En tant que supporter des Pays-Bas, je tiens à dire que je suis totalement d'accord avec toof11 ; Les Oranjes n'ont rien à envier à l'Espagne, même si la défense est "faible", il y a la relève, suffit de voir l'excellent match de Vlaar contre l'Irlande du Nord (Certes.) A voir, en tout cas, je ne pense pas que l'Espagne gagnera cette Euro, je pense qu'on aura de belles surprises lors de cette Euro.
Oh j'espère sincèrement une élimination en quart de finale... L'histoire d'oublier cet équipe espagnol qui me les brises sérieusement. A croire qu'il n'y en a que pour eux
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13