Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Eriksson décisif dans le rachat de Chelsea

Modififié
Il en faut parfois peu pour que le destin d'un club bascule.

Dans son autobiographie, Sven-Göran Eriksson s'est livré à quelques confidences concernant le rachat de Chelsea en 2003 par le magnat russe, Roman Abramovich. Le technicien suédois affirme qu'il aurait joué un rôle décisif dans le choix du milliardaire :

« Roman voulait acheter un club en Russie. Je suis allé avec lui à Moscou pour visiter les installations de deux-trois clubs. Mais finalement, il a changé d'avis et s'est mis en tête d'acheter un club londonien. Il pensait à Chelsea et Tottenham. Il m'a alors appelé et demandé lequel des deux choisir. Je lui ai alors répondu que s'il voulait gagner le championnat, il fallait racheter Chelsea. A l'époque, il n'y avait que la moitié de l'équipe à changer alors qu'à Tottenham, c'est tous les joueurs qu'on aurait dû remplacer. »

Dix ans après, les supporters des Blues peuvent remercier Sven et ses conseils avisés. Car pendant que l'armoire à trophées de Stamford Bridge se remplit, celle de White Hart Lane prend inexorablement la poussière.


RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur