Éric Abidal, le coma et la mort

Modififié
83 21
Témoignage. Éric Abidal a récemment retrouvé les terrains, mais plus important encore, il va bien. Dans un entretien accordé à la chaîne TF1, il se livre sur le calvaire qu'il a traversé durant sa convalescence. Poignant.

Un an. C'est le temps qu'il aura fallu au Français pour retrouver les terrains. Une année de souffrances. « J'ai souffert. Je me rappelle, un dimanche, je ne supportais plus la douleur. J'ai demandé aux médecins de me plonger dans le coma. Après la quatrième opération, les docteurs m'ont dit qu'il y avait beaucoup de liquide dans mon ventre et qu'ils se demandaient comment je pouvais endurer la douleur » , a confié Abi dans l'émission Sept à Huit.

L'occasion aussi pour lui de faire la lumière sur sa guérison, ses opérations, sa maladie : « On a parlé d'une transplantation, mais, en fait, cela a été quatre ou cinq opérations en très peu de temps. J'ai perdu 19 kg. Je n'ai jamais pensé à la mort, je sais que Dieu décide. » Mais jamais il n'a perdu de vue son objectif. Retrouver les pelouses. Désormais il ne rêve que d'une chose : « Finir en beauté et, pour moi, cela signifie sur le terrain. »

Éric Abidal force le respect. Un exemple. EG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pascal Pierre Niveau : Loisir
les titres d'article à double sens sont parfois malsains.
un doute, un clic
et zou...
Pour avoir vécu autour de moi des situations similaires, bien qu'on n'aie pas les mêmes médecins, les memes moyens financiers, la maladie reste la même, et elle est très difficile à combattre. Ce mec force le respect, et est un exemple de combattivité pour les gens ayant suivi son parcours. Bien que ça aie déjà été dit, RESPECT Mr Abi.
casablanca Niveau : CFA2
Celui qui a choisi est le titre est un gros bâtard. Désolé...
Pascal Pierre Niveau : Loisir
A casablanca : ne t'excuse pas de ta dyslexie.
Sinon, il est possible de faire une remarque sans insulter, tu sais. Juste faire preuve d'un minimum d'esprit.
casablanca Niveau : CFA2
En quoi je suis dyslexique? On insulte les lecteurs fidèles, je répond par l'insulte. Oui j'aurais pu écrire le titre est mal choisi ou nauséabond, certes. Mais ya une limite au clic à tout prix.
Abidal, le coma est la mort. c'est pas le coma et la mort d'abidal.

ça indique juste le sujet de l'article. Franchement rien de choquant les gars...
Il revient vraiment de loin respect pour sa lutte contre la maladie. Il a toujours garder la foie.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
83 21