Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Eredivisie : Boxing Day crucial !

À partir de ce soir jusqu’au mercredi 12 février, le championnat néerlandais va imiter la Premier League anglaise avec une succession incroyable de matchs rapprochés. Une sorte de Boxing Day, qui devrait faire émerger le futur vainqueur de cette saison 2013-2014 ?

Modififié
Tous les jours… ou presque !

Tenez-vous bien ! L’Eredivisie ouvre ce soir avec un match avancé assez alléchant, Feyenoord-Vitesse, tous deux concurrents sérieux au titre avec l’Ajax et le FC Twente. Ensuite, on jouera le 1er février, le 2, le 4, le 5, le 6, le 7, le 8, le 9 et enfin le 12 février avec le match en retard FC Groningue et FC Twente, remis le weekend passé pour cause d’intempéries. Ouf ! Pareil éparpillement de matchs s’explique déjà par les rencontres avancées du vendredi soir avant ceux du samedi et dimanche. Ensuite, en cette année de Coupe du monde, comme dans beaucoup de pays, on a comprimé un peu le calendrier pour finir la saison le plus tôt possible (le 3 mai). Enfin, on a un peu bourré cette période hivernale avant que ne reprennent les coupes d’Europe où deux clubs néerlandais figurent toujours, l’Ajax et l’AZ en C3. Voilà pour le programme à court terme d’une Eredivisie dont on pourrait bientôt connaître le champion, ou du moins les derniers candidats sérieux au titre.

Aujourd’hui, quatre clubs semblent avoir fait le trou pour pouvoir en découdre entre eux. Ajax, leader avec 43 points, devance Vitesse Arnhem (41 points), le FC Twente (37 points mais un match en moins) et enfin Feyenoord (36 points). Avec déjà 7 points de retard sur l’Ajax, le club de Rotterdam semble nettement distancé mais tout peut encore arriver. On a vu dans un passé assez récent des fins de championnat au couteau, tel en 2007 où le PSV avait coiffé l’Ajax au poteau à la différence de buts : + 50 pour Eindhoven et + 49 pour Amsterdam, pour 75 points chacun ! Donc, on ne peut pas éliminer le Feyenoord de Ronald Koeman… Par contre, avec seulement 30 points, donc 13 de retard sur les Lanciers, le Heerenveen de Marco van Basten semble, lui, définitivement hors de course. Sauf « remontada fantastica » … On résume : Ajax, Vitesse, Twente et Feyenoord. Voici a priori les quatre champions potentiels.

Ajax en pole

Comme annoncé en début de saison, la thèse de « l’Ajax champion 2014 par défaut » se confirme. Une thèse avancée fin août au vu de l’affaiblissement du PSV et du FC Twente, tous deux en reconstruction (beaucoup de départs et d’arrivées au mercato d’été) et au vu d’un Vitesse Arnhem parti un peu dans l’inconnu avec l’arrivée du nouveau coach Peter Bosz. L’Ajax, même dépouillé de Eriksen, Alderweireld, Babel ou Boerrigter présentait plus de gages de stabilité pour pouvoir enquiller sur un quatrième titre d’affilée. Et c’est globalement ce qui s’est passé avec un parcours mené très brillamment sur trois tableaux : en C1 (les 8es ratés de peu), en Coupe des Pays-Bas (demi-finale à suivre à l’AZ fin mars) et surtout en Eredivisie. Rompant avec les saisons passées où l’Ajax était plus ou moins distancé à la trêve par Twente ou le PSV, cette saison, les Ajacides ont viré en tête (ex-æquo avec Vitesse) avant Noël. Mieux ! L’Ajax a gagné ses deux matchs de reprise sur des scores de champion, deux fois 1-0, façon cobra : une morsure mortelle à l’instant T (Sigthorsson face au PSV puis Schöne contre les Aigles de Go Ahead). Le tout au moment où Vitesse « nullait » à dom face au NEC et le Feyenoord losait à l’ADO… Déjà redouté pour ses finishs dans le dernier tiers de championnat au point de faire naître chez ses concurrents une psychose déliquescente (n’est-ce pas, le PSV ?), l’Ajax assoit déjà une suprématie qui devrait devenir effective avant la fin de l’exercice.

On rappelle ses rendez-vous lors de ce mini Boxing Day néerlandais : l’Ajax ira à Utrecht dimanche (11e, avec un 3-0 à l’aller), le jeudi 6 réception du costaud FC Groningue (7e) et dimanche 9 voyage au PEC Zwolle (9e). Trois matchs pas évidents à gagner mais s’ils se soldent par des victoires, même à l’arrache, ils consolideront une place de leader qui inhibera la concurrence. Reste que… Même si on en doute, l’Ajax peut défaillir. À cause d’un ou plusieurs matchs ratés et perdus, d’une cascade de blessures et d’un calendrier courant sur trois compétitions auxquelles s’ajouteront les rencontres internationales des divers sélectionnés : Pays-Bas (Blind, Cillessen, Van Rhijn, voire De Jong, Veltman ou Klaassen), Afrique du Sud (Serero, toujours titulaire) et bien sûr Danemark, même si éliminé pour le Mondial 2014 (voire tout le contingent danois !). Enfin, jusqu’à minuit, des départs de mercato ne sont pas à exclure. Tel celui de Danny Hoesen, prêté depuis hier jusqu’à la fin de la saison au PAOK Salonique. Mine de rien, l’attaquant de 23 ans était une option offensive non négligeable en 9, après Siem de Jong et Sigthorsson. À suivre…

Vitesse à toute lenteur…

Derrière l’Ajax, le candidat qui semble le mieux armé pour barrer la route à l’Ajax demeure le Vitesse Arnhem. On ne va pas vanter à nouveau la qualité remarquable de cette équipe, qui a pratiqué durant la première partie de saison l'un des plus beaux footballs en Europe (plus séduisant même que l’Ajax, c’est dire !). Avec 2 petits points de retard sur Amsterdam, Vitesse est tout à fait dans les temps de passage. Sauf que Vitesse patine… Un nul 2-2 à Heracles avant la trêve et un nul 1-1 face au NEC ce weekend, avec entre les deux une victoire hyper laborieuse au PEC Zwolle (2-1) : une période de creux, qui a peut-être déjà sonné le glas des illusions de l’Aigle d’Arnhem ? Car si l’Ajax remet la surmultipliée au printemps, il sera à nouveau irrésistible. Le 6 avril, soit à quatre journées de la fin, Vitesse accueillera l’Ajax : on leur souhaite d’être toujours en course pour ce « Crunch » . Après tout, à l’aller, les Jaune et Noir étaient venus gagner 1-0 à l’ArenA… Voici le programme de Vitesse : ce soir, déplacement pas facile au Feyenoord, puis le mardi 4 février et vendredi 7 février, réceptions de l’AZ (8e) puis de l’ADO La Haye (16e). Les deux rencontres contre l’AZ et l’ADO seront deux matchs avancés, donc petite pression supplémentaire puisque les autres concurrents joueront après…


Et les deux concurrents sont FC Twente et Feyenoord, donc. Voyons Twente d’abord. Quatre matchs pour rester dans la course : dimanche 2 février réception du « petit » Cambuur (13e), mais après, il y aura trois déplacements difficiles à Heerenveen (5e) le 5 février, puis au PSV (6e) et enfin le 12 février, troisième voyage chez le solide FC Groningue (7e)… Autant le dire tout de suite, ça va être coton lors de ces trois dernières rencontres. C’est jouable vu que Twente pratique un bon football, marque beaucoup (2e attaque, 44 buts), encaisse peu (meilleure défense, 19 buts) et cumule le moins de défaites (2 seulement, pour 3 à l’Ajax et Vitesse). À voir. C’est surtout donc le FC Twente qui aura le plus à perdre lors de ce mini Boxing Day et ces trois matchs costauds à l’extérieur. Ce qui ne tue pas rend plus fort ? Peut-être, mais est-ce qu’on lit Nietzsche à Twente ?... Passons à Feyenoord ! Avec ce retard de 7 points, c’est mal barré pour le titre. Même Ronald Koeman a validé ce constat pessimiste et table plutôt sur une deuxième place qualificative au dernier tour de qualif de Ligue des champions… Petit paramètre intéressant : si Ronald est lucidement « résigné » , la plupart de ses joueurs ont en revanche des réelles motivations mondialistes avec nécessité de briller en club. À commencer par le buteur italien Graziano Pellè, qui croit dur comme fer pouvoir rejoindre in extremis la Squadra, façon Luca Toni en 2006. Why not, après tout ? Capable de buts extra (cf. la Madjer en extension à Utrecht) et deuxième meilleur buteur (15 pions en championnat), il vient en plus de prendre le brassard de capitaine. Le gars en veut et galvanise ses coéquipiers. Des coéquipiers néerlandais qui devront aller chercher eux aussi une place définitive dans les 23 de Van Gaal : Martins Indi, Janmaat, Schaken, de Vrij, Clasie, voire les jeunes Boëtius ou Vilhenna ! Mais avant le Brésil en juin, il faudra assurer maintenant en club. Voici le menu des gars de Rotterdam : accueil ce soir de Vitesse, puis mardi 4 février voyage à Roda (15e) puis samedi 8 accueil de la lanterne rouge, le NEC. Victoires obligatoires, bien sûr ! Mais après aussi… Et c’est là que ça se corse : il faudra au moins trois défaites de l'Ajax pour que Feyenoord puisse aller au duel serré. On en doute. L’année prochaine, peut-être… Voilà ! Rendez-vous au tas de sable au soir du mercredi 12 février (FC Groningue-FC Twente). Comme pour le Boxing Day anglais, on ne connaîtra peut-être pas le futur champion mais on saura qui ne le sera pas…

Par Chérif Ghemmour

PS : la Coupe du monde 2022 n’aura pas lieu au Qatar… Et la Coupe du monde au Brésil s’annonce assez mal.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25