Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Eredivise : Ajax vire en tête !

Week-end crucial et peut-être décisif aux Pays-Bas : les Ajacides sont passés en tête en battant PEC Zwolle 3-0 et en doublant le leader PSV. Ajax déjà champion ? Pas vraiment. Pas encore…

Un joli coup signé MVB…

Le coup de tonnerre a eu lieu samedi soir : Eindhoven s’est fait salement trasher 2-1 par Heerenveen, 10e et mal en point(s). Pourtant Dick Advocaat, le coach du PSV, avait prévenu ses joueurs : pas de suffisance et respect de l’adversaire. Que dalle ! Ses Rouge et Blanc, hautains et pas du tout enclins à combattre face à des équipes qui jouent encore leur peau en D1 néerlandaise, se sont fait logiquement punir. Le pire, c’est qu’ils ont été dominés, privés de ballon et physiquement mis à mal (un comble pour le rouleau lamineur du PSV). Un joli coup réussi par le coach d’Heerenveen, un certain Marco van Basten, peut-être pas fâché d’avoir savonné la planche au concurrent direct de son ancien club, Ajax, qui jouait le lendemain… Des nouvelles de Marco le Grand, dit « MVB » ? Marco « réapprend » le métier après avoir sûrement débuté trop haut et trop tôt en coachant les Oranje (2004-08) puis l’Ajax (presqu’une saison entière, 2008-09). Marco est touchant d’humilité et de talent : il a repris à l’été dernier un club qui avait fini 5e mais qui s’est fait saigner avec les départs de Bas Dost (meilleur buteur de la saison avec 32 buts, et parti à Wolfsburg), Janmaat (très bon latéral droit, passé à Feyenoord et devenu international avec van Gaal), Luciano Narsingh (meilleur passeur, passé, lui, au PSV). Et on ne parle même pas des départs de Victor Elm (AZ) ou Assaidi (Liverpool)… Van Basten a bâti une équipe qui ressemble à quelque chose, avec du style, qui joue vers l’avant, sachant à la fois alterner les phases de construction longues et le jeu beaucoup plus direct, notamment vers son striker, l’étonnant Islandais Finnbogason (3e meilleur buteur actuel, 19 buts). En repassant par la case départ avec les difficultés inhérentes à presque tous les clubs d’Eredivisie (pas de moyens, pas de star), Marco est peut-être en train de se forger un profil de futur grand entraineur. A 49 ans, le triple Ballon d’Or est encore considéré un « jeune entraîneur » . A suivre…

Un joli coup signé FDB…

Après le crash test du PSV samedi soir, l’Ajax, en embuscade à deux points d’Eindhoven, savait ce qu’il lui restait à faire : battre le PEC Zwolle (14e) à l’ArenA, dimanche après-midi. Une formalité ? Pas vraiment : le promu a « nullé » deux fois avec le « gros » Twente (2-2 et 1-1), battu le PSV au Philips Stadion (3-1 !) et clamsé le Feyenoord (3-2). Donc, danger. Mais surtout, cette saison, le doute escorte cet Ajax champion des matchs nuls (9 en 26 matchs), coupable de se faire trop souvent remonter au score dans des fins de matchs trop relâchées. Du coup, Franck de Boer, dit « FDB » , a sûrement plombé la cervelle de ses poulains pour qu’ils ne prennent pas leurs adversaires de haut, comme le PSV la veille. Bingo ! L’Ajax a écrasé Zwolle de sa supériorité tactique et technique et fait le break dès la mi-temps (2-0, Sightorsson et de Jong). En seconde, un judicieux coup de coaching avec l’entrée de Boerrigter, buteur, a plié l’affaire dans le dernier quart d’heure : 3-0, score final et place de leader ! Et là, on s’interroge : et si l’Ajax fonçait désormais vers le titre dès cette 26e journée ? La saison passée, sur sa lancée de victoires ininterrompue depuis la trêve jusqu’au bout, Amsterdam n’avait pris les commandes qu’à la 28e journée pour terminer champion… Les Lanciers seraient donc en avance sur leur tableau de marche triomphal ? Oui et non. D’abord parce que le PSV, qui dispose d’un calendrier a priori plus aisé, n’a pas encore abdiqué et tient à assumer son statut de favori au départ incontesté pour cet exercice 2012-2013. Et puis l’Ajax jouera à l’AZ le week-end prochain. Même mal classé (14e ce matin), Alkmaar est un sacré client, voire carrément le « bâton merdeux » des Ajacides. A l’aller, un 2-2 qui fait mal avait vu l’Américain Jozy Altidore (4e meilleur buteur actuel, 17 buts) réaliser un doublé qu’il rééditera il y a quinze jours en demi-finale de Coupe des Pays-Bas à l’ArenA : 3-0 sec pour l’AZ et finale à suivre contre le PSV à la mi-mai ! On y verra donc plus clair après le test à Alkmaar. Et puis l’Ajax a d’autres concurrents, hormis Eindhoven…

Le bon coup de Ronald Koeman


Ajax, en tête avec 54 points, est donc talonné d’un point par le PSV… et par le Feyenoord (53 points pour les deux) ! Hier, grâce à l’étonnant buteur italien venu de Parme, Graziano Pellè (2e meilleur buteur actuel, 20 buts), Rotterdam est allé battre le Roda JC (1-0). Attention au Feyenoord, dauphin de l’Ajax la saison passée ! L’outsider annoncé pourrait coiffer Ajax et PSV sur le fil en mai. Tout ça grâce à l’excellent Ronald Koeman, coach d’un Feyenoord qu’il a fait carrément renaître depuis son arrivée à l’été 2011. Et pourtant, lui aussi a dû laisser partir à l’été 2012 des joueurs clefs comme Ron Vlaar et El Ahmadi (Aston Villa), Guidetti (super jeune buteur, parti en retour de prêt à Man City où il fait banquette), ou le très bon milieu Ottman Bakkal (Dynamo Moscou)… Selon The Times (plutôt bien informé en matière de transferts), Ronald Koeman aurait rejoint la short list des potentiels successeurs de Mancini à Manchester City (en plus de Valverde, Klopp, Moyes, Pellegrini et Laudrup). Enfin, le dernier concurrent sérieux au titre, c’est l’étonnant Vitesse Arnhem (51 points, à trois unités de l’Ajax), emmené par le serial buteur ivoirien Wilfried Bony (meilleur buteur actuel, 24 points). Wilfried a inscrit le but de la victoire (1-0) qui a sûrement envoyé par le fond ce pauvre FC Twente pourtant leader à la trêve, et abandonné par son coach anglais Steve McCLaren, auto-démis il y a quinze jours… Twente est désormais à 10 points de l’Ajax… Attention aussi à ce Vitesse, coaché par l’hyper revanchard Fred Rutten, viré comme un malpropre par le PSV la saison dernière à quelques matchs de la fin : Arnhem peut aussi créer la surprise.

On résume : Ajax, PSV, Feyenoord et Vitesse. Le futur champion est parmi eux. Ce sera quoi qu’il arrive un petit champion. « Petit » au vu du petit championnat qu’est devenue l’Eredivisie (voir le fiasco quasi inédit des clubs néerlandais en coupes d’Europe cette saison) et de par le pillage incessant de ses jeunes talents. Et « petit » au vu du niveau moyen des ces quatre équipes irrégulières, capables du bon comme du très passable. Ajax totalise 9 nuls, le PSV en est déjà à 7 défaites, le Feyenoord s’est pris trois fois un 3-0 sans appel à l’Ajax, au PSV et à Twente (bonjour la légitimité) et Vitesse a souvent eu beaucoup du mal avec les mal classés… Reste que la fin s’annonce passionnante à huit journées du terme. Faîtes vos jeux !

par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Paris avance en souffrant