1. // Angleterre – Équipe-type

Équipe-type des flops de Premier League

L'année 2012 ne restera pas positivement dans leurs mémoires. De la frustration, de la blessure et plus encore. Voici l'équipe-type des flops de l'exercice anglais.

Modififié
3 5
Sur le banc
Terry
Connor

Terry Connor

C’est toujours facile de taper sur le dernier, mais ça manquait un peu de chiffres. Comme ceux de Paris, le pompier Connor n’a plus la cote. 4 petits points en 13 matches, aucune victoire, une défense qui prend l’eau (33 buts encaissés sous son règne), plus mauvaise défense de l’exercice 2012 et une relégation. On cherche toujours le choc psychologique.

Alex
McLeish

Alex McLeish

Il a réussi à saloper les deux équipes de Birmingham : celle de City hier, celle de Villa aujourd’hui, par un jeu encore plus ennuyeux que l’opus précédent. Un exploit.

Park-Chu
Young

Park-Chu Young

Il a juste gagné le droit de repousser son service militaire. Mais il reste derrière Chamakh dans la hiérarchie. C’est dur à encaisser, mais faut maintenant assumer un choix fait dans une chambre d’hôtel.

Dirk
Kuyt

Dirk Kuyt

Ses courses de dératé ont manqué, ses titularisations aussi. Sinok n’a pas pesé dans la saison des Reds. Il est où, le mec qui avait sauté de son chalutier à 16 ans, nagé six heures à contre-courant, pour récupérer une ligne de pêche quasi-perdue ? Dirty missing.

Dimitar
Berbatov

Dimitar Berbatov

Ça ne l’empêche pas d’avoir toujours une certaine classe assis sur le banc, mais sa nonchalance n’a, cette fois-ci, pas ébloui la saison anglaise, ni l’œil de Ferguson qui préféra donner sa chance au jeune Welbeck. À coup sûr dans les colonnes mercato et PSG, cet été. Sir Alex s’est quelque peu protégé en allongeant un an de contrat supplémentaire à ...

Une salle
de bain

Une salle de bain

Tout le monde ne savait peut-être pas qu’une salle de bain n’était pas l’endroit idéal pour tirer des feux d’artifice. Les sceptiques savent désormais. Balotelli et ses potes, qu’on espère plus bêtes que nous, en ont cramé la maison. Qu’ils pensent claque-doigts, la prochaine fois !

Márton
Fülöp

Márton Fülöp

Comment se griller en un seul match... On appelle ça une Robert Green. Déjà réserviste improbable à City en 2010, il s’essaye dans les buts de West Brom, une fois, contre Arsenal, en clôture. Trois grossières bourdes, trois buts. Et le gardien hongrois ne portait même pas de jogging en coton à la Gábor Király pour sauver les apparences. Inutile.

Márton Fülöp (West Bromwich) : Comment se griller en un seul match... On appelle ça une Robert Green. Déjà réserviste improbable à City en 2010, il s’essaye dans les buts de West Brom, une fois, contre Arsenal, en clôture. Trois grossières bourdes, trois buts. Et le gardien hongrois ne portait même pas de jogging en coton à la Gábor Király pour sauver les apparences. Inutile.

Venkatesh Rao (Blackburn): La première aile du duo de poulets de la société Venky’s, qui a pris le contrôle de Blackburn en 2010. Un œil qui voit, une oreille qui entend, un nez qui sent : offrir la casquette de coach à un mec moins brillant qu’Allardyce ou Steve Kean, et foncer vers la descente en 2e division. Le flair d’un poulet.

Garry Cook (Manchester City) : Sorte de stoppeur au sein de la hiérarchie administrative des Citizens. Le directeur exécutif donne dans la vieille école pour le cas Onuoha en début d’année. Le pauvre Gary rechigne à prolonger le défenseur et adresse, par erreur, un email moquant le cancer de la mère d’Onuoha à la principale concernée, qui est aussi l’agent du joueur. Démission acceptée dès le 9 septembre. Ça fait tôt dans la saison.

Per Mertesacker (Arsenal) : De toute façon, ses genoux se croisaient quand il courait - pas très vite - et il a fini par s’en péter une cheville dans un moment impossible, en dernier défenseur à 35 mètres de sa cage. Sunderland sera sans pitié et ouvrira le score. Le plus passif des défenseurs d’Arsenal. Pourtant, il y a match dans la catégorie !

Balaji Rao (Blackburn): La deuxième aile de la volaille Venky’s London Limited, pour les mêmes raisons que son associé. Et dire qu’il faisait le coq, il y a 18 mois, en annonçant Ronaldinho.

Stewart Downing (Liverpool) : Le fantôme d’Anfield. Plus aucune percussion, peu de duels remportés, de centres corrects sur la tête de Carroll, de déboulés sur la craie, de missiles. Le plus décevant de l’année. Pique la place d’Adam Johnson à l’Euro. Un crime.

Owen Hargreaves (Manchester City) : La légende du cobaye de Manchester perd de sa superbe. Après une course en tapis sur YouTube et un but en Carling pour faits d’arme, le bouclé n’était même pas inscrit pour la C1. Disponible pour le mercato. Peut très bien être une fausse bonne idée pour l’OM. Au fait, il est où, Klas Ingesson ?

Salif Diao (Stoke City) : Il nous avait échappé que l’ancien Sedanais jouait, un bien grand mot, à Stoke (121 minutes de jeu). Une petite pensée à l’armoire Moussa N’Diaye, Cédric Mionnet et Gérard Houllier.

Kieron Dyer (QPR) : Le syndrome Sebastian Deisler, en plus vieux, n’est pas loin. L’ailier anglais, éternel blessé et gâchis, était à la relance, avec un contrat d’un an chez les Londoniens. Après trois minutes pour son premier match, il repart déjà sur civière, le pied en vrac. Opéré, il se pète de nouveau avec la réserve en décembre. Saison terminée, même pas inscrit dans les 25 de la deuxième moitié de saison.

Tottenham : Ça peut paraître dur, mais ce sont sans doute les plus déçus de la saison. Les offensifs Spurs se sont laissés perturber par l’agitation autour de Redknapp, après le départ de Capello. Le club du président Lévy ne tenait également sa place en C1 qu’au bénéfice d’une aide allemande. La vieille Angleterre s’en doutait. Fin de parcours en petite Europe.

Federico Macheda (QPR) : Un relan de charisme et d’efficacité à la Javier Portillo. Peut atterrir au FC Nantes comme le dernier coup de folie de Waldemar Kita et échouer à Famagouste ou Nicosie.

Terry Connor (Wolverhampton) :C’est toujours facile de taper sur le dernier, mais ça manquait un peu de chiffres. Comme ceux de Paris, le pompier Connor n’a plus la cote. 4 petits points en 13 matches, aucune victoire, une défense qui prend l’eau (33 buts encaissés sous son règne), plus mauvaise défense de l’exercice 2012 et une relégation. On cherche toujours le choc psychologique.

Alex McLeish (Aston Villa) : Il a réussi à saloper les deux équipes de Birmingham : celle de City hier, celle de Villa aujourd’hui, par un jeu encore plus ennuyeux que l’opus précédent. Un exploit.

Park-Chu Young (Arsenal) : Il a juste gagné le droit de repousser son service militaire. Mais il reste derrière Chamakh dans la hiérarchie. C’est dur à encaisser, mais faut maintenant assumer un choix fait dans une chambre d’hôtel.

Dirk Kuyt (Liverpool) : Ses courses de dératé ont manqué, ses titularisations aussi. Sinok n’a pas pesé dans la saison des Reds. Il est où, le mec qui avait sauté de son chalutier à 16 ans, nagé six heures à contre-courant, pour récupérer une ligne de pêche quasi-perdue ? Dirty missing.

Dimitar Berbatov (ManUnited) : Ça ne l’empêche pas d’avoir toujours une certaine classe assis sur le banc, mais sa nonchalance n’a, cette fois-ci, pas ébloui la saison anglaise, ni l’œil de Ferguson qui préféra donner sa chance au jeune Welbeck. À coup sûr dans les colonnes mercato et PSG, cet été. Sir Alex s’est quelque peu protégé en allongeant un an de contrat supplémentaire à Dimitar.

Une salle de bain (Manchester City) : Tout le monde ne savait peut-être pas qu’une salle de bain n’était pas l’endroit idéal pour tirer des feux d’artifice. Les sceptiques savent désormais. Balotelli et ses potes, qu’on espère plus bêtes que nous, en ont cramé la maison. Qu’ils pensent claque-doigts, la prochaine fois !



Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est Alex, pas André.. Quant à Park-Chu Young, quelle ascension fulgurante, quitter une chambre et se retrouver au placard, j'ai envie de dire: bien fait pour lui.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Ah les braies-pyjama de Kiraly, des barres !
RahXephon Niveau : CFA
Vous êtes durs pour Kuyt... :(
On peut aussi citer Taarabt ..
Park Chu Young le joueur je ne connaîs pas par contre il y a un vendeur dans une boutique d'Arsenal à Séoul qui porte le même nom pure coïncidence ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 5