1. // CM 2014
  2. // Éliminatoire
  3. // Zone Europe
  4. // France/Géorgie

Équipe de France : la grande muette

Atone depuis quatre matchs, l’équipe de France doit impérativement marquer ce soir en Géorgie (20h) pour rester au contact de l’Espagne. Mais une fois qu’on a dit ça, reste la question qui tue : comment faire ? Et face à une défense archi-repliée, l’affaire est loin d’être pliée.

Modififié
4 43
Qui a dit que football et intellect ne faisaient pas bon ménage ? Car on connaît un paquet de cancres du fond de la classe (installés près du radiateur, le plus souvent) qui se sont découvert une passion pour les stats à travers le ballon rond. Et à l’heure d’envisager un match crucial pour l’avenir de l’équipe de France, chacun tient bien soigneusement le compte des minutes passées sans marquer par Karim Benzema. C’est que cet exercice est devenu une figure imposée à chaque sortie des Bleus, une manière de match dans le match qui dit deux choses de notre époque et de notre football de sélection : la dictature des chiffres et l’incroyable mutisme tricolore. Et au fond, ainsi liés, ces deux facteurs forment une vérité aussi imparable que restrictive. C’est vrai, personne ne peut contester que l’impuissance des Bleus est symbolisée par la stérilité actuelle de son avant-centre titulaire. Mais ne réduire cette incapacité crasse à marquer à la simple inefficacité de l’attaquant madrilène relève soit d’une méconnaissance du jeu, soit d’une certaine paresse intellectuelle. Attention, ne surtout pas croire que l’on cherche à exonérer la Benz’ de ses responsabilités. L’ancien chaton de José Mourinho manque singulièrement de deux choses pour exister durablement à ce poste au plus haut niveau, quand les parties sont fermées à triple tour : le goût du combat et la patience. Pas assez fighter pour aller pourrir les défenseurs sur chaque duel, pas assez persévérant pour renarder sévère dans la surface dans l’attente d’un ballon à exploiter. Résultat : à chaque match en bleu, l’ancien Lyonnais ressuscite le fantôme d’Anelka en dézonant à l’envi, selon l’expression consacrée depuis les tribulations du lascar de Trappes sur le front de l’attaque de l’équipe de France. Pour autant, il ne faut pas se le cacher, la solution ne s’arrête pas à une simple prise de conscience éventuelle de Benzema sur son rôle d’attaquant de pointe. Ce serait trop simple, beaucoup trop simple même. Car le problème est vaste.

Benzema, loin d’être le seul problème

Croisé il y a quelques jours, Jean-Marc Furlan nous expliquait la difficulté à bâtir une animation de qualité. « Bien défendre et jouer en contre, c’est assez simple à mettre en place, pour peu qu’on ait des joueurs pour cela. Mais pour construire des attaques placées de qualité, il faut beaucoup d’autres choses, notamment beaucoup de mouvement sans ballon, une variation de rythme dans la transmission des passes, une alternance entre le jeu en un minimum de touches et la percussion individuelle, et le tout de façon coordonné. C’est assez complexe pour arriver efficacement à ça. » Si on admet que l’équipe de France a globalement ce qu’il faut en passeurs de qualité et en dribbleurs perforants, il faut donc se pencher sur le mouvement. Bouger et, surtout, bien bouger. Et là, il faut être juste. Si une équipe comme Paris souffre d’une fainéantise globale, on ne peut pas en dire autant des Bleus, qui assurent les replis, les appels, les décrochages. Mais pas toujours à bon escient, quand un Benzema sort de sa zone, quand un Ribéry vient un peu trop dans la zone de Valbuena, lequel Valbuena redescend souvent trop bas pour tenter d’organiser le bazar. Alors bien sûr, on peut avoir toute la qualité d’animation que l’on veut, si personne n’est à la réception dans la boîte, l’affaire prend des allures de flirt avorté du samedi soir : quelques caresses, un bisou dans un coin peut-être, mais au final, une bonne branlette en rentrant. Le moment peut-être de se demander si Giroud, en beau gosse des surfaces, n’est pas actuellement mieux armé pour conclure. Contrairement à Benzema, le joueur d’Arsenal est un vrai avant axial, pas du genre à naviguer trop loin des buts adverses. Et comme en plus, le gaillard est en train de prendre une dimension supplémentaire en Premier League, son heure est sans doute venue, surtout face à une défense a priori aussi repliée que celle de Géorgie.

Le triple problème Giroud

Mais ce choix rempli de bon sens se heurte à trois écueils, technique, tactique et psychologique. Le premier est que pour exister, l’ex-Montpelliérain a besoin de munitions dans les derniers mètres. Et notamment des centres ne serait-ce que potables. Et rien que cette notion relève de la science-fiction. Didier Deschamps peut bien changer d’options à chaque match ou presque, les chiffres disent que sur les quatre derniers matchs, les latéraux ont adressé seulement onze centres… dont seulement un réussi. De quoi donner des envies de meurtre à Willy Sagnol. Le second est que la Dèche semble parti pour associer ce soir Giroud et Benzema, un choix aussi tactique que politique. Or, ce choix d’une attaque à deux têtes dans un 4-4-2 à l’ancienne va décaler Valbuena sur le flanc droit. Embêtant quand on connaît le manque de percussion du Marseillais sur un côté, lui qui s’était imposé comme meneur axial dans un 4-2-3-1 depuis le nul réussi en Espagne (1-1), faisant de lui le meilleur joueur actuel des Bleus, n’en déplaise à Franck Ribéry. Alors que l’on demande à l’équipe de France de créer, pas sûr que de se priver de son chef d’orchestre au centre de l’ensemble permette d’améliorer la partition. Et enfin, il faut aussi s’interroger sur l’état d’esprit de Benzema à l’égard de Giroud. Ben oui, parce qu’il ne faut pas se raconter de fable, et toujours se souvenir que le football n’est pas un sport collectif, mais un sport individuel qui se joue à onze. Et on peut avoir comme un doute sur le fait que le natif de Bron ait vraiment envie de faire briller son nouveau compagnon d’attaque, alors que s’égrène le compteur infernal de son propre silence. Et, au vrai, plus que les considérations technico-tactiques, c’est bien dans ce lien de confiance, dans cette générosité même, que réside la vraie clé. L’état d’esprit, un chantier plus ardu ? Pas faux. Mais c’est aussi celui qui, au fond, dépend le plus du pouvoir du sélectionneur. Et c’est donc là-dessus que l’on saura si Didier Deschamps, plus encore que ses joueurs, est vraiment l’homme de la situation. Oui, l’équipe de France joue vraiment gros ce soir.

par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aller Benzé aujourd'hui commence la redmption pour toi faut scorer tt le temps en Edf mtn. J'ai confiance en toi.
roctovirso Niveau : CFA2
La grande girouette peut-être.
C'est un peu débile de penser comme ça. S'il fou deux caviars à Giroud pour deux buts du gunner, y aura-t-il quelqu'un encore pour déplorer le manque d'efficacité de Benzizlouille ?? Tout le monde s'accorde à dire qu'il n'est pas un tueur, un type avec l'instinct du buteur, mais tout le monde veut qu'il en plante 3 à chaque match... C'est aussi débile que se balader dans la Fistinière puis aller porter plainte pour viol par gang bang...
Note : 1
Ben ouais pourquoi se priver de Valbuena comme meneur de jeu alors que quand il est bon on marque pas ? C'est logique..

Blague à part, moi je mettrais Payet à droite parce que c'est un putain de dribbleur. Et Benzema en 2 ème attaquant je pense qu'il peut être excellent et paradoxalement (ou pas) plus marquer, dans un poste un peu à la Rooney ces derniers temps.
cantor0305 Niveau : CFA
mettre un seul milieu defensif et un joueur technique à la place ?
derIngenieur Niveau : CFA
Benzema en soutient de l'attaquand j'y crois.

Mais j'y crois encore plus en 10 dans un 4-3-3, avec sa qualité de passe.

Vous en pensez quoi ?
Message posté par cantor0305
mettre un seul milieu defensif et un joueur technique à la place ?


+1, j'en peux plus de voir jouer les bleus avec 2 milieux défensifs contre des équipes en bois, y'a un moment faut jouer un minimum l'offensive si on veut marquer ! Donc DD si tu veux jouer en 4-4-2, 4-2-3-1, 4-3-3 je m'en fous mais tu nous mets UN SEUL récupérateur et 2 créateurs ! T'as voulu rappeler Nasri, bah c'est l'occasion de voir ce qu'il vaut en bleu, y'a un moment faut prendre des risques si on veut marquer des buts, on aura pas toujours Jallet qui foire un centre qui part en lucarne opposée sur un malentendu.
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 1
Les grandes douleurs sont muettes.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Cantor je n'en pense pas moins! Nasri à la place de Guilavogui, c'est impossible? (j'ai un com à ce sujet sur l'article sur la compo d'équipe parut un peu plus tot "Benzema et Giroud titulaire" un truc comme ça).

A propos de l'entente Benzema-Giroud, c'est vrai que jusqu'à maintenant ça n'a rien donné. Mais ont-ils été dans leurs meilleurs dis-po-si-tions (dixit Jacquet)? Ca m'étonnerait que Benz ait un problème avec l'idée de faire briller Giroud. S'il a l'occasion de faire péter un caviar, il le fera. Je me trompe peut-être, au tel cas Karim ferait bien de lire l'interview de George Hagi dans le numéro de juillet/aout, dans laquelle glorieux George explique qu'après ses débuts où il était perso, il a compris qu'en faisant briller les autres autour de lui, il brillera lui aussi individuellement. La passe est l'essence même de ce sport. Quand tu commences à jouer pour ton comptes, c'est pas bon. Autant déclaré forfait tout de suite pour le mondial.
Mais bon, Benz n'est pas aussi con* qu'on veut nous le faire croire, donc je ne me fait pas de soucis et je garde espoir de les voir se trouver.

Comme Saviola07: Benz en 9.5, Giroud en pointe/point de fixation, et ça sera déjà un premier pas.
derIngenieur Niveau : CFA
"Et on peut avoir comme un doute sur le fait que le natif de Bron ait vraiment envie de faire briller son nouveau compagnon d’attaque alors que s’égrène le compteur infernal de son propre silence."

Elle est la, la phrase la plus importante de l'article pour moi.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Quand j'ai lu Paris et sa "fainéantise globale", j'ai compris qu'il y avait de l'Appadoo Wapidoo la d'sous.

Sinon, puisque n'importe qui a le droit de rêver à l'EDF
Puisque n'importe qui a le droit à une deuxième, voire troisième ou quatrième chance avec l'EDF
Pourquoi ne pas tenter Rivière?
Ou retenter Gameiro (qui plante avec Seville) en doublette avec Giroud?
Pourquoi continuer de creuser la tombe de Benzema en le titularisant de force et en le forçant à jouer avec un compteur dans la tête?
Manque de psychologie tout ça.

Sinon, question subsidiaire: Qui est le connard qui a effacé le chiffre 9 des centres de formation?
Je trouve l'ambiance sur le fofo trop bon enfant aujourd'hui. Aucun dérapage sur Benzema, des politesse en veux tu en voilà, des échanges trop amicaux à mon goût.

Allez so foot balancez nous un article sur FLorian Thauvin histoire de chauffer tout le monde avant le week end.
Comme je l'avais annoncé sur l'article apres le match de la Belgique, je vois Benzema marquer aujourd'hui et si ce n'est pas le cas je paye un verre a tout les forumistes, vous n'aurez qu'a vous déplacer Rue de la Soif! Je serais un pue plus loin, au bistrot qui fait l'angle en face du Web Ellis pour les connaisseurs! En esperant que vous soyez pas trop nombreux si KB me decoit, mon compte en banque est pas au top mais une promesse est une promesse!
Ce qu'on peut dire pour se rassurer c'est que plus les minutes avancent et plus Benzema n'a jamais été aussi prêt de marquer.

Par contre je ne vois pas pourquoi Deschamps a pris 3 attaquants de pointe sachant qu'il ne joue qu'avec un seul.
Allez les Bleus Niveau : Loisir
Je pense que durant le match, la plupart du temps Valbuena sera dans l'axe devant Guilavogui et que Sissoko passera à droite. Du moins c'est ce que j'espère face à un adversaire comme la Géorgie qui jouera regroupé, car dans l'axe Mathieu sera largement meilleur dans les petits périmètres tandis que Moussa pourra déborder grâce à sa puissance et sa vitesse pour centrer vers Giroud et Benzema devant. Après c'est vrai qu'en matière de centres, je n'sais pas si le Magpies saura faire remonter le taux de centres réussis, à l'inverse du "Petit Vélo" s'il jouait sur le couloir.
Chriswillow Niveau : Loisir
Faire preuve de psychologie avec Benzema, il a tellement de pression qui pèse sur ses épaules à chaque coup d'envoi qu'il est peu probable qu'en le laissant titulaire à chaque fois il fasse les bons choix et débloque sa situation compliquée.

Je serai la Dech, un petit match sur le banc en lui expliquant bien les choses, que ce n'est pas contre lui, bien au contraire, que ça lui permettra de faire retomber un peu la pression. Tu le fais rentrer à la 60e du match d'après, et le gonz se battra comme un mort de faim pour redorer son blase.
Enfin, c'est ce que je pense et c'est ce que je ferais.
Apres Laurent Blanc, Deschamps et qui d'autre ? Dugarry? Diomède? Leboeuf?
C'est la merde en EDF.il faut un vrai tacticien pas un champion du monde 98 qui ne sait plus quoi faire de sa vie.La Blague
Guardinho Niveau : CFA2
Message posté par gioB


+1, j'en peux plus de voir jouer les bleus avec 2 milieux défensifs contre des équipes en bois, y'a un moment faut jouer un minimum l'offensive si on veut marquer ! Donc DD si tu veux jouer en 4-4-2, 4-2-3-1, 4-3-3 je m'en fous mais tu nous mets UN SEUL récupérateur et 2 créateurs ! T'as voulu rappeler Nasri, bah c'est l'occasion de voir ce qu'il vaut en bleu, y'a un moment faut prendre des risques si on veut marquer des buts, on aura pas toujours Jallet qui foire un centre qui part en lucarne opposée sur un malentendu.


Ben c'est surtout qu'on joue en 4-5-1, voire 4-6-0. Ribery et Valbuena ne sont pas à proprement parler des attaquants, et pas vraiment des animateurs/créateurs. Plutôt des joueurs qui percutent. Quant à Benzema, effectivement il tend davantage vers Anelka dernière époque que Batigol.
Tout ça pour dire qu'on a pas de véritable buteur, ni même d'hypothétique passeur pour ce joueur qui n'existe donc pas.
Par ailleurs, l'article a bien raison d'appuyer l'indigence des latéraux, qui non seulement ne savent pas apporter le surnombre, mais en plus de cela ne compensent pas par un travail défensif.

Bref, cette équipe de France est un tel bordel, c'est juste scandaleux. A la décharge de Blanc, ça fait un bail qu'il n'a pas pu compter sur tous ses joueurs.
Mais j'en ai marre de cet héritage post-Jacquet, où sous prétexte qu'on a su gagner avec un niveau très moyen devant, on doit continuer à penser qu'en alignant des mauvaises copies de Viera et Thuram, on va jouer en bloc et on finira par triompher grâce au "collectif". Les Pays Bas ou L'Espagne nous démontrent qu'on peut arriver au même résultat en faisant exactement l'inverse.

Mais bon, dire qu'en France on est conservateur et frileux, ça relève du pléonasme.

De toute façon, parti comme c'est on va pas y aller à la coupe du monde, donc autant faire plaisir (et quand je dis ça, je pense pas à Bernès, hein). Ce permettra peut-être de poser des bases pour la suite.
Et s'il le faut, qu'on aille chercher un vrai coach à l'étranger, avec des convictions, des concepts tactiques et de l'autorité.
Guardinho Niveau : CFA2
Pour revenir sur mon précédent commentaire :
"A la décharge de DESCHAMPS", et non pas Blanc. Ce lapsus...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 43