En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Manchester United/ Swansea (1-2)

Entrée ratée pour Van Gaal et Man U

Après une année bien difficile sous l'ère Moyes, les Mancuniens attendent beaucoup de Van Gaal. L'arrivée du Hollandais fou vers Old Trafford, c'est l'une des principales raisons d'espérer pour eux. L'objectif, c'est de regagner l'Europe et le haut du classement dès cette saison. En tout cas, beaucoup mieux qu'une 7e place. Et ça, ça doit passer par un départ canon. Raté.

Modififié
Manchester United 1 – 2 Swansea
Buts : Rooney 53' pour United / Ki 28', Sigurdsson 72' pour Swansea

Une défaite à domicile face à un club gallois pour débuter la saison. Ce n'est pas encore le théâtre des cauchemars pour Van Gaal, mais le Hollandais goûte déjà à la pression d'Old Trafford. Pendant tout le match, les supporters de Swansea chambrent les Mancuniens. Et au coup de sifflet final, tout le stade siffle la sortie des joueurs. Pas évident, comme entrée en matière. Pourtant, tout n'est pas à jeter dans ce qui restera comme la première défaite de Van Gaal à la tête des Red Devils. Le jeu proposé par le coach néerlandais est même prometteur. Un 3-5-2 ambitieux avec Rooney en capitaine et Mata aux commandes, des courses folles de Januzaj, de la possession et de la rigueur tactique. C'est bien, mais clairement pas suffisant pour le moment. Manchester encaisse deux buts par fébrilité défensive, et manque encore cruellement de réalisme. Au boulot.

Des doutes


Manchester met clairement le pied sur le ballon en début de match. Mais celui-ci tourne sans aller nulle part. Le genre de possession stérile et inintéressante à regarder. Ça permet d'imposer son style et de ne pas prendre de risque. Mais en face, Swansea ne s'inquiète pas. Les Gallois connaissent leur force depuis l'année dernière. Ils savent qu'ils sont capables de surprendre n'importe qui, à n'importe quel moment. D'abord avec une bonne frappe de Routledge, ensuite avec une mine de Sigurdsson et enfin avec Ki. Le Sud-Coréen ravive alors les cauchemars mancuniens. Un but tout en simplicité : passe en retrait et frappe plat du pied dans le petit filet. Cœur avec les mains pour lui. Swansea joue son coup à fond. Bien regroupés derrière, vifs en contre, et efficaces devant les cages, ils décoiffent Van Gaal. D'ailleurs, il tire la tronche en rentrant au vestiaire et discute beaucoup avec son adjoint de luxe, Ryan Giggs. Depuis cette Coupe du monde, on sait qu'il est capable de tout. Déjà, avec l'entrée de Januzaj, on sent qu'il peut se passer quelque chose. Le jeune Belge a les jambes en feu. C'est bien, mais il faut marquer, maintenant.

Et encore des doutes


Et le retour sur la pelouse marque cette nouvelle phase. Januzaj est toujours aussi chaud, Nani prend la place d'un Chicharito transparent et le jeu de Manchester devient plus fluide et dangereux. Les coups de pied arrêtés de Mata se multiplient, jusqu'à devenir décisif à la 53e. En bon renard des surfaces, Wayne Rooney attend au deuxième poteau. Le ballon traîne en l'air. Dos au but, il prend sa chance. Retournée acrobatique à bout portant. Ça fait 1-1. Le visage de Van Gaal se décrispe un peu, mais toujours pas l'ombre d'un sourire. Et il a raison. Cette égalisation et l'entrée de Montero pour les Gallois font tourner le vent. Les Mancuniens reculent, laissent des espaces et se font piéger comme trop souvent l'année dernière. Un ballon mal dégagé qui revient en retrait pour Sigurdsson. Une frappe médiocre et une main molle pour De Gea. C'est du déjà vu. 2-1 pour Swansea. Les Red Devils poussent timidement, mais sans réussite. Swansea fait même entrer Gomis qui se procure une demi-occasion. Bien lancé par Sigurdsson, l'ancien Lyonnais se traîne un peu et n'arrive pas à se présenter devant les cages avec le ballon dans les pieds. Les Diables rouges s'inclinent et ne semblent toujours pas guéris. Van Gaal a encore beaucoup de boulot.

Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38