1. //
  2. // Quarts
  3. // Barcelone-Atlético de Madrid

Enrique, cauchemar de Simeone

Depuis qu’il est arrivé au Barça, Luis Enrique a gagné six fois contre l’Atlético de Madrid. En six rencontres, mais toujours avec difficultés. Même s’il n’a pas connu la même réussite face à Diego Simeone avant de rejoindre la Catalogne, la tendance est donnée… au niveau national. Retour sur ces confrontations.

Modififié
1k 14
  • Saison 2013-2014 : le Vigo d’Enrique n’y arrive pas


    Après un échec à la Roma, Luis Enrique choisit le Celta Vigo et la Liga pour expérimenter ses tactiques de jeu barcelonesques, qui ont fait un bide en Serie A. Malheureusement pour lui, ça ne passe pas face à un Atlético surpuissant, qui s’offrira d’ailleurs le titre en fin de saison et manquera de remporter la C1 pour quelques secondes. Avec des joueurs bien loin du niveau de Diego Costa, David Villa, Arda Turan, Thibaut Courtois ou João Miranda, le jeune entraîneur se mange deux défaites dans la tronche. Pas des raclées, mais des succès contrôlés de bout en bout de la part des Colchoneros, avec un doublé de Costa au match aller (2-1) et un autre de Villa au retour (2-0). La stratégie est toujours la même : user les Célticos en première période et mordre en seconde. Enrique observe, Enrique réfléchit, Enrique apprend. Et Enrique aimerait se battre à armes égales, aussi.

    Youtube

  • Liga 2014-2015 : Simeone perd pied


    Champion d’Espagne en titre, l’Atlético fout un peu les jetons. Avec l’emblème Simeone à sa tête, Madrid regarde les gros dans les yeux, même si son budget n’est pas franchement identique aux grands européens et malgré des départs importants (Costa, Courtois…). Malin, Luis Enrique sait ce qui l’attend lorsqu’il reçoit son principal concurrent pour le titre le 11 janvier 2015. Surtout, il a confiance en sa team, monstrueuse depuis des semaines. Et ses joueurs ne le déçoivent pas : portés par la MSN, ils plient la partie en 45 minutes (2-0 MT, 3-1 fin du match). Conscient de l’incroyable force offensive du Barça, El Cholo serre la vis pour la deuxième manche au Vicente-Calderón. Mais la ténacité de ses poulains n’est pas suffisante, l’inévitable Messi inscrivant le seul pion de la rencontre à la demi-heure de jeu et donnant le titre au FCB. L’Atlético n’est plus le chat noir de Barcelone, et Simeone se met à flipper.


  • Coupe du Roi 2014-2015 : L’ascendant psychologique pour Luis


    Entre les deux journées de championnat, l’Atlético a l’occasion de renverser l’avantage moral ancré dans l’inconscient des partenaires d’Iniesta avec une double confrontation en Coupe d’Espagne. Peine perdue. Le combat est acharné, mais les Catalans s’en sortent à chaque fois. Premier round au Camp Nou : les joueurs de Simeone laissent très peu d’espace, l’Argentin les encourage constamment et procède à des remplacements intelligents… mais Messi débarque à cinq minutes de la fin et donne une précieuse avance aux siens sur penalty. Round deux au Vicente-Calderón : les Madrilènes commencent tambour battant pour rattraper leur retard avec un caramel de Torres après 60 secondes de jeu, se font calmer par Neymar dix minutes plus tard, mais reprennent l’avantage grâce à García… et encaissent deux buts coup sur coup avant la mi-temps. Conséquence ? L’Atlético, qui finit à neuf, est éliminé de sa Copa. Et commence sérieusement à en avoir assez de ce Barça gagnant à tous les coups. Comme Simeone de son confrère Enrique.

    Youtube

  • Liga 2015-2016 : La tendance confirmée


    « Le travail de Luis Enrique est extraordinaire. Guardiola a construit le Barça champion, il a bâti l’équipe qu’il imaginait, mais Luis Enrique a pris les rênes d’une équipe gagnante et il a continué à la renforcer et l’améliorer, parce qu’aujourd’hui le Barça fait des contre-attaques, travaille les coups de pied arrêtés offensifs, travaille mieux les coups de pied arrêtés défensifs. Il est plus complet. » En mars dernier, Diego Simeone, très élogieux envers son rival, sous-entend que la clé est introuvable pour vaincre ce Barça. Pourquoi ? Parce que les Colchoneros ont encore pris deux gifles sur le même score (2-1). Si le tableau d’affichage n’a rien de honteux, les têtes madrilènes vont mal, fatiguées d’être reléguées au rang de punching-ball par ces fichus Catalans. Pourtant, ce sont eux qui ouvrent le score, par deux fois. Mais par deux fois, la défense rompt et encaisse deux pions. À croire que Simeone est devenu maudit face à Enrique en terre espagnole. Et sur la scène européenne ?

    Youtube


    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Ce match semble ouvert, même si le Barca part logiquement favori. Il ne faut pas que Simeone retombe dans sa stratégie quasi martiale de mettre des brins à tout bout de champ. Le match de championnat cette saison au Camp Nou est là pour le rappeler. Lorsque l'Atlético joue, il est plus dangereux pour le Barca que lorsqu'il met des taquets.

    Le hic pour les colchoneros, c'est l'absence de la paire Godin/Gimenez, probablement remplacée par Godin/Savic, qui n'ont pas l'habitude de jouer ensemble et avec l'incertitude de l'état de la blessure de Godin.
    Message posté par MetekoO
    Ce match semble ouvert, même si le Barca part logiquement favori. Il ne faut pas que Simeone retombe dans sa stratégie quasi martiale de mettre des brins à tout bout de champ. Le match de championnat cette saison au Camp Nou est là pour le rappeler. Lorsque l'Atlético joue, il est plus dangereux pour le Barca que lorsqu'il met des taquets.

    Le hic pour les colchoneros, c'est l'absence de la paire Godin/Gimenez, probablement remplacée par Godin/Savic, qui n'ont pas l'habitude de jouer ensemble et avec l'incertitude de l'état de la blessure de Godin.


    Godin sera plutôt associé à Lucas non ? Il me semble que Savic est passé 4ème dans la hiérarchie des défenseurs, et qu'en plus, il est blessé. Godin-Lucas, ça reste solide.
    Vraisemblablement les journaux annoncent Godin-Savic. Je suis aussi surpris, étant donné que Lucas a joué les derniers matchs...
    Le Barça reste sur les victoires de la saison passée et de cette année en championnat mais mis à part le jour du 3-1 l'année dernière, ça a toujours été serré. Et là avec le match aller au Camp Nou il ne faudra pas prendre de but, la défense vient d'en prendre quatre en deux matchs, il va falloir être plus concentré.
    La stat qui me donne confiance, c'est que Luis Enrique n'a jamais perdu en match aller-retour depuis qu'il est là!
    Qui est le cauchemar de qui? Parce que le Barca est effectivement favori (il l'aurait ete contre n'importe qui) mais si y a bien aujourd'hui une equipe assez solide et organisée defensivement pour tenir tete a la MSN, c'est eux (et le Real)! L'historique recent plaide en sa defaveur mais le Cholo sait gagner quand il faut (seule victoire en 8 matchs...pour eliminer le Barca en 2014)!
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Note : 4
    Moi ce qui m'énerve dans cette histoire c'est que je suis certain que Luis Enrique est une pipe qui ne vaudra pas tripette hors barca et sa plus belle triplette d'attaquants sur terre.
    Let's go Simeone.
    Message posté par ofwgkta
    Qui est le cauchemar de qui? Parce que le Barca est effectivement favori (il l'aurait ete contre n'importe qui) mais si y a bien aujourd'hui une equipe assez solide et organisée defensivement pour tenir tete a la MSN, c'est eux (et le Real)! L'historique recent plaide en sa defaveur mais le Cholo sait gagner quand il faut (seule victoire en 8 matchs...pour eliminer le Barca en 2014)!


    Tout à fait. D'autant plus qu'en terme de tactique, d'adaptabilité à l'adversaire, simeone est le meilleur coach de la liga et l'un des meilleurs au monde.
    De même en matière de motivation de son équipe.

    Il n'a rien à craindre de enrique, le problème se situera surtout sur l'imprévisibilité de la triplette de devant du barça, spécialement messi inarretable dans un bon jour.
    oui, c'est pour ça qu'il a fait une très bonne saison au Celta! qu'il a su rebondir alors que tout le monde le mettait plus bas que terre après le match d'Anoeta l'an passé! et c'est lui qui a choisi de faire venir Suárez et Rakitic aussi. Et le niveau retrouvé des Piqué, Alba, Iniesta, sans compter Sergi Roberto. Que Simeone soit un super coach ok, mais c'est pas une raison pour faire de Luis Enrique une pipe.
    pauloradiobemba Niveau : CFA
    Message posté par momobarca
    oui, c'est pour ça qu'il a fait une très bonne saison au Celta! qu'il a su rebondir alors que tout le monde le mettait plus bas que terre après le match d'Anoeta l'an passé! et c'est lui qui a choisi de faire venir Suárez et Rakitic aussi. Et le niveau retrouvé des Piqué, Alba, Iniesta, sans compter Sergi Roberto. Que Simeone soit un super coach ok, mais c'est pas une raison pour faire de Luis Enrique une pipe.


    Voyons c'est bien connu n'importe qui pourrait entraîner le Barca et tout gagner. D'ailleurs je me demande pourquoi on met pas Gégé du PMU alias souzadeoliveira, avec son smic, on économiserait le salaire pour un remplaçant en attaque.
    Message posté par Ravage
    Godin sera plutôt associé à Lucas non ? Il me semble que Savic est passé 4ème dans la hiérarchie des défenseurs, et qu'en plus, il est blessé. Godin-Lucas, ça reste solide.


    Je pense en fait que Lucas est plus polyvalent que Savic. Mais il me semble que le cholo avait sorti un truc du style "chaque défenseur à son remplaçant". Donc en gros Savic qui est plus dans l'agressivité et l'intervention comme Gimenez, et Lucas plus dans le placement et l'anticipation dans un profil similaire à celui de Godin.

    Je ne vois que ça. Je ne suis pas un grand fan de Savic perso mais bon.
    Message posté par pauloradiobemba
    Voyons c'est bien connu n'importe qui pourrait entraîner le Barca et tout gagner. D'ailleurs je me demande pourquoi on met pas Gégé du PMU alias souzadeoliveira, avec son smic, on économiserait le salaire pour un remplaçant en attaque.


    Sauf Michel...
    Message posté par MetekoO
    Je pense en fait que Lucas est plus polyvalent que Savic. Mais il me semble que le cholo avait sorti un truc du style "chaque défenseur à son remplaçant". Donc en gros Savic qui est plus dans l'agressivité et l'intervention comme Gimenez, et Lucas plus dans le placement et l'anticipation dans un profil similaire à celui de Godin.

    Je ne vois que ça. Je ne suis pas un grand fan de Savic perso mais bon.


    C'est confirmé : Savic out pour ce soir. Ce sera donc Lucas-Godin, bonne nouvelle !

    Je n'ai pas suffisament vu jouer Savic pour en juger, mais Lucas me paraît également très solide dans ses interventions, très solide au duel. Futur pilier de l'Atlético (et de l'EdF ?).
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Attaquant non mais meneur de jeu pourquoi pas, j'ai toujours été très altruiste et mes caresses patte droite ont souvent régalé.
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    2-0 pour Barcelone,dont un but sur penalty.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1k 14