1. //
  2. // 8es
  3. // Juventus-Torino (4-0)

En voiture Simone

La Juventus remporte le derby della Mole (4-0) et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe d’Italie. Le grand bonhomme de la soirée est Simone Zaza auteur d’un doublé.

Modififié
288 31

Juventus Turin 4-0 Torino FC

Buts : Zaza (28e, 51e), Dybala (73e) et Pogba (83e)

La Juventus échappe une nouvelle fois à la charge du Torino. Et c’est cette fois Simone Zaza qui endosse le costume du matador. Un matador bien inhabituel toutefois, car l’attaquant bianconero ne s’est pas contenté d’éviter les charges de l’animal granata. Non, il a également distribué les coups. D’ailleurs, cela aurait bien pu lui jouer un vilain tour, car Zaza aurait pu être expulsé avant même de s’être montré décisif. Mais rien ne pouvait décidément toucher l’ancien joueur de Sassuolo. Un joueur surtout auteur d’un magnifique doublé avant de céder sa place à l'approche de l’heure de jeu, afin d’éviter justement l’expulsion. Son remplaçant Dybala inscrira le troisième but de la Juve. Pogba corsera un peu plus l'addition. Dans un état second, Zaza a en tout cas facilité la tâche de la Juve et démontré qu’il a bien le niveau pour évoluer en bianconero.

Zaza nerveux et décisif


Le Juventus Stadium est quasiment comble, Max Allegri et Giampiero Ventura ont opté pour un turn-over limité, Chiellini a la bave aux lèvres : le derby della Mole sort bien du cadre d’un huitième de finale de Coupe d’Italie. On comprend d’ailleurs très vite que les 22 acteurs n’ont pas prévu de prendre la rencontre à la légère. Les duels sont âpres, et les deux formations s’appliquent à ne pas laisser le moindre espace. Résultat, si l’ambiance est au rendez-vous, ce n’est pas le cas des occasions. Les fautes en revanche se multiplient et Simone Zaza écope du premier jaune de la partie pour une grosse faute sur Bruno Peres (24e).

Survolté - peut-être même trop - l’attaquant bianconero passe même à deux doigts de l’expulsion dans la foulée, en exerçant un gros pressing sur le gardien granata Ichazo. Mais la motivation du bougre a aussi ses bons côtés. Sur un gros travail de Morata, Zaza expédie ainsi une demi-volée somptueuse dans la lucarne. C’est magnifique et ça permet surtout à la Juventus de prendre l’avantage sur la première frappe cadrée du match (1-0, 28e). Pour autant, ça ne détend pas l’atmosphère. Zaza commet une nouvelle faute sur Glik, mais il échappe encore au second carton jaune. Molinaro, Marchisio et Acquah ont au contraire droit à leur biscotte avant le retour aux vestiaires. Pas de doute, c’est bien un vrai derby !

Zaza double la mise, la Juventus déroule


Ça repart très fort avec immédiatement une grosse occasion pour la Juve. Ichazo s’interpose toutefois sur la frappe de Morata qui semblait de toute manière filer hors cadre (46e). Le temps pour Zaza de commettre une nouvelle (petite) faute, que Molinaro est lui exclu à juste titre pour une grosse semelle sur Lichtsteiner (50e). Sur le coup franc qui suit, la Juve double la mise... par l’intenable Zaza (2-0, 51e) ! Décidément dans tous les coups, Zaza réalise quelques instants plus tard un énorme tacle sur Belotti. Si Simone Doleri ne bronche pas, Max Allegri ne prend pas de risque et remplace son double buteur par Dybala (54e).

En supériorité numérique et avec deux buts d’avance, la Juventus n’a plus vraiment de souci à se faire même si Belotti envoie une frappe dans le petit filet extérieur de Neto (60e). Les Bianconeri dominent tranquillement les débats, et Dybala finit par logiquement alourdir la marque sur une jolie frappe du gauche (3-0, 73e). Paul Pogba, bien en vue ce soir, corse lui l'addition sur un magnifique coup franc (4-0, 83e). Les dernières minutes permettront à Hernanes de se dégourdir les jambes et au Juventus Stadium de savourer la rouste infligée à son voisin. En quarts, la Vieille Dame retrouvera le vainqueur du match entre la Lazio et l'Udinese qui se disputera ce jeudi. Au vu de la forme actuelle de la Vieille Dame, ce n'est clairement pas une bonne nouvelle pour eux.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

un seul mot, un adjectif, un nom, ALLEGRI
Je dirais plutôt alegria.

On savait qu'il n'y avait qu'une équipe en ville, ça se confirme.

Il faut maintenant reconfirmer qu'il n'y a qu'une équipe en Italie.
Vous avez vu Rugani pour son 1er match de la saison ? 21 ans.
Un coup franc de Pogba qui finit au fond... Marchisio qui règle enfin le tempo...
Ça valait le coup d'être patient. Le projet prend forme.
FinoAllaFine Niveau : DHR
Pouah, c'est l'inverse du début de saison la. Tout commence a nous sourire. Une assise défensive infranchissable, et une réussite insolente en attaque. La juve est de retour, et pour de bon
Ca revient très fort du côté de la Juventus. Au vu des retours de blessures, de la qualité de l'effectif et du niveau de jeu qui évolue positivement, les bianconeri peuvent vraiment refaire une saison du même niveau que la dernière (en tout cas en Série A).
Je n'ai jamais été un fan d'Allegri mais force est de reconnaître qu'il a su rebondir du début de saison et qu'il apporte sa griffe.
Match impec'. Ça commence par un but trezeguesque de Zaza (pas loin d'être le turinois le plus prolifique en minutes jouées !), puis les buts s'enchaînent tous plus beaux les uns que les autres, jusqu'au premier coup-franc en carrière de Pogba. Rugani joue 90 minutes, Padoin entre sous les acclamations... Bref, tout roule !
Allegri n'est peut-être pas un grand coach mais il sait souder une équipe.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
J'viens de voir les buts: pretty good, pretty good....

Sinon a noter le magnifique but de Mertens dans le match de Napoli.
Qu'il foute Callejin sur le banc et qu'on n'en parle plus
Je vous envie amis Juventinos...

:'(
@Boudjii, et encore tu n'imagines pas la joie perverse du juventino qui regarde les noms des buteurs des 5 ou 6 derniers matches et qui se rappelle certains lamenti d'il y a un, deux, trois ou quatre mois.
Les mêmes qui hurlaient au manque d'ambition il y a 3 ans.
declaubianco Niveau : CFA2
Bon bin ma petite équation: abs Cua+Herna au carré =V marche vraiment.
D'ici Février vous pensez que Dybala ressemblera à Dwayne Johnson ?
Massimo69 Niveau : DHR
La grande Zaza à l'Euro non? Idem pour Pellè et Insigne on va dire. Après BOH, grand mystère... Moi j'aime beaucoup Bernardeschi.
Massimo69 Niveau : DHR
Voici les 18 de la Juve:

Buffon, Neto;
Alex Sandro, Barzagli, Bonucci, Chiellini, Evra, Lichtsteiner;
Cuadrado, Khedira, Marchisio, Pogba, Roberto Pereyra, Sturaro;
Dybala, Mandzukic, Morata, Zaza

Il faut être réaliste: qui a mieux que ça en Italie?
Claude le Gentil Niveau : CFA
Le premier but de Zaza est joli, mais son deuxième l'est tout autant. Ce décalage immédiat ...

Et Morata qui se relève de son match de Seville.

Certes, ce n'était "que" le Toro en face, mais justement, cette victoire n'en est que plus savoureuse.
Milan_forza18 Niveau : CFA
J'aime beaucoup ce zaza
fuoriclasse Niveau : DHR
@Trap; je trouve qu'on a attendu un peu trop longtemps pour le voir à l'oeuvre le petit rugani. Après sa saison impeccable sous le maillot d'empoli, je trouve qu'il aurait mérité de jouer un peu plus souvent et surtout plus tôt. La question s'étant même posée de savoir si la juventus n'allait pas le prêter lors du prochain mercato hivernal afin qu'il ait du temps de jeu. Difficile de savoir si sa titularisation de ce soir signifie que le staff et allegri ont enfin confiance en lui et que sa période d'adaptation est conclue ou si les dirigeants ont voulu le mettre en vitrine avant ce prochain mercato.
Oui mais non. La position parfaite de Rugani c'est défenseur central droit. Le titulaire à ce poste c'est Andrea Barzagli..
Central ça le fait pas, Bonucci est irremplaçable là, et Chiellini est un leader absolu, un guerrier dont on a besoin dans les gros matchs.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par pierre ménès 2.0
J'viens de voir les buts: pretty good, pretty good....

Sinon a noter le magnifique but de Mertens dans le match de Napoli.
Qu'il foute Callejin sur le banc et qu'on n'en parle plus


Les raisons de la titularisation de Callejon ont été à maintes reprises exposées ici, par mes soins et ceux d'autres.
C'est dommage, mais c'est comme ça et il est difficile d'imaginer que les choses changeront.
@fuoriclasse, pour ma part les bruits à propos du prêt éventuel de Rugani c'est du guano envoyé par la gazzeta ou le tuttosport anti-Allegri que vomit De Paola.
Le garçon a déjà largement prouvé qu'il est aussi intelligent que bon joueur, il savait très bien qu'il serait barré par la BBC, au moins cette saison. Mais il a l'occasion d'apprendre aux côtés de Barzagli qui jouera de moins en moins.
Et quand des 3 se blessera ou aura besoin de jouer il verra le pré. Comme Neto en fait.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
288 31