1. // Les restes du monde
  2. // Major League Soccer

En route pour les play-offs

Il reste encore quelques matchs de saison régulière à disputer ce weekend, mais les jeux sont presque tous faits en MLS. LA Galaxy termine meilleure équipe, son dauphin Seattle Sounders s’affiche comme un sérieux prétendant et le New York RB d’Henry se qualifie in extrémis pour les barrages. Le point complet.

Modififié
1 2
New York Red Bulls aura donc dû attendre son ultime match de saison régulière, disputé dans sa Red Bull Arena face au voisin Philadelphia Union, pour assurer sa qualification pour les phases de barrage. Cette « finale » à haut risque s’est jouée la nuit dernière sans son capitaine Thierry Henry, expulsé à Kansas City le week-end dernier pour avoir donné un coup de genou (volontairement ou pas ?) à un adversaire à terre. C’était le seul absent à déplorer côté new-yorkais, puisque pour le reste, le 11 aligné par Hans Backe avait tout de l’équipe type, avec notamment Frank Rost dans les cages, Rafael Marquez replacé depuis peu en milieu de terrain aux côtés de Teemu Tainio et une paire d’attaquants composée de Luke Rodgers et Dean Richards. C’est ce dernier qui est à l’origine du seul but de la rencontre, inscrit en début de partie : l’international jamaïcain, à la réception d’un centre, déclenche une tête qui vient heurter le poteau et rebondir dans le dos de l’ancien gardien messin Faryd Mondragon, malheureux. Ce 1-0 suffit au bonheur des Red Bulls, assurés de devancer leurs adversaires directs dans la course au dernier ticket pour les barrages, Portland, Chicago et DC United.

Cette qualification sur le fil n’a rien de bien glorieux néanmoins pour New York, coupable d’un été catastrophique en MLS. Les matchs amicaux disputés dans le même temps (Juve, Tottenham, City, la Emirates Cup) n’ont certainement pas aidé à la concentration… Henry et les siens vont donc devoir passer par un tour de barrage pour se hisser en demi-finale de conférence. A l’est, les autres franchises qualifiées sont le Sporting Kansas City d’Omar Bravo et Aurélien Collin, le Philadelphia Union de Sébastien Le Toux (élu joueur du mois de septembre en MLS, avec 7 buts inscrits en 6 rencontres), Columbus Crew de l’ancien buteur marseillais Andrés Mendoza et le Dynamo Houston. Les éliminées sont Chicago, DC United (malgré De Rosario et l’ex-Sochalien Davies en attaque), Toronto (avec Aaron Winter entraîneur et Torsten Frings capitaine) et le New England Revolution de Moncef Zerka, qui termine en roue libre (5 défaites consécutives, en cours).


Guti après Beckham ?

A l’ouest, la hiérarchie s’est dessinée plus clairement, avec le favori LA Galaxy qui n’a pas lâché son leadership de la saison et s’est assuré assez vite la première place de la saison régulière de MLS. Petit souci néanmoins, Robbie Keane est revenu blessé de son dernier périple avec la sélection irlandaise et pourrait manquer le début des play-offs. A Los Angeles, on prépare déjà la saison prochaine et le départ probable de Beckham. Il pourrait être remplacé par Guti. A la deuxième place, on retrouve Seattle Sounders, du gardien vétéran Kasey Keller. Tout réussit actuellement à cette franchise, dont la cote ne cesse de grimper : qualifiée pour les quarts de finale de la coupe Concacaf, la C1 locale (tout comme LA Galaxy et Toronto ; Dallas et Colorado éliminées), elle a récemment remporté la coupe nationale pour la 3e fois consécutive (2-0 en finale contre Chicago) et est portée par un public toujours plus nombreux. Ils étaient ainsi plus de 64 000 spectateurs à s’être déplacés au CenturyLink Field pour la réception de San Jose Earthquakes le weekend dernier.

Les autres franchises qualifiées sont Real Salt Lake (actuellement dans une mauvaise passe), Dallas et Colorado Rapids, respectivement finaliste et vainqueur de l’édition 2010 de la MLS. Portland Timbers, Chivas USA, San Jose Earthquakes et Vancouver Whitecaps sont éliminées. Au niveau du calendrier, les tours de barrages vont se jouer dès la semaine prochaine, les demi-finales du 29 octobre au 3 novembre, les finales de conférence les 5 et 6 novembre et la grande finale le 20 novembre au Home Depot Centre de Carson, le stade de LA Galaxy et de Chivas USA.


Montréal : la rumeur Anelka


Un mot enfin sur l’Impact de Montréal, qui prépare activement son entrée en MLS à partir de la saison prochaine. Le stade Saputo est actuellement en travaux, pour porter sa capacité de 13 000 à plus de 20 000 places. La campagne d’abonnement bat son plein, avec déjà 5000 réservations. L’Américain Jesse Marsh, ex-adjoint de Bob Bradley en sélection, a été nommé entraîneur. Au niveau de l’effectif, c’est le grand chantier, puisque deux joueurs seulement sont assurés d’être de cette saison inaugurale dans l’élite du soccer nord-américain : le Français Hassoun Camara, prolongé après une première saison intéressante avec Montréal en NASL, et le défenseur colombien Nelson Rivas, passé notamment par l’Inter Milan, première recrue. Une rumeur annonce l’arrivée de Nicolas Anelka, mais rien n’est fait (Jesse Marsh l’aurait rencontré dernièrement à Londres), tandis que Pascal Chimbonda a été invité au camp d’entraînement, de même que le Dijonnais Alexis Zywiecki. Le 23 novembre se déroulera l’Expansion Draft, au cours duquel l’Impact pourra choisir deux joueurs de son choix parmi les effectifs des autres franchises, hors joueurs désignés et formés au club. Ça promet de belles histoires à venir en MLS.



Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

l'américain Niveau : District
La force des Sounders c'est bien le public avec une ambiance géniale quel que soit le score et le niveau de l'équipe, je ne me souviens pas d'avoir jamais entendu ce public sifflé son équipe... Qwestfield est le meilleur et le plus bruyant des stades US.
J'entends et je lis ici et la que la MLS progresse, que le championnat est dispute, etc... Honnetement, en vivant a Toronto j'ai eu l'occasion d'aller voir au stade notamment Toronto FC contre les Pumas pour le compte d'une journee de COncacaf (equivalent de la champions league). Je regarde de temps en temps quelques matches a la TV comme le dernier NY-LA, je peux dire que le niveau est catastrophique, je pense que c'est niveau CFA, ca fait longtemps que je n'ai pas vu de matches de CFA, s'il faut la CFA a un meilleur niveau maintenant. Pour vous donner un exemple, lors du match Toronto-Pumas, a la mi-temps, le coach de Toronto a decider de preserver l'avantage au score d'1 but en passant non pas en 4-5-1 mais en 5-4-1 en faisant reculer son milieu defensif en meme niveau que les 2 centraux. C'etait vraiment flagrant que les 5 joueurs etaient alignes quoiqu'il arrive jusqu'a la 60eme a peu pres quand les Pumas ont egalises.
Je ne m'en suis toujours pas remis!
Enfin bon, parait-il que ca progresse.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 2