1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/4 de finale
  3. // France/Allemagne (0-1)

En fait, l'expérience, ça compte vraiment

C'est un mot que l'on utilise un peu partout, un peu tout le temps : l'expérience. Comme dans « gagner à l'expérience » . Un truc qui veut tout et rien dire. Mais vendredi, cette expression s'est matérialisée lors du match des Bleus. Car s'il y a bien quelque chose qui a manqué aux joueurs français, c'est cette fameuse expérience.

Modififié
16 28
Ils y étaient presque. Un but. Une parade de Neuer. Un coup de pied arrêté. Un détail. Oui, les Bleus y étaient presque, mais c'est finalement l'Allemagne qui passe. À la fin de la rencontre, plusieurs joueurs de l'équipe de France, à commencer par Mamadou Sakho, ont affirmé qu'il avait manqué aux Bleus « un peu d'expérience » . Constat un peu généraliste, un peu fourre-tout, mais pourtant bien réaliste. Hier, les Allemands se sont imposés à l'expérience. D'accord, mais l'expérience de quoi ? L'expérience des très grands rendez-vous. Il suffit de regarder le onze de départ de l'Allemagne, hier, pour se faire une petite idée de ce que cela peut bien vouloir dire.

Sur le papier, pas vraiment beaucoup plus d'expérience du côté des hommes de Joachim Löw, qui facturent une moyenne d'âge de 27,1 ans, contre 26,1 pour ceux de Didier Deschamps. Non, la vraie différence d'expérience ne se situe pas au niveau des cartes d'identité, mais bien à celui du vécu. Sur les onze joueurs de la Mannschaft, huit ont disputé une finale de Ligue des champions lors des deux dernières saisons. Et sept d'entre eux l'ont remporté. Klose, lui, a carrément déjà disputé une finale de Coupe du monde, c'est dire. En face, seuls Évra, Benzema et Varane peuvent se vanter d'avoir déjà disputé une finale de C1. Les autres, à l'instar de Pogba, Cabaye, Matuidi, Sakho ou Griezmann, n'ont encore jamais goûté à des rendez-vous d'une telle importance. Et quand ils s'en sont approchés (quarts de finale de C1 du PSG, par exemple), ils se sont inclinés pas forcément face à plus forts, mais face à plus expérimentés qu'eux (Barça, Chelsea).

Le Bayern, d'une année à l'autre


Attention toutefois à ne pas faire de généralités. Ce n'est pas parce que vous avez déjà disputé une finale de C1, de C3 ou d'Euro au cours de votre carrière que vous allez forcément battre un adversaire dont les joueurs ont, au mieux, atteint une demi-finale de Coupe de France ou un quart d'Euro U21. Mais le fait est que l'expérience de ce genre de grands rendez-vous ne s'apprend pas. Elle se vit. Elle s'accumule. Elle s'ingère. Puis, en temps voulu, elle ressort, et sert la cause. La plupart des joueurs allemands sont bien placés pour le savoir. En 2012, le Bayern Munich joue une finale de Ligue des champions à la maison, et s'incline aux tirs au but face à Chelsea. Un match qui s'est joué à des détails. Un pénalty raté par Robben, un but à la dernière minute de Drogba. Des détails qui ont penché en faveur de Chelsea, qui avait appris de ses échecs passés (finale de 2008 et nombreuses demi-finales de C1 perdues). L'année suivante, pratiquement le même Bayern fait cette fois-ci pencher la balance en sa faveur, en s'imposant 2-1 en finale face au Borussia Dortmund. Là aussi, un match qui se joue sur des détails, mais des détails cette fois-ci favorables aux Bavarois. D'ailleurs, quelques jours après la rencontre, Jupp Heynckes admet sans vergogne : « Le fait d'avoir perdu la finale de 2012 nous a servi pour remporter celle de 2013.  »

Espagne 2010, France 2006


Mais concrètement, en quoi consiste véritablement cette « expérience » ? En des détails, justement. Des choses qui peuvent paraître superflues au premier abord, mais qui, au bout de 90 (ou 120) minutes, vont faire la différence. C'est une passe en retrait au bon moment. C'est profiter d'un coup de sifflet de l'arbitre pour perdre 30 secondes et briser une bonne dynamique adverse. C'est savoir gérer un temps mort. C'est avoir une occasion et la mettre au fond. Comme Sneijder, qui n'a rien fait pendant 4 matchs, mais qui, au moment voulu, n'a pas tremblé pour envoyer une sacoche au fond des filets du Mexique et remettre son équipe sur les bons rails. À l'expérience.

Alors, certes, quand Neuer détourne avec une main de cyborg une frappe de Benzema, on ne parle plus tout à fait d'expérience. On parle d'un fait de jeu qui tourne en la faveur des Allemands, tout comme la tête de Hummels, qui aurait pu heurter la barre, mais qui finit au fond. Mais quelque part, plusieurs faits de jeu qui font basculer un match, c'est aussi, quelque part, une forme d'expérience. Car lorsqu'un match est crispé, serré, et que l'on a l'impression que cela va se jouer à un rien, et bien ce rien, c'est l'expérience des grands rendez-vous. Et il suffit de se replonger dans l'histoire toute récente des Coupe du monde pour s'en rendre compte. En 2010, c'est clairement à l'expérience que l'Espagne est allée remporter son Mondial. Car elle comptait dans son effectif des joueurs qui venaient de remporter des Ligues des champions et dont le club (le Barça, en l'occurrence) était en train d'imposer son style de jeu dans toute l'Europe. Xabi Alonso, Xavi, Fàbregas, Fernando Torres, Puyol : tous ces mecs-là étaient déjà là en 2006, mais en 2006, ils étaient loin de vanter la même expérience. Et ils avaient été battus par qui ? Par une équipe de France qui comptait dans ses rangs Zidane, Vieira, Thuram et Barthez. Besoin de rappeler leur palmarès et leurs expériences respectives ?

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et puis il ne faut pas oublier le vécu de cette équipe d'Allemagne. Certains étaient déjà lors de "leur" campagne de 2006, celle qu'ils devaient gagner. Les Lahm, Klose, Schweinsteiger, ne sont pas à leurs premiers faits d'arme.

Ajouté à eux d'autres talents qui ont fait la Coupe du Monde 2010. C'est un amalgame. En France, ils étaient 3 à avoir joué la Coupe du Monde 2010 (et quelle coupe du monde d'ailleurs)!

Bref, cette équipe d'Allemagne est super organisée. Certes, elle ne joue pas super bien, mais elle semble imbattable. Pire : comme contre l'Algérie, on a l'impression qu'elle est parfaitement prenable, et finalement elle a dominé le match de la tête et des épaules! Même dans ses temps faibles, elle reste sereine.
C'est beau ce ue tu racontes Eric. En plus tes arguments sont béton
PenoIndirect Niveau : Loisir
Donc Mamadou est un bourrin....parce qu'il manque d'expérience ? Mouaaarrff !
Note : 2
En foot, comme dans tout, un seul truc compte : l'envie.
Ceux qui veulent trouver des moyens, ceux qui ne veulent pas trouvent des excuses.
Message posté par Bens1980
Et puis il ne faut pas oublier le vécu de cette équipe d'Allemagne. Certains étaient déjà lors de "leur" campagne de 2006, celle qu'ils devaient gagner. Les Lahm, Klose, Schweinsteiger, ne sont pas à leurs premiers faits d'arme.

Ajouté à eux d'autres talents qui ont fait la Coupe du Monde 2010. C'est un amalgame. En France, ils étaient 3 à avoir joué la Coupe du Monde 2010 (et quelle coupe du monde d'ailleurs)!

Bref, cette équipe d'Allemagne est super organisée. Certes, elle ne joue pas super bien, mais elle semble imbattable. Pire : comme contre l'Algérie, on a l'impression qu'elle est parfaitement prenable, et finalement elle a dominé le match de la tête et des épaules! Même dans ses temps faibles, elle reste sereine.


Complètement d'accord. Depuis hier, beaucoup s'accordent à dire "L'Allemagne était prenable" ou "Ils n'ont pas été si bons"... Mais comme le disait Guardiola récemment c'est la seule équipe qui maîtrise à merveille les deux rôles: celui d'équipe qui doit faire le jeu, et celui d'équipe qui attend davantage les contres. La France a eu pour une fois dans cette compétition à faire le jeu (contre un gros adversaire), et elle n'a pas su le faire. C'était une équipe taillée pour contrer...
Concernant l'expérience, il suffisait aussi de regarder le nombre moyen de sélections. Mais il ne faut pas leur tirer à boulets rouges, un soir de novembre 2013 on aurait signé des deux mains pour un tel scénario. Je crois vraiment que cette génération sera prête pour 2016, avec les Griezmann, Pogba, Mangala, Digne, et l'expérience des Matuidi, Sakho, Varane...
Et quant à cette belle génération allemande, elle n'en est pas à son premier essai, et j'espère qu'elle ira, cette fois, plus loin.
L'expérience ça compte? Et la tactique, ça compte peut être aussi nan?

Non parce que quand pendant tout le match la seule tactique de ton entraîneur se résume à essayer de balancer des longs ballons au dessus de la défense allemande au point que même les lourds défenseurs centraux allemands devaient finir par en rigoler tellement ça devenait stéréotypé, tu peux pas espérer grand chose non plus. Pourquoi personne n'en parle de ça?

Avant d'aller se cacher derrière des excuses comme l'expérience, commençons déja par regarder si on a tout bien fait avec nos armes déja. Non parce que les algériens qui frôlent le niveau 0 de l'expérience ils avaient embêté les allemands comme c'est pas permis, donc ce genre d'excuses quand t'as des mecs comme benzema ou varane qui viennent de gagner la champion's league...
dobbystereo Niveau : DHR
Pas d'article philosophique à la mords moi le noeud comme avec l'Equipe d'Espagne qui nous a appris à perdre ???

je suis déception

A voir, mais si l'Allemagne ne gagne pas cette coupe on pourra toujours sortir un article à la con du genre "finalement, la France n'a pas vengé l'équipe de Platoche et Battiston... mais cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas été vengée : car finalement, c'est maintenant l'Allemagne qui est l'équipe qui perd"
Enfin bref, l'occasion de benzema à la dernière seconde voile la face de pas mal de monde, perso j'ai juste l'impression qu'on a jamais joué ce match et ça ça n'a rien à voir avec l'expérience.

Pourtant, l'Allemagne était pire que prenable, équipe en plein doute et avec de nombreux points faibles qui ne demandaient qu'à être exploiter (quand t'as klose en attaque, une charnière aussi lourde et peu sereine, un latéral aussi moyen...ça fait beaucoup...quand tu regardes les secteurs on était largement au dessus en défense comme en attaque et ya que au milieu qu'ils étaient supérieurs, au top l'Allemagne n'est pas contestable mais l'allemagne actuelle d'hier soir on doit 10 fois le gagner ce match).
jojolecrado Niveau : DHR
lloris sort des super arrêts ok

mais PUTAING faut qu'on m'explique le temps qu'il mettait à chaque dégagement
on aurait dit qu'on menait le match 2-0
pareil pour les remises en touche, pour les ballons sortis, pour le Giroud qui ne court pas pour ne pas se mettre HJ... manque d'expérience je veux bien, manque de lucidité (ou d'intelligence) surtout
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par kurapika
Enfin bref, l'occasion de benzema à la dernière seconde voile la face de pas mal de monde, perso j'ai juste l'impression qu'on a jamais joué ce match et ça ça n'a rien à voir avec l'expérience.

Pourtant, l'Allemagne était pire que prenable, équipe en plein doute et avec de nombreux points faibles qui ne demandaient qu'à être exploiter (quand t'as klose en attaque, une charnière aussi lourde et peu sereine, un latéral aussi moyen...ça fait beaucoup...quand tu regardes les secteurs on était largement au dessus en défense comme en attaque et ya que au milieu qu'ils étaient supérieurs, au top l'Allemagne n'est pas contestable mais l'allemagne actuelle d'hier soir on doit 10 fois le gagner ce match).



Je suis d'accord avec toi sur l'impression qu'on n'ait jamais joué ce match. Mais l'impression de non-match vient sans doute du talent de l'équipe allemande de nous avoir laissé aucune chance. Et ce, pour plusieurs raisons :
- un dispositif tactique allemand bien plus sexy que les précédentes compositions : Hummels de retour, Lahm de retour sur le côté, un milieu axial plus performant, un Muller libre de faire ce qu'il veut
- un milieu français dépassé par la possession de balle allemande et leur maîtrise du rythme (l'expérience joue un rôle ici indéniable)

J'ai revu dans ce match quelques sensations de 86 : la France n'est pas surclassée, mais n'a pas laissé apparaître entrevoir de grandes possibilités de bousculer le destin après l'ouverture du score allemande.

Tout simplement, l'Allemagne sait jouer, marquer, dominer, mais elle sait aussi rester en place et attendre patiemment avec une compo comme hier.

D'ailleurs, n'est-elle pas la seule du tournoi à pouvoir faire cela ?
C'est un mélange de tout ce qui est dit dans l'article et les commentaires, à l'exception de cette ridicule idée "d'envie", surtout s'agissant d'un quart de coupe du monde.

Par contre, l'expérience allemande, oui, quand on analyse les faits de jeu, c'est ultra flagrant. L'équipe de France a eu des occasions, certes, mais les occasions que les allemands voulaient bien qu'elle ait. Regardez bien, les tirs sont systématiquement excentrés, avec Neuer nickel au premier poteau. A chaque fois l'attaquant manque de spontanéité (mais pourquoi), et pousse le ballon un peu plus loin, et ça devient facile pour Neuer. Schweinsteiger, Höwedes, Lahm, font à plusieurs reprises la petite faute tactique parfaite qui coupe l'action potentiellement dangereuse au milieu du terrain, voire avant.

En revanche, je trouve aussi que la stratégie mise en place par l'équipe de France était trop pauvre, et convenait parfaitement aux Allemands, qui ont vu venir. Des ballons dans les dos, ils en ont pris, mais alors sur les côtés, là où il les attendaient, notamment avec Lahm comme par hasard revenu à l'endroit idoine.

Au final, c'est tellement logique cette défaite, faux rythme compris... l'Allemagne a maîtrisé de bout en bout.
Perso, la France m'a donné l'impression de ne pas y croire.(ce n'est que mon avis, n'en jetez plus) Alors c'est peut-être parce que l'Allemagne était hyper bien organisée et très costaude. Mais j'ai vraiment le sentiment (au risque de me prendre un volée de critiques) que les français n'ont pas tout donné... Mais de nouveau, ce sentiment vient peut-être du fait de la force de l'adversaire.

Et alors, petit conseil à Giroud: Quand ton équipe est menée 0-1 et qu'il reste 4 minutes, ne reste pas planter à coté du gardien qui s'apprête à dégager, t'as fait perdre 30 secondes à ton équipe malin...
Ceux qui parlent de purge n'ont sans doute jamais entendu parler de la ligue 1.

Je comprends pas qu'on parle de non match. Ils étaient contraints de faire le jeu contre une équipe d'Allemagne qui pouvait se contenter de défendre, et pourtant ils ont réussi à se créer pas mal d'occasions (le nombre de tirs cadrés est loin d'être minable), les Français ont souvent créé des décalages.
Il leur a surtout manqué de l'adresse dans les derniers gestes. Les centres trop souvent imprécis, ou pas dirigés sur le bon joueur, ou les shoots de Benzema trop sur Neuer.
La défense s'est trouée sur deux contres mais elle a parfois été brillante aussi. Et sur le but, Varane explose en plein vol, bah ouais, peut être que Hummels est un super joueur.

Au final, comme Lyon contre Milan AC, ils font un bon match, mais ils tombent sur une équipe qui sait gérer à l'expérience. Un bémol quand même: pour une équipe qui gère, les Allemands ont quand même souvent été en danger et n'ont pas tué le match quand ils pouvaient.
C'était une mauvaise équipe d'Allemagne, y avait un truc à faire.
Archi archi fragiles derrière mais l'EDF a besoin de joueurs plus créatifs au milieu.
volontaire82 Niveau : Loisir
Mouais archi archi fragile faut pas abuser non plus, Hummels a encore été monstrueux, au delà de son but..
Super Dupont Niveau : CFA2
Ils etaient fragiles contre l'Algerie avec leur defense recomposee. On a bien vu hier qu'avec leur veritable defense c'est autre chose.
C'est drole comme certains se font une idee sur une equipe (ou un joueur) apres un seul match et n'en change plus.
Rakamlerouge Niveau : National
Un match sans doute décevant pour le spectateur neutre en terme de jeu proposé, mais qui a le mérite de remettre les choses dans leur justes proportions.

Faut arrêter de descendre une équipe ou un joueur et de tout remettre en question sur un match, tout comme il ne sert à rien de se voir trop beau et de porter aux nues un entraîneur et son groupe sur une belle performance.

Non la France n'est pas encore mûre pour un titre mais elle a reprit sa place, avec autorité, dans un top 8 mondial solide. Et ce avec une sacrée marge de progression (pour moi c'est le point le plus impressionnant: le jeune âge de certains joueurs clé).

Et non l'Allemagne, sans doute plus réaliste et moins jogi loew bonito qu'en 2010, n'est pas une équipe de branques sans défenseurs.

La vérité se situe entre les deux. Un match "réaliste" en somme.
BaB_KiLLeR2 Niveau : DHR
Message posté par kurapika
Enfin bref, l'occasion de benzema à la dernière seconde voile la face de pas mal de monde, perso j'ai juste l'impression qu'on a jamais joué ce match et ça ça n'a rien à voir avec l'expérience.

Pourtant, l'Allemagne était pire que prenable, équipe en plein doute et avec de nombreux points faibles qui ne demandaient qu'à être exploiter (quand t'as klose en attaque, une charnière aussi lourde et peu sereine, un latéral aussi moyen...ça fait beaucoup...quand tu regardes les secteurs on était largement au dessus en défense comme en attaque et ya que au milieu qu'ils étaient supérieurs, au top l'Allemagne n'est pas contestable mais l'allemagne actuelle d'hier soir on doit 10 fois le gagner ce match).


Justement si. Avec un peu plus de bouteille, ces mecs là, ne se seraient pas chier dessus. Clairement, on a déjoué. Quand je lis certains qui disent que Griezmann a fait un bon match. Je ris. Aucun des joueurs n'a livré la partition dont on était en droit d'attendre. Ils ont joué comme des caguettes. Et cela s'est ressenti. Les ballons long, c'etait dans un premier temps, ce qui a le mieux marché. Mais avec les frappes de poussin, les contrôle en bois. On a rien sû faire. C'est dans ce temps fort là qu'on aurait du avoir Giroud. Malheureusement, Deschamps a préféré retardé l'échéance dans l'espoir que Benzema allais prendre ses responsabilités. Et surtout, de crainte que Giroud se mettent à tout foirer car, lui aussi, tétanisé par l'enjeu.
Au final, je ne pense pas qu'on ait a regretté le score final. Mais on peut clairement se réjouir des année à venir car avec l'ossature actuelle, les pépites qui vont éclore d'ici l'euro et à plus long terme la prochaine coupe du monde. On peut remercier Deschamps de ce qu'il a accompli et dans une moindre mesure Blanc pour avoir amorcer les prémices du groupe actuel.

PS : Laissons Ribery à l'écart du groupe France, par pitié. Donnons à Griezmann les clés de la maison pour lui permettre d'éclore.



J ai vraiment l impression qu on a pas vu le mm match.
C est pas une question d experience, c est simplement une question de qualité technique individuelle et collective. En quoi on est supérieurs aux Allemands ? Vulgairement, en defense, et encore. Ca se joue a quelque chose pres. Au milieu, n en parlons pas et devant pareil. Les gars ouvrez les yeux. T as un mec ici qui dit, en 10 matchs on en gagne 9. MAIS MEC T ES FOU ?

Deja, apres s etre qualifié contre le Nigeria (le Nigeria les gars !!!!) UNIQUEMENT grace a une serie de details notamment le non carton rouge pour Matuidi et la sortie sur blessure de Onazi alors que le Nigeria avait eu les actions les plus dangereuses. Comme une vulgaire Grece, on gagne sur des détails.

En quarts, on joue l Allemagne, ou plutot l Allemagne joue avec nous. et la je vois des mecs ouais c est dégueulasse le jeu allemand ? mais attends, t as vu le jeu français, inexistant mon pote. Zero. Aucune créativité, nada !

Les plus beaux moments de jeu, c est du coté allemand. Et je parle d'actions pensées, organisés. Je peux en citer au moins 4 ou 5 par mi-temps.
On a perdu parce que en face ils sont bcp plus forts que nous, et que nous sur un match on pas réussi a se transcender. point.
Message posté par Rakamlerouge
Un match sans doute décevant pour le spectateur neutre en terme de jeu proposé, mais qui a le mérite de remettre les choses dans leur justes proportions.

Faut arrêter de descendre une équipe ou un joueur et de tout remettre en question sur un match, tout comme il ne sert à rien de se voir trop beau et de porter aux nues un entraîneur et son groupe sur une belle performance.

Non la France n'est pas encore mûre pour un titre mais elle a reprit sa place, avec autorité, dans un top 8 mondial solide. Et ce avec une sacrée marge de progression (pour moi c'est le point le plus impressionnant: le jeune âge de certains joueurs clé).

Et non l'Allemagne, sans doute plus réaliste et moins jogi loew bonito qu'en 2010, n'est pas une équipe de branques sans défenseurs.

La vérité se situe entre les deux. Un match "réaliste" en somme.


Je me suis posé la question du spectacle en lisant les commentaires. En tout cas, pour ce que j'ai vu, en Pologne on parle d'un match équilibré et assez agréable, avec un résultat logique.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Brésil bat la peur
16 28