Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Marseille-Atlético

En direct : Jour de finale à Lyon

Tout Marseille attendait ce mercredi 16 mai avec impatience. L’OM est en finale de Ligue Europa, à Lyon, et bataillera contre l’Atlético de Madrid pour décrocher sa deuxième couronne continentale. On vous emmène en balade jusqu’au coup d’envoi de cette finale.

Modififié

20h35. Le dernier mot pour Benoit Hamon


Benoit Hamon est déjà entré dans son match. Le candidat socialiste aux dernières élections présidentielles a posté une vidéo sur son compte Twitter, quelques minutes avant le coup d’envoi, tunique de l’OM sur les épaules. « Ca faisait si longtemps. Alors comme ça, tu te prépares, tu t’échauffes, tu mets ta tunique, tu communies. Allez l’OM » Bonne finale à tous !

20h30. La bronca du virage marseillais


Difficile d’entendre l’annonce de la composition des Colchoneros. Et pour cause, le virage marseillais a réservé ses sifflets les plus stridents pour couvrir le volume sonore mis par le virage alloué aux Matelassiers.

19h50. Les compositions officielles des équipes de cette finale de Ligue Europa 2018.


Côté Olympique de Marseille, qui reçoit ce soir, Rudi Garcia a décidé d’aligner un système en 4-2-3-1 avec Luiz Gustavo en défense centrale et Valère Germain en pointe.

La compo marseillaise : Mandanda - Sarr, Rami, Luiz Gustavo, Amavi - Anguissa, Sanson - Thauvin, Payet, Ocampos - Germain.

Côté Atletico de Madrid, Diego Simeone a décidé de titulariser Angel Correa et Lucas Hernandez dans un système en 4-4-2 classique.

La compo madrilène : Oblak - Vrsaljko, Gimenez, Godin, Lucas Hernandez - Correa, Gabi, Saul Niguez, Koke - Griezmann, Diego Costa.

19h35. Les Marseillais prennent possession du Groupama Stadium


Les supporters de l’OM sont bien arrivés à Décines, merci pour eux. Certains se chauffent la voix sur le parvis du Groupama Stadium derrière le virage Sud qui leur est alloué par l’UEFA tandis que d’autres ont décidé d’escalader les statues géantes des lions présents aux quatre coins du parvis. Escalader c’est bien, une escalade de violences et de débordements, c’est non.



19h30. Tout s’est bien déroulé en centre-ville


Alors qu’on craignait des débordements en marge de cette rencontre jugée à risque élevé par la Préfecture, tout s’est bien déroulé ce mercredi dans le centre-ville de Lyon. L’ambiance entre Marseillais et Madrilènes est restée bon enfant tout au long de la journée. Reste à voir ce qu’il en sera ce soir au stade et une fois la rencontre terminée.

19h. Une file d’attente interminable pour monter dans les navettes


Les supporters qui comptaient se rendre au Groupama Stadium en tramway depuis la Part-Dieu devront être patients. Une file d’attente de plusieurs centaines de mètres s’étire le long des voies. Les mélodies à la gloire de Jean-Michel Aulas et autres chants de supporters marseillais redoublent d’intensité. Un fan de l’OL arborant le maillot des Gones se fait gentiment chahuter par les Phocéens. Compter facilement trente minutes d'attente.


18h15. Départ pour le stade.


Il est l'heure de mettre les voiles direction Décines et le Groupama Stadium.

18h. Seconde alerte mercato du jour


Yohan Cabaye a été aperçu ce mercredi au centre d’entraînement de l’OM. L’international français découvrira peut-être son troisième club français après le LOSC et le PSG l'été prochain.

17h30. Les Colchoneros ont mis le feu place Carnot.


Les supporters madrilènes se sont rassemblés en nombre dans l’après-midi sur la place Carnot, non-loin de la gare de Lyon-Perrache. Les Matelassiers ont enchaîné les chants d’encouragements, écharpes en mains et maillots sur le dos.


17h. Au coeur du FC Gerland, premier club de Bouna Sarr


Né à Lyon, Bouna Sarr a touché ses premiers ballons sur le terrain stabilisé du stade des Channées avec le FC Gerland, club du septième arrondissement de Lyon. Giovannone Joseph, président du club, reçoit dans le club house du stade, entre deux parties de belote avec Fleury Di Nallo, attaquant légendaire de l’OL : « On a forcément un sentiment de fierté de le voir jouer une finale de coupe d’Europe à la maison. On n’imaginait pas qu’il allait aller si haut. Son père passe souvent nous voir au club mais Bouna, on n’a plus aucune nouvelle, c’est dommage. »


16h30. Le City-Stade de Guillotière ne plaît pas


Après le petit pont ravageur d’un Marseillais sur un Madrilène plus tôt dans la journée, les Colchoneros ne pourront pas prendre leur revanche. Personne n’a souhaité se donner rendez-vous sur le terrain des berges du Rhône, probablement celui offrant le plus beau cadre de la ville de Lyon avec vue sur Fourvière et l’Hôtel-Dieu, le long du fleuve.

16h. Pas l’ombre d’un marseillais rue de Marseille


La rue de Marseille, située dans le quartier de la Guillotière porte bien mal son nom en ce jour de finale. Aucun maillot à décompter le long des voies du tramway. Ne cherchez pas non plus une rue de Madrid. Vos efforts seront vains.

15h40. La pluie perturbe les festivités


Les prévisions météorologiques étaient formelles. Lyon devait être arrosée tout au long de ce jour de finale. La pluie s’est invitée en milieu d’après-midi, perturbant quelque peu les festivités en centre-ville. Les supporters des deux équipes ont délaissé le village UEFA de la place Bellecour et se regroupent sur les terrasses abritées. Rue des Marronniers, Colchoneros et Marseillais posent ensemble dans une ambiance chaleureuse.

15h20. Akhénaton et IAM ne verront pas le match


Tous les supporters de l’OM pousseront derrière l’OM ce soir dans les tribunes du Groupama Stadium à Décines, au Vélodrome à Marseille ou devant leur téléviseur partout en France. Tous sauf les cinq membres du groupe marseillais IAM. « On sera derrière l’OM mais dans l’avion, a confié Akhenaton à France Inter. On part en tournée avec IAM aux Etats-Unis. On est dégoûtés. Ce sont des dates qui sont calées depuis huit mois. Et on n’aurait jamais imaginé il y a huit mois que l’OM serait en finale de la Ligue Europa donc on le prend du bon côté et on est très heureux pour la ville et pour le club. Tant pis pour nous mais si à Los Angeles, ça crie très fort dans l’aéroport c’est qu’on aura gagné. » Résultat demain pour eux. Et demain c’est loin.

15h. Les terrasses du Vieux-Lyon prises d’assaut par les Madrilènes


Lyon « capitale de la gastronomie » , les Madrilènes voulaient voir ça. Les supporters des Colchoneros se sont rassemblés en masse sur les terrasses des bouchons du Vieux-Lyon et de la Rue Saint-Jean. Et s’envoyer des quenelles sauce Nantua et de la cervelle de canut à 15h, c’est respectable. Aucun maillot rouge et blanc à décompter sur la place des Terreaux cependant. Tant pis pour la fontaine Bartholdi.

14h20. Ambiance sereine à l’OL Store Bellecour


C’est une image qui devrait faire plaisir aux supporters lyonnais. Si l’OL Store du Groupama Stadium est fermé au public aujourd’hui, la boutique officielle située à deux pas de la place Bellecour accueille bon nombre de fans madrilènes depuis le début de la journée. « Pour l’instant, on n’a pas eu beaucoup de Marseillais dans la boutique mais il y a beaucoup d’espagnols qui veulent ramener un souvenir de Lyon et de l’OL, soit un maillot, soit des goodies. On n’a eu aucun débordement à signaler pour l’instant et puis une patrouille de police est installée juste à côté du magasin, au cas où ça commencerait à chauffer. Mais pour l’instant, ça va. » témoigne un vendeur de l’OL Store.

14h10 « Griezmann Out ! »


Ca chambre entre Marseillais et Colchoneros. Un groupe de supporters marseillais s’amuse à annoncer « Griezmann est forfait, Griezmann OUT ! » à chaque fan madrilène croisé sur la place Bellecour. « Bien sûr que c’est faux mais on essaie de les chauffer un peu » balance Michaël, large sourire aux lèvres devant l’inquiétude des Matelassiers.

14h. Lyon envahie par les Colchoneros.


Les dirigeants marseillais ayant appelé leurs supporters à se rendre directement au Groupama Stadium sans passer par le centre-ville de Lyon pour éviter tout débordement, les artères de la capitale des Gaules sont principalement colorées de rouge et de blanc. Ambiance légère et détendue. « Ca change des gars de Besiktas » affirme Guillaume, supporter de l’OL qui arbore le maillot des Gones.

13h30. Valère Germain n’a plus de tête


Au milieu des diverses animations du village UEFA situé place Bellecour, les supporters de l’OM et de l’Atlético peuvent poser avec leur équipe de coeur derrière un panneau troué. Côté marseillais, c’est Valère Germain qui a perdu sa tête pour laisser place à celles des fans phocéens. Pas de Kostas Mitroglou non plus. Devenez donc le nouveau « grantatakan » de l’OM.


13h15. Les Marseillais comme chez eux au McDo.


Si les « Black Bloc » ont détruit le McDonald’s dans le quartier Austerlitz à Paris le 1er mai, le géant du fast-food fait tout pour se mettre le public marseillais dans la poche. L’établissement situé place Bellecour diffuse le titre Jump de Van Halen, utilisé pour l’entrée des joueurs au Vélodrome, en boucle depuis dix minutes. Dans les couloirs du McDo, on retrouve par ailleurs Phil, Big Mac à la main, qui fête sa première écharpe vendue.

13h. Qui veut son écharpe ?


Comptez dix euros pour vous procurer l’écharpe officielle - ou presque - de cette finale de Ligue Europa. Phil, le vendeur à l’accent britannique prononcé, peine à convaincre ses potentiels clients espagnols et français à coups de « Diech euros, dixes euros (sic) » . Mais il ne désespère pas : « Je viens tout juste de commencer là donc pour l’instant j’ai du mal. Mais je compte bien en vendre une dizaine. » Patience et abnégation.


12h40. Burnley se prépare à découvrir la Ligue Europa


Etonnant septième de Premier League, Burnley disputera la saison prochaine les barrages pour disputer la Ligue Europa pour la première fois de son histoire. Un événement pour William, sexagénaire britannique et supporter des Clarets. « L’année prochaine, on participera à cette compétition, je n'ose pas y croire. Avec ma femme, nous avions prévu de partir en vacances à Lyon au moment de cette finale. On avait planifié cela pendant le match Lyon-Everton (3-0) et on s’était dit que ça aurait été sympa de voir Lyon en finale quand on serait dans la ville. Malheureusement, ce n’est pas le cas, mais je suis soulagé qu’Arsenal n’y soit pas non plus. Pour ce soir, je sens bien une victoire de Marseille. »

12h30. Humiliation made in Marseille.


Les supporters marseillais et colchoneros se retrouvent sur la place Bellecour au village UEFA. Plusieurs animations sont mises à disposition des fans dont une arène à petits-ponts. Christophe affronte Andres. Résultat, un petit-pont éclair après seulement quatre secondes de jeu. Réaction du vainqueur : « Les Espagnols, on les connait. Tactiquement, c’est costaud mais je pensais qu’ils étaient plus forts techniquement. C’est de bonne augure pour ce soir. »

11h30. Calme plat à la gare de Lyon Part-Dieu


Peu d’effervescence pour le moment en gare de Lyon Part-Dieu. Prochaine arrivée d’un train en provenance de Marseille Saint-Charles prévue à 12h40.

11h30. Balotelli au Vélodrome l’an prochain ?


Boom, la rumeur mercato. Le journaliste italien Tancredi Palmieri annonce que l’OM et Balotelli auraient trouvé un accord en vue d’un éventuel transfert cet été. Affaire à suivre.

10h45. Les Winners sont sur le départ.


Le groupe de supporters des Winners est déjà chaud bouillant. Les dirigeants du groupe ont donné rendez-vous à leurs sympathisants à 10h30 près de l’Ombrière sur le Vieux-Port pour un « verre de l’amitié » et quelques festivités avant le départ des bus pour Lyon. Les fumis sont de sortie.


10h30. Ça chauffe sur les réseaux sociaux.


Après avoir fabriqué des t-shirts avec la basilique de Fourvière et l’inscription « Marseille not welcome » , le groupe « Lyon Defenders » récidive ce matin avec la publication suivante : « Jour J. Marseille not welcome. » Le groupe précise toutefois qu’il ne cherchera pas la bagarre avec des supporters olympiens : « Pourquoi les Marseillais ne sont pas les bienvenus à Lyon ? Peut-être à cause de leur chant. Soyez sûrs d’une chose, ce n’est que du buzz et nous n’attaquerons personne. » Tension.



10h15. Lot de consolation pour les supporters lyonnais

Pas facile d’être supporter de l’OL aujourd’hui. Pour consoler les Gones, voici une photo prise hier au centre d’entraînement. On y retrouve Kim Kallström, Sonny Anderson, Eric Carrière, Jérémy Berthod, Cris, Caçapa, Anthony Réveillère, Nicolas Puydebois, Sidney Govou, Grégory Coupet, Jean-Marc Chanelet, Pierre Laigle, Claude-Arnaud Rivenet et Jean-Christophe Devaux. Florent Malouda et Jean-Alain Boumsong étaient eux aussi de la partie. Belle brochette.

10h. Le prono d’Abidal


Sollicité par l’UEFA pour être l’ambassadeur de cette Ligue Europa 2017-2018 avec la finale prévue dans sa ville de naissance, Éric Abidal, ex-latéral gauche de l’OL, mise sur une victoire de l’OM ce soir. Interrogé par la chaîne L’Équipe mardi soir, l’ancien Barcelonais a livré son pronostic : « Je pense qu'il faut être très content, en tant que Lyonnais, d'accueillir cette finale. Il faut être derrière Marseille. Ils ont fait une grande compétition et ils méritent d'être en finale. Un pronostic ? 1-0 pour Marseille, 93e minute avec un but de Rami sur corner. »

9h45. Deux nouvelles recrues pour l’OM


Les journalistes de Libération s’y connaissent en photoshop. À la une du quotidien ce mercredi, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, bras-dessus, bras-dessous, en maillot olympien. Les visages du chef de l’État, supporter de l’OM et du leader de la France Insoumise, député de la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, ont été rajoutés sur les corps de Florian Thauvin et Maxime Lopez. Et si on place la tête de Brigitte Macron sur le corps de Charlotte Pirroni, ça donne quoi ?


9h30. Point Sécurité


Pour que la fête reste belle et ne soit pas entachée de débordements, 1250 policiers, gendarmes et CRS seront déployés dans le centre-ville de Lyon et au Groupama Stadium. Un dispositif « deux fois plus important que lors des matchs de l’Euro 2016 » a annoncé Stéphane Bouillon, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Des barrières et des zones tampons seront installées dans le stade pour éviter que des groupes de supporters se rencontrent » a-t-il précisé. Pour rappel, 9500 supporters de l’Atlético sont attendus ce mercredi à Lyon contre 11 000 Marseillais. La Préfecture s’attend par ailleurs à voir « arriver sur Lyon 2000 ou 3000 supporters marseillais sans billets. »


9h20. Le cadeau empoisonné

Moqué par les supporters marseillais dans cette désormais célèbre mélodie, Jean-Michel Aulas n’a pas l’air plus apeuré que ça par la situation. Le président lyonnais était tout sourire, hier soir, lors du dîner organisé par la ville de Lyon entre les présidents de l’OM, de l’Atlético, de l’UEFA. Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud lui ont même remis un maillot marseillais, dédicacé par les joueurs de Rudi Garcia. Joli troll.


Pas sûr toutefois que le président lyonnais accepte de le porter sur ses épaules, quoique...


9h. Hit Machine

Enfin, nous y sommes. L’OM dispute ce soir contre l’Atlético sa cinquième finale européenne. L’occasion pour le rappeur phocéen NOZIII de surfer sur le tube du moment sur le Vieux-Port. Son clip « Jean-Michel Aulas » a déjà atteint le million de vues en moins de dix jours. « Luuuiz Gustavooo, de Marseille à Janeirooo... » De Marseille à Janeiro peut-être, mais pas de Coupe du monde pour le milieu brésilien.

NOZIII " JEAN MICHEL AULAS " (Clip Officiel) Prod by Handy y Kap'z


Par Maxime Feuillet, à Lyon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48