En avril, Arsenal perd le fil

Dans la dernière ligne droite du championnat anglais, les deux tiers des équipes ont quelque chose à jouer. Dans le haut du classement, et en attendant City-United, Arsenal (1-1 à Stoke) et Newcastle (0-4 à Wigan) jouent avec le feu et sont sous la menace du retour de Chelsea et Tottenham. Dans le bas, hormis les Wolves condamnés, c’est la bataille rangée…

Modififié
34 0
Les fins de championnat signent souvent la révolte des mal-classés et des avalanches de buts. Cette première partie de la trente-sixième journée de Premier League n’a pas failli à cette règle. Les Gunners (1-1 à Stoke) et les Magpies (0-4 à Wigan) ont laissé des plumes dans la perspective de la course à la C1. Les Londoniens (66 pts) pouvaient se le permettre, les Nordistes (62 mais une rencontre à rattraper), un peu moins. Tottenham (59) et Chelsea (58), deux matchs de moins, sont aux aguets… Les grosses équipes galèrent toujours cette saison au Britannia Stadium. Une erreur de Sagna permettait dès la dixième minute à Peter Crouch d’ouvrir le score de la tête. L’enthousiasme local ne dure que cinq minutes, le temps pour le meilleur joueur d’Arsenal, de Londres et même du Royaume d’égaliser. Van Persie, flèche 28. Les Gunners laissent passer l’occasion de prendre un avantage quasi définitif pour un aller simple pour la Champions (la 3ème place). Il s’en faut même de peu pour que les Potters l’emportent en fin de match (Sagna sauve sur la ligne à la dernière minute). Un match à l’image du mois d’Arsenal (2 victoires, 2 nuls, 2 défaites), lui-même représentatif de la saison cyclothymique de l’équipe d’Arsène Wenger.

Programme de dingues !

De son côté, Newcastle a fait les frais de la rage de s’en sortir de Wigan (0-4), autre formation bipolaire de la Premier League. Les Latics ont mis fin à l’état de grâce sur lequel surfait les joueurs de Pardew. Les potes de Cabaye étaient déjà menés (2-0) et le score final était acquis à la mi-temps. Comme Stoke-on-Trent, Wigan ne réussit pas aux anciens et actuels membres du Big Four. Les deux Manchester, Liverpool et Arsenal ont mordu la poussière. Du coup, c’est la bouteille à encre pour les places de troisième et quatrième. Newcastle jouera l’excellence de sa saison en quatre jours : à Stamford Bridge mercredi et à domicile contre City (gonflé à bloc ou démobilisé selon le résultat de lundi contre United). Chelsea, finaliste de la Cup et de la Champions, vivra une saison en accéléré en neuf jours : demain, il reçoit QPR avant d’accueillir donc les Magpies le 2 mai (Malouda pourra-t-il assister au débat présidentiel français ?) et d’aller rendre visite à Liverpool, le 8 mai. Même programme ou presque pour les Spurs mais en six jours : Blackburn demain à Londres, déplacement à Bolton (mercredi) et à Birmingham…samedi (Villa). Ces Anglais ont dingues. En tout cas, ça promet…

Idem en bas de classement où le déjà relégué, Wolverhampton (4-4 à Swansea) mais aussi Bolton (2-2 à Sunderland), Wigan donc et même Villa (0-0 à WBA) –qui frayait il y a deux, trois saisons dans la zone de la Champions et qui risque de se sauver tout à la fin comme l’an passé- ont mis leurs tripes au soleil. En attendant Queens Park Rangers et Blackburn demain… De la tête à la queue, en passant par les places de C1, voir la ligue Europa (si Chelsea gagne la cup ou la Champions), tout le championnat anglais est agité de convulsions. A deux, trois ou quatre journées de la fin…

Résultats et Classement

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
34 0