En Angleterre, une couronne sans monarque

Mais qui pourra bien être champion de Premier League ? Semaine après semaine, les équipes de tête rivalisent de fébrilité pour convaincre de leur incapacité à remporter le titre. Dernier exemple en date, le crash d'Arsenal contre Chelsea.

Modififié
1k 15
Ce dimanche 24 janvier devait être un tournant. Après plusieurs mois d'une lente, mais sereine montée en puissance, les esprits étaient préparés à la confirmation : oui, cet Arsenal-là avait la carrure d'un champion, enfin débarrassé de ses doutes, enfin régulier, enfin capable de franchir le palier sur lequel les Gunners butent depuis douze ans. Mieux encore, c'est contre Chelsea, insatiable briseur d'illusions des hommes d'Arsène Wenger ces dernières saisons, que les Canonniers devaient entériner leur changement de statut.

Las, les hommes d'Arsène Wenger ont replongé dans leurs démons, bien aidés par le belzébuthien Diego Costa : une fragilité mentale chronique, un carton rouge et un but encaissé dans la foulée : la bête blessée Chelsea s'est relevée pour mettre à terre les rêves des Gunners. Un rappel à l'ordre cinglant : si Arsenal se posait en candidat naturel pour le titre, les Blues ont rappelé que les joueurs d'Arsène Wenger marchent sur un fil depuis le début de la saison : celui sur lequel Mesut Özil tisse sa toile de grand maître, susceptible de rompre à tout moment. Arsenal a des sprinters : Walcott, Sánchez, Campbell. Mais sans leur prodige allemand pour leur montrer la direction, ces dragsters foncent dans le mur. Les retours des blessés de longue date (Coquelin, Cazorla, Wilshere) feront du bien, mais Arsenal n'a pas franchement une allure de champion.

Faiblesse à tous les étages


Pas plus que Manchester City, ceci dit. Les Sky Blues, qui se font pourtant une habitude d'engranger le titre une année sur deux depuis 2012, ne convainquent plus grand monde. Cet effectif quatre étoiles, censé marcher sur tout le monde, se heurte aux rudesses de la Premier League. Et vieillit. Agüero est un indispensable dont les Citizens doivent souvent se dispenser, en raison d'une fragilité chronique. Ne parlons pas de Kompany, capitaine qui laisse son navire voguer seul cette saison. À côté, Otamendi et Mangala ont l'air de marins d'eau douce. Yaya Touré est devenu un génie intermittent, qui n'enclenchera une action de classe que pour frustrer ses admirateurs en marchant nonchalamment pendant la demi-heure suivante. Et la ligne de milieux offensifs, (Sterling, Silva, De Bruyne) ne joue pas souvent ensemble. Bref, tout ceci sent fort la fin de cycle, alors que Manuel Pellegrini semble parfois n'être plus là que pour préparer l'arrivée de Guardiola et rappeler que lui aussi a su faire (très) bien jouer Manchester City.

Derrière ces deux favoris pas tout à fait à la hauteur se dressent deux outsiders, auxquels l'on ne pourra reprocher de ne pas avoir la carrure. Leicester est le miracle de la saison : promis à la relégation, les Foxes sont en plein rêve et enchaînaient les bonnes performances... jusqu'au Boxing Day. Depuis, la machine de Claudio Ranieri cale un peu (2 victoires à 6 matchs) : la faute à un système de contre-attaque très exigeant (46% de possession en moyenne, 18e total en Premier League) qui ne tolère pas les temps morts dans l'intensité. La faute, aussi, au fait que Leicester se repose sur deux joueurs en feu (Vardy et Mahrez), qui ne peuvent maintenir leur rythme toute la saison. On a sans aucun doute sous-coté Leicester en août. Attention à ne pas les voir trop beaux en janvier, même si les coéquipiers de l'énorme N'Golo Kanté sont toujours en tête du championnat. Enfin, les Spurs constituent également une bonne surprise de la Premier League. L'alchimie de Mauricio Pochettino fonctionne très bien cette saison, au gré des confirmations (Kane) et des révélations (Alli) d'un effectif jeune et très anglais. L'enthousiasme de Tottenham se double d'une force mentale qui leur avait autant manqué qu'à leurs voisins du Nord de Londres par le passé. Mais l'ensemble est bien trop fragile pour prétendre à un titre de champion...

Une saison sans champion


En tout cas, dans une Premier League classique. Celle de l'invincible Chelsea de Mourinho, du Manchester City souverain de la saison 2013-2014, du Manchester United ultra-solide de Sir Alex Ferguson. Cette saison, point de champion, nul dominateur. Aucune des équipes de tête ne semble avoir les épaules pour devenir autre chose qu'un champion au rabais. Partout, de la fragilité, un manque de talent ou d'expérience, ou une dépendance trop grande aux stars. Malgré l'argent à profusion, malgré l'attraction toujours plus grande, malgré le spectacle invariable chaque semaine, cette Premier League n'a pas de grande équipe. Ce qui lui donne une vraie faiblesse - le niveau de jeu des meilleurs les place très loin des cadors européens - et une étrange qualité : le suspense est là, plus que jamais.


Par Hadrien Mathoux
Modifié

Dans cet article

Hölderlin Niveau : DHR
Cet article a tout résumé.

Cela dit je vois tout de même City champion à la fin car il en faudra bien un et c'est la seul équipe qui peut arriver au bout.
El Je Madrileño Niveau : DHR
Note : 1
Alors soyons des champions au rabais! COYG!
Note : 1
J'prefere quand même ça que Chelsea champion avec 12pts d'avance..
et puis champion au rabais ou pas, un titre ça se prend
Arsenal qui attend que ça depuis 10 ans,va pas cracher dessus.
City qui veut son 5eme titre (égaliser Chelsea au passage) et empiler les trophés, elle ne va pas cracher dessus.
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Message posté par Galtieri
J'prefere quand même ça que Chelsea champion avec 12pts d'avance..
et puis champion au rabais ou pas, un titre ça se prend
Arsenal qui attend que ça depuis 10 ans,va pas cracher dessus.
City qui veut son 5eme titre (égaliser Chelsea au passage) et empiler les trophés, elle ne va pas cracher dessus.


Oui au moins il y a vraiment du suspens, mais le problème c'est qu'on voit très peu de clubs qui augmentent leur niveau et gagnent en champions. Sauf pour Leicester.

Leicester champion cette année ?
Ce serait génial.

J'ai besoin d'un minimum d'amusement vu que y'a rien d'amusant avec MU :(
Je pense vraiment que Leicester va être champion. J'étais persuadé qu'ils allaient s'écrouler avec l'hiver, mais ils ont limité la casse, et là ils semblent repartir du bon pied. Alors c'est pas du top européen, mais pour l'instant Leicester fait un boulot fantastique.

Man City et Arsenal ont aucune excuse... Surtout Man City, bordel l'effectif qu'ils ont, ca peut aller rivaliser avec le Real ou la Juve sans problème si c'est bien utilisé... Là c'est juste des très bons joueurs empilés. Au niveau tactique, c'est abyssallement bas.

Tottenham, je souhaite vraiment qu'ils y arrivent. Seule équipe à vraiment avoir les épaules d'un champion je pense. Alors là encore, c'est pas le Barça, mais je pense qu'ils ont le niveau pour aller chercher du gros poisson. C'est un peu faible sur les ailes mais sinon c'est du gros niveau.
Et bordel Alli on peut se mordre les doigts de pas l'avoir fait venir à Liverpool, ce gamin est brillant.
Young_Blacko Niveau : District
Arsenal pourrait vraiment être champions le retour des blessés est imminent et la fin du coup de mou aussi. Le retour de Sanchez va changer énormément de choses offensivement(dommage que Oxlade s'est montré décevant...), et même s'il y a eu de bons résultats avec Ramsey-Flamini, Coquelin c'est tout autre chose défensivement par aux 2 qui se sont fait balader par Fabregas dimanche. Et les retours de Wilshere et Cazorla feront un bien immense. Le futur n'est pas aussi noir pour Arsenal qu'on veut le faire croire
Le gros point noir chez Arsenal c'est cette peur de gagner... Les occasions de créer l'écart en tête de la Premier League ont été tellement nombreuses..et le plus souvent c'est contre des équipes de la seconde partie de tableau que ces occasions ont été gâchées et c'est ce qui fait le plus peur...
Ceux qui pensent que Leicester ne va pas tenir car Mahrez-Vardy ne peuvent pas être au top à chaque match, regardez juste le boulot qu'abattent Drinkwater et Kanté au milieu et le chemin dans lequel s'immisce Okazaki. Ajoutez à cela une des défenses les plus régulières de PL (City et Arsenal c'est fort mais ça peut prendre l'eau facilement) et vous avez de solides arguments pour les voir jouer le titre jusqu'en Mai.
Pauv'Arsenal !
Avec un Özil étrangement faible, Flamini ne remplace pas Coquelin, qui semble être devenu la pièce maîtresse dans le jeu Gunners. Un peu le seul à savoir muscler son jeu.
Par contre, question concernant Chelsea : A quelle place ont-ils fini en PL l'année du titre ? 6ème ? Et ils gagnent la Cup.
Je serais le PSG, je me méfierais énormément des Blues...
Leur championnat est quasiment fini (quoique 14 points de retard en 15 matchs, il va falloir un parcours parfait)
Vont-ils lâcher un peu la PL pour jouer à fonds la CL ?
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par dorcia
Pauv'Arsenal !
Avec un Özil étrangement faible, Flamini ne remplace pas Coquelin, qui semble être devenu la pièce maîtresse dans le jeu Gunners. Un peu le seul à savoir muscler son jeu.
Par contre, question concernant Chelsea : A quelle place ont-ils fini en PL l'année du titre ? 6ème ? Et ils gagnent la Cup.
Je serais le PSG, je me méfierais énormément des Blues...
Leur championnat est quasiment fini (quoique 14 points de retard en 15 matchs, il va falloir un parcours parfait)
Vont-ils lâcher un peu la PL pour jouer à fonds la CL ?


Je pense que ça n'existe pas en vrai de lâcher le championnat POUR être bon en C1 ...
en C1 ils révéleront simplement leur vrai niveau (donc seront chauds à exploser) mais ça me semble impossible de se "laisser aller" tous les week end ... en espérant que le jour J tu sois en pleine confiance/forme pour avoir une chance de faire quelque chose de grand.

c'est un très mauvais calcul qu'aucun sportif sérieux ne ferait.
La PL un championnat plein de moyens, mais avec plein de club moyens, donc effectivement plein de suspense
onlythetruth Niveau : DHR
Arsenal sera champion. Ils seront probablement éliminé par Barcelone ce qui devrait leur apporté de la fraicheur sur la fin de championnat et avec un arbitrage qui les supporte depuis le début de la saison ils vont continuer à gagner des matchs importants.
Tré bo artikl, tré bien ékri, l'oteur é vrémen tré for et tré bien informé
Message posté par onlythetruth
Arsenal sera champion. Ils seront probablement éliminé par Barcelone ce qui devrait leur apporté de la fraicheur sur la fin de championnat et avec un arbitrage qui les supporte depuis le début de la saison ils vont continuer à gagner des matchs importants.


l'arbitrage est tellement de leur côté que meme diego costa que tlm connait dans le milieu arrive a provoquer des cartons rouges
TBS le chemin Niveau : Loisir
Franchement c'est l'année ou jamais pour Arsenal avec le retour des blessés et surtout comme ils vont affrontés le Barça en CL donc grande chance de ce faire éliminer ils auront que le championnat et la Cup
En même temps, avec Arsenal, on a l'habitude... Une équipe qui va mettre 3-0 à ManU et 2-0 au Bayern pour perdre 4-0 contre Southampton un mois et demi plus tard, ça se forge difficilement une réputation d'équipe régulière dans ces résultats...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Tunisie... Thunes easy ?
1k 15