1. //
  2. //
  3. // Swansea/Manchester City

En Angleterre, Negredo a trouvé royaume à son pied

Indiscutable dans le système Pellegrini, Álvaro Negredo est devenu la Bestia des Citizens. Un nouveau surnom qui colle au profil de l’Animal : bosseur, buteur et déménageur. À 28 ans, Negredo a pourtant dû s’exiler outre-Manche pour jouir d’une reconnaissance méritée. En voici les raisons.

Modififié
Parce que c’est un ouvrier du ballon rond

Avant de connaître la lumière, Álvaro Negredo a longtemps vogué dans l’ombre. Formé au Rayo Vallecano, puis parti à 20 ans au Real Madrid Castilla, son parcours professionnel est tortueux. Loin d’être un surdoué, l’homme ne compte pas ses efforts ni ses sacrifices. Question d’honneur : « Mes parents ont toujours fait leur possible pour que nous (les Negredo sont une fratrie de trois, ndlr) ne manquions jamais un entraînement, pour toujours nous aider, pour laver nos maillots et que nous les ayons propres le lendemain. » Avec un papa taxi à Vallecas, Álvaro connaît le prix du labeur. Alors il ne rechigne devant rien. Après deux ans dans la succursale du Real, il part en 2007 pour les anonymes Andalous d’Almería. « Soldado est mon modèle, lâche-t-il lors de son arrivée. Il est revenu au Real et j’espère le faire un jour, pour pouvoir démontrer que je peux triompher au Real Madrid. » 31 buts et deux saisons plus tard, c’est le FC Séville qui met le grappin dessus contre 15 millions d’euros. Une juste récompense pour ce déménageur et gros bosseur qui n’a jamais réveillé le moindre intérêt merengue. La working-class de Vallecas ne pouvait se mêler à la bourgeoisie du Bernabéu, apparemment.

Parce que son mètre 86

Pour expliquer le peu d’engouement espagnol, ses mensurations sont gages d’explication. Avec son mètre 86, Álvaro ne donne pas dans le gabarit des Minimoys tels que Xavi, Iniesta ou Cazorla. Dans un rôle de vrai neuf, sa participation au toque est minime. L’an dernier, lorsqu’El País lui demande sa différence avec un autre vrai buteur comme Falcao, il fait dans la franchise : « Ma taille » . Plus déménageur que danseur étoile, Negredo aime le contact. Comme un ballon d’eau chaude prêt à imploser, il détonne en Liga. Son physique ne l’empêche pourtant pas de marquer comme un cochon. Avec pas moins de 101 buts en Liga, il est une valeur refuge du championnat. Son exil en Angleterre ne va pas faire fléchir son ratio de buts. Depuis son arrivée à Manchester City, il en est déjà à 14 banderilles. Mieux, il a gagné les faveurs de Pellegrini qui le préfère souvent à son concurrent bosnien Džeko. Dans une ligue bien plus physique, Negredo est apprécié comme il se doit. Autrement dit, comme un buteur de calibre international, aussi bon avec ses pieds qu’avec sa tête. Depuis son but victorieux face à Liverpool, la presse anglaise l’a ainsi nommé la Bestia.

Parce que la concurrence en Roja

Le 6 octobre 2009, Negredo découvre les joies de la sélection. Quelques jours plus tard, le 14, il inscrit même un doublé face à la Bosnie. Ces débuts en fanfare ne vont pourtant lui assurer un billet pour le Mondial sud-africain. C’est donc durant le road-trip ukraino-polonais qu’il va connaître son premier tournoi avec la Roja. La faute à une concurrence exacerbée. Dans un système Del Bosque qui laisse une importance minime aux attaquants de pointe, Negredo fait face à la concurrence de Llorente, Torres, Villa ou Soldado. Depuis cet automne, c’est le pichichi de la Liga, Diego Costa, qui est même venu se rajouter à la liste des prétendants. Autre hic, Negredo n’a jamais joué pour un vrai gros de Liga. Que ce soit à Almería ou dans un FC Séville en décadence, aucun de ces clubs ne lui offraient la lumière du Barça ou du Real Madrid. Pas grave, lui souhaitait depuis longtemps « pouvoir jouer dans un autre championnat et connaître une autre culture footballistique » . Le Real Madrid, il l’a pourtant intégré à 20 ans. Avec la Castilla, il espérait « rester ici beaucoup d’années » . Raté, il ne fera que deux saisons sans jamais connaître le Santiago Bernabéu. Et ne connaîtra pas un destin à la Soldado.

Parce que les préjugés ont la vie dure

Un papa taxi à Vallecas, une gueule de kéké au volant de sa Seat Ibiza, des tatouages de taulard : autant dire qu’Álvaro Negredo n’a pas vraiment la gueule du gendre idéal. Plutôt celle d’un ouvrier en BTP. En Espagne, pays où les préjugés ont la vie dure, difficile de faire passer le petit gars de Vallecas pour une star du ballon rond. Dommage, car Álvaro est un chic type. Un mec capable de se déguiser en cow-boy quelques semaines après son arrivée à Almería et un mec à l’hygiène de vie irréprochable. Chez les ultra-médiatisés FC Barcelone et Real Madrid, difficile de lui faire une place au soleil. Avec un blase des plus communs en Espagne, Negredo n’allait pas remplir les caisses par son merchandising. Ça, Manchester City s’en carre, et l’a fait venir cet été pour enfiler les pions comme des perles. Bingo, la hype espagnole fait fureur à l’Etihad Stadium. Mieux, malgré son mètre 86, Álvaro sait également se servir de ses pieds. Technique, il peut délivrer des caviars, aérer le jeu et combiner sa puissance à des gestes techniques léchés. Bref, pour une fois, l’Espagne du football avait tout faux. En attendant le Mondial prochain…

Parce que la confiance de Pellegrini

L’histoire entre Manuel Pellegrini et Álvaro Negredo est celle d’un « je t’aime, moi non plus » . Lors de son arrivée sous la guérite du Santiago Bernabéu en 2009, El Ingeniero ne souhaite pas rapatrier l’alors attaquant de pointe d’Almería, pourtant auteur de 19 buts lors du dernier exercice de Liga. Pas rancunier, lorsque Álvaro reçoit l’offre des Citizens cet été, il fonce. Aux manettes, Manuel Pellegrini a souhaité sa venue. Plus qu’un Gonzalo Higuaín, Negredo entre dans ses plans. Avec un égo loin d’être démesuré et un CV pas folichon, il ne pourra être qu’une bonne surprise. Bingo. En concurrence avec Džeko et Jovetić, l’Espagnol se taille la part du lion. Ses statistiques personnelles sont presque inattendues – 14 buts et 5 passes décisives – et son entente avec le Kun Agüero détonne. Par sa présence physique, Álvaro bloque une charnière qui doit ensuite se coltiner l’Argentin. Un enfer. Alors, quand Manu l’ingénieur affirme « qu’il a été un attaquant très important en Espagne, et qu’il le sera aussi ici » , nous pouvons le croire sur parole. Álvaro est la Bestia qui manquait aux Citizens.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Les spectateurs de l'Etihad le surnomment the Beast depuis le début de saison Robin, ils n'ont pas attendu le match contre Pool pour adopter ce sobriquet. Dans les travées du stade, un Beaaaast montent des tribunes à chaque action.

Pas vraiment en concurrence avec Jovetic car ce dernier a été blessé toute la première partie de saison.

Sinon bon article sur un joueur pas assez mis en lumière dans le parcours de City cette année.
Durix_Durex Niveau : Loisir
Heureusement que t'es là pour nous étaler ta science toi...
Message posté par Durix_Durex
Heureusement que t'es là pour nous étaler ta science toi...


Le but d'ouvrir un article aux commentaires c'est de pouvoir le commenter et éventuellement le compléter avant d'en discuter avec d'autres non?
Durix_Durex Niveau : Loisir
D'accord avec toi. C'est la forme qui me gêne pas le fond.
Tu es un habitué des travées de l'Etihad ?
Message posté par Durix_Durex
D'accord avec toi. C'est la forme qui me gêne pas le fond.
Tu es un habitué des travées de l'Etihad ?


Suis allé une fois cette année contre les Spurs. Ambiance moyenne d'ailleurs mis à part le Blue Moon du début. J'ai parlé du Beeeeast car c'est un des seuls trucs qui m'a marqué, très feutré comme ambiance.

Pour la forme désolé, j'essaie de faire neutre et concis, ça passe parfois pour de l'arrogance.
Wow une discussion entre 2 posteurs sans s'insulter ! Capture d'écran !!
Je_Suis_Pas_Zlatan Niveau : Loisir
J'adore ce type de joueur
City stadium of Manchester s'il vous plaît ! Vous dîtes bien Westfalenstadion ?
Spikelee92 Niveau : CFA2
Sur fifa j'arrive plus a battre mon frère quand il prend city Negrédo Aguero duo de malade.
Il a grave progresser chaque saison a Séville et il continue très bien pour la roja 3 vrai 9 Negredo Costa et LLorenté
manouille Niveau : DHR
Bon article, ça fait zizir qu réveil !
Juventus Veneto Niveau : District
Message posté par Spikelee92
Sur fifa j'arrive plus a battre mon frère quand il prend city Negrédo Aguero duo de malade.
Il a grave progresser chaque saison a Séville et il continue très bien pour la roja 3 vrai 9 Negredo Costa et LLorenté


même 6 vrais 9 si tu penses en plus à Villa, Torres et Soldado.. Sofoot avait fait un article sur ce sujet justement - les potentiels 9 de la Roja au Mondial - récemment
AriGold qui supporte les Spurs ... Tout s explique
Message posté par ezequiel
AriGold qui supporte les Spurs ... Tout s explique


Non Arsenal (qui est d'ailleurs à peu près autant suivi parmi la communauté juive de Londres) si tu veux vraiment tout savoir.

Sinon Negredo un avis?
L'année commence bien, un bon petit papier sur Negredo
Ses stats sont presque inattendues??? Vous étés sérieux? Pour Un attaquant comme lui l Angleterre c'est du TT cuit entre les défenses et les gardiens
Mr Parigo Niveau : DHR
Question totalement conne... Le City of Manchester Stadium a été renommé en Etihad Stadium ou c'est un autre stade?
Nom de Zeus, Marty ! Niveau : District
Negredo, Torres, Soldado, Diego Costa, David Villa, Llorente.. Del Bosque va-t-il encore titulariser Fabregas en 9 au Brésil ?
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26
À lire ensuite
Danny Welbeck, héros local