Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

En Angleterre, au mois d'août, on pensait que…

Par tradition, le mois d'août est celui de tous les fantasmes. Les effectifs sont tout frais, les nouvelles recrues séduisantes et les supporters peuvent se livrer à leurs propres pronostics. Quitte à avoir tout faux dix mois plus tard.

Modififié

Falcao allait incarner le renouveau de Manchester United

Si les Red Devils sont bel et bien redevenus (à leur rythme, tout doucement) l'un des meilleurs clubs d'Angleterre, ce n'est certainement pas à Radamel Falcao qu'ils le doivent. Prêté par l'AS Monaco, l'attaquant colombien aura coûté près de 23 millions d'euros à Man. U en salaire. Tout ça pour 26 matchs, 37 tirs et 4 buts. Soit 5,6 millions d'euros par réalisation. C'est peu, c'est décevant et c'est suffisamment ridicule pour masquer les carences de l'autre recrue estivale mancunienne : Di María, que l'on dit déjà sur le départ.

Arsenal pouvait enfin remporter le championnat

Comme chaque été, les plus beaux espoirs étaient permis avec les Gunners : Wenger s'était enfin acheté un vrai gardien (Ospina), avait cherché à combler ses lacunes défensives (Chambers, Debuchy) et offensives (Welbeck), et pouvait enfin compter sur un crack aux avant-postes (Alexis Sánchez). La réalité est plus compliquée. Comme chaque année, ces beaux espoirs prennent ainsi du plomb dans l'aile une fois l'hiver venu. Après quinze matchs de championnat, Arsenal ne compte ainsi que 23 points sur 45 possibles. Trop peu pour espérer mieux qu'une 3e place en fin de saison. Bref, un nouvel échec qui n'empêche pas Gabriel Paulista d'affirmer qu' « Arsenal peut être champion la saison prochaine » . On reprend espoir ?

Rémy Cabella allait être le nouveau Yohan Cabaye

Pion essentiel d'un recrutement aussi ambitieux que risqué (Siem De Jong, Emmanuel Rivière, Facundo Ferreyra, etc), Rémy Cabella débarquait l'été dernier à Newcastle auréolé d'une belle réputation : champion de France en 2012, auteur d'une superbe saison 2013-2014, sélectionné parmi les 23 Bleus lors de la Coupe du monde au Brésil, le milieu de terrain n'a pourtant fait que décevoir depuis son arrivée à St James' Park. Là où Cabaye s'était imposé comme le maître à jouer d'une équipe séduisante, Cabella, lui, se cherche et peine à marquer de son empreinte le jeu des Magpies. Désormais, sur le banc, la tâche s'annonce encore plus compliquée la saison prochaine.

Soldado serait la star offensive de Tottenham

Soldado, atout offensif n°1 des Spurs ? Raté ! Cette saison, c'est bien Harry Kane qui a affolé l'attaque de Tottenham et suscité la panique dans le caleçon des défenses adverses. Avec 21 buts en 34 matchs, l'Anglais s'est même imposé comme l'un des cracks de la Premier League, et risque d'être fort convoité cet été par les grosses écuries anglaises. Tout l'inverse de Soldado qui, avec un seul but inscrit, risque fort de cirer le banc de White Hart Lane la saison prochaine.

Southampton allait jouer le maintien

L'été dernier, Southampton est alors en pleine tourmente : Pochettino, Luke Shaw, Calum Chambers, Dejan Lovren, Rickie Lambert, Adam Lallana, tous quittent le club. Même Schneiderlin a des envies d'ailleurs. Bref, c'est la merde. Et pourtant, après onze journées, le club compte neuf victoires (dont une fessée 8-0 face à Sunderland), un nul et une défaite. Si le rythme a bien évidemment fini par baisser, Southampton n'en reste pas moins la belle surprise de cette saison en Premier League, amenant ainsi une indéniable confirmation : Ronald Koeman est un génie !

Charlie Austin allait faire un flop

Avec un ancien maçon en attaque, on pourrait facilement trouver l'explication à l'effroyable saison que viennent de vivre les Queens Park Rangers. Et pourtant, Charlie Austin, 25 ans, est bien la seule raison de se réjouir du côté de Sheperd's Bush. Pour sa première saison en Premier League, l'attaquant a ainsi scoré 18 fois en 35 matchs, inscrivant plus d'un tiers des réalisations de son équipe et terminant ainsi 4e meilleur buteur du championnat. Consécration ultime : Austin vient d'être pour la première fois sélectionné avec les Three Lions.

Les supporters allaient déserter les stades

Face au prix croissant des places, de nombreuses questions méritaient d'être posées l'été dernier : les supporters anglais sont-ils les principales victimes d'un racket organisé ? Comment justifier les 80 euros nécessaires pour assister à un Arsenal/City ? Les supporters ne vont-ils tout simplement pas finir par se lasser ? Si les deux premières questions restent en suspens, la dernière a sa possible réponse : que le prix des places augmente ou soit gelé, que des actions de soutien se mettent en place ou non, le supporter anglais a une nouvelle fois répondu présent cette année. Et en a même profité pour rendre de fabuleux hommages aux légendes de son championnat : Gerrard, Lampard et Drogba.

Liverpool allait faire venir un crack à la place de Suárez.

Contre 81 millions d'euros, Liverpool a dit au revoir à son principal buteur, Luiz Suárez (31 buts en 33 matchs, tout de même). Alors que Bony et Eto'o sont mentionnés comme les possibles successeurs, Brendan Rodgers fait finalement appel à Rickie Lambert et Mario Balotelli. Dix mois plus tard, ces nouvelles recrues cumulent à peine sept buts à eux deux. Erreurs de casting ? Certainement. Échecs prévisibles ? Indéniablement. Sans recrue dans ce secteur cet été, la concurrence s'annonce facile pour Origi la saison prochaine.

Chelsea allait gagner le titre

Soyons sérieux deux minutes : qui pouvait douter du sacre de Chelsea en début de saison ? Irréguliers (City), affaiblis (Liverpool), trop jeunes (Arsenal) ou en rehab (United), aucun de leurs concurrents ne semblaient avoir les armes pour rivaliser avec leur rigueur, leur solidité et leur armada offensive (Diego Costa, 19 buts en 25 matchs). Emmenés par un immense Hazard et un Fàbregas retrouvé, les hommes de Mourinho n'ont donc surpris personne. L'exception qui confirme la règle.

Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur