1. //
  2. // Demies
  3. // Atlético de Madrid-Real Madrid

Emporté par la Saúl

Devenu à 22 ans une gueule centrale de l’Atlético de Diego Simeone, Saúl Ñíguez représente définitivement aujourd’hui le futur d’un club qui touche à la fin d’un cycle magnifique. Retour sur deux années qui ont changé la perception autour du fils de Boria, entre douleur et sacrifices.

Modififié

Cette fois, ils n’auront eu que le silence pour réponse. En quatre ans, la rivalité avait pourtant été ressuscitée après une longue période sans combattre avec les mêmes gants, ni sur les mêmes rings. Avant ce qui devait être la cinquième bataille européenne en trois ans entre les deux voisins, Zinédine Zidane avait été clair : « Sur les quatre ou cinq dernières années, ils nous ont rendu la vie difficile. » Reste que cette fois, l’Atlético ne s’est pas battu. Trop juste physiquement, dépassé techniquement comme rarement et donc balayé justement dès la première manche (0-3) d’une demi-finale de Ligue des champions déjà pliée avant le retour. Voir les hommes de Simeone déposer les armes aussi facilement n’est pas normal, mais est plutôt logique si l’on regarde bien la saison qu’ils viennent de parcourir.


L’objectif, aujourd’hui, n’est donc déjà plus à la C1 – si ce n’est pour l’honneur – et les regards se sont automatiquement tournés de nouveau vers une campagne nationale où les Colchoneros ont confirmé ce week-end leur troisième place après une victoire décrochée au mental face à Eibar (1-0) alors que Séville a été bloqué à domicile par la Real Sociedad (1-1) et que Villarreal a été séché au Camp Nou (1-4). Cette fois, les « Indiens » n’ont pas résisté face aux « Vikings » , c’est comme ça. L’heure est déjà presque au bilan d’une saison qui restera ratée pour l’Atlético et qui pourrait être la dernière de l’ère Simeone. Il est donc légitime de se poser une question : que restera-t-il derrière le Cholo ?

Le symbole du futur


Des succès, des souvenirs et donc surtout un esprit, ce que Juanfran, héros malheureux de la finale de C1 2016 face au Real (1-1, 3-5 aux t.a.b.) décrivait ainsi dans une lettre adressée aux supporters il y a un an : « Je veux vous remercier de toujours croire en nous et, surtout, de prouver qu’être pour l’Atlético est quelque chose de très spécial, de différent, et que nos cœurs battent plus fort que tous les autres. » S’il fallait garder un visage pour résumer l’Atlético actuel, il faudrait alors se tourner vers celui de Saúl Ñíguez. Vingt-deux piges, un homme qui parle de son second club formateur – il a passé deux ans au Real Madrid en 2006 et 2008 – à travers « des valeurs, une manière de vivre. De l’humilité, du travail, du sacrifice, de l’unité... » et que Diego Simeone évoque comme un joueur « différent, qui a le monde devant lui. Il est énormément important aujourd’hui et le sera surtout dans le futur. C’est simple, il a tout : le jeu aérien, l’intensité, le sens du but, une bonne sortie de balle... La clé de sa réussite se trouve dans son équilibre émotionnel pour soutenir toutes ses qualités. » En quelques années, le gamin d’Elche, fils de l’ancien buteur des Franjiverdes, Boria, est devenu un symbole dans le cœur des habitués du Calderón.

Vidéo

« J'ai mis ma santé en jeu pour ce club »


Simple, Saúl Ñíguez a réussi à devenir une copie de Gabi : un milieu axial, costaud sur l’homme, endurant, discipliné et tactiquement ordonné. Cette saison, il a parfois été utilisé à droite, à gauche, selon les besoins de Simeone là où il a même évolué par le passé en défense centrale avec Paco Jémez au Rayo Vallecano. Puis, derrière le joueur, il y a l’homme, celui qui était grande gueule étant gosse avant de se faire voler ses affaires à plusieurs reprises dans le vestiaire du Real et celui qui a craqué il y a quelques semaines après la qualification des siens en Ligue des champions à Leicester. Ce soir-là, Saúl Ñíguez avait inscrit le but décisif (1-1) comme il l’a fait à plusieurs reprises cette saison.


Et, face à la presse, l’homme a tout lâché : « Lors des deux dernières années, j’ai joué avec un cathéter interne. J’ai pissé du sang après chaque séance d’entraînement, après chaque match. J’ai mis en jeu ma santé pour défendre ces couleurs et réaliser mon rêve. J’ai joué avec ma santé, accompagné par le désir de jouer pour l’Atlético. Les gens ne voyaient pas ça, ne pouvaient pas l’apprécier. » Tout ça est la conséquence d’un choc traumatique avec le défenseur du Bayer Leverkusen Kyriákos Papadopoulos en février 2015, et l’histoire se terminera à l’hôpital, dans les bras d’un père en larmes et avec un rein détruit. « Ça a été la pire nuit de ma carrière, pas seulement à cause de la douleur, mais avant tout à cause de cette image de mon père en pleurs » , poursuit Saúl Ñíguez, qui n’avait jamais reparlé de cette cicatrice jusqu’à il y a quelques semaines.

Vidéo

Sur le coup, il enchaînera les vomis sur la route du vestiaire, tombera dans le vestiaire, aura « des convulsions. (...) Quand je me suis assis, je tremblais et je ne pouvais pas bouger. Je ne sentais plus mes bras ni mes jambes. » Et il a tenu au mental et au sacrifice avant de revenir à Leverkusen en février sur un enroulé magnifique dans la lucarne de Bernd Leno. Cette saison, Saúl Ñíguez a atteint les cent apparitions avec l’Atlético toutes compétitions confondues, et si les Colchoneros s’en sont sortis à plusieurs reprises, c’est en partie grâce à lui, à l’image de son but décisif face à Eibar samedi. Son rôle s’est même agrandi, le poumon n’hésitant pas à sortir dans la presse pour dégainer contre les envies de départ d’Antoine Griezmann l’été dernier : « Il doit réfléchir à ce qu’il dit. Qu’il demande pardon ou non, ça ne change rien, il doit penser autrement. (...) Il faut songer à l’équipe que vous représentez. Nous avons des valeurs. » Des propos que Koke aurait pu tenir hier et que Saúl Ñíguez n’hésite plus à sortir. Comme un étendard des valeurs de l’Atlético, ce qu’est aujourd’hui devenu celui pour qui tout aurait pu brutalement s’arrêter.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Ripaillons Niveau : CFA
"Cette saison, Saúl Ñíguez a tapé les cent apparitions avec l’Atlético toutes compétitions confondues"

La lourdeur de cette phrase...
sylvester.stalin Niveau : District
Il est tres fort le saul. il peut meme prendre d'autre visage, jouer dans plusieurs club à la fois
Les supporters de l'Atletico espèrent sans doute ne pas avoir un Saul pleureur ce soir après le match...
ManodesMontagnes Niveau : National
Ben même si c'est un peu pour te basher, je pense vraiment t'avoir évité de vivre un dur moment de Saulitude en répondant à ta vanne pourrie
Merci à toi pour ta sollicitude (faut que j'arrête les jeux de mots pourris je sais)! Mais je me sens moins seul grâce à ton intervention ! Merci encore!
Ce joueur est inépuisable pour les jeux de mots pourtant: Saul contre tous, l'oncle Saul, Niguez en soliste, Niguez ni fiotte, etc...

Je crois qu'il y avait un média espagnol l'an dernier ou encore avant suite au match contre le Bayern qui avait titré "Ragga Dance Saul", c'était très nul mais ça m'avait bien fait rire !
Et le meilleur de tous : Better call Saul!
Il y a pas que Laurent Blanc, Saul aussi il est guez frère.
Fin du game, j'ai sorti le plus pourri. Remerciez moi
6 réponses à ce commentaire.
Vraiment un beau joueur.. Mais j'arrive pas à m'y faire. Pour moi il n'y a qu'un seul et unique Saul.



C'est triste j'ai toujours eu un temps de retard pour comprendre chaque jeu de mots même les plus simples, tout simplement parce que dans ma tête je disais Saoul au lieu de Sole :(
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16