Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Match Amical
  2. // Allemagne/France (1-2)

Emon : « Nasri et Ribéry sont des garçons très simples »

Depuis son départ de l’AS Cannes il y a plus d’un an, Albert Emon profite de la région azuréenne. Hier soir, il a quand même regardé le match de l’équipe de France, où la ligne de milieux offensifs derrière l’attaquant était composée au coup d’envoi de ses anciens joueurs à l’OM : Ribéry, Nasri et Valbuena. De quoi ressortir la boîte à souvenirs.

Modififié
Albert, ça vous a fait quoi de voir Valbuena, Nasri et Ribéry titulaires hier ?
Ça m’a fait faire un retour en arrière, c’était sympa. A l’époque où je les ai eus, ils étaient tous trois très jeunes, ce n’est pas vraiment comme maintenant. Valbuena arrivait de Libourne, Nasri, même si ça faisait des années à Marseille que tout le monde parlait de lui, sortait du centre de formation. Quant à Ribéry, il ne faut pas oublier que ça ne faisait qu’un an qu’il revenait de Turquie. Je garde des très bons souvenirs de ces trois-là. Ils avaient une fraîcheur mentale hors-norme. Sur le terrain, à l’entraînement, ils voulaient prendre du plaisir, ça se ressentait. Si on les laissait, ils jouaient au foot toute la journée.

Le plus en vue hier, c’est Mathieu Valbuena. On n'aurait pas forcément parié sur lui à l'époque, non ?
C’est un garçon qui a énormément travaillé. La première année, il a très peu joué mais il se donnait à fond tous les jours. Après, il a plus joué quand on m’a remercié et que Gerets est arrivé mais hier il ne m’a absolument pas étonné. J’étais à Marseille pour le match contre l’Inter, et je me suis dit : «  Merde, il fait que des bons matchs  » .

Dans son livre, il explique que sa première année était difficile, que Nasri et Ribéry lui menaient la vie dure justement.
C’était au-delà de ça. Comme il venait de Libourne, où le jeu tournait autour de lui, il n’avait pas bien saisi qu’il fallait qu’il reste à sa place. Il ne fallait pas qu’il empiète sur le jeu des autres, c’est tout.

Mais ça ne devait pas être évident de jouer dans le même secteur qu'eux. Ils devaient déjà avoir un sacré caractère.
Ce n’était pas un problème. Au contraire, ce sont des garçons très simples, encore plus à l’époque car, comme je vous le disais, ils avaient cette fraîcheur mentale, ils se sentaient capables de tout bouleverser.

La fraicheur, ce n’est pas vraiment ce qui a caractérisé Ribéry hier...
Déjà qu’il a du mal à se libérer, à marquer des buts, ce coup en début de match a dû le faire encore plus cogiter. Dans ces moments-là, où on n’est pas au mieux, le moindre petit aléa peut vite vous occuper le cerveau.

Et Nasri ?
Il y a toujours des discussions autour du meneur de l’équipe de France mais Nasri est un joueur qui, lorsqu’il connaîtra parfaitement ceux qui l’entourent, va se rendre indispensable. Il a une conservation de balle et une vision de jeu hors du commun. Quand il va arriver pleinement à maturité, ses détracteurs ne seront plus bien nombreux. Il lui faut peut-être un peu progresser dans la récupération des ballons.

Hier, il ne manquait plus que Djibril Cissé à la pointe de l’attaque pour voir une attaque 100% passée par l'OM !
En même temps, Giroud est très fort. Remarque, Louis Saha a joué, Djibril aurait pu le faire aussi. Mais bon, il a peut-être fait son temps, place aux jeunes.



Propos recueillis par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 16 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais