1. //
  2. // Société
  3. // Interview

Elle Nicole : « Le football est un bon moyen de tacler la cigarette »

Cette poubelle à cigarettes installée dans les rues de Londres fait le bonheur des réseaux sociaux et propose chaque semaine une nouvelle alternative : Angleterre ou Australie ? Messi ou Ronaldo ? Et si, finalement, le football favorisait la lutte écologiste ? Explications avec Elle Nicole, directrice du projet.

Modififié
1k 7
Comment vous est venue cette idée ?
À la suite d'un partenariat avec des designers de chez Commonwork. On a trouvé que ce serait un bon moyen de « tacler » le problème de la cigarette dans les rues de Londres, en prenant la chose de côté. En accrochant les gens avec d'autres choses auxquelles ils s'intéressent, comme le sport. Le but, c'est d'utiliser des événements sportifs qui font l'actualité pour engager les Londoniens et les encourager à poser leur cigarette ici, et non sur le sol, comme le font la plupart d'entre eux. Sur les rues où l'on a mis en place ce projet, on avait constaté que 90% des gens laissaient tomber leurs cigarettes au lieu de les mettre dans la poubelle. Cela fait beaucoup trop de gens qui pensent : « OK, je peux laisser ma cigarette par terre. » On voulait rendre ce combat un peu plus « fun » en le reliant à des questions de sport.

Il n'y a que des questions sur le football ?
Non, il n'y a pas longtemps, on avait fait une question sur le cricket : « Qui va gagner le test match Australie - Angleterre ? » En ce moment, on essaye de savoir si les gens préfèrent regarder le Grand Prix de Formule 1 ou l'US Open. Et puis à venir, des questions sur le rugby et la Coupe du monde…

Sur la photo qui circule sur les réseaux sociaux, vous proposez une opposition entre Messi et Ronaldo, pourquoi ne pas avoir choisi des joueurs du championnat anglais, comme Rooney et Agüero par exemple ?
Huum… c'est une bonne question ! Londres est une ville très internationale, par conséquent on devait choisir des joueurs très connus dans le monde. On aurait pu opposer d'autres joueurs, et c'est sûrement quelque chose que l'on fera à l'avenir. Mais c'est un sport tellement connu, et Londres une ville tellement cosmopolite, que l'on devait mettre les meilleurs joueurs du monde. On pense aussi que ce projet ne concerne pas seulement l'Angleterre, qu'il peut inspirer de nouvelles manières de traiter les ordures dans les grandes villes, de manière plus créative, à l'étranger notamment.

Quelles sont vos attentes ?
Le premier rapport va arriver fin octobre, et il va nous donner toutes les indications. On espère, et on pense, que cela aura un grand effet positif. Durant notre première campagne, on s'était focalisés selon le même principe sur les chewing-gums, et on avait pu constater une baisse de 40% de leur nombre par terre. Peut-être que ce sera une baisse similaire pour les cigarettes ? Déjà, d'après le taux de remplissage des poubelles, on peut dire que le dispositif est très populaire. À côté des poubelles à votes, on a également mis en place un système pour que les gens jettent leurs paquets au passage. On utilise des cigarettes géantes que l'on place pour signaler cette présence, chacune fait un mètre de haut.

Combien de poubelles de ce type sont installées dans les rues de Londres ?
Il n'y a pour l'instant qu'une seule poubelle à Londres, mais chaque semaine la question change. C'est pour ça que l'on dirait qu'il y en a plusieurs ! Mais on a déjà des habitants qui nous disent qu'ils voudraient une poubelle comme ça à côté de chez eux. Donc on va en faire plus et tenter de quadriller Londres, on espère que ce n'est que la première d'une longue série.

Ne pensez-vous pas que c'est la première fois que la rivalité Ronaldo-Messi est utilisée à des fins positives ?
Oui, je pense qu'un peu de rivalité positive avec un bon esprit n'est pas une mauvaise chose. On ne veut pas que les gens prennent ça trop au sérieux. C'est du fun, le but n'est pas dire que telle personne ou telle chose est meilleure, mais que les gens prennent du plaisir.

De manière générale, comment pouvez-vous décrire le problème des cigarettes à Londres ?
C'est un gros problème. Les cigarettes et les chewing-gums ensemble représentent près de la moitié de la totalité des ordures déposées dans les rues. Ces deux problèmes sont également les plus difficiles et les plus chers à nettoyer, donc beaucoup d'impôts sont dépensés inutilement ! Dans la Villiers Street où l'on mène ce projet, les cigarettes représentent 70% des ordures totales, c'est immense.


Propos recueillis par Théo Denmat, avec Kévin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La Groupie de Ronnie Niveau : DHR
Ca ne serait pas de trop dans nos rues en France. Autre alternative le cendrier portable. ça commence à se développer mais ça reste (très, trop) marginal.

Etant serveur l'été, je ramasse des mégots par poignées entières et je peux vous assurer que ça n'a rien d'agréable !
lemudream Niveau : CFA2
Ahah c'est une bonne idée. Décidément les mégots ça à vraiment l'air d'être un problème pris à bras le corps chez les rosbeefs. Y'a quelque année un inventeur anglais a inventé le mégot graine, une plante pousse donc du mgot, pas mal aussi..
"il n'y a pas longtemps, on avait fait une question sur le cricket : « Qui va gagner le test match Australie - Angleterre ? »"

Londres étant une ville internationale, c'est la réponse "What the fuck is cricket?" qui l'a emporté avec plus de la moitié des suffrages.
Message posté par La Groupie de Ronnie
Ca ne serait pas de trop dans nos rues en France. Autre alternative le cendrier portable. ça commence à se développer mais ça reste (très, trop) marginal.

Etant serveur l'été, je ramasse des mégots par poignées entières et je peux vous assurer que ça n'a rien d'agréable !


c'est vrai que c'est vraiment dégueulasse.
Et sur la plages, n'en parlons pas, c'est une attitude de porc.

En villen, le pb c'est que le fait de jeter son mégôt avec cette petite pichenette, fait quasiment partie de la gestuelle, du plaisir de fumer j'ai l'impression, c'est quasi culturel.
Bonne chance pour arrêter ça.
didier gomis Niveau : CFA
Message posté par Super Timor


c'est vrai que c'est vraiment dégueulasse.
Et sur la plages, n'en parlons pas, c'est une attitude de porc.

En villen, le pb c'est que le fait de jeter son mégôt avec cette petite pichenette, fait quasiment partie de la gestuelle, du plaisir de fumer j'ai l'impression, c'est quasi culturel.
Bonne chance pour arrêter ça.



perso j'aime les écraser sur ma copine pendant qu'elle jouit
footchampagne Niveau : Ligue 2
Note : 5
Message posté par didier gomis


perso j'aime les écraser sur ma copine pendant qu'elle jouit


On reconnaît les puristes.
Je les avale moi c'est plus simple. Le problème c'est l'haleine
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 7