En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Porto

Elle est là, la relève du FC Porto

Ils sont jeunes, petits et sont annoncés comme les stars de demain. Juan Manuel Iturbe, Kelvin et Christian Atsu jouent tous les trois à Porto et n'attendent plus que le départ des cadres de l'équipe pour éclore au plus haut niveau. À moins que ce ne soient des flops...

Modififié
D'incessantes rumeurs envoient Hulk et João Moutinho dans les plus grands clubs d'Europe. Un désastre pour le FC Porto ? Non. Pas sur le long terme, en tout cas. Certes, Varela et James Rodríguez n'ont pas vraiment de doublure à leur hauteur sur les ailes, tout comme Steven Defour en cas de départ de Moutinho, mais cela ne saurait tarder. Depuis le début du stage de pré-saison de Porto en Suisse, trois jeunes pousses semblent bel et bien en mesure d'assurer la succession de leurs aînés. Quand ? D'ici une ou deux saisons. En attendant, ils devront se contenter du statut de joker de luxe ou d'un prêt à l'étranger.

Juan Manuel Iturbe

Alors que le mioche a 17 ans, le Paraguay et l'Argentine se tapent déjà dessus pour savoir sous le maillot de quel pays il jouera plus tard. Sans surprise, l'Albiceleste remporte la lutte par KO. Pour que tant de haine plane autour d'un gamin, il y a deux possibilités : soit c'est un futur flop retentissant, soit une star de niveau international. Les Paraguayens du Cerro Porteño ont parié sur la deuxième option. Pour eux, Juan Manuel Iturbe est le futur Messi. Les ex-futurs Zizou que sont Kamel Meriem, Samir Nasri et Yohann Gourcuff savent que ce genre de surnom ne veut rien dire. Mais le profil d'Iturbe correspond à première vue à celui de son aîné. Il est petit (1m71), court vite, possède une conduite de balle très fluide, peut évoluer sur les ailes ou en électron libre et est argentin, évidemment. La comparaison s'arrête là. Pour le reste, il aime les passements de jambes, garder le ballon trop longtemps et possède un joli melon pour son jeune âge. Vexé de ne pas avoir été assez utilisé par Vitor Pereira l'an passé, il voulait déjà se barrer du littoral portugais. Cette saison, il devrait avoir un peu plus de temps de jeu, s'il ne se blesse pas prématurément comme en 2011. Et si, au lieu de twitter frénétiquement, il se mettait à lire des bouquins sur le replacement défensif.



Kelvin

Complice d'Iturbe, il aime autant les réseaux sociaux que ce dernier. Mais Kelvin est meilleur que son homologue argentin pour ce qui est de faire le kéké ; son passe-temps préféré étant de se prendre en photo avec son iPhone 4 devant le miroir, casquette à l'envers et bouche en cul de poule. Ou de mettre en évidence sa crête surréaliste, plus encore que toutes celles que Neymar a pu proposer par le passé. Mais Kelvin Mateus de Oliveira n'est pas seulement un jeune ado porte drapeau de la génération Facebook-Twitter, non. C'est avant tout un Brésilien qui a très longtemps joué pieds nus sur la terre battue de son bled, avant d'évoluer sous les couleurs de Paraná, chez les jeunes, puis les séniors, en D2 brésilienne. À 17 ans, il éblouit le championnat de Serie B carioca au poste d'ailier et d'avant-centre, et son pied gauche fait des ravages. Kelvin est un joueur moderne par excellence : il court vite, frappe fort, possède une force physique largement au-dessus de la moyenne pour son âge et préfère jouer à droite, même s'il est gaucher. Comme Iturbe, il fait parti des chouchous de Pinto da Costa qui voit en lui un futur très grand joueur. Il a tout pour. Mais il ne fait toujours pas parti des plans de Vitor Pereira. L'année dernière, il a été prêté à Rio Ave, où il s'est imposé comme titulaire. Malgré un début de pré-saison particulièrement concluant, il devrait évoluer de nouveau dans un autre club cette saison.



Christian Atsu

Des trois perles, Christian Atsu est le plus âgé (20 ans), et aussi le plus à même de figurer dans les premiers choix tactiques de l'entraîneur du FC Porto. Le fait qu'il ait terminé sa formation sur le Douro n'est sans doute pas étranger à cela. Depuis 2009, le jeune Ghanéen a assimilé l'idéologie et le style de la maison « azul e branca » , et ça se sent dans son jeu. Mature, il sait quand il doit lâcher le ballon ou effacer un joueur pour partir seul sur son aile afin de centrer ou tirer, selon la situation. Son activité et son intelligence dans le placement facilitent la verticalisation du jeu. Il possède en effet un vrai don pour se défaire aisément du marquage adverse. Sans parler de ses qualités individuelles impressionnantes. S'il est un peu moins doué balle au pied que les deux joueurs cités plus haut, il demeure très adroit techniquement. Physiquement, son explosivité et sa puissance rappellent, de loin, le style de Hulk. Lui aussi a été prêté au Rio Ave l'année dernière, où il s'est amusé aux côtés de Kelvin. Cette saison, il est plus que jamais placé pour jouer un rôle dans l'échiquier de Vitor Pereira. Au moins lors des gros matchs. Car l'année dernière, le Ghanéen s'était permis de marquer contre Benfica et le Sporting. Il n'y a pas meilleur façon de draguer un entraîneur que de s'illustrer face aux pires ennemis du club...



Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Dupraz quitte le TFC 65 il y a 2 heures Robinho en route vers Sivasspor 15
il y a 5 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7