Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Elie Baup, une nouvelle casquette pour l’OM

En ballotage avec Lucien Favre, qui a finalement prolongé avec Mönchengladbach, Elie Baup succède à Didier Deschamps au poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille. Une solution qui n’est pas la plus sexy, mais qui est loin d’être la plus bête.

Modififié
Moins sexy que la piste Gerets, moins lourde que la piste Courbis mais surtout infiniment moins drôle que la piste Ravanelli, la piste Elie Baup est finalement la bonne. Après une poignée de saisons passées à défendre seul l’Olympique de Marseille sur le plateau du Canal Football Club, l’ancien entraîneur de Bordeaux va avoir l’occasion de donner à manger à ceux qui sont désormais ses ex-collègues. Mouvementée, car très attendue, la nomination d’un coach à la tête de l’OM risque bien de marquer un retour au calme sur la Canebière. A la mode depuis l’élection de François Hollande, la « normalité » est bien plus que le cheval de bataille d’Elie Baup. Car à défaut d’exciter les supporteurs comme aurait pu le faire la venue d’un entraîneur de renom, l’arrivée du natif de Saint-Gaudens marque un changement dans la politique du club. Une politique subie plus que désirée, qui veut que l’OM, qui n’a pas encore enregistré la moindre recrue, remonte la pente doucement mais sûrement, en toute simplicité. Un challenge que Baup peut relever.

Un entraîneur made in Ligue 1

Alors évidemment, à Marseille, Baup rime avec 1999. Malheureusement pour lui, il ne devrait pas avoir cette année, les armes pour laver l’affront Feindouno. Pour les dirigeants phocéens, Baup pourrait s’apparenter à un choix par défaut. Ça l’est. Mais c’est un choix malin par défaut. Au club, personne ne s’en cache : l’OM n’a ni les moyens, ni le challenge suffisant pour attirer dans ses filets un « grand » coach, capable de redresser le navire avec poigne. Le genre de truc dont le club a absolument besoin, cela dit. Baup faute de mieux, donc. Mais Baup mieux que beaucoup d’autres opportunités. Si, évidemment, son intronisation n’est ni la victoire du look, ni le triomphe du charisme sur la Canebière, son arrivée est celle d’un entraîneur qui connaît son job et surtout, qui connaît la Ligue 1. Baup, c’est plus de 300 matchs en première division française, plus de cent victoires, un titre de champion de France, et une sens tactique plus que correct que l’on a souvent tendance à négliger.

Le retour du 442 trapèze ?


Tactiquement, justement, son arrivée pourrait coïncider avec l’apparition du « 442 trapèze » cher à son cœur, avec deux milieux offensifs excentrés. Un dispositif qui conviendrait pas mal, avec deux milieux récupérateurs costauds, avec un Ayew en forme et un Valbuena a qui on explique que repiquer de temps en temps pour chercher la lucarne opposée, c’est bien, mais que centrer, ça marche aussi. Par pour Gignac hein, puisque Elie Baup reste quand même l’entraîneur qui l’a collé sur le banc lors de la saison 2007-2008, avec deux buts à la clé. Enfin, si l’attente de résultats est toujours présente à Marseille, dire que l’OM attaque cette saison avec les mêmes ambitions que les saisons précédentes serait faux. Loin derrière le PSG ou Lille en terme de potentiel, l’OM va commencer l’année avec un objectif « modeste » type le top cinq, avant de, pourquoi pas, gratter un podium. Garder un cap, finir dans une zone prédéfinie, le tout, sans faire d’étincelles, c’est une mission qu’Elie Baup est capable de remplir. La seule véritable question, c’est si les supporteurs et les joueurs sont prêts à l’accepter. En même temps, vu l’activité du club sur le marché des transferts, il va bien falloir.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses