Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Monaco

El Shaarawy, le Pharaon déjà enterré

Stephan El Shaarawy devait être la star du mercato monégasque et une folie de plus en Ligue 1. Six mois après son arrivée sur le Rocher et aucun but en championnat, le Pharaon ne rejouera plus avec l’AS Monaco, qui n’en veut plus. Histoire d’un énorme raté.

Modififié
On s’en doutait un peu depuis quelques semaines, mais c’est maintenant officiel. Stephan El Shaarawy ne rejouera plus avec l’AS Monaco. L’histoire retiendra qu’il aura joué sa dernière partition en Ligue 1 contre Troyes, le 19 décembre dernier. Un match sans but. 681 minutes de jeu en championnat (15 matchs), 29 tirs, aucun caramel. Un bilan individuel qui fait mal à la gueule. Dans les couloirs du stade Louis-II, peu de temps après le piètre match nul entre l’ASM et le Gazélec Ajaccio (2-2), le vice-président monégasque Vadim Vasilyev, s’est enfin exprimé sur le sort de l’Italien, plus convoqué par Leonardo Jardim depuis deux matchs : « Stephan El Shaarawy ne devrait plus rejouer pour Monaco. Il n'entre plus dans le projet de l’entraîneur et de l’AS Monaco. On est en train de trouver une solution pour qu’il puisse retrouver un club où il jouera et pouvoir postuler l’Euro 2016 avec l’Italie. Il faut trouver une solution qui convienne à tout le monde. » Laconique et sans pitié.


Mais tout le monde l’avait vu venir. Depuis un mois, les matchs de l’Italien étaient comptés. Et pour cause, prêté avec une option d’achat de 16 millions d’euros à l’ASM, le Pharaon serait devenu monégasque au bout de 25 matchs joués sur le Rocher. Il s’est arrêté à... 24. Tout sauf un hasard. Et dans le clan du joueur, on a du mal à avaler la pilule, même si sa cote est toujours au top en Serie A. Dans les colonnes d’Il Messaggero, son agent Federico Pastorello admet que son poulain « intéresse beaucoup de clubs, il y a plusieurs négociations en cours. C’est impensable qu’un joueur de ce niveau ne joue pas régulièrement » . De son côté, son frère et agent, Manuel, « attend des nouvelles sous peu. Il a bien commencé à Monaco, il a toujours été en forme, mais après, il a manqué le feeling avec l’entraîneur » . Arrivé en Principauté après deux saisons gâchées par les blessures à l’AC Milan, El Shaarawy pensait se relancer en Ligue 1, mais il n’a jamais enchaîné en championnat. Souvent intéressant dans les matchs européens (trois buts contre Berne, Tottenham au Louis-II et à White Hart Lane), il peinait face à l’intensité des matchs de championnat, fuyant sans cesse les duels et ne faisant aucune différence.

La greffe ratée


Pis, Leonardo Jardim n’a jamais réussi à trouver une formule tactique idoine pour faire briller l’Italien. Dire que ses premiers pas semblaient prometteurs, on se souvient encore de son entrée tout en vitesse contre Nice, dans le derby, lors de la première journée de Ligue 1. Un trompe-l'œil. Entre le coach et le joueur, le feeling n’est jamais passé. Début décembre, alors qu’il sortait d’une bonne prestation contre Anderlecht en Ligue Europa, El Shaarawy n’est pas convoqué pour le déplacement à Bastia. C’est un choix. Et l’Italien prend un uppercut. Le premier d'une longue série. À La Turbie, il ne recevra aucune explication. Lui préfère qu’on lui parle, Jardim préfère le travail. La carotte contre le bâton. Stephan est le genre de joueurs qui ont besoin de se sentir aimé pour briller. Il veut être désiré. Il est tombé au mauvais endroit. Au mauvais moment. À Monaco, on n'a pas le temps de câliner. Sans savoir ce qu’on lui reproche vraiment, El Shaarawy va vivre un ascenseur émotionnel intense avant le coup de sifflet final de son aventure monégasque. Titulaire face aux Spurs mi-décembre, il n'entre pas en jeu contre Saint-Étienne et ne fait pas partie du voyage à Bordeaux en Coupe de la Ligue la semaine suivante. Là, il commence à comprendre la tactique. À Monaco, on fonctionne autrement. On compte, car, à 25 matchs disputés, il faudra faire un chèque à l’AC Milan.

Et visiblement, celui qui était une « opportunité » estivale n’a pas convaincu les décideurs monégasques. Est-il plus mauvais que Guido Carrillo ou Lacina Traoré ? C’est quand même difficile à confesser, mais les faits sont là. À Monaco, on n’a visiblement pas senti le garçon capable de (re)devenir un joueur qui fait basculer des matchs. Bien entendu, il n’a jamais vraiment enchaîné. Mais d’un autre côté, il n’a rien montré en Ligue 1. Et à Monaco, on ne s’emmerde pas avec les sentiments. Surtout en période de mercato. Le pragmatisme est omniprésent. Pas la pitié. Ça ne marche pas ? Ça dégage et on part sur autre chose. Depuis le 1er janvier, l’AS Monaco a tiré un trait sur trois dossiers de l’été : Rony Lopes (prêté à Lille), Gabriel Boschilia (Standard de Liège) et Stephan El Sharrawy. Et ça ne dérange absolument personne au club. Le Pharaon doit maintenant se trouver un point de chute, car il ne jouera jamais ce 25e match sous les couleurs de l’ASM. Aux dernières nouvelles, c’est la Roma qui pourrait accueillir l’ancienne idole des jeunes. À Monaco, on a déjà enterré le Pharaon. Comme s’il n’était jamais passé. Dans six mois, un autre garçon pourrait voir son chapitre monégasque se refermer définitivement sans y avoir laissé la moindre trace sportive. Ce garçon, c’est Falcao.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


lundi 21 mai Euro Millions : 45 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti ce mardi Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT)
Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 14 lundi 21 mai Nainggolan prend sa retraite internationale 97