En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

El-Hadji Diouf parle de El-Hadji Diouf

Modififié
Le Sénégalais El-Hadji Diouf s’est confié aujourd’hui au quotidien L’Équipe, et comme d’habitude le garçon sort des déclarations dont lui seul a le secret.

Celui qui évolue désormais à Leeds United, en Championship, deuxième division anglaise, est revenu sur plusieurs épisodes de sa carrière. De sa réputation de bad boy aux dirigeants du foot sénégalais, en passant par Steven Gerrard, l’ancien Lensois est cash, direct, hautain, comme d’habitude en somme.

En ce qui concerne la réputation de mauvais garçon qui lui colle à la peau, le natif de Dakar assure qu’elle est erronée : « On m'a collé une image de bad boy, je dois "dealer" avec. Bad Boy ? Ça me fait marrer. Je n'ai jamais fait de prison, je n'ai jamais cassé quelqu'un sur un terrain. En fait, ça ne me dérange pas, je préfère qu'on parle de moi, en bien ou en mal. Je laisse ma trace partout où je passe. »

Celui qui a emmené sa nation en quarts de finale de la Coupe du monde 2002, Lemerre s’en souvient, revient également sur un de ses anciens coéquipiers, le chouchou d’Anfield, Steven Gerrard. Et là encore, le Sénégalais n’y va pas par quatre chemins : « J'ai été dans les 100 meilleurs joueurs du siècle par Pelé. Pas lui. Je le respecte comme footballeur, mais il n'y a pas plus égoïste que lui. Il se fout des autres, j'ai parlé avec des grands de Liverpool et personne ne peut le blairer. Et je ne parle pas de Carragher. » Steven appréciera !

Enfin, le Sénégalais qui s’aime le plus au monde n’a pas épargné les dirigeants de sa Fédération. « Ce sont des moutons. On a des bouteilles d'eau, pas des entraîneurs. Chez moi, je suis comme un demi-dieu. Rien que pour ma non-sélection pour le barrage retour contre la Côte d'Ivoire, des gens ont brûlé des pneus, sont allés gueuler devant la Fédération. »


Le temps passe, El-Hadji ne change pas ! Au moins, il nous fait toujours marrer…
GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 4 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 4 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4