1. // CAN 2017
  2. // Demies
  3. // Burkina Faso-Égypte (1-1, 3 tab à 4)

El Hadary réécrit sa légende

Au terme d’une rencontre globalement possédée par le Burkina Faso, cependant trop brouillon devant les cages du vieux El Hadary, ce dernier a enfilé une nouvelle fois ses gants de star des Pharaons pour leur offrir une neuvième finale de CAN.

Modififié

Burkina Faso 1-1 (3 tab à 4) Égypte

Buts : Bancé (73e) pour le Burkina // Salah (66e) sur l'Égypte

Il ne devait prendre part à la compétition que comme n°2 après des années de succès. Finalement, il est monté au jeu dès le premier match et est désormais assuré de faire partie des grands hommes du tournoi. Essam El Hadary, quarante-quatre ans, a qualifié l’Égypte pour la finale de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au terme d’une séance de tirs au but durant laquelle le portier burkinabé Koffi Kouakou ne s’est pas facilité la tâche en bottant ce qui aurait dû être le penalty décisif... et en se le faisant arrêter par son homologue égyptien.

Possession burkinabée sans danger


Après avoir attendu le dernier match des poules pour se qualifier et la 81e minute pour sortir la Tunisie en quarts, le Burkina n’a plus peur de rien, mais n’a plus trop envie de perdre son temps non plus. Alors Abdou Traoré et Nakoulma pointent directement le bout de leur nez d’un tir dans, puis en dehors du cadre. À chaque match encore un peu plus recordman qu’au précédent, El Hadary se loupe ensuite sur son premier duel avec Nakoulma, Blati Touré tente du coup la demi-volée, mais le portier égyptien se rachète. Sur le front de l’attaque des Étalons, l’incontournable Bancé est bien titulaire, et son torse – à l’utilité presque indispensable pour son équipe – semble toujours faire deux mètres de largeur. Sa chevelure blonde est assez active, n’hésite pas à venir piquer un ballon ou l’autre aux Pharaons. Et puis il frappe, bien sûr. Et de toutes les positions. Mais ce n'est pas fort dangereux... Embêtés par l’organisation égyptienne, les Burkinabés ne trouvent pas d’autre solution que la frappe de loin ou sur coup franc. Mais El Hadary est toujours bien là, même s’il ne capte jamais un ballon d’un seul coup. Le Burkina Faso campe dans le camp des Pharaons. Quant au danger, il se fait attendre. Normal quand on se marche sur les pieds à l’entrée de la surface ou qu’on tape des talonnades à deux mètres de son pote. Heureusement, au moment où Yago parvient à en réussir une, Kaboré soigne son centre et Bancé fait la différence avec un enchaînement poitrine-reprise du droit pour égaliser (1-1). Dans les arrêts de jeu, c’est un contrôle raté de Banou Diawara qu'El Hadary doit finalement claquer pour éviter l’élimination.

Pharaons à la grecque


Après avoir fait le gros dos pendant un quart d’heure, l’Égypte se réveille avec le prétendu sosie de David Trezeguet, Mahmoud Hassan, qui brosse sa frappe et entame déjà sa course de célébration alors que ça passe à côté. Après un (gros) deuxième quart d’heure dont on se serait bien passé de la fiche des statistiques, tant il fut vide, les gars de Cúper équilibrent un peu les chiffres avec une tête banale d’Ibrahim Salah et une frappe sautillante, mais peu puissante de Kahraba. Comme depuis l’entame de cette CAN, l’Égypte attend, recule, bloque, puis repart à fond de balle vers l’avant. Jusqu’à ce que ça fonctionne grâce à un nouveau bijou de Mohamed Salah. Sur son flanc droit, Elmohammady tente un truc qui se situe certainement entre la frappe et le centre en force. Heureusement, il trouve Kahraba sur sa route. Le contrôle de ce dernier est parfait, sa remise en retrait pour Salah idéale et la frappe de l’intérieur du gauche du Romain imparable (1-0). Pour le reste, l’Égypte se contente de défendre... ça fait très Grèce 2004, mais c’est dans l’ensemble efficace.

Le roi El Hadary


Lors de la prolongation, comme à chaque début de période, le Burkina donne tout comme si c’était la dernière minute de jeu, mais la précision et la justesse technique ne sont toujours pas au rendez-vous, malgré la bonne volonté des inévitables Bancé et Nakoulma. Le futur Canari n’est absolument pas en réussite et a même du mal à cadrer ses frappes. Une chance, les Étalons en auront encore une durant la séance de tirs au but quand Koffi arrête la tentative d’El-Said. Mais le portier se loupe au moment d’offrir la finale aux siens et El Hadary se détend une deuxième fois juste après pour faire comprendre à Bertrand Traoré qui c’est le patron.

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Kit Fisteur Niveau : Loisir
An saint 1302. De moins en moins d’armées se disputent la Couronne de l’Aube Nacrée. Seules les quatre plus puissantes armées du continent sont au bord d’atteindre le palais du roi du Gabon, qui remettra le précieux artefact en main propre au seigneur vainqueur. L’armée du roi Mossi, après avoir contournée plusieurs collines et traversée une grande forêt, arrive au point confluent d’une rivière et de là, emprunte une voie gabonaise semblant être emménagée pour les déplacements. Cela prouve bien aux hommes du grand roi Mossi qu’ils sont, au moins, proches d’une grande ville, et suivre cette route leur permettra d’atteindre à priori le palais. Cependant, une lieue après avoir dépassés une abbaye, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls !

En effet des signaux de fumée leur indique la présence d’une autre armée… 20 cavaliers sont envoyés en éclaireurs afin d’aller observer de quoi il retourne. A leur retour deux heures plus tard, ils informent le maréchal Duarte que l’armée mamelouke est située, en position fixe, à moins d’une demi-lieue de la capitale gabonaise !

Les hommes du sultanat d’Egypte Mamelouk de leur côté, ont profités de leur grande vitesse pour atteindre cette route les premiers. Cependant, plutôt que de foncer sur le palais et de risquer de voir une autre armée entrer dans la ville après leur passage, leur stratégie consiste à attendre qu’une autre armée passe par cette route afin de l’écraser et ainsi s’assurer que personne ne les suivra plus jamais. Les éclaireurs mossis ont été aperçus par le bey Salah, mais il n’ordonne aucune poursuite. Il faut en effet selon lui que ces cavaliers puissent informer leur armée de la présence mamelouke, afin de favoriser une bataille dans les plus brefs délais.

L’armée mamelouke se compose désormais de 35 000 cavaliers, bien équipés, prêts à se dévouer corps et âme au combat. 10 000 piétons les accompagnent, mais leur présence sert peu sur les champs de bataille, et leur rôle est principalement d’assurer la logistique. L’armée mossie quant à elle est composée de 20 000 piétons et 25 000 cavaliers craints et respectés pour leur courage au combat. Aux alentours de 20 heures, les mossis, ayant installés leur campement à l’arrière, ont leur cavalerie en ordre de bataille. Les deux cavaleries sont opposés l’une à l’autre, chaque cavalier regardent ceux d’en face dans le blanc des yeux, et pendant une dizaine de minutes, aucune charge ne vient d’un côté comme de l’autre.

Après ces quelques minutes, le général Bancé, à la tête de toute la cavalerie mossie, hurle : « CHARGEEEZ ! » et s’élance, le sabre au poing, en direction des cavaliers mamelouks. Aussitôt, les 25 000 cavaliers mossis, le sang bouillonnant à l’idée que ce combat est probablement le dernier avant de s’emparer de la Couronne de l’Aube Nacrée, chargent avec rage. Les chevau-légers Nakoulma, Touré et Traoré suivent distinctement en trois colonnes leur général, tandis que les beys mamelouks eux serrent les rangs et tendent leurs épées et boucliers vers l’avant.

Le choc est brutal. Les mossis ne parviennent pas à encercler les mamelouks, mais se livrent à un choc frontal terrible. Les chevaux s’entrechoquent, les lames courbes se répondent, et l’on sent bien que les nord-africains ne comptent surtout pas se jeter dans une attaque. Les cavaliers des deux rivaux sont légers, rapides, dans un style relativement proche. Les combats en sont on ne peut plus âpres, difficiles, et l’héroïque offensive mossie se combine à une défense héroïque mamelouke. Presque une heure s’écoule durant laquelle les mamelouks ne peuvent repousser les mossis et les mossis ne peuvent percer les lignes mameloukes.

C’est alors que le bey Salah demande aux beys Kahraba et Trezeguet de le relayer, et fait monter les piétons des baillis Saied et Hamed. Avec l’aide du vieux cheikh El Hadary, Il part avec 8 000 cavaliers vers l’arrière afin d’effectuer une manœuvre de contournement. L’objectif est de mettre en danger le camp mossi abritant richesses, butin, et vivres. Et le plan paye. Entendant les bruits des combats dans leur campement, les cavaliers mossis pivotent à toute vitesse et foncent vers leur camp. Les mamelouks engagent alors une poursuite causant des dégâts dans les rangs mossis.

Cependant les mamelouks ont négligés une chose : plus de 10 000 lanciers attendaient au camp ! De plus, le général Bancé, revenu à toute allure, coordonne les lanciers qui n’ont aucun mal à tailler dans la chair des cavaliers mamelouks. L’officier Kaboré de Myr, à la tête d’une unité d’épéistes, se bat comme un beau diable au milieu du camp. Il plonge son épée dans le feu afin d’enflammer sa lame et terroriser ses ennemis.

Ses sous-officiers Yago et Koné parviennent à l’aider à tenir le camp, mais alors qu’ils croient le camp sauvé, voilà qu’ils assistent à l’arrivée de leur propre cavalerie dans leur camp, poursuivie par les mamelouks. Aussitôt, les épéistes leur portent secours par petits groupes encadrés de lanciers. Les blocs ne sont plus compacts et organisés des deux côtés, mais les combats se tiennent dans le camp mossi, ou l’anarchie règne.

Les unités mameloukes et mossies se battent dans tous les sens. Des duels entre petits groupes se forment et aucune armée ne parvient à retrouver son unité. Sabres, lances et flèches fusent dans tous les sens, le sol devient rouge à cause du sang, les combats se débrident en font des milliers de morts. Si se sont maintenant les mossis qui sont sur la défensive, ils ne peuvent pas repousser leurs ennemis, et ne se laissent en aucun cas repoussés.

Après presque trois heures de bataille, plus de 10 000 morts sont à dénombrer dans chaque camp. Le maréchal Duarte et le maréchal Cùper se mettent alors d’accord, après discussion, pour mettre fin au combat et régler son issue par un duel judiciaire. Le perdant du duel force son armée à renoncer à tout jamais à la Couronne de l’Aube Nacrée.

Côté mossi, le champion choisi est l’officier Beric Koffi Dondarrion. Une valeur sûre, pour tous ses compatriotes. Un redoutable guerrier spécialisé dans les mêlées. Côté égyptien, c’est le vieux cheikh El Hadary Clegane, surnommé Le Limeur en raison de son habitude de limer son sabre avant chaque combat, qui est désigné. L’officier Kaboré de Myr enflamme l’épée du champion de son royaume, la lui remet, et le duel peut commencer.

Les deux épées s’entrechoquent à deux reprises, et El Hadary comprend qu’en raison des flammes, il lui faudra jouer sur le physique. Il tourne beaucoup, n’hésite pas à reculer franchement, et laisse son adversaire venir sur lui. Le cheikh tente alors un coup horizontal sur le flanc de son adversaire, que celui-ci pare. Le cheikh redresse alors sa lame, mais il en faut plus pour transpercer le grand Koffi. Le mossi donne un coup de pied au ventre du mamelouk, l’envoyant au sol. Celui-ci se relève furieux, l’épée tenue à deux mains levée au niveau de sa tête. Alors que Koffi tente de le décapiter, El Hadary se baisse et abat sa lame sur le genou de son vis-à-vis. Celui-ci met le genou à terre, terrassé par la douleur. Cette petite seconde de relâchement suffit à El Hadary pour transpercer le cœur de son rival. Les mamelouks hurlent de joie, les mossis sont à terre, dépités.

Tenus par l’engagement du duel judiciaire, les mossis déposent les armes. Les mamelouks respectent leur engagement de ne pas les toucher après le duel, et repartent en direction du palais royal gabonais. Kaboré de Myr utilise sa magie de la lumière pour ressusciter le malheureux Koffi, mais le duel est perdu pour lui et les mossis sont contraints de plier bagage. Leur roi ne verra jamais la Couronne de l’Aube Nacrée.

Les mamelouks quant à eux ne fêtent pas leur victoire. L’armée mossie éliminée, leur objectif est d’atteindre le soir même le palais royal. Deux heures plus tard, les mamelouks entrent dans la capitale gabonaise, et avancent au galop vers le palais du roi Ali. Mais sont-ils réellement les premiers à être entrés en ville, pour réclamer la Couronne de l’Aube Nacrée ?
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Ce résumé historique est inspiré à la base de la bataille de Poitiers (celle de 732 qui en réalité n'a jamais eue lieu à Poitiers mais plutôt vers Tours). Du moins au début, dans la manière dont commence la charge, parce que les prolongations et tirs aux buts ont nécessités quelques aménagements.
j'admire ton abnégation mec ! t'es un vrai ! je me sens tellement con en te lisant, oui oui je les ai tous lu !

tu m'as complexé pour les deux ans à venir !
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Merci beaucoup :) en tout cas si l'écriture te plait, ne te sens jamais con et n'hésite jamais à toi même écrire sur tes passions et ce qui te plait. Tu te forgeras ton propre style d'écriture en écrivant d'abord et avant tout pour toi, et en écrivant pour toi et voyant que tu t'éclates à fond, et qu'à chaque fois que tu t'éclates tu t'entraînes à écrire dans le même temps, tu verras que tu pourras écrire en allant très très loin dans des délires sans problème :)
hélas ni le talent ni le temps (jeune pere de famille) pour m'entrainer.

mais c'est noté, je le garde dans un coin de la tete
Ouai bah ta couronne tu peux d'ores et deja la filer à l'Egypte qui il me semble ne perd pas de finale!
Sinon après le Cameroun qui bat le talentueux Senegal, le Ghana qui bat la folle RDC, voici l'Egypte dominée qui bat un beau Burkina joueur, il faut vraiment que l'Afrique arrete de tout calquer sur les anciennes metropoles, copier toute une competition, ca va trop loin!
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Désolé du HS Kit Fisteur mais j'aurais besoin d'aide concernant l'Iskandernameh!

J'ai réussi à mettre la main sur une version PDF libre de droits du Shahnameh (ça m'arrange car seuls les chapitres concernant Darius et Alexandre m'intéressent) mais l'Iskandernameh...

Je me suis même taper le culot d'envoyer un mail à Pierre Briant himself ahaha il me répondra certainement pas mais comme disait ma grand-mère maternelle : "personne n'ira à ta place."

Voilà, je me dis qu'avec tes contacts, tes profs etc etc.

Par avance merci pour ton aide!!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Ah ah bien joué pour le mail à Pierre Briant :p qui ne tente rien n'a rien, respect :)
J'en parlerai à mon prof d'ancienne et te tiendra au courant quand je le verrai promis :)

Par rapport à Cyrus II et Dhul al Qurnayn, quelqu'un spécialisé dans le Coran m'a confirmé que c'est bel et bien Cyrus II et non Alexandre le Grand. Que le mur de Dhul al Qurnayn est son mur contre les scythes et que ce surnom vient de ses possessions territoriales.

Je vais vraiment voir ce que je peux faire pour ton problème promis
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
Merci.

J'ai un peu lu sur le sujet et effectivement, il n'y a aucune chance que ce soit l'Alexandre "historique".
Si il est vraiment question d'Alexandre dans le Coran, ça serait plus l'Alexandre "mythologique" du Roman d'Alexandre du Pseudo-Callisthène. Où Alexandre est dépeint comme un prince sage, pieux et tolérant (ahaha).

Mais vu que le Coran serait antérieur aux versions du Roman d'Alexandre en question...

L'argument des possessions territoriales est bien léger je trouve car Alexandre avait à peu près les mêmes, si ce n'est plus, à sa mort!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
En fait c'est par rapport à une région bien précise formant deux cornes, mon ami m'a dit le nom mais j'ai totalement oublié désolé... D'après ce que j'ai compris dans l'empire de Cyrus deux régions importants formaient une corne et le surnom de "bicornu" viendrait de là mais j'ai zappé les détails... mais en tout cas c'est l'idée.

De toute manière le Coran ne peut pas considérer Alexandre comme un messager de Dieu en raison de son polythéisme.
LesSeinsDeRomaneBohringer Niveau : CFA
L'Alexandre "mythologique" est considéré comme monothéiste (ou chrétien, ou musulman).

La vraie est question est de savoir qui s'est inspiré sur qui et vu que le Coran est plus vieux, il est fort probable qu'on se soit inspiré de "Celui qui a deux cornes" pour créer l'Alexandre "mythologique".
10 réponses à ce commentaire.
Set the controls for the heart of the sun
"Réécrit sa légende"
A part les quelques africains qui s'intéressent à cette compétition, c'est personne.
hummmm ca sent le troll, ici, regardez vos chaussures, quelqu'un a marché dans un truc c'est sur !!!!

Avec un raisonnement du genre "les trucs que je ne connais pas, n'existent pas" je pense qu'on en serait encore a penser que la terre est plate, et probablement soutenue par Atlas

bref merci pour ton éclairage !!!

bon je vois que tu ne saisis pas et que tu es déjà en train de chercher à argumenter.

je vais te parler beauf : il y a un milliard de niakoué qui ne connaissent pas notre johnny nationnal, est ce que ca enlève quelque chose à sa carrière ? ok tu saisis ?
Set the controls for the heart of the sun
Tu parles drolement bien le beauf.
Je te répondrais juste que Johnny, c'est de la merde, comme El Hadary et ses potes.
Ca n'existe pas car ça n'est pas capable d'exister au plus haut niveau.
Donc, c'est bien d'adopter une attitude didactique dans tes posts mais en encore faut-il que tu saches conceptualiser.
Merci et au revoir
poh poh qu'est ce que tu m'as mis !!!! j'avoue t'es trop ouf pour moi gros !!!!

avec le genre d'argumentation comminatoire du genre, c'est de la merde, tu vas pas faire long feu sur ce forum toi !!!

met de l'eau dans ta chichah mon pote.

sinon j'ai jamais dit que johnny n'etait pas de la merde. Ne conceptualise pas, lis simplement ca suffira.
Set the controls for the heart of the sun
"Comminatoire"
Ahahaha
Avant de forcer ton vocabulaire, soigne d'abord ton orthographe.
j'avoue je sais pas écrire chichah
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Puisque tu ne t'y intéresses pas, pourquoi prendre la peine de lire l'article et de le commenter ?
Set the controls for the heart of the sun
Je n'ai pas lu l'article, nuance.
Je n'ai pas regardé le match, non plus mais les résultats m'intéressent.
J'admire l'effort mais c'est pas parce que tu démoules un cake ici au début de chaque CR, que t'es chez toi.
c'est sur que sans les gars comme kit fisteur ici, le forum perdrait beaucoup en saveur, et s'il n'y avait que des gars comme toi set the control, ca serait tellement plus viril !!!! humm que de vrais bonhommes !!! le back room du banana café !!!
Set the controls for the heart of the sun
Oui mais je ne le lui ai pas reproché, Ray!
C'est lui qui veut me réduire au silence, pas l'inverse.
Te réduire au silence.
Toi le chasseur des mauvais esprit, le maître de la libre pensée, le génie non reconnu.
Toi Ruud président du monde persécuté.
Va voir un psy BORDEL
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Hein te réduire au silence ? Je ne t'ai jamais réduit au silence, je t'ai demandé pourquoi commenter sur un sujet qui (si on suit à la lettre ton tout premier commentaire) ne t'intéresse pas.

Tu as répondu derrière que les résultats t'intéresse, et voilà tout.

Si dès qu'on te pose une question tu te sens agressé, tu ne penses pas que le problème ne vient pas forcément des autres ?
ben tu lui as reproché de se sentir chez lui donc si je suis ton raisonnement distribuer les bons et les mauvais points. Ben je te répondrais qu'il n'y a que ici, que kit fisteur (malgré son pseudo) peut se sentir chez lui. Il n'y a que ici qu'il peut laisser libre court à sa prose. Imagine deux minutes s'il postait ca sur le site de l'équipe... c'est ce qui fait la magie de sofoot, un site de foot mais pas que... alors que tes interventions, en particulier avec un commentaire du genre "c'est de la merde", on peut en trouver partout. Donc oui il est chez lui quand il démoule un cake que nous sommes nombreux a apprécier. Toi tu es chez toi partout, mais bizarrement tu te sens un peu seul ici non ?
12 réponses à ce commentaire.
Je regarde assidument des matches de football depuis un peu plus de 40 ans, et je n'ai jamais vu un gardien de but se charger lui-même du 4ème tir d'une série de tirs au but. A fortiori en demi-finale d'un tournoi majeur.

Décision ridicule d'amateurisme. On était en droit d'attendre mieux d'un Paulo Duarte sur ce coup. Décevant.
Neuer avec le Bayern contre Chelsea. C'est le dernier exemple que j'ai en tête.
À ce niveau de compétition, les tirs au but sont une affaire de mental. Si l'équipe n'était pas d'accord, il n'aurait pas tiré.
C'est vrai. Mais à l'époque, Neuer avait 26/27 ans et comptait déja probablement une bonne quarantaine de sélections. De plus, il était notoirement plébiscité depuis déja quelques années pour sa force mentale décrite comme "phénoménale", et un jeu au pied parait-il "exceptionnel".

Koffi a tout juste 20 ans et pas même 10 sélections. Et on ne connait pas grand chose de sa puissance mentale ou de ses talents au pied.

Enfin maintenant si, un peu.
Set the controls for the heart of the sun
Joseph Antoine Bell, si je ne me trompe pas.
3 réponses à ce commentaire.
L'Égypte quand j'étais gamin je détestais. Ils gagnaient tout le temps en étant les moins forts sur le terrain.
Aujourd'hui avec l'âge j'admire cette équipe. Pragmatique au possible. Tout le contraire des équipes du Maghreb et du Sénégal notamment. Ils savent gagner
Set the controls for the heart of the sun
Les équipes du Maghreb, elles vont en coupe du monde.
je suis assez d'accord avec toi, c'est un peu l'allemagne de l'afrique, froid pragmatique et efficace la ou les autres sont un peu latin

mais sinon je trouve que cette selection 2017 me rappelle plus l'atletico de simeone, pas mal d'anonyme une star ou deux, un super etat d'esprit, une belle aisance technique, pas mal d'agressivité pour couper les transmissions et deux putain de centraux de haut niveau.

la touche argentine sans doute, cuper est bien argentin ?
Set the controls for the heart of the sun
Ils ont peu de joueurs qui jouent à l'étranger, la plupart à Al Ahly, ça leur fait des automatismes que les autres équipes n'ont pas et une solidarité nécessaire dans une phase finale.
ehhhh cool je suis d'accord avec toi

tout est possible en ce bas monde !!!

demain Trump demissionne et lepen n'est pas au second tour, non pour le moyen orient il est rien possible de faire !!
4 réponses à ce commentaire.
Tout ça, c'est de la faute à Mourinho avec ses déclarations. Quel poissard !

;)
GalateaTêtenjoy Niveau : National
C'est dur pour le Burkina qui méritait plus de l'emporter qu'une Egypte en effet pragmatique, solide, mais sans grandes inspirations.
Vous l'écrivez deux fois et pourtant le penalty de Kouakou n'était pas décisif, même s'il le marquait le 5ème Egyptien se serait présenté.
henri.rollin Niveau : CFA
J'étais dans un bar et il diffusait ce match, je l'ai alors regardé.
No offense à personne hein, mais que c'était mauvais !
J'ai trouvé le niveau digne de la Ligue 2 au mieux.
c'est la 1ère fois que je mate un match de la CAN, mais c'était vraiment mauvais : aucune tactique, techniquement extrêmement pauvre, aucune intensité.
Et les tireurs des tirs aux buts étaient plus mauvais les uns que les autres !
Sans me sentir offensé nullement, moi j'ai kiffé. Je pense que le foot ce n'est pas que Pes ou Fifa, il faut savoir trouver de la beauté dans le moche aussi.

Le niveau faible ? sur un plan tactique ? le burkina a changé trois fois de systeme de jeu. deux systemes avec Bancé et un sans. L'egypte a joué parfois en 4-3-3 et parfois en 5-4-1. Le tournant pour l'egypte fut la sortie de leur attaquant de pointe, il n'avait plus personne pour assurer une bonne conservation assez haute qui permet de monopoliser le ballon assez longtemps pour ensuite renverser et trouver soit les ailiers soit les latéraux.

sur un plan technique ? tu as vu les buts ? que ce soit la lucarne de Sallah ou l'enchainement de Bancé... bref c'etait pas le barca mais quand meme t'es dur.

et enfin je pense qu'il te manquait l'essence, la genèse meme qui fait la beauté de ce jeu, l'enjeu. Tu as regardé ca d'un oeil sans souhaiter la victoire d'un équipe plus qu'une autre je suppose. Il y avait une tension monstrueuse, pour ces équipes, qui savent qu'elle n'iront probablement jamais en coupe du monde, c'est l'espoir de tout un peuple qu'elles portent pire que l'espoir, la folie, la passion et le desespoir, les joueurs le savent, la pression est énorme. suffit de voir la réaction de Mané ou de Traoré franchement meme si Mané rate en finale de ligue des champions ca sera pas la meme.

Le patriotisme africain est poussé à l'extreme en matière de football, les occasions de briller à l'échelle internationale n'est pas légion, l'occasion de rendre son peuple fier, de leur faire oublier leur quotidien, c'est un poids incommensurable.

Et enfin pour finir, tu as kiffé l'irlande du nord, la pologne, et l'islande, pourtant sur un plan technique et tactique c'etait quand meme assez pauvre. Tu as kiffé un gardien en survetement ? tu as été touché par la magie du foot, ce soir tu as succombé a la magie de ta biere et probablement de la meuf qui etait pas tres loin
1 réponse à ce commentaire.
@ Ray Carver, laisse tomber, c'est un rigolo qui se paluche sur "Amiens v. Auxerre".

Superbe demi-finale : des actions, du jeu, une pelouse en mauvais état, quelques erreurs d'arbitrage, de très beaux buts, une prolongation haletante et le dramaturgie grecque des tirs au but.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est pas sympa, ils vont nous rendre notre Salah tout fatigué!
L'Egypte me fait penser à l'Italie toute proportion gardé...pas lu beau jeu...pas les plus attendus...les moins bavards...les plus teigneux...mais toujours présent au minimum en demi...RESPECT...
il y a 1 heure Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 2 il y a 2 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 38 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 12
dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 21 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23