1. //
  2. //
  3. // Eibar-Real Sociedad (2-0)

Eibar profite du sabordage de la Sociedad

Modififié
2 2

Eibar 2-0 Real Sociedad

Buts : Illarramendi (CSC) (57e) et Bebé (66e) pour Eibar

Alors que Eibar et la Real Sociedad réalisent un début de saison similaire avec deux victoires, un nul et deux défaites, les supporters présents à l'Estadio Municipal de Ipurua s'attendaient à un match très accroché dans cet autre derby basque.

Si les Armeros ont un peu galéré en début de rencontre, ils ont vite été aidé par les joueurs de la Sociedad. Alors qu'Elustondo offre un penalty aux locaux et se fait exclure pour une main dans la surface (24e), l'ancien milieu du Real Madrid, Asier Illarramendi, dévie un centre dans ses propres cages pour l'ouverture du score d'Eibar (57e).


Il fallait bien ça pour aider les joueurs de José Luis Mendilibar qui ont vu Pedro Léon rendre un hommage à son ancien coéquipier à Madrid, Sergio Ramos, en envoyant son tir au but dix mètres au-dessus des cages de Rulli.

En infériorité numérique, la Real Sociedad n'a quasiment jamais inquiété le gardien Riesgo, et Eibar en a même profité pour faire marquer l'ancien nouveau Cristiano Ronaldo, Bebé (66e).

Avec ce succès, Eibar grimpe à la quatrième place de la Liga, en attendant les rencontres de ses adversaires.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga SO
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Je ne suis pas la Liga mais c'est quand même dingue ce que Eibar fait avec si peu de moyens ou d'infrastructures. C'est d'autant plus dingue que si la logique sportive avait été respectée, ils seraient descendus il y a deux ans, devant leur survie en division 1 seulement "grâce à" la relégation administrative d'Almeria.
    C'est un scandale le carton rouge d'Elustondo. Il y a clairement penalty, mais il n'y a pas volonté de mettre la main, il est trop près, il n'a physiquement pas le temps de penser à puis de mettre la main. Pourtant, carton rouge...
    La Liga veut se mettre au niveau de la PL pour se vendre à l'étranger mais c'est une vraie plaie d'avoir des arbitres aussi mauvais.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Dupraz le fêtard
    2 2