1. //
  2. // First Division
  3. // 8e journée
  4. // Greenock Morton/Rangers

Eh, les Rangers, vous remontez ou quoi ?

La saison passée, les Rangers sont passés tout près de l'exploit en échouant à un rien d'une troisième remontée consécutive en autant d'années. Désormais seul au monde en Championship, le club d'Ibrox écrase littéralement le championnat.

10 8
« Nous avons tous notre responsabilité dans le licenciement de Ian Baraclough. (…) À de nombreuses occasions depuis le début de la saison, nous n'avons pas donné le meilleur et nous le savons. » En début de semaine, c'était la soupe à la grimace du côté de Motherwell où le coach Ian Baraclough venait de se faire virer après un bilan de 7 sur 24 en Scottish Premiership. Prenant la parole au nom du groupe, Lionel Ainsworth a utilisé un ton solennel pour décrire la situation de son club, englué dans les tréfonds du classement. Cela tranche bien avec son mois de mai 2015 durant lequel l'ailier a été un des héros de son club en lui faisant remporter le tour final de Championship contre les Glasgow Rangers. Une double victoire (1-3 ; 3-0) qui a mis fin au rêve des Gers de remonter quatre divisions en trois ans. Revenus les pieds sur terre depuis, les gars d'Ibrox Park ont remis le pied à l'étrier et dégomment pour le moment toute la division avec une moyenne de plus de 3 buts par match. Tour du proprio avec les acteurs importants.

Martyn Waghorn, le buteur


La saison dernière, alors considéré comme un éternel jeune prometteur sur la fin, Martyn Waghorn a traîné sa mâchoire d'acier sur les pelouses de Championship anglaise pour un minuscule record de trois buts en tout. Transféré dans l'équivalente écossaise à l'été, l'Anglais de 25 ans n'a fait que péter des flammes. Tout commence au premier tour de la Challenge Cup où il fait connaissance avec ses supporters en plantant un doublé. Trois autres suivront, pour un total de 11 buts en 12 matchs toutes compétitions confondues depuis qu'il est arrivé. Waghorn incarne à lui tout seul la force de frappe des Gers qui ont déjà inscrit 24 buts en 7 journées de championnat, soit une moyenne supérieure à 3 buts par match. Et quand, de l'autre côté du terrain, on n'en encaisse presque pas, ça aide pour remporter un titre.

Kenny Miller, le fidèle


Kenny Miller a des couilles. Lancé aux Rangers en 2000, le mec osera par la suite faire un passage d'un an au Celtic avant… de revenir s'imposer à Ibrox Park de 2008 à 2011, période durant laquelle il enchaîne 54 buts. À 32 ans, le coco décide alors de se balader dans le monde – lui qui a alors transité par six clubs de Grande-Bretagne – et déménage à Bursaspor, à Cardiff, puis au Whitecaps de Vancouver. En juillet 2014, il retourne à ses amours et a depuis déjà rendu de fiers services à une équipe qu'il porte très profond dans son cœur. « Il n'y a pas d'autre endroit où je souhaite être » , a-t-il ainsi déclaré au Daily Record en début de saison. À bientôt 36 ans et toujours titulaire, le vieux briscard incarne l'esprit Rangers et espère encore le faire un an supplémentaire… en Scottish Premiership, cette fois.

Mark Warburton, le déterminé


Ancien entraîneur de Brentford, Warburton débarque en juillet dernier chez les Teddy Bears en remplaçant Stuart McCall. À peine arrivé, le coach chauve déclare que son seul objectif est de remporter le titre. Plébiscité par Ronald De Boer, qui a apprécié son travail chez les jeunes il y a quelques années, il n'en faut pas plus à Warburton pour séduire ses troupes et les milliers de supporters, qui ne désemplissent pas le stade – ils étaient encore près de 45 000 mi-septembre lors du match contre Livingston. Déterminé, Warburton est vu comme le mec qui va « enfin » remettre les Rangers à leur place : en Premier League. En plus, il aime bien le coin. « Glasgow est un super endroit pour vivre. (…) Et si les derbys du Nord de Londres sont fantastiques, rien ne rivalise avec l'intensité ici. »

Lee Wallace, l'âme


12 septembre dernier. Comme à son habitude, le capitaine Lee Wallace prend un gamin par la main et entre sur le terrain pour aller se positionner en rang avec ses coéquipiers. Mais sur sa route vers le rond central, le latéral gauche croise une gigantesque banderole le représentant avec le brassard et la mention « Captain » . Pour un gars qui a joué seulement quatre saisons aux Rangers, passant le reste de sa carrière à Heart of Midlothian, ça peut paraître bizarre, a priori. Mais quand on sait que Wallace est un des seuls joueurs qui ont accepté de rester au club malgré la rétrogradation en League Two en 2012, ça change tout. Pour son 176e match avec le Rangers Football Club, le défenseur a lui-même rendu hommage à ses supporters en plantant le premier but des siens.

Youtube

Charles Green et Craig Whyte, les fraudeurs


En 2011, Craig Whyte rachète le club détenu jusque-là par Sir David Murray. Avec lui, Charles Green est nommé au poste de directeur général. Un an plus tard, catastrophe : le club a plus d'une centaine de millions d'euros de dettes devant lui et est rétrogradé en League Two. Si les deux zouaves ont bien entendu quitté le club depuis, ils n'ont pas arrêté de faire parler d'eux. En octobre 2014, Whyte était condamné pour conflit d'intérêts, recevant du même coup une peine de quinze ans d'interdiction de toute activité dirigeante. De son côté, Green est revenu dans l'actualité il y a quelques jours en affirmant que son contrat au club d'Ibrox lui donnait droit à une couverture légale pendant et après son mandat. Il réclame donc que le club paie ses frais juridiques, qui pourraient atteindre la somme de £500,000.

Gideon Zelalem, l'espoir


C'est une des pépites d'Arsenal, mais il n'a que très peu joué depuis qu'il est passé pro en 2014 du côté des Gunners. Âgé de seulement 18 ans, l'Américain né à Berlin de parents béninois a un talent fou à revendre, lui qui a défrayé la chronique par deux-trois beaux gestes à la dernière Coupe du monde U20 ou avec les U21 d'Arsenal. Pour l'aguerrir, Arsène a décidé de l'envoyer en Championship écossaise. Titulaire lors des quatre dernières rencontres de son club, le milieu central n'a pas encore eu une influence directe sur le jeu, mais au pire, il aura au moins appris à prendre des coups. Mauvaise nouvelle pour lui cependant : on ne le verra pas dans FIFA 16, au même titre que ses coéquipiers d'ailleurs, EA Sports et les Rangers n'étant pas parvenus à un accord pour placer les Gers dans la catégorie « Autres » du jeu vidéo. C'est peut-être ça la seule mauvaise nouvelle du début de saison, finalement…

Par Émilien Hofman Propos de Lionel Ainsworth tirés du Record Sport, ceux de Mark Warburton d'Express.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Go_Scousers Niveau : CFA
"Américain né à Berlin de parents Béninois", et le mec joue en Écosse prêté par un club Anglais... WTF !!!
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
Message posté par Go_Scousers
"Américain né à Berlin de parents Béninois", et le mec joue en Écosse prêté par un club Anglais... WTF !!!


Kamoulox !!
saddam_usain_bolt Niveau : DHR
Warburton est quand même incroyable... le mec était tout près de faire monter Brentford en Premier League l'an passé !
Ethiopien le Zelalem, pas béninois...
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Les Rangers peuvent surtout être content d'avoir déniché un entraîneur comme Warburton, c'est un tout bon l'anglais. Brenftord a fait une erreur en le poussant à la porte pour lancer leur management 2.0 (en tout cas à l'heure actuelle ils sont aux portes de la relégation).

Bref dès la saison prochaine le Old Firm est de retour, et si on veut être positif on peut se dire que la période a été relativement bénéfique à d'autres clubs écossais qui étaient jusque-là écraser par les deux équipes de Glasgow.
DrSocrates11 Niveau : District
Pour avoir vu ce match contre Livingston, les Rangers sont vraiment au dessus et le niveau adversaire était aussi très faible, il faut l'avouer... L'auteur de l'article aurait aussi du parler de Nathan Oduwa, jeune joueur prêté par Tottenham, lui il a vraiment été bon, sans cesse en train de provoquer etc.
DrSocrates11 Niveau : District
D'ailleurs si quelqu'un a des nouvelles de Sébastien Faure... il semblerait qu'il ne joue plus au Rangers et impossible de savoir où il joue maintenant...
Mr_Bigglesworth Niveau : DHR
D'accord avec toi Doc Socrates, c'est d'assez mauvaise foi d'évoquer le certes excellent Zelalem si c'est pour omettre Nathan Oduwa derrière. Le mec humilie défenseur sur défenseur en sortant des coups du sombrero à foison. Bon, faut avouer que le niveau en face est parfois très faible.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 8